Livres
472 607
Membres
445 407

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Bibounine 2019-04-19T15:37:07+02:00

Le combat pour le climat est un combat pour la paix. (.../...) De nombreuses crise alimentaires et des conflits armés trouvent leur origine dans le chaos des crises climatiques. (.../...) La sécurité climatique dans un seul pays n'existe pas, car l'atmosphère ignore les frontières. p.212

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2019-04-19T15:36:55+02:00

Les attaques et les insultes que subissent les femmes n'ont rien d'aléatoire. Ce sont des attaques identitaires spécifiques qui consistent à les décrédibilisant en les sexualisant, en les ramenant à leur corps, en minimisant leurs compétences, en les assignant à leur rôle de mère, en les réduisant à leurs émotions. p.36

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2019-04-19T15:36:46+02:00

Être féministe, pour moi, ce n'est pas être hostile aux hommes, c'est refuser un système de domination masculine dont ils sont, eux aussi, prisonniers. (.../...) La vraie révolution c'est la mixité et l'égalité. p. 90 (.../...) laisser le pouvoir entre les mains de seuls hommes peu s'avérer dangereux. L’histoire des malheurs du monde, des guerres et des conflits violents, est une histoire d'hommes. p.96

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2019-04-19T15:36:34+02:00

Le plus grand défaut des français, ....ne pas être conscients de leur potentiel. Pourquoi? .....Il y a d'abord, à la base, le système français d'éducation, qui insiste beaucoup plus sur les erreurs et les imperfections que sur les réussites et les points forts. p.276

Afficher en entier
Extrait ajouté par melaivy 2018-11-06T21:32:15+01:00

La nature a longtemps été considérée comme exploitable et corvéable à merci, comme un bien gratuit que chacun pouvait s’approprier en toute impunité.

La principale cause des malheurs du monde, c’est le dérèglement climatique. Le manque d’eau tue dix fois plus que les guerres, et les migrations climatiques concerneront deux cents millions de personnes dans les cinquante années à venir si rien n’est fait.

C’est donc pour témoigner de la violence faite à la planète et de la violence faite à la femme que j’ai écrit les lignes qui vont suivre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode