Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cdesign : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Le Jour des Triffides Le Jour des Triffides
John Wyndham   
Je ne lis pas souvent de livres de science fiction mais celui - ci mérite toutes attentions particulières. Alors pour commencer je n'ai jamais lu des livres de John Wyndham donc je commence ce livre avec un peu de " scepticisme ".Je précise que j'ai lu la traduction révisée par Sebastien Guillot , ça peut jouer pour certains car je pense que mon texte est plus simple à comprendre.

Donc on voit l'histoire de Bill , celui-ci se retrouve un matin à l'hôpital suite à une opération des yeux et quand il commence à sortir tout seul de sa chambre , il se rend compte qu'il y a un silence totale puis plus tard que quasiment toute la population humaine ( et animale ) est devenue aveugle. Il rencontre une fille ( Josella ) et ensemble ils vont essayer de survivre à cette catastrophe en rentrant dans divers groupe de survivants ( les chefs sont appelés les " voyants " ) et bien sur c'est sans compter sur les triffides ( plantes qui peuvent marchés et très venimeuses et bien sûr très nombreuse : ce sont elles qui envahissent la Terre ) ainsi que les guerres intestines que se livrent les humains .

J'étais bien pris dans l'histoire, en plus l'enchaînement des évènements est tout à fait réaliste par rapport aux évènements , ce livre m'a fait réfléchir ( et je précise que ceci est très rare ... ) sur le fait que nous humains sommes bien fragiles sans notre vue. J'aime tous les personnages du bouquin , les sentiments sont fortement bien ressentis ( du moins pour ma part ). Je n'ai eu aucun mal à rentrer dans le roman , dès la première page j'ai accroché. Ensuite c'est vrai que l'idée de base avec les plantes qui développent une intelligence et qui peuvent marcher n'est pas commune mais on s'y fait très bien.

Est ce les armes spatiales humaines qui sont la cause de la cécité de la Terre ?? Les triffides ont- ils profité de l'instant présent ? Ou est - ce eux qui ont tous prévus depuis le début ?? Mystère mystère. Je l'ai mis dans ma liste de bronze car le livre est très court , je l'ai lu en 1 journée et demis et il y a beaucoup de descriptions et d'explications ce qui " ralentit " un peu le livre. il y a une suite " la nuit des triffides " écrite par un autre auteur et ce bouquin n'est jamais sortis en France . Dommage car j'aimerais savoir la suite ( c'est avec le fils de Bill il me semble ), il est sortis en Espagne cependant ( peut toujours servir ... ).

En bref vous avez compris , si un jour vous trouvez ce livre en librairie , prenez le ! Il vaut le détour.

par fitz
Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons Mémoires, par Lady Trent, Tome 1 : Une histoire naturelle des dragons
Marie Brennan   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/07/memoires-par-lady-trent-tome-1-une.html

Une lecture très plaisante !

Ce livre est plus en fait un livre historique que fantasy, dans son fond et dans sa forme. Après certes on est dans un autre monde et on a des dragons et tout ce qui y est lié, mais c'est traité de la même façon qu'on peut s'imaginer des scientifique du 19ième siècle s'enthousiasmaient sur les grands singes ou les éléphants ou autres créatures qui existent mais ne sont que très peu connu à cette époque. On est donc dans le genre de l'aventure scientifique, ou du récit biographique de voyage, il n'y a que très peu d'action.

Dans la grande majorité du roman nous suivons donc la vie de Lady Trent, sa jeunesse, son éducation sa chasse au mari.... Au final très peu de dragons en dehors des livres que la jeune fille "emprunte" à la bibliothèque de son père. Nous suivons la toute jeune fille qui a déjà un esprit scientifique remarquablement développé. Elle commence par étudier des insectes au fond du jardin, en les conservant dans du vinaigre, puis elle étudie ensuite les oiseaux et leur squelette, en fait elle adore le fait qu'ils volent, d’où son intérêt pour les Dragons qui sont un peu l'ultime créature volante. Malheureusement elle a le malheur d'être née femme, arrivée à un age ou cette particularité devient importante elle se retrouve donc muselée par les conventions de l'époque qui ne supportent pas voir une femme faire une activité autre que celles autorisées pour son genre (dont la science ne fait absolument pas partie).
Je dois avouer que cette partie la m'a presque fait tomber les larmes. De voir cette jeune fille si intelligente devoir faire comme si elle ne l'était pas en se restreignant en permanence, c'était vraiment révoltant pour moi. Ça m'a vraiment beaucoup touché, en fait je crois que ce genre de restrictions qui font qu'on se sent enfermé me touchent vraiment énormément.Je pense que je n'aurais vraiment pas du tout aimé être née à cette époque, je serais devenue folle ou déprimée. Cette partie la était nécessaire pour comprendre le personnage mais j'avoue avoir trouvé le temps un chouilla long quand même, elle prend quand même une partie importante du tome et il ne se passe pas grand chose en dehors du développement du personnage.

La seconde partie porte sur l'expédition elle même. Le récit en lui même est typique du récit d'explorateur du 19ième siècle, le voyage, le choc avec la population locale, l’incompréhension, les croyances différentes .. tout y passe.
Au final malgré le fait qu'ils soient le sujet principal du livre, les dragons ne sont pas très présents non plus dans cette partie. Bon certes on en rencontre quand même certains mais ils n'ont aucun rôle actif en fait. J'ai bien aimé par contre le fait que Lady Trent soit vraiment une scientifique dans l’âme, elle garde son esprit critique et de découverte de l'animal même dans les situations les plus difficile et jamais elle ne tombe dans des revers sentimentaux ou autre. Si il y a un point que j'ai un peu regretté c'est le peu de place que tiens son mari en fait dans l'histoire. Il est présent mais au final je ne pourrais même pas vous le décrire, tellement il apparait peu important, on a très rarement des discutions sur ses goûts ou sur lui, juste pour approfondir le personnage, pour dire on en sait bien plus sur les dragons que sur lui. Il m'a paru donc un peu survolé, plus une figure de mari générique qu'un vrai personnage. Alors qu'en plus il aurait du être particulier vu qu'il a accepté quand même énormément de concession en tout genre pour sa femme, chose très rare pour l'époque (que ça soit dans le livre ou dans la réalité). Les autres personnages aussi ne sont que juste esquissés et je n'ai pas eu d'affection particulière pour eux. C'est vraiment un livre entièrement centré sur Lady Trent, il n'y a pas de doute.
Malgré cela la seconde partie est passé vraiment plus rapidement. C'est vraiment un livre d'aventure scientifique plus que de fantasy mais c'est bien, ça change de ce qu'on a l'habitude de lire. j'ai trouvé que cette lecture a été une espèce de bouffée de fraicheur pour moi.

16/20

par lianne80
Mémoires, par Lady Trent, Tome 2 : Le Tropique des Serpents Mémoires, par Lady Trent, Tome 2 : Le Tropique des Serpents
Marie Brennan   
Cette suite n'avait rien à prouver étant donné la précision du décor du tome 1: j'étais déjà convaincue avant de le commencer. Pourtant, l'auteur a réussit à me surprendre ! Tout en gardant le même schéma que le premier tome, elle nous fait ici découvrir une autre partie de son monde.
Isabella part donc étudier une nouvelle espèce de dragon dans la lointaine région d'Eriga où plusieurs peuples tentent de cohabiter. Son expédition l'amène à côtoyer ces civilisations indépendantes et la plonge même au coeur d'un complot politique.

Dans ce livre, on rencontre également un nouveau personnage: Natalie. Je l'ai de suite adorée mais par la suite, elle perd en importance et devient un personnage secondaire avec un caractère mine de rien assez soumis alors que je pensais retrouver une autre Isabella animée d'un peu plus de folie et de joie de vivre. Je suis un peu déçu de l'évolution du perso. Mais qui sait ? peut-être aura-t-elle un rôle décisif pour la suite !! ;)

Je vois vraiment cette saga non pas comme une histoire palpitante mais plutôt comme une série avec des épisodes. En fait on pourrait presque les lire dans le désordre du fait qu'il n'y a pas de fil rouge principal. partant de la, on ne peut pas être déçu par une fin farfelu où le destin des personnages est complètement tiré par les cheveux. Enfin... si mais c'est pas pareil.
Du coup, je me voyais bien avec une immense saga en mode La Cabane Magique (oui c'est le seul exemple qui m'est venu à l'esprit xD)

Bref, le voyage continue avec 3 autres tomes qui, j'espère, continueront de me faire voyager et découvrir encore de nombreuses races de dragons !! :)

par Julma
Odyssée, Tome 3 : 2061 - Odyssée Trois Odyssée, Tome 3 : 2061 - Odyssée Trois
Arthur Charles Clarke   
2061, L'Odyssée trois nous transporte une nouvelle fois dans cet Univers où les secrets sont nombreux. On avance pas à pas dans cette infinité qui nous ouvre les portes d'une "terre" interdite...

Lucifer a changé la face du monde, des mondes, qui se voient peu à peu transformés. On est transporté au cœur du système solaire grâce à de belles descriptions et un voyage captivant.

Toutefois, là où on pourrait s'attendre à une description détaillée de l'action, les chapitres se succèdent trop vite, me laissant sur ma faim...

Néanmoins, cette suite est à la hauteur de ses prédécesseurs et nous permet de continuer le voyage à travers le système solaire par delà l'espace et le temps...

par Blew
Odyssée, Tome 2 : 2010 - Odyssée Deux Odyssée, Tome 2 : 2010 - Odyssée Deux
Arthur Charles Clarke   
2010 l'Odyssée deux n'a pas à envier son prédécesseur. Cette suite était indispensable pour répondre à nos questions laissées en suspens et pour notre soif de découverte cosmique. Bien que ce tome fait suite au scénario du film plutôt qu'au premier livre, l'histoire est tout à fait cohérente et pleine de suspens. Tout cela rend ce livre addictif et grandiose. Chaque page tournée vers cette épopée du système solaire ne fait qu'accroître notre curiosité : on en veut toujours plus, on veut connaître chaque secret que "l'Odyssée un" avait apporté.

par Blew
Odyssée, Tome 1 : 2001 - L'Odyssée de l'Espace Odyssée, Tome 1 : 2001 - L'Odyssée de l'Espace
Arthur Charles Clarke   
2001 L'Odyssée de l'Espace est un livre culte au même titre que le film, qui tous deux se complètent. Pour ma part, j'ai préféré lire le livre avant de découvrir le film. J'étais captivée du début à la fin, j'étais comme attirée par cette intrigue autour du monolithe et sur cette question qu'on a dû tous se poser : "La vie existe t-elle ailleurs dans cette infinité de l'Univers ?".

Cette histoire est bien menée, et possède une part de réalité. En effet, quand on sait qu'à l'époque où est écrite cette histoire, les astronautes d'Apollo se préparaient pour leur Odyssée de l'espace, cela la rend d'autant plus crédible et actuelle. D'après Arthur C. Clarke, ces astronautes "avaient déjà vu le film quand ils sont partis pour la Lune". Cette anecdote place le roman dans la catégorie d'anticipation, ainsi qu'avec les thèmes abordés tels que l'intelligence artificielle et l'évolution de l'humanité.

Un petit bémol cependant : le livre et le film ont été écrit simultanément ; je trouve cela dommage que l'histoire se dissocie quelque peu dans les deux supports, surtout que l'Odyssée deux fait suite au film et non au livre.

Néanmoins, je pense que ce livre, (ainsi que le film), est un chef-d'oeuvre de la science fiction et se doit d'être lu.

par Blew
Dead zone Dead zone
Stephen King   
Titre en français : L'accident.

Ce livre fut mon premier Stephen King. Et je n'ai pas été déçu. Du début à la fin on va de surprise en surprise, le résumé à beau dévoiler beaucoup, le suspence reste intacte.

La finesse de l'écriture est telle qu'on se demande à chaque instant "qu'aurions-nous fait à sa place ?" c'est dire comment on est pris dans l'histoire !

A lire, lentement pour savourer chaque instant de l'intrigue.

par Biibette
Demain les chiens Demain les chiens
Clifford Simak   
Superbe classique de la SF qui m'a transcendé. J'ai envie de relire ce livre alors que je viens de le terminer : il est tellement plein de différents concepts que c'en est un régal ! Je n'ai pas lu des centaines de bouquins de SF, comme je débute plus ou moins dans le genre, mais ce récit composé de 8 contes avec les notes de quelques pages pour chaque contes m'a transporté dans plusieurs dimensions, entre mythe et réalité, même si j'aurai aimé plus de précisions, plus de détails, bref le même livre en plus long !

C'est donc un livre que je place dans ma liste de diamant sans hésitation, et que je relirai très certainement une fois que j'aurai lu d'autres romans de cet auteur.

par Bouddhid
Morwenna Morwenna
Jo Walton   
Maintenant que j'ai lu le livre, je pense que le résumé éditeur est assez mal choisis... Il sonne vraiment cucul et fait pas du tout ressentir l'intelligence et l'ambiance réelle du texte !

La base de l'histoire, c'est Morwenna, une drôle de fille pouvant communiquer avec les fées, qui vient de perdre sa sœur et l'usage d'une de ses jambes dans un accident de voiture. Elle prétend que ce drame a été provoqué par sa mère, qui est une sorcière. Elle la fuit et est alors obligée de vivre avec un père, qu'elle n'a jamais côtoyé, et ses trois sœurs, assez peu sympathiques, qui l'envoient dans un pensionnat anglais à l'organisation type "Harry Potter" en beaucoup moins cool. Elle nous raconte alors 6 mois de sa vie dans un journal intime. Elle nous raconte ses doutes, ses peurs, ses sentiments, ses secrets, ses tracas du quotidien, et aussi ses nombreuses lectures. Elle nous parle aussi de magie, mais d'une façon très originale. Ce livre ne ressemble a aucun autre sur ce point, on est vraiment dans l'idée que des gestes anodins peuvent bouleverser la vie de quelqu'un, et donc, dès le départ, dès le premier chapitre, on est complètement sur le fil : vraie magie ou coïncidence ?

La première chose qui m'a marqué dans ce livre, c'est le nombre hallucinant de références à des livres de SF et la façon dont l'auteur les commentes et les analyses. ça peu sembler étrange, mais cette caractéristique est, pour moi, à la fois le plus gros point positif et le plus gros point négatif de ce livre.
Coté positif, je dirais que, tout simplement, ça m'a permis de découvrir plein de choses. Beaucoup d'auteurs m'étaient déjà connus, au moins de nom, mais je n'ai lu qu'une part infime de titres évoqués. Du coup, je me suis notée plein de références, car l'auteur m'a vraiment donné envie de lire énormément de chose. C'est juste le meilleur hommage à ce genre que quelqu'un aurait pu faire.
Coté négatif, et bien justement parce que je ne connais pas beaucoup de livres auxquels on fait référence, je peux pas du tout apprécier de la pertinence des analyses proposées par l'auteur, à travers son personnage principal. Et c'est un peu désagréable quand on lit ce livre. On ne se sent jamais "perdu", même si on n'y connait rien en littérature SF, mais on a quand même le sentiment de passer à coté de quelque chose. De passer à coté de beaucoup de subtilités et d'un des intérêts de ce livre. C'est donc un livre que j'ai trouvé vraiment pas facile à appréhender et que je ne pense pas conseiller à quelqu'un qui n'a pas une bonne base classique SF.

L'autre point négatif lié à ces références c'est que ça créer vraiment beaucoup de longueurs. Notre narratrice et personnage principal, Morwenna, est totalement boulimique de lecture. Elle lit tellement que ça semble presque pas croyable (genre 2-3 livres par jour). On a le sentiment qu'elle lit juste TOUT LE TEMPS. Et je trouve qu'on multiplie inutilement les scènes où elle lit, achète ses livres, emprunte des livres, parle à la bibliothécaire, traine à la bibliothèque, parle de ses lectures, va au club de lectures, etc, etc... Il y a une monotonie dans ce livre qui peut devenir désagréable dans la mesure où on a souvent le sentiment que la véritable intrigue de ce livre passe carrément au second plan. A vrai dire, cette intrigue ne commence réellement que très tard, à plus de la moitié du livre. Et c'est dommage, car je pense que l'intrigue est pleine de bonnes idées et il manque pas grand chose pour que je la trouve vraiment géniale. Alors que là, bien qu'agréable, l'ensemble m'a quand même laissé un gout de pas totalement aboutis.

Mais là où ce livre est extrêmement malin, c'est que c'est un vrai livre de genre fantastique, au sens tout à fait classique du terme. C'est à dire un livre qui jamais ne va nous expliquer clairement ce qu'est la vérité. Notre seul point de vu narratif est celui de Morwenna à travers son journal intime. Mais doit-on la croire ou non ? On ne peux pas savoir, car il n'y a pas de personnage tiers pour confirmer ou infirmer directement son récit. On a juste des petits indices discrets à droite à gauche qui parfois nous ferons douter de ce qu'elle dit, ou au contraire nous donnerons l'impression qu'elle dit la vérité. Pratique-t-elle réellement la magie ou non ? Est-ce que les fées existent ailleurs que dans son esprit ? Est ce que sa mère est une sorcière ou une folle ? Ou peut-être que c'est Morwenna qui est folle et qui rejette sa mère sans raison ? On ne sait pas, car toutes ces hypothèses sont plausibles, il n'y en a pas une qui s'impose plus qu'une autre.
Du coup, ce livre à vraiment plusieurs niveau de lecture. Je pense que c'est pas le genre de bouquin qu'on aime instantanément, c'est le genre de livre qu'on aime avec du recule, si on fait l'effort de l'analyser et de l'interpréter un peu. On pourrait le relire 50 fois et lire 50 histoires différentes ! On peut voir une histoire merveilleuse, comme une histoire totalement réaliste. On peut être dans l'esprit d'une jeune magicienne, comme d'une jeune fille rêveuse, comme d'une folle. Et ça, je trouve que c'est absolument génial... Malheureusement ça renforce le coté pas totalement grand public et dur à appréhender que j'ai déjà déploré plus tôt.

La construction sous forme de journal intime ne pas du tout dérangée. Au contraire, c'est plutôt original et je trouve que ça permet d'être au plus près du personnage de Morwenna. Du coup, elle en devient vraiment attachante. Elle fait parfois preuve d'une grande intelligence, parfois elle est plus candide, mais dans tous les cas c'est un personnage qui semble réaliste. C'est une fille de 15-16 ans ni trop mature ni trop niaise pour son age. Certains passages du livre, par exemple les premiers émois amoureux peuvent sembler un peu mièvre de prime abord, mais finalement ça me semble cohérent avec l'age du personnage. C'est le genre de question qu'on se pose à cet age, c'est plutôt bien mené, donc ça ne m'a pas dérangé plus que ça.
Les éléments dramatiques de l'histoire, notamment les relations familiales et le deuil, sont plutôt bien traités. Mais surtout l'ensemble est tiré vers le haut par une ambiance merveilleuse que j'ai trouvé adorable. En parlant d'ambiance, l'intrigue se déroule à la fois au Pays de Galles et en Angleterre, et ça créer là aussi une ambiance caractéristique. Comme je l'ai dis plus haut, on se trouve par exemple dans une école privée anglaise qui rappelle étrangement sur certains points Poudlard. L'auteur arrive également très bien à faire sentir les différences qui existent entre ces deux pays, ce qui est assez intéressant.
Par contre, j'ai trouvé la traduction française proposé par Luc Carissimo assez médiocre. Il y a certaines phrases sur lesquelles j'ai totalement bloquées. Je les ai relu 10 fois, et juste, c'est pas du français correct ! ça voulait rien dire. Je doute que ça rende justement hommage au style d'écriture réel de Jo Walton, et c'est dommage.

J'ai pas l'impression d'avoir très bien vendu ce roman atypique et d'avoir surtout insisté sur les points négatifs ^^' mais en faite je l'ai quand même beaucoup aimé et lu avec énormément de plaisir. J'ai surtout apprécié le fait de pouvoir lire un vrai livre fantastique contemporain, car ils sont vraiment très rares. J'ai quand même trouvé qu'il y avait trop de longueurs et que l'ensemble avait un coté pas totalement aboutis... Mais tout de même, je pense que c'est une très bonne découverte. C'est un livre dont la lecture m'a marqué, en tout cas.
Les Disparus du phare Les Disparus du phare
Peter May    Jean-René Dastugue   
Comme d'habitude, Peter MAY nous fait voyager avec ses descriptions. Seulement, comme pour la trilogie de l'homme de Lewis, à la lecture de certains chapitres je me suis ennuyée et à d'autres j'étais complètement addict. Peter May nous embarque à chaque fois dans des histoires inimaginables, et en plus les détails scientifiques et informatifs présents dans celle-ci étaient très appréciables.

par Annjd