Livres
639 054
Membres
756 905

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Carrousel funeste, Tome 3 : Te Deum écarlate



Description ajoutée par Pegh 2021-05-27T10:47:51+02:00

Résumé

Avec l’aide du journaliste Djamel Bengali, le commissaire Franco et son équipe ont réussi à dévoiler la tentative de coup d’état des Loups de Dieu. Mais, loin d’apaiser les tensions, cette révélation plonge Paris dans le chaos et renforce l’influence du terroriste Lev Grishovska sur le quartier des Lochéres. En Agartha, le sinistre complot de la Reine Noire et de son frère et amant, le Marquis de Carabas, a porté ses fruits. Le couple et leurs vassaux ont désormais le contrôle de la capitale. Repliés dans Notre-Dame, les Résistants auront fort à faire pour planifier une contre-offensive, d’autant que les troupes de l’Abysse s’abattent sans pitié sur les Agarthiens.

L’espoir est-il encore permis de repousser l’Abysse ou le monde succombera-t-il à une nouvelle ère de terreur ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

extrait

À l'autre bout du champ de bataille un soldat ennemi s'évapora en fumée, suivi d'un second, puis d'un troisième. La terreur se propagea dans les rangs comme le feu aux poudres. Entre les morts et les déserteurs, Aramis put enfin apercevoir leurs sauveurs. Une horde d'Errants venait de prendre l'armée de Carabas à revers et la dispersait soldat après soldat.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Fenriss m'a contactée sur Simplement Pro au début de l'année 2022 afin de me faire découvrir sa trilogie de fantaisie urbaine. Intriguée, j'ai immédiatement accepté sa proposition. Après deux collaborations réussies aux mois de mai et de septembre, j'ai eu l'immense chance de recevoir ses trois romans en version brochée et dédicacés. Encore un énorme merci à l'auteur français pour sa générosité, sa patience et sa confiance.

Depuis plusieurs jours, les Agarthiens et les Abyssaux livrent une bataille sans merci pour s'emparer de Paris. En effet, la Reine Noire a profité de son mariage pour empoisonner Masque de Fer et réduire son influence. Les alliances et oppositions se coordonnent pour remporter la guerre ; certains n'hésitent d'ailleurs pas à traverser la frontière pour éviter une escalade de la violence. Ainsi, Esméralda et Titi retournent en Ordinaire quand Franco et quelques membres des Maîtres du Jeu aident les troupes de Lupin.

Dans ce troisième et dernier tome, j'ai beaucoup aimé la montée en puissance du fantastique. de nouveaux personnages ajoutent également beaucoup de diversité à l'intrigue puisque le focus se positionne davantage sur eux. J'ai aussi apprécié le rapprochement des deux mondes et leur tendance à se déverser naturellement l'un dans l'autre. de plus, les combats et révélations s'enchaînent à un rythme très soutenu avant de s'apaiser grâce à l'épilogue situé cinq ans plus tard. Pour finir, j'ai absolument adoré le lexique final et la présentation en quelques mots des personnages ; ils apportent des explications complémentaires logiques et intéressantes. J'ai simplement trouvé cela un peu dommage que ces annexes se trouvent en toute fin de livre. Effectivement, lors de la lecture des premières pages, j'ai eu un peu de mal à remettre tous les personnages et actions à leur place.

En bref, une excellente manière de terminer cette trilogie de fantaisie urbaine qui restera pour longtemps une des mes préférées. Je vous la conseille vivement !

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/fenriss-carrousel-funeste-tome-3-te-deum-%C3%A9carlate

Afficher en entier
Diamant

C’est la première fois que j’ai un coup de cœur pour tous les tomes d’une saga. « Carrousel Funeste » est vraiment une pépite.

Dans ce troisième volume, Fenriss ose tout, passant sans transition d’un personnage aux envolées lyriques à un autre jurant avec une vulgarité à faire se pâmer une grenouille de bénitier. Cet ultime opus est palpitant et particulièrement addictif. L’immersion est totale, j’avais l’impression de me trouver en Agartha. Quant au retour en Ordinaire, même si le trait est légèrement forcé, il est brutal et saisissant tellement il colle à notre réalité.

Le récit, à la fois effrayant et porteur d’espoir, est un véritable voyage émotionnel. Tel Jean de La Fontaine, Fenriss dénonce les maux de notre société par le biais d’une fable aux mille facettes. On s’y perd parfois, or toutes les pièces du puzzle finissent par s’imbriquer pour nous offrir un final époustouflant.

Les personnages sont toujours aussi nombreux, il est donc parfois difficile de s’y retrouver. Je vous conseille de vous référer à la liste que l’auteur a eu la brillante idée d’inclure à la fin du roman. Ce guide est précieux, surtout si vous ne lisez pas les trois tomes d’affilée.

Je me répète, mais je trouve la plume de Fenriss parfaitement maîtrisée et très agréable à lire. Le travail de recherche est impressionnant, tout autant que la manière dont l’auteur a réussi à donner une seconde vie aux personnages du panthéon littéraire français dans une histoire inédite.

Alors je vous l’accorde, il y a des défauts, de légers arrangements avec l’intrigue, sauf qu’au final c’est grâce à ces petites faiblesses que j’ai trouvé ce roman excellent. Non, je ne yoyote pas ! À mon sens, les imperfections permettent au récit de ne pas être trop propre, trop lisse, trop politiquement correct, bref de ne pas être ennuyeux comme le gendre idéal.

De par sa complexité, je conseille de réserver cette saga aux bons lecteurs.

Afficher en entier
Or

Je voudrais tout d'abord commencer par remercier Fenriss pour m'avoir à nouveau proposé son livre en SP via le site SimPlement. Je le remercie également pour sa patience quant à la venue de ma chronique qui s'est un peu faite attendre... ^^'

Attention, cette chronique contient plus que probablement des spoils sur les T1 et T2. Je ne vous conseille pas d'aller plus loin si vous ne les avez pas lus.

Concernant la couverture, elle est dans le même genre que les précédentes dans la composition des personnages qui font penser à une mise en scène de théâtre qui ici, je pense, représentent Lupin et Dame Vep. J'aime beaucoup les nuances de bleu sombre/violet qui ont été choisies, ainsi que cette ligne de métro, je présume, que l'on voit en arrière plan.

Concernant la plume, j'ai pris plaisir à la retrouver. Elle est toujours aussi fluide et agréable, bien maîtrisée, autant dans le vocabulaire employé que dans son rythme soutenu. Elle comporte également toujours quelques coquilles (rien de méchant) ainsi que quelques soucis dans les marqueurs de dialogues.

Une chose que j'ai beaucoup appréciée, c'est l'annexe à la fin, qui liste tous les personnages et nous apprend aussi ce qui les as inspirés (personnages de livres et/ou personnalités réelles). Juste après, il y a également un lexique qui reprend différents termes propres à cette saga (Errant, Tourmenté, Tumulte...) pour les personnes ayant besoin. Il manque peut-être juste une petite note au début du tome, qui en ferrait mention, histoire que le lecteur sache qu'il peut trouver un peu d'aide, si besoin, dans les dernières pages.

Tout comme le second tome, celui-ci est centré sur l'action, mais pas que. Ici, la lutte passe beaucoup par la défense (sachant que l'attaque est parfois la meilleure des défenses), la révolte, la violence et les révélations. Ainsi que la mort, qui est très présente. En Ordinaire comme en Agartha.

Les chapitres se passent toujours alternativement en Ordinaire et en Agartha. Le prologue m'a définitivement mise en appétit et m'a laissé à penser que le roman ne me décevrait pas (ce qui est une chose peu fréquente avec les troisièmes tomes qui, en général, me laissent un arrière-goût amer de déception). Je l'ai dévoré en deux jours. lol

Carabas de retour et au pouvoir avec la Reine Noire... C'est la débâcle en Agartha. Certains leur jurent allégeance pour garder leurs privilèges (ou du moins une partie), mais ses opposants sont chassés sans pitié ! La révolte est bel et bien là, mais elle manque de moyens pour réellement être efficace, surtout avec les attaques répétitives et féroces des créatures de l'Abysse.

Chacun y met donc du sien, mais les temps sont durs pour Titi, Jean, Esméralda, Dame Vep, de Molay et compagnie. Il faut trouver des vivres sans se faire tuer et avec des gens qui ne savent, pour la plupart, pas se battre. Sans compter cet ultimatum qu'on leur a donné... Arriveront-ils à vaincre et à détrôner ces usurpateurs ?

Une fois n'est pas coutume, en Ordinaire, la situation n'est pas meilleure. Après le chaos semé par les Loups de Dieu et Ysengrin, Paris ne va pas très bien et le quartier des Lochéres sombre peu à peu dans le chaos et aux mains de Grishovska, est oublié des politiciens et abandonné par les forces de l'ordre qui ne s'y aventurent plus. Ici, c'est une autre forme de révolte qui gronde, celle du petit peuple, celle de ceux que l'on considère comme des étrangers, celles de gens qui ont peur et qui veulent retrouver la sécurité en bas de chez eux.

J'ai pris plaisir à retrouver Markez, que l'on verra assez souvent. Après le coup de force et les révélations de corruption des Loups de Dieu, être dans la police n'est plus chose aisée. Mais ce n'est pas une raison pour lui de baisser les bras. Il va donc continuer à lutter contre les injustices, tout en tentant de préserver sa vie privée. On verra assez peu Chloé dans ce tome, mais sa langue n'a pas perdu son mordant, rassurez-vous. De son côté, Franco va être abordé par une femme qui lui donnera une mission : rester lui-même s'il veut sauver le monde ! J'ai vraiment apprécié le rôle de ce personnage.

Mais d'autres vont prendre de l'importance, comme Djamel Bengali, le journaliste qui avait aidé notre duo de policiers, qui va prendre à cœur la situation dans les Lochéres. Il ne sera pas le seul. Tarek (le grand frère d'Ali, protégé de Malik Fellaoui), va être extrêmement secoué par toute cette histoire et va se perdre pour mieux se retrouver.

Encore une fois, j'ai pris plaisir à retrouver des personnages déjà existants, mais à la sauce de l'auteur, comme Beaumarchais, d'Eon, la Dame Blanche, Fantômas, le Baron Haussmann, les Trois Mousquetaires, Renart et Ysengrin...

Ce tome, comme je vous l'ai dit, c'est le tome de la révolte et du soulèvement. Mais pas que ! C'est également un tome qui contient des alliances, quelques surprises ainsi que quelques révélations que je n'avais pas du tout vu venir.

L'auteur continue de nous parler de problèmes forts et d'actualités qui, ici seront principalement le racisme et l'abandon pur et simple des quartiers/cités les plus chauds. On y parle aussi de la police, des bons et des mauvais flics (ceux qui viennent aux manifestations pour se défouler), des intègres, des corrompus, ceux qui croient encore en la justice et ceux qui sont débordés face à une situation qui empire... Les média ont aussi leur place, ainsi que la façon dont ils sont utilisés. Mais également le groupe, et la puissance qu'il peut atteindre avec de la cohésion et de la volonté.

J'ai apprécié la fin, mélange de liesse, d'espoir et d'humour, avec néanmoins une pointe de tristesse. Tout comme ce dernier paragraphe qui nous laisse sur une fin ouverte, faisant ainsi se dérouler le fil de notre imagination.

En résumé, j'ai une nouvelle fois beaucoup apprécié ma lecture. La plume est agréable et fluide, le rythme soutenu, les personnages très travaillés et attachants (pour la plupart lol). Ce tome ne manque pas d'action, ni d'humour, de chaos, d'alliances, de sujets sérieux, de révolte, de résistance, de surprises et, aussi, de morts.

Une trilogie que j'ai vraiment adorée et que je vous conseille pour sa qualité ainsi que pour son originalité. Je suis triste de quitter cet univers ainsi que ses personnages.

http://booksfeedmemore.eklablog.com/carrousel-funeste-t3-te-deum-ecarlate-fenriss-a213023179

Afficher en entier

Nous voici avec le dernier tome de la trilogie " carrousel funeste ". Si les deux premiers tomes m'avaient déjà conquise celui - ci c'est encore pire il m'a vraiment émue et retourner.

Ce dernier livre est vraiment explosif et nous laisse sans voix.

Premièrement dans les premières pages on découvre un nouveau méchant qui à l'air encore plus terrible que les précédent.

C'est avec joie qu'on retrouve les personnages des tomes d'avant à qui on s'attache facilement.

Ce roman est du début à la fin rempli d'action, de batailles, de nombreux rebondissements. Il ravira les amateurs du genre et ceux qui souhaite découvrir car il vaut vraiment le détour.

L'univers de Fenriss est riche, émouvant, passionnant, palpitant et rempli de suspense et d'action.

Cette trilogie se termine en beauté, la fin est prenante, captivante, émouvante et nous laiisse un peu triste que l'aventure soit fini.

L'auteur à eu une superbe idée en nous faisant un rappel des personnages et un lexique qui nous aide à nous rappeler.

La plume de Fenriss est fluide, agréable à lire, grandiose et enchanteresse.

Cette trilogie est tout simplement une vrai réussite !!! À lire sans modération.

Merci à l'auteur pour sa confiance et pour m'avoir fait découvrir ses romans.

Afficher en entier
Or

Nous voici avec le dernier tome de la trilogie "Carrousel funeste" et je suis triste de laisser tous nos personnages.

Au bout de 3 tomes, je me suis attachée à tout ce petit monde.

Donc, vous l'aurez compris, j'ai pris un très grand plaisir à lire ce roman et de retrouver nos protagonistes.

Fenriss, dans cet opus, nous emmène plus dans le monde réel que fantastique.

Oh! pas de panique, il y a du fantastique, du surnaturel.

Ouffff, vous voilà rassuré :)

Cette fin est très prenante, captivante, palpitante et émouvante.

Des combats, du sang, des morts, tout ceci, sont au RDV.

Du suspense, de l'intrigue, à ne pas lâcher le livre.

De retournements de situations à de l'incroyable, oui, oui vous en aurez aussi.

Que demander de plus pour mettre un final à cette trilogie?

L'écriture est fluide et toujours aussi agréable à lire.

Le rappel des personnages et le lexique sont une superbe idée.

Ce troisième tome est une réussite, à la hauteur de mes attentes.

Je vous invite donc à venir découvrir l'univers de Fenriss avec cette trilogie, vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier
Argent

Après un premier tome qui m'avait laissée perplexe tout en s'annonçant prometteur et un deuxième tome qui m'avait conquise, j'avais vraiment hâte de lire le troisième et dernier tome de Carrousel Funeste.

Une chose est sûre : le final est explosif ! Nous retrouvons l'Agartha au bord de l'Abysse, sans jeu de mots (ou presque).

Alors même que tout semble perdu, la résistance s'organise dans les deux mondes. Si l'un se voit quasiment englouti, l'autre est au bord de la guerre civile. Les Loups de Dieu ont vu leur coup d'état échouer grâce à l'intervention du Commissaire Franco et de son équipe. Cependant, cela ne signifie pas que la situation est calme. Les tensions sont exacerbées et l'influence de Lev Grishvska, terroriste notoire, ne cesse de s'étendre, rendant la situation dans les cités invivables pour leurs habitants. Alors même qu'un compte à rebours avant destruction est lancé pour Paris, la Reine Noire et le Marquis de Carabas luttent contre les dernières poches de résistances qui voient, à chaque instant qui passe, leurs chances de rétablir l'ordre et la paix diminuer cruellement.

L'histoire commence avec un énième ennemi qui apparaît et les premières pages promettent un méchant encore plus méchant : les Terreurs. Puis tout s'enchaîne très rapidement avec de nombreuses scènes de batailles, assez chaotiques, à l'image du moment que vivent nos héros, dans les deux mondes. Celles de l'Agartha relevaient, à mon sens, davantage du combat de super héros type Marvel que de l'épique, façon Mousquetaires. Il s'en dégage un sentiment de What the fuck ? qui m'a laissée sur ma faim et m'a un peu déroutée. En revanche, j'ai beaucoup aimé les passages concernant les Mousquetaires mais aussi et surtout ceux avec Fenrir. J'aurais aimé voir ces passages plus développés. Il y avait également des rebondissements intéressants, notamment concernant Masque de Fer mais je n'en dirais pas plus car cela reviendrait à dévoiler une partie importante de l'intrigue.

Fenriss décide d'ancrer ici plus fortement le récit dans le réel en se faisant l'écho des conflits sociaux de ces dernières années (et même de ces dernières semaines au vu de l'actualité brûlante). Impossible de passer outre l'aspect politique, très marqué et teinté d'idéalisme où l'argent et les religions sont les plus grands maux de la société et où seule une unité collective pourra faire changer les choses. Les cités, l'Islam, l'intégrisme, les politiques corrompus, les flics véreux... Tout ce petit monde y passe dans ce dernier volet. En soi, pourquoi pas, je ne suis pas contre lire un roman où l'auteur prend position. Mais voilà, ce n'est pas ce que je souhaitais lire et je regrette que cette dimension politique ait pris le pas sur l'aspect fantastique de la trilogie... Au lieu de mettre en exergue davantage la dimension fantastique, cela m'a bien trop rapprochée du réel. Est-ce que si j'avais eu connaissance de cet aspect avant, j'aurais poursuivi ma lecture de la trilogie ? Très certainement. En dépit de ce ressenti, cela ne veut pas dire que c'est un récit mauvais ou sans intérêt et j'ai quand même apprécié cette trilogie aux notes de thriller fantastique. C'est juste que je choisis toujours mes lectures en fonction de mon envie du moment et lorsque je me lance dans un récit fantastique, j'attends en général de pouvoir m'évader. Et c'est ce que j'espérais ici en retrouvant l'Agartha.

Si je dois faire un bilan de Carrousel Funeste, je dirai que chacun des tomes de la trilogie est très différent. Si le premier tome souffre de longueurs dans sa première moitié, dû à une longue mise en place, il finit cependant sur un moment crucial qui donne envie de poursuivre avec la suite sans tarder. Le deuxième tome est mon préféré car maintenant que toutes les bases sont posées, le récit s'emballe et les intrigues se font et se défont. Le troisième tome est explosif et plus ancré dans le réel.

Conclusion

Si ma préférence va largement au deuxième tome de Carrousel Funeste, Te Deum Écarlate, dernier volet de la trilogie apporte une belle conclusion aux aventures de Titi, Esmeralda, Lupin, Franco ou encore Chloé. C'est une trilogie fantastique qui saura ravir les amateurs du genre et qui vaut le détour.

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/carrousel-funeste-tome-3-te-deum-%C3%A9carlate-de-fenriss

Afficher en entier

Date de sortie

Carrousel funeste, Tome 3 : Te Deum écarlate

  • France : 2021-06-23 (Français)

Activité récente

Khiad l'ajoute dans sa biblio or
2022-08-30T09:46:19+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 6
extraits 10
Evaluations 5
Note globale 8.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode