Livres
458 110
Membres
410 992

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Shanen 2017-03-16T21:38:26+01:00

De tous les jobs minables dans lesquels je n'ai même pas été fichue d'assurer, vendeuse en parfumerie a sûrement été le pire. Bien sûr, je n'avais pas fait exprès de vaporiser de l'eau de toilette dans l'oeil de la maire adjointe, mais j'avoue que j'ai été plutôt contente de me faire virer après ce coup-là. Je n'avais rien contre les ados qui se servaient des exemplaires de démonstration pour se maquiller à l'oeil, sauf celles qui ouvraient trop leur gueule quand je les piquais en flagrant délit de vol à l'étalage. Non, ce que je ne supportais pas, c'était les clientes de l'âge de ma mère - des femmes sinistres, autoritaires ou désespérées qui se cherchaient un mari ou s'efforçaient de garder celui qu'elles avaient. On leur vendait du rouge à lèvres, des lotions, des produits pour le corps, des crèmes hydratantes, des sérums antirides, mais en réalité c'était un vaste mensonge, car les hommes ne regardent que les filles de vingt ans. Et la jeunesse, ça ne s'achète pas en tube.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:06:27+01:00

Bien sûr que je le savais. Van Gogh a vendu un seul tableau avant de se tirer une balle dans le coeur à l'âge de trente-sept ans. Le Caravage est mort en exil, malade et ruiné. La Muse ne se soucie que de l'art, elle se contrefiche des artistes, disait mon père. Elle te presse comme un tube de peinture, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à sortir de toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:05:54+01:00

- Il y a une heure, quelqu'un a tué trois personnes sous la fenêtre de ma chambre, ai-je précisé. Je pensais que c'était toi.

- Hein ?!

- Je ne sais pas quoi faire des corps, j'ai juste des poubelles pour recycler le plastique et le papier.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:04:52+01:00

- Emma, tu es chez Pete ? Tu as dormi avec Pete ?

- Cathy !

- Emma !

- J'ai dormi tout court, d'accord ? Pete m'a appelée hier soir pour m'avertir que des types louches rôdaient autour de mon immeuble. J'ai jugé plus prudent de passer la nuit sur son bateau, voilà.

- Dis à Pete qu'il est un dieu. Dis-lui que je suis prête à sacrifier un mouton bien gras et à brûler de l'encens en son honneur, car il est sacré à mes yeux et mérite d'être vénéré comme il se doit !

Emma a écarté le téléphone et je l'ai entendu déclarer d'un ton plus bas :

- Cathy dit que tu es un crétin et que tu pourrais quand même installer l'électricité dans cette cabine à la noix.

- JE T'AIME, PETE ! JE T'ADORE ! TU ES UN DIEU ! ai-je vociféré.

- Elle veut aussi que tu me prépares un chocolat chaud, a traduit Emma.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:04:08+01:00

Denny était debout à la fenêtre, vêtu d'une chemise de nuit d'hôpital en papier bleu qui découvrait ses mollets poilus. Avec son mètre soixante-quinze, ses quatre-vingt quinze kilos de muscles et son corps trapu couvert de cicatrices, il était l'image même du mec abandonné tout bébé dans une décharge et élevé par une meute de réfrigérateurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:02:15+01:00

- Vous savez quel est le meilleur moyen de gagner le coeur d'un homme ? a lancé Pete.

Emma lui a lancé un regard interrogateur :

- En lui ouvrant la poitrine ?

Pete a eu l'air dérouté :

- Dis, tu as été élevé par des loups-garous ou quoi ?

Emma a découvert ses jolies petites dents blanches en grognant.

Ils étaient trop mignons tous les deux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shanen 2016-11-20T14:00:33+01:00

Emma poursuivie par des tueurs, Denny à l'hôpital avec un bras en miettes, Tsao se vidant de son sang sur la belle moquette d'un palace... Je n'étais plus un être humain mais un désastre ambulant, un feu de prairie galopant. Tout ce que je touchais finissait carbonisé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mdydy 2014-11-11T20:47:53+01:00

Sauf qu'aujourd'hui, il avait bu de la bière et non de la limonade. Et c'est à Jun, et non à moi qu'il a posé cette question :

- Est-ce que tu crois que le sexe est meilleur quand on est mortel?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode