Livres
371 243
Comms
1 288 067
Membres
250 960

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Casse-Pipe

6 notes | 4 commentaires | 6 extraits


Description ajoutée par tagads 2012-06-19T11:13:52+02:00

Résumé

Publié pour la première fois en 1952, Casse-pipe raconte la première nuit en caserne de Ferdinand, au 17e régiment de cuirassiers à Rambouillet. Il découvre rapidement des soldats ivrognes qui discutent de leur vie militaire, chargée de règles et de discipline. Ferdinand le bleu subit les insultes et les humiliations. Les personnages sont dignes de toutes les infanteries du monde, parce qu'ils ont perdu toute dignité humaine en endossant celle du soldat.

De ce sujet minimum, Céline tire une vision apocalyptique, pleine de jurons, de tonnerre, de chevaux, et de bêtise. Il est ici dans toute la maîtrise de ses moyens. « Livre capital, écrivait Roger Nimier, puisqu'il paraît autobiographique ». Que ce soit par le discours comme par le langage des militaires, Céline peut s'en donner à coeur joie. Le style est là, haché, vivant, rythmé, musical.

De cette transposition du vécu en mots, Jacques Tardi a fait à son tour une transposition visuelle, avec la même fidélité à la sensibilité célinienne dont il avait déjà fait preuve dans son travail d'illustration de Voyage au bout de la nuit. Les dessins en noir et blanc, les nuances de gris de Tardi, collent parfaitement à la noirceur, le désespoir, mais aussi l'humour qui hantent les personnages du roman. En découle une oeuvre à part entière qui n'est pas seulement une illustration mais surtout une variation en images.

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

Or
6 lecteurs
PAL
10 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par darwin38 2017-04-07T06:22:30+02:00

C'est pire que la transmutation. C'est de la perversité magique, la féérie d'embrouillamini , la carambouille sorcière des choses.

Trafiqueux butin, méconnaissable came, infini foutoir aux canailles où le diable tout maquille et troque ! Va mal ! Pister au fumet, à la trace, au soupçon tangent, l'étrille, la trousse dévergondée, le faux ardillon grand comme ça, le matricule plus rassurant, la triste louche dépareillure, la couverture pas catholique, la vraie culasse du truqué, pervers flingue... Pardon !

Ravage des chinoises damnations, à la chasse aux objets perdus, à tout périr de morfonderies, pourri des cauchemars frauduleux, balancé à vingt cordes molles fondues dans l'obscur. Noirs suicides de vingt brigadiers.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Hathor13 2015-04-02T18:24:46+02:00
Pas apprécié

L'auteur se perd dans un dialogue plein d'argot et d'insulte tellement perdu dans l'argot des personnages que le lecteur ne comprend rien. Au final il n'y a pas d'histoire et à moins de vouloir étudier le langage des soldats du début de XX ème siècle, le livre n'a pas beaucoup d’intérêt

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mattmattou 2014-03-21T23:39:11+01:00
Argent

Je n'aime pas du tout le style d'écriture de Louis-Ferdinand Céline. Mais ce livre est franchement pas mal du tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2014-03-21T19:35:01+01:00
Pas apprécié

Un roman qui peut avoir de l'intérêt pour les gens qui connaissent mieux que moi cet auteur, et ont le courage de lire et relire le livre, car pour ma part, ça a été assez ennuyeux et partiellement incompréhensible tellement le langage est familier et propre aux militaires du début du siècle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ertiammot 2011-08-12T17:58:35+02:00
Bronze

L'histoire d'un bleu qui intègre une escadron de cavalerie et qui va en baver durant son intégration !

Récit probablement partiellement autobiographique..

Voyage au bout de la nuit a été un livre qui m'a beaucoup marqué, et j'étais curieux de redécouvrir Céline dans un autre ouvrage...

Le constat est que la mayonnaise a beaucoup moins bien pris.

Certes, il s'agit incontestablement d'un témoignage intéressant sur la vie de régiment, et un bel exemple du patois militaire de l'époque ! On a parfois l'impression que le roman est une suite ininterrompue de jurons ...

J'ai parfois souri, mais ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour mener la lecture à son terme...

Bref, à lire si vous êtes fan de Céline, ou si vous êtes particulièrement intéressés par la vie de garnison du début de siècle dernier.

sinon, le livre vous paraîtra peut-être quelque peu ennuyeux.

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 1991-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 32
Commentaires 4
Extraits 6
Evaluations 6
Note globale 5.8 / 10

Évaluations