Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cassaill : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Blue Belle et les larmes empoisonnées Blue Belle et les larmes empoisonnées
Océane Ghanem   
Un superbe coup de cœur ! J’ai commencé à lire ce roman sur Wattpad mais les quelques chapitre disponibles m’ont tenus éveillés bien trop tard... et je mourrais d’envie de savoir la suite ! Alors le lendemain j’ai directement acheter l’ebook... et une MERVEILLE ! Vivement que j’achete le tome 2 ! Une écriture fluide, des personnages attachants et des héros hauts en couleurs ! Un univers très intéressant avec le système politique des anges et les histoires / complots qui apparaissent et évidemment... que dire de la touche de magie qui sublime le tout ?
Il y a beaucoup de choses à dire mais restons raisonnable sur la taille du commentaire...
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan
Nil, Tome 3 : La Colère de Nil Nil, Tome 3 : La Colère de Nil
Lynne Matson   
http://luminadark.blogspot.fr/

Dés l'annonce de la parution du tome 1 en France, j'ai sue que je lirais cette trilogie. Résumé accrocheur, couvertures sublimes, un petit air de Lost, de quoi m'intriguer et m’agripper sans mal. Nous voilà un an plus tard et c'est avec grand regret que j'ai refermée le dernier tome de cette histoire hautement addictive et qui m'aura fait vivre bien des émotions.

J' ai adorée et dévorée chaque tome. Bien qu'il me faille avouée que le tome 3 ne fut pas sans quelques bémols a cause de décisions et de comportements qui m'ont fait râler comme pas possible. Néanmoins c'était nécessaire et non sans fondements, du coup a l'image des autres personnages, bon gré, mal gré, l'ont s'inclinent devant ces choix qui se doivent d’être faits, qu'importe ce qu'il en coûte. Mais revenons en au commencement, l'intrigue est au top avec ce qu'il faut d'action, de mystères et de rebondissements, le tout étant prenant a souhait, pour ne pas dire haletant. Lynne Matson, de par sa plume a la fois fluide et entraînante, gère ses événements d'une main de maître en distillant, avec parcimonie et dans les bons moments, tout les ingrédients nécessaires a cette trilogie percutante.

Les personnages, qui d'un tome a l'autre se renouvellent en terme de points de vue principaux, sont intéressants, diversifiés, chacun apportant quelque chose au récit, au déroulement de l'histoire. Ils sont très différents les uns des autres, si bien qu'il n'ait guère difficile de s'y attacher. Prenez garde d'ailleurs a vos petits cœurs, car Nil est loin d’être une île paradisiaque et les pertes y sont nombreuses et cruelles. L'auteure n'hésite pas a sacrifier les divers protagonistes qu'elle a créer et parfois ça fait mal, très mal. Mais c'est la aussi une force du récit, tout peut arriver. Comme eux nous restons donc toujours sur le qui vive, en alerte, anxieux. Nil est imprévisible, Nil prend tout autant qu'elle donne et cela donne clairement un rythme effréné a ces lectures, particulièrement dans les derniers chapitres, et c'est valable pour les 3 tomes, ou tout s'intensifie de manière assez dingue pour devenir une véritable course folle pleine d'adrénaline, de rebondissements, et de lutte pour survivre.

Les romances de chaque tome m'ont séduites. Elles ne sont pas expédiées. Certes l'attirance est la rapidement, mais les sentiments eux se construisent au fil du temps et par le contexte de l'intrigue ou tout est exacerbé, il n'y'a rien qui soit choquant ou qui ait l'air précipité. Cela sonne juste et pour moi les duos, tout comme les personnages, ont d'emblée eu mon affection. Les liens sont travaillés, la psychologie, les divers caractères et les évolutions de chacun ne sont pas en reste faisant du tout une trilogie réussie et maîtrisée. Il aurait été en effet facile d'oublier ses aspects fasse a la trame impressionnante qui se joue autour. Nil, sa mythologie, son univers, pourtant non, l'auteure joue sur tout les tableaux et elle s'en sort divinement bien.

La ou le tome 1 pose les bases d'un univers solide, intéressant et prenant, le tome 2 offre quelques réponses mais également d'avantage de mystères pour ouvrir la voix a un tome 3 qui est un final explosif, fait de réponses et de révélations, pour une immersion totale dans l'histoire de Nil. A noter que l'alternance de point de vue, savamment dosée, rajoute a la prise addictive que ces livres auront sur vous. C'est parfois certes un peu frustrant, mais cela vous donne surtout toujours l'envie d'en lire plus et cela apporte une somme de connaissance bienvenue, particulièrement dans le dernier tome ou un point de vue étonnant fait son entrée dans le paysage pour complexifier un peu le tout, vous mettre le doute tout en vous obligeant a envisager les théories les plus folles. La mienne était la bonne et loin d'en etre déçue, j'en fus ravie et plutôt fière de moi. :p Lynne Matson ne nous mâche pas le travail, mais elle a rendu le tout si cohérent que quand tout s'assemble c'est logique.

Cette trilogie, en plus d'avoir été une lecture des plus prenantes et des plus addictives, m'a été un joli coup de cœur avec pour seul regret, un sentiment de trop peu quand s'en vient la fin. Les dernières lignes que j'ai peut etre trouvée un tantinet abruptes. Mais je ne me leurre pas, j'en voulais juste plus par ce que je ne voulais pas quitter les personnages, je me refusais de devoir leur dire au-revoir, mais "Nil" c'est terminé et d'une façon oh combien magistrale, satisfaisante et prenante. Un grand bravo a l'auteure qui ne c'est pas perdue en chemin et qui clôt son histoire en nous apportant révélations, action et émotions.

En bref: Nil est une trilogie prenante, addictive, haletante et oh combien réussie. Action, mythologie intéressante, univers original, rebondissements, amitiés, romances, sont tant de choses qui se marient avec brio. Le tout est saupoudrer d'une bonne dose de mystères et d'aventure, servit par une plume entraînante, fluide et captivante, qui non contente de vous offrir une histoire passionnante, se donne aussi le luxe d'avoir créer des personnages attachants, profonds et qui ne manqueront pas de vous surprendre. Une trilogie que je recommande chaudement, encore plus aux fans de la série Lost qui seront charmés et nostalgiques en partant a la conquête de cette nouvelle île pleine de secrets.
Diabolic, Tome 2 : Le Trône de sang Diabolic, Tome 2 : Le Trône de sang
S. J. Kincaid   
Vous n'êtes pas sans savoir que le tome un de Diabolic avait été un énooooooorme coup de coeur et que j'attendais avec beaucoup d'impatience la suite de cette saga qui avait été une merveilleuse surprise au moment de la lecture - si vous avez suivi mes péripéties sur Twitter, vous savez même à quel point je lorgnais sur ma boite aux lettres pour le recevoir.
Et si je ne m'attendais pas à quelque chose durant ce deuxième tome... C'est d'aimer ENCORE plus ma lecture que lors du premier opus. Je ne pensais ABSOLUMENT PAS ÇA possible, j'avais même peur d'être déçue car il y a une espèce de malédiction sur les deuxièmes tomes je trouve durant les trilogies où la légende serait que les deuxièmes tomes sont toujours des déceptions. Mais alors là... MAIS ALORS LA. Je suis passée par tous les sentiments possibles et inimaginables et je crois bien que ça m'a tuée. En refermant Le trône de sang, j'étais bri-sée.

Nous suivons donc à nouveau le point-de-vue de Némésis dans cette histoire et après tout ce qui s'est passé dans le premier tome, il était sûr que son règne en tant qu'impératrice aux côtés de Tyrus ne serait pas chose aisée. Parce que c'est une Diabolic, elle n'a pas le statut d'humain et ne peut donc être sacrée comme telle dans la religion qui domine l'Empire. Sans compter le fait que le sénateur Pasus tente bien de leur mettre des bâtons dans les roues pour venger la mort de sa fille.
Et MON DIEU, qu'est-ce qu'il y a comme rebondissements. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde même s'il est vrai que la deuxième partie du roman était plus riche qu'au début. J'avoue, cependant, que profiter des personnages entre deux conflits fut quand même GENIAL. Et ça fait du bien. Tellement, si vous saviez.

J'aime toujours autant ces personnages et j'y suis vraiment attachée. Je ne pensais pas l'être à ce point jusqu'à ce tome-ci mais vraiment je les aime beaucoup trop. Némésis est sans conteste un des meilleur personnage féminin que j'ai rencontré : courageuse, déterminée, féroce, juste. Elle apprend à compatir, à ressentir les émotions qu'elle pensait inexistants et son personnage a une fabuleuse évolution. Beaucoup grâce à Tyrus qui oh-mon-dieu est clairement l'idéal masculin. Je suis folle de lui et de son caractère où la justice est une notion importante. Il veut toujours faire mieux, il ne cesse de toujours apporter un brin de perspicacité dans chaque plan qu'il entreprend. Bref, je suis extrêmement attachée à eux. Et leur amour fabuleux qui est si bien écrit, si réel que j'avais des papillons dans le ventre dès que je voyais qu'il prenait forme et ne cessait de se renforcer malgré les épreuves qu'ils subissaient.
C'est pour ça que j'ai souffert durant toute ma lecture, finalement. Parce que je suis BEAUCOUP trop attachée à eux et chaque coup qu'ils recevaient, je le recevais avec eux. Particulièrement Némésis. Franchement, je ne comprends pas comment c'est possible de faire subir autant à des personnages aussi extraordinaires ? J'avais TELLEMENT envie de détester l'autrice pour tout ce qui se passait entre eux. Mais d'un autre côté, j'étais complètement accro et je n'arrêtais pas de me dire que c'était juste beaucoup trop génial. J'avoue que, par contre, j'ai très peur pour le tome 3 qui normalement devrait être la fin de la saga mais qui s'annonce surtout très très sombre. La fin sur laquelle nous laisse S. J. Kincaid est tellement horrible, franchement j'avais envie de hurler à la mort - après avoir versé trois litres de larmes. J'ai le coeur serré rien que d'y repenser. Mais d'un autre côté, j'ai aussi envie de relire le livre, est-ce que ça fait de moi une masochiste ?
Les filles de l'astrologue Les filles de l'astrologue
Françoise De Guibert    Laurence Schaack   
Je n'ai jamais été férue d'astrologie et je serai bien en peine de vous dire à quel signe astrologique correspond telle ou telle date dans l'année. La seule chose à ce niveau-là pour laquelle j'ai pris la peine de m'intéresser un jour, c'est de lire les caractéristiques de mon signe : cancer puisque je suis du 19 juillet. Si ce livre a su attirer mon attention, ce n'est donc pas pour cet aspect là de l'histoire mais bel et bien parce qu'il s'agit d'un récit possédant une dimension historique puisque qu'il se déroule au 17ème siècle, sous le règne de Louis XIV, période qui m'a toujours beaucoup fasciné. Merci aux éditions Rageot de m'avoir fait découvrir cette histoire.

Le père de Thérèse et des jumelles Philomène et Ariane s'est fait arrêter sur ordre du roi. Les astrologues ne sont en effet plus en odeur de sainteté à la cour depuis l'épisode des poisons. Craignant pour sa vie, ses trois filles et leur cousine Soledad vont remuer ciel et terre pour lui venir en aide.

On va suivre tour à tour, à travers des points de vue alternés les quatre jeunes filles dans leur quête. Vivant au départ sous le même toit, dans la demeure familiale, leur chemin va finir par se séparer et elles vont chacune vivre des aventures très différentes, ponctuées de rencontres parfois rocambolesques et pas dépourvues de danger. J'ai énormément accroché à cette histoire qui a su me divertir du début à la fin. L'astrologie est évidemment présente mais sans excès, elle sert surtout de contexte au même titre que l'aspect historique même si les débuts de chapitres sont ponctués de petites prédictions qui nous donnent d'emblée l'ambiance des pages à venir. En fait, il s'agit surtout d'un récit d'aventures dans lequel le lecteur bascule rapidement d'une situation à une autre.

En ce qui concerne les personnages, Thérèse, l'aînée est la plus calme, peut-être aussi la moins amusante des quatre filles mais elle a le mérite de faire face à ses responsabilités avec beaucoup d'humilité et de solennité. Son personnage est intéressant, ce qu'elle va vivre m'a plu mais c'est également l'une des protagonistes principales avec laquelle j'ai le moins accroché.

Nous avons ensuite les jumelles : Ariane et Philomène. Ariane c'est la scientifique de la bande et la digne fille de son père, passionnée par ses recherches et par l'astrologie. J'ai beaucoup aimé sa personnalité tout comme celle de Philomène qui lui est diamétralement opposée. De nature indépendant et sauvage, Philomène est un véritable feu-follet. Cependant, je n'ai pas suivi avec la même passion ses aventures que celles des trois autres.

Soledad est la cousine des trois sœurs, elle vit chez elles depuis le décès de ses parents. Maniérée et exubérante, elle va se rendre à la Cour pour glaner des informations concernant l'arrestation de son oncle. Elle peut sembler par moments énervante mais elle m'a surtout amusé et j'ai vraiment su l'apprécier.

Je ne sais pas (ou bien ai-je oublié ?) combien de tomes comportera cette série mais ce qui est sûr c'est que j'en redemande ! J'ai vraiment aimé découvrir cette histoire dynamique et bien pensée que j'ai lu d'une seule traite. L'histoire m'a semblé originale, nos quatre héroïnes sont touchantes dans leur détresse et je me languis d'ores et déjà de les retrouver dans la suite des leurs aventures.

par elyza
Nil, Tome 1 : Nil Nil, Tome 1 : Nil
Lynne Matson   
Nil est mon coup de cœur de l'année et encore, je pèse mes mots. Je ne sais pas quoi dire tant ce livre m'a transportée au fil des pages. Pour la première fois, j'ai vraiment eu peur pour des personnages fictifs. Je priais pour qu'ils attrapent ces fichues portes, pour qu'ils puissent enfin retrouver leurs vies, je stressais à chaque jours qui passaient dans l'histoire à l'idée que mes petits favoris ne puissent jamais s'échapper de l'Île. L'histoire m'a rappelée Hunger Games et le Labyrinthe sur quelques points mais c'est très loin de ça en même temps, c'est plus qu'une histoire de s'échapper ou de combat dans une arène jusqu'à la mort. C'est de la quête de sa propre force, de la survie et de tant d'autres choses. Tout ça pour dire que Nil ne ressemble à aucun autre livre que j'ai pu lire jusque-là et que je ne regrette pas du tout mon achat.

par Amnasya
Nil Remembered (hors série) 0.5 Nil Remembered (hors série) 0.5
Lynne Matson   
Ce livre, qui ne fait pas vraiment office de tome 4 (mais qu'on est bien contents d'avoir) est plutôt léger.
Dans le tome 2 (et le tome 3, d'ailleurs), on nous parle du journal de l'oncle de Skye, Scott - dont on met un ou deux petits passages ici et là.
Nil Remembered va juste représenter le journal dans sa globalité. Ne vous attendez pas en le lisant à avoir des "scoops" sur l'île, Thad&Charley ou Rives&Skye, puisque le journal est écrit avant leur naissance.
Relativement court, on va avoir une perception de l'île telle qu'elle était avant, c'est à dire sans vraies règles, pas de Priorité, des gens prêts à tout pour attraper des portes.
J'avoue que je n'ai pas toujours compris le rapport entre les illustrations et le texte, mais, comme le reste de la saga, j'ai vraiment bien aimé.
(Le livre se lit vraiment vite, alors ne vous attendez pas à un gros tome, c'est plus un petit hors-série)


Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion Les Loups de Mercy Falls, Tome 3 : Fusion
Maggie Stiefvater   
C'est grâce à des livres comme Fusion que je me dis que lire est vraiment une chose magnifique. Je plains sincèrement toutes les personnes qui ne lisent pas, et qui ne pourront jamais connaître les frissons, les larmes et les rires que peuvent nous transmettre les romans. Fusion m'a fait encore plus prendre conscience de cela.
J'aimerai remercier de tout coeur Maggie Stiefvater pour avoir écrit une si merveilleuse trilogie. Sa saga est magique et lyrique... On fond dans chaque mot, on est envoûté par chaque phrase, et l'intrigue est captivante. C'est un monde doux et à couper le souffle que l'on quitte, et rien qu'en prenant conscience de ce fait, j'ai les larmes aux yeux.
J'aimerai aussi lui dire merci car je suis maintenant en dépression post-Sam et Grace. J'espère ne jamais sortir de cette torpeur car c'est un sentiment vraiment exceptionnel à vivre. J'ai les mains qui tremblent en écrivant ces quelques lignes parce que je me rends compte que ça y est, le voyage est terminé. Il est temps de quitter le train et d'avancer.
Fusion prend place quelques mois après Fièvre. Grace est toujours une louve et Sam l'attend désespérément. On retrouve également les points de vue d'Isabel et de Cole, deux personnages que je me suis mis à adorer. Ces quatre protagonistes vont tous terriblement me manquer. Ils sont vrais, humains et attachants. J'ai l'impression qu'on vient de m'enlever des amis de longue date... C'est atroce et magnifique à ressentir.
Dès le début, on ne peut que s'ancrer dans le livre. L'auteure sait comment emprisonner notre coeur dans son récit et une fois que nous nous y sommes attacher, impossible de s'en séparer. Grace va redevenir humaine à cause de la chaleur. Mais sa situation est très compliquée car elle n'est pas stable. Sam, en apprenant la nouvelle, va vouloir la rejoindre à tous prix. Lors de leur "première" rencontre dans le roman, j'avais les larmes aux yeux. Ces deux-là m'ont ému au possible. Ils s'aiment à mourir... C'est juste époustouflant à lire.
Cole va prendre beaucoup d'épaisseur dans ce tome et devenir très important, tout comme Isabel. Ils vont être très utiles pour la suite des aventures de Sam et de Grace. Pourquoi ? Hé bien, sans vous spoiler, une chasse va être organisée pour tuer les loups de Mercy Falls. Tous, sans exception. Même Grace, s'il le fallait. C'est l'élément qui va tout faire basculer. Tout.
Sam va se lancer dans une bataille pour l'amour et ses sentiments pour Grace qui, elle, va tout faire pour rester en vie. Cole va se mettre à chercher un remède pour sauver les loups et Isabel, la fille de l'homme qui a déclenché cette horrible chasse, va faire tout ce qui en son pouvoir pour empêcher le désastre d'arriver. Quatre héros, quatre destins, quatre personnes qui se battent avec un rêve commun : que tout s'arrête pour être libre d'aimer.
Aimer... C'est la chose à laquelle je penserai en premier en parlant de cette saga. Fusion est un livre sur l'amour. Mais pas l'amour que l'on ressent pour un ami ou pour un membre de sa famille. L'amour, le vrai. Celui qui est capable de faire déplacer des montagnes et qui vous brûle les veines. Celui pour lequel vous seriez prêts à faire n'importe quoi. Celui qui détruit et ravage tout. L'amour qui provoque le chaos. Fusion est le livre qui vous fait prendre conscience qu'aimer est la clé du bonheur.
Et cet amour, c'est Sam et Grace qui nous le communiquent. Ils sont extraordinaires. Les perdre, c'est comme perdre une partie de moi-même. Aucun mot n'est assez puissant pour les décrire. C'est fascinant d'avoir pu lire leur fabuleuse histoire. Ils resteront très longtemps dans ma mémoire. Tant par leur courage que par leur romance. Je l'avoue, à la fin j'ai pleuré pour eux. Ce furent des larmes de joie et de tristesse. Je ne voulais pas les quitter. Mais ils seront toujours dans mon coeur, dans un petit coin bien secret.
Mais avant d'arriver à la fin, on traverse une intrigue beaucoup plus sombre et oppressante que celles des autres livres. On sent bien que le climat a changé depuis Frisson. Là, les enjeux sont plus importants et beaucoup plus dangereux. La chasse pose tout un tas de problèmes qui s'avèrent impossibles à contourner. Fusion est le livre des sacrifices, des choix et des au-revoirs. Tout est vibrant et intense. C'est la première fois de la trilogie que je ressens tout avec autant de violence. Ce roman nous consume et nous anéanti.
Cet avis est très dur à donner, car je n'arrive pas à faire passer tout ce que j'ai pu éprouver. En plus, j'ai mal au ventre en me disant que je l'ai presque terminé. Car oui, toutes les histoires ont une fin. Fusion possède la sienne, et elle me convient très bien. Elle est épique, et vient conclure cette saga extraordinaire avec succès. Les cent dernières pages sont très dures émotionnellement. On passe par une multitude de sensations destructrices. La fin arrive donc trop vite. On quitte le monde unique et inoubliable que Maggie a créée, et ça blesse. Frisson, Fièvre et Fusion forme une trilogie que tout le monde devrait lire. On se perd dans un monde fait de douceur et d'amour, le tout mêlé d'inquiétudes et de regrets dans un équilibre parfait.
Le temps est donc venu pour moi de dire adieu. Adieu Sam, adieu Grace, adieu Cole, adieu Isabel. Soyez heureux, pour moi. Continuez à aimer jusqu'à en avoir mal. N'hésitez pas à venir hanter mes rêves. Je vous souhaite d'être les personnes les plus heureuses du monde, vous le méritez grandement.

par Jordan
Nos Âmes Tourmentées Nos Âmes Tourmentées
Morgane Moncomble   
Si Azalée a autrefois été une adolescente épanouie, de terribles évènements l'ont poussée à devenir ce qu'on a toujours dit d'elle : une "traînée". Mais le jour où on lui apprend le suicide de sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis des années, son masque de jeune femme froide et indifférente menace de se fissurer. Si elle s'était promise de ne jamais revenir à Charleston, elle décide de faire une exception...

Elle était loin d'imaginer qu'un seul été suffirait à bouleverser tous ses principes. Car Azalée n'est pas dupe ; son nouveau voisin, le séducteur et obstiné Eden, vit avec des secrets... Et malgré sa règle de ne jamais coucher deux fois avec le même homme, la jeune femme va vite comprendre que celui-ci n'a pas l'intention de la laisser dicter sa loi.

Une fois n'est pas coutume, les séquelles du passé rôdent à Charleston... et les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses.

(source :https://booknode.com/auteur/morgane-moncombe)

par nimona974
Multiversum, Tome 1 : Multiversum Multiversum, Tome 1 : Multiversum
Leonardo Patrignani   
Multiversum se pose comme une incroyable aventure romanesque sur fond de science-fiction. L'auteur, Leonardo Patrignani, propose un voyage à travers les dimensions parallèles, l'espace, le temps.
Les rebondissements se succèdent et surprennent.
Une histoire vraiment complexe et un excellent scénario avec plein de rebondissement ! Je le conseille vivement !

"Si vous espéreriez un jour que quelqu'un vous aime quelque part, si cette personne existait, vous laissait des messages furtifs comme une bouteille sur le flots de vos pensées et vous appelait à la retrouver au bout du monde.
Le feriez-vous?"

  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4