Livres
439 357
Membres
368 747

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ce que je peux enfin vous dire



Description ajoutée par melaivy 2018-11-06T21:33:14+01:00

Résumé

«  On voit bien que ç’a été parfois très violent pour vous. Mais vous n’avez rien dit. Comment fait-on pour tenir  ?  » 

Au moment où la parole des femmes se libère enfin, beaucoup d’entre elles m’ont demandé de m’exprimer sur ce qu’une femme en politique subit en silence. Et de plus en plus d’hommes me disent  : parlez pour nos filles, nos compagnes, nos sœurs. Je me suis donc accordé ce droit de dire, et ce droit est vite devenu un devoir. La raison du silence des femmes, c’est la peur de l’humiliation. Ce fut difficile, et parfois douloureux d’écrire, car il a fallu que je revive des épreuves que j’avais rangées dans ma mémoire frigorifiée. 

Mais, m’a-t-on dit, ayant été la première femme de l’histoire de France à accéder au second tour de l’élection présidentielle, vous deviez prendre la parole pour faire avancer la cause des femmes et poser des repères. Et en plus, j’ai appris de ma longue expérience des combats écologiques la ressemblance entre les violences faites aux femmes et celles faites à la nature, avec des prédateurs qui maltraitent, salissent, exploitent, trop souvent en toute impunité. Le même vocabulaire. La même loi du silence. C’est donc pour accélérer l’action que j’ai décidé de faire entendre ma voix et celles qui n’ont pas pu se faire entendre. 

Respect de la nature, respect des femmes  : et s’il y avait là une réponse aux deux fléaux qui frappent aussi bien la planète que l’action politique, la déshumanisation et le déracinement ? 

Ségolène Royal 

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par melaivy 2018-11-06T21:32:15+01:00

La nature a longtemps été considérée comme exploitable et corvéable à merci, comme un bien gratuit que chacun pouvait s’approprier en toute impunité.

La principale cause des malheurs du monde, c’est le dérèglement climatique. Le manque d’eau tue dix fois plus que les guerres, et les migrations climatiques concerneront deux cents millions de personnes dans les cinquante années à venir si rien n’est fait.

C’est donc pour témoigner de la violence faite à la planète et de la violence faite à la femme que j’ai écrit les lignes qui vont suivre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par melaivy 2018-11-06T21:46:56+01:00
PAL

Dans son nouveau livre, Ségolène Royal lève le voile sur sa rupture avec François Hollande, son compagnon durant près de 30 ans.

Paru ce mercredi 31 octobre, le nouveau livre de Ségolène Royal "Ce que je peux enfin vous dire" évoque sa vie politique mais aussi, sa relation avec l'ancien président et son infidélité.

"Comme tout le monde le sait maintenant, j'ai été cruellement trahie avant et pendant la campagne de 2007, pour une femme de dix ans plus jeune, elle-même ensuite trompée pour une femme de dix ans plus jeune", partage-t-elle dans son ouvrage de 300 pages.

C'est en 2007 que leur histoire bascule. Ils ont alors quatre enfants: Thomas, Clémence, Julien et Flora. En pleine campagne présidentielle, Ségolène Royal découvre que son compagnon la trompe avec la journaliste Valérie Trierweiler.

Dans cette autobiographie, l'ex-ministre de l'Ecologie souligne "la violence de l'adultère", "la férocité de la bigamie qui tétanise", "la souffrance encaissée sans broncher".

Elle confie avoir "espéré tous les jours" que cette liaison ne constituerait qu'un "égarement passager".

"J'ai mis beaucoup de temps à soigner mes blessures, à m'émanciper de ce fardeau et à me tourner vers un autre futur, affirme la femme politique socialiste. "C'est pourquoi j'ai décliné la proposition de reprendre la vie commune."

Cette désillusion, Valérie Trierweiler l'a également vécue sept ans plus tard lorsque François Hollande a mis fin à leur relation pour l'actrice Julie Gayet.

Aujourd'hui, Ségolène Royal n'a qu'un seul regret: celui de ne pas avoir mis fin à cette situation "dès le début de la campagne".

A. R. Publié le jeudi 01 novembre 2018

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode