Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 697
Membres
1 064 048

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ce n'est pas du Shakespeare, Tome 1



Description ajoutée par Gkone 2013-04-26T08:46:26+02:00

Résumé

James Richards est un professeur universitaire et mène une vie routinière. Il déménage en Californie du Nord pour fuir la rupture qu’il vient de subir, mais, à part l’adoption d’un Boston terrier, Marlowe, sa nouvelle vie ne lui apporte rien de plus.

Un jour, son élève la plus coriace lui arrange un rendez-vous avec son meilleur ami, Rafael Ochoa. Ce dernier ne semble rien avoir en commun avec James, ils viennent de milieu culturel différent et n’ont pas la même philosophie de vie. Cependant, Rafael est également beau, gentil et fait l’effet d’une piqure d’adrénaline dans le cœur d’homme approchant la quarantaine de James. Ensemble, ils formeront un pont entre les habitudes de la Côte Est de James et l’attitude décontractée de la Côte Ouest de Rafael.

Leur relation basée uniquement sur les sentiments survivra-t-elle au fait que James ne semble plus croire aux happy ends ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 121 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Schneeleopard 2017-10-14T17:43:20+02:00

— Vous êtes pas mal du tout professeur Richards, dit-elle. Qu’allez-vous faire ce soir ? 

— J’n’en ai aucune idée, bafouilla-t-il.

Marlowe profita que James soit penché pour lui lécher le visage, et James le prit comme un encouragement.

— Et c’est quoi ce jean ? demanda-t-elle, et James devint tout pâle.

— Il m’a demandé d’en porter aujourd’hui, dit-il en rougissant de plus belle car il se rendit compte que cela le faisait passer pour un soumis. Enfin, je veux dire qu’il m’a dit que c’était l’habit approprié pour ce qu’il avait prévu. 

— Bon je vous explique : il y a trois types de jeans à la mode en ce moment, professeur. Vous avez les super-serrés  ‘voyons si tu es circoncis’, les super-baggys  ‘mes couilles sont libres comme l’air’, et enfin, le jean taille basse qui montrent si le gars s’épile le cul ou s’il porte des sous-vêtements. Il la regarda déconcerté.

— D’accord, et ceux que je porte sont dans quelle catégorie ? 

— Aucune. Je ne sais pas comment vous faites pour qu’une paire de jeans ait l’air d’un pantalon pourri de costume en polyester ! 

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Le titre est parfaitement bien choisi pour cette histoire qui ne restera pas dans mes meilleures lectures.Il m'est toujours difficile de transmettre un ressenti plutôt négatif surtout que dans ce cas précis je ne suis pas sûre que l'auteure soit vraiment responsable de cette impression en totalité. Je suis une habituée des romances MM, c'est un genre de romance que j'apprécie beaucoup et que je lis en VO également, et si je les aime plutôt dans le style mature, je ne dédaigne pas pour autant celles plus "soft".

James Richards professeur proche de la quarantaine se remet difficilement d'une aventure amoureuse qui l'a laissé désabusé vis à vis de l'amour.Il mène une vie routinière et morose seulement interrompue par ces cours de littérature et les promenades de son chien Marlowe qui est devenu le centre de sa vie sociale.James est dans une impasse car il souhaite trouver l'amour mais ne croyant plus au "Happy End" et ne sortant plus il lui est difficile de trouver chaussure à son pied jusqu'au jour où une de ces élèves lui présente son meilleure ami, gay et bombe sexuelle pensant qu'ils iraient très bien ensemble. Les contraires s'attirent et les étincelles jaillissent sauf que ça ne fonctionne pas dans cette histoire.

James est désespérant ennuyeux, il me rappelle Caliméro, ce petit personnage qui n'arrête pas de se plaindre de tout, et le sex appeal de Rafael est gâché dès qu'il ouvre la bouche par le vocabulaire qu'il utilise, un genre d'argot complètement ridicule ici et un stéréotype complet du latino. Leur relation est aussi excitante qu'un soufflé au fromage qui n'aurait pas gonflé et les sentiments ne transparaissent â aucun moment, c'est froid, je n'ai pas ressenti à un seul moment une connexion entre ces deux hommes. Aucune profondeur dans cette histoire, c'est fade et on se croirait au pays des Bisounours, pas de rebondissements et le point culminant ça a été le coup de sang vers la fin de Rafael que d'ailleurs je n'ai pas compris.

Alors je sais que c'est une fiction mais je demande un minimum de crédibilité dans les personnages ! De plus le texte est desservi par un nombre incalculable de fautes grammaticales et d'orthographes, l'utilisation abusive de certains mots tel "salope,bite", des descriptions longues et fastidieuses que d'ailleurs je n'ai pas comprise des cours de James, et puis qui a eu l'idée stupide de traduire le mot "papi" par la même chose en français ? À la limite en utilisant "Papa" cela aurait pu avoir une petite connotation humoristique mais ici on avait l'impression que James avait 60 ans...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Cissou33 2020-09-11T01:08:16+02:00
Lu aussi

C'était mignon mais je me suis surtout ennuyée à la lecture de cette courte romance.

Afficher en entier
Lu aussi

Je ne l'ai pas aimé, mais je ne l'ai pas détester pour autant. Les seuls points positifs sont Sophie, la meilleure amie de Raphael et Marlowe, le chien de James. Et encore...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lili-ambre 2014-09-02T18:07:24+02:00
Argent

Belle histoire, un déroulement sans accroche, des scènes hot bien décrite...

Je vais le relire certainement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par icarus 2013-09-02T16:22:41+02:00
Or

Une jolie histoire mais un peu facile tout de même. Quelques clichés qui peuvent irrités un peu aussi mais sinon j'ai passé un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par charlou 2013-08-29T13:13:44+02:00
Bronze

j'ai bien aimé mais sans plus .. c'est un livre qu'on ne lis qu'une fois ..

Afficher en entier
Bronze

J'ai bien aimé. Ce n'est pas du Shakespeare en effet mais l'histoire est sympathique et agréable à lire. Pas de grosses prises de tête, ça fait du bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par samba 2013-08-23T18:50:07+02:00
Pas apprécié

Le titre est parfaitement bien choisi pour cette histoire qui ne restera pas dans mes meilleures lectures.Il m'est toujours difficile de transmettre un ressenti plutôt négatif surtout que dans ce cas précis je ne suis pas sûre que l'auteure soit vraiment responsable de cette impression en totalité. Je suis une habituée des romances MM, c'est un genre de romance que j'apprécie beaucoup et que je lis en VO également, et si je les aime plutôt dans le style mature, je ne dédaigne pas pour autant celles plus "soft".

James Richards professeur proche de la quarantaine se remet difficilement d'une aventure amoureuse qui l'a laissé désabusé vis à vis de l'amour.Il mène une vie routinière et morose seulement interrompue par ces cours de littérature et les promenades de son chien Marlowe qui est devenu le centre de sa vie sociale.James est dans une impasse car il souhaite trouver l'amour mais ne croyant plus au "Happy End" et ne sortant plus il lui est difficile de trouver chaussure à son pied jusqu'au jour où une de ces élèves lui présente son meilleure ami, gay et bombe sexuelle pensant qu'ils iraient très bien ensemble. Les contraires s'attirent et les étincelles jaillissent sauf que ça ne fonctionne pas dans cette histoire.

James est désespérant ennuyeux, il me rappelle Caliméro, ce petit personnage qui n'arrête pas de se plaindre de tout, et le sex appeal de Rafael est gâché dès qu'il ouvre la bouche par le vocabulaire qu'il utilise, un genre d'argot complètement ridicule ici et un stéréotype complet du latino. Leur relation est aussi excitante qu'un soufflé au fromage qui n'aurait pas gonflé et les sentiments ne transparaissent â aucun moment, c'est froid, je n'ai pas ressenti à un seul moment une connexion entre ces deux hommes. Aucune profondeur dans cette histoire, c'est fade et on se croirait au pays des Bisounours, pas de rebondissements et le point culminant ça a été le coup de sang vers la fin de Rafael que d'ailleurs je n'ai pas compris.

Alors je sais que c'est une fiction mais je demande un minimum de crédibilité dans les personnages ! De plus le texte est desservi par un nombre incalculable de fautes grammaticales et d'orthographes, l'utilisation abusive de certains mots tel "salope,bite", des descriptions longues et fastidieuses que d'ailleurs je n'ai pas comprise des cours de James, et puis qui a eu l'idée stupide de traduire le mot "papi" par la même chose en français ? À la limite en utilisant "Papa" cela aurait pu avoir une petite connotation humoristique mais ici on avait l'impression que James avait 60 ans...

Afficher en entier

Date de sortie

Ce n'est pas du Shakespeare, Tome 1

  • France : 2013-08-13 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • It's Not Shakespeare - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 121
Commentaires 7
extraits 1
Evaluations 19
Note globale 6.58 / 10