Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Carrie16 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Astérix, Tome 25 : Le Grand Fossé Astérix, Tome 25 : Le Grand Fossé
Albert Uderzo   
Humour, amour, anachronismes, les aventures du petit gaulois et de son compère sont toujours aussi drôle.
Dans ce tome-ci, nous avons droit à un remake de Romeo et Juliette... dans l'époque gallo-romaine.
Un régal !

par emy27
Astérix, Tome 27 : Le fils d'Astérix Astérix, Tome 27 : Le fils d'Astérix
René Goscinny    Albert Uderzo   
quelle superbe bd !!! Voilà que nos deux héros qui ont résistés à des hordes de romains se trouve responsable d'un bébé !!! Ils vont devoir se serrer les coudes plus que jamais pour bien prendre soin de ce petit et tacher de découvrir d'où il vient

par myra44
Astérix, Tome 28 : Astérix chez Rahàzade Astérix, Tome 28 : Astérix chez Rahàzade
Albert Uderzo   
Cette bande-dessinée est très réussite car pour on découvre encore une nouvelle fois un nouveau pays, ses traditions ... avec un humour très présent. Et pour une fois, notre barde vit autres choses que les coup du forgeron.

par myra44
Astérix, Tome 29 : La rose et le glaive Astérix, Tome 29 : La rose et le glaive
Albert Uderzo   
Cette bande-dessinée est géniale. Après avoir avoir résister aux romains, aux pièges, aux complots ... voilà notre brave Astérix confronter à un grand adversaire : une femme ! qui pourrait par ailleurs lui causer quelques problèmes imprévus ...

par myra44
Astérix, Tome 30 : La galère d'Obélix Astérix, Tome 30 : La galère d'Obélix
Albert Uderzo   
Eh ben !!! Pauvre Obélix il va être confronté à une situation bien embêtante. Astérix va devoir prouver une nouvelle fois ses aptitudes mais cette fois sans l'aide et la présence de son ami.

par myra44
Astérix, Tome 31 : Astérix et Latraviata Astérix, Tome 31 : Astérix et Latraviata
René Goscinny    Albert Uderzo   
Cette bande-dessinée est à la fois passionnante et remplie d'un humour tordant. Notre pauvre Obélix au cœur tendre va être confronté à un immense quiproquo dont tout le monde pourrait ne pas ressortir indemne.

par myra44
Astérix, Tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise Astérix, Tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise
Albert Uderzo    René Goscinny   
J'ai lu tous les Astérix, je crois bien que c'était ma première BD et je les conseille à tout le monde. C'est rafraichissant, on rit beaucoup, et on s'attache aux personnages. C'est un classique à lire !
Astérix, Tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête Astérix, Tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête
Albert Uderzo   
Honnêtement, je n'ai pas été très convaincue par cet album. Bien que l'humour soit toujours présent (et ce fort heureusement), je n'ai pas approuvé l'idée de mélanger un monde ancien et les extraterrestres. Le scénario était trop farfelu pour coïncider avec l'esprit traditionnel des autres albums d'Astérix et Obélix.

par myra44
Les cosmonautes ne font que passer Les cosmonautes ne font que passer
Elitza Gueorguevia   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2019/01/28/les-cosmonautes-ne-font-que-passer-elitza-gueorguieva/

J’ai reçu Les cosmonautes ne font que passer d’Elitza Gueorguieva avec My Book Box de novembre 2018, dont le thème était Devenir grand. Mes dernières lectures avec My Book Box ont été des coups de cœur, notamment La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe, alors j’ai démarré cette lecture dans de très bonnes conditions.

Bon, alors, je vais tout de suite vous libérer d’un suspense insoutenable : je n’ai pas classé ce roman dans la rubrique des coups de cœur, mais il s’en est fallu de peu. Je suis vraiment contente de l’avoir lu – et je suis certaine que je ne l’aurais pas choisi par moi-même, celui-ci. Je précise « celui-ci », parce que j’ai lu un autre des romans de la sélection de ce mois de novembre, Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman de Kerry Hudson. Et j’avais bien aimé aussi (mais pas de coup de cœur au rendez-vous non plus).

Elitza Gueorguieva est née à Sofia, en Bulgarie, en 1982. Elle vit depuis quinze ans à Paris où elle se consacre à des projets artistiques multiples entre le documentaire de création, l’écriture littéraire et les performances. Les cosmonautes ne font que passer est son premier roman. Et il a été récompensé par le Prix SGDL André Dubreuil du premier roman 2016.

En de brefs chapitres, la jeune narratrice raconte son enfance en Bulgarie avant et après la chute du mur et la fin du communisme. Ses rêves de devenir une cosmonaute comme Iouri Gagarine puis chanteuse punk après la découverte de Kurt Cobain.

Comme la narratrice, je suis une enfant des années quatre-vingt et je me souviens de ce jour où le mur de Berlin est tombé. Ce livre m’a ramené trente ans en arrière et je me suis sentie drôlement vieille tout à coup… J’avais une vision d’enfant française à la grand-mère ukrainienne. J’ai les mêmes références que la narratrice après la chute du mur, Kurt Cobain, le grunge… C’était aussi l’époque Boys bands, mais ce n’était pas mon genre. Je me suis sentie dans mon élément avec elle. Et le ton est sympa. On nous parle à la deuxième personne du singulier et avec des mots d’enfants, et c’est vraiment charmant.

Alors pourquoi, est-ce que ce n’est pas un coup de cœur ? Simplement parce que cette histoire ne s’est pas frayée un chemin jusqu’à mon cœur pour y laisser son empreinte. Ça ne marche pas à tous les coups. Mais j’ai vraiment passé un bon moment. Et j’ai très envie de revoir Good Bye Lenin! de Wolfgang Becker. Et pour ce qui est des goodies présents dans la box, les gâteaux moelleux sont un lointain souvenir (c’était la box de novembre en même temps !), le badge est accroché à mon sac et je suis actuellement en train de boire un thé aux épices au moment où j’écris ma chronique, pour me mettre dans l’ambiance…

Si vous êtes en pleine nostalgie des années quatre-vingt et que vous avez envie de découvrir un livre très sympa, je vois conseille Les cosmonautes ne font que passer. Et pourquoi pas en allant faire un tour sur My Book Box et en commandant cette box ou une autre ?
Yoko Tsuno, Tome 8 : Les Titans Yoko Tsuno, Tome 8 : Les Titans
Roger Leloup   
Les extra-terrestres et les "grosses bebêtes" ... J'ai aimé ce tome comme tous les autres qui se passent dans l'espace ou sur une autre planète.