Livres
454 984
Membres
404 025

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MonaCl 2012-03-02T20:56:39+01:00

" - Tu as déchiré mon chemiser, lui ai-je reprocher.

Je savais que le bouton du haut avait sauté mais je n'ai pas cherché à vérifier si on voyait mon soutien-gorge ou pas.

- Cathy, s'il te plaît, tais-toi.

A nouveau, il m'a attrapé par le col et attirée à lui. puis il a posé ses lèvres sur les miennes et nous nous sommes embrassées. Avec violence, tristesse et désespoir."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2012-07-26T21:32:11+02:00

J'ai compris qu'elle avait retrouvé son arme en sentant un canon s'immiscer entre mes dents.

- OK, trésor, m'a t-elle dit, exactement de la même voix que ma maîtresse de CE2. Je vais compter jusqu'à trois, et tu me feras un joli sourire. Un...

Dans ma bouche, le canon du revolver avait un goût de ténèbres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2012-10-03T19:15:51+02:00

Longues mèches de cheveux semblables à de sombres rubans qui se croisent et se recroisent. Les tresses sont comme des histoires plus ou moins effilochés qui s'entrelacent en douceur. Comme des vies.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2012-07-26T21:23:53+02:00

- J'aurais besoin d'un bon shampoing, hein?

- Avant cela, tu ferais mieux d'aller parler à Victor.

Cette perspective m'a fait l'effet d'un seau d'eau glacée en pleine figure.

- Non, je ne peux pas.

- Il le faut, Cathy !

- J'ai trop peur !

- Oui, je m'en doute. Mais ça sera sûrement moins dur que tu ne le crois. (Emma s'est tue, le temps d'essuyer la buée sur ses lunettes.) Et puis, tu lui dois bien ça, non?

- Argh ! Pourquoi faut-il que tu aies toujours raison !

- Je sais, c'est un vilain défaut.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2012-10-03T19:15:11+02:00

Je me suis dit que, pour les immortels, l'histoire devait s'apparenter à une succession de saynètes semblables aux dioramas des musées ou aux attractions d'une fête foraine. au bout d'un moment, on se lasse des soi-disant nouveautés, sachant que tout ce qui est à la mode ou d'actualité sera forcément dépassé, obsolète ou tombé dans l'oubli quelques années plus tard.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2017-03-16T21:34:57+01:00

Pour l'instant, il dit qu'il m'aimera toujours. Peut-être même croit-il sincèrement qu'on pourra rester ensemble mille ans. Mais la dure vérité c'est que, moi, je passerai neuf cent trente ans dans une urne sur le dessus de la cheminée.

C'est pour cette raison, entre autres, que je n'ai pas avoué à Victor que je détenais le sérum de mortalité. Lui, il ressemblera toujours au prince charmant, mais ma condition de princesse est condamnée à se détériorer à chaque bougie d'anniversaire en plus. J'ai rangé le flacon de parfum dans mon sac. Toute femme sait pertinemment que, tôt ou tard, le miroir lui révélera qu'elle n'est plus la plus belle du royaume. En prévision de ce jour, un fruit empoisonné peut s'avérer fort utile.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2017-03-17T20:56:20+01:00

Mon coeur s'est arrêté. J'ai attendu qu'il redémarre, mais comme il prenait gentiment son temps, j'ai décidé de me passer de lui. Pas de panique, conduits-toi normalement, me suis-je exhortée. Au mépris de cet excellent conseil, j'ai laissé échapper un cri effaré, foncé dans le cabinet le plus proche et claqué la porte derrière moi.

Bonjour la conduite normale !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2017-03-17T20:48:53+01:00

- Cathy ! Qu'est-ce que tu fais là ? Tu es malade ?

- Je vais très bien. Mais comme je passais dans le quartier, je...

- À sept heures du matin ?

Ma mère a posé la main sur mon front, histoire de voir si j'avais de la fièvre.

C'est vrai que je ne suis pas du genre lève-tôt.

- En fait, je suis sortie très tard, ai-je rectifié.

Elle a plissé les yeux :

- J'espère que je ne vais pas trouver un test de grossesse en fouillant dans la corbeille de la salle de bains ?

- Aucune chance, je l'ai balancé dans la poubelle des Mueller.

- Cathy !

- Je rigole !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2017-03-17T20:46:48+01:00

- Tu devrais te changer, a-t-il ajouté. Débarrasse-toi de ces vêtements. Ils ont sans doute gardé certaines traces compromettantes.

Certaines traces. Doux euphémisme pour lambeaux de peau, fibres de tissu et cheveux pleins de sang.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2017-03-17T20:43:39+01:00

- Écoute, Cathy, on n'est pas mariés, et ce n'est pas toi qui signes mes feuilles de salaire, OK ? Je ne vais pas t'envoyer un comte-rendu de toutes les conversations que j'ai eues en ton absence. Je crois que ça (mouvement de tête vers les trois cadavres) prouve amplement que Jun peut nous être utile. Après tout, qu'est-ce que tu lui reproches ?

D'être belle, immortelle et mille fois mieux placée que moi pour être la copine de tes rêves.

- Elle a de trop beaux cheveux, me suis-je contentée de marmonner.

Victor m'a regardée d'un air incrédule.

Ce que les garçons peuvent être bêtes !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode