Livres
463 906
Membres
423 639

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ce que je sais de Véra Candida



Description ajoutée par jarnetmelanie 2016-01-10T16:23:15+01:00

Résumé

Quelque part dans un pays imaginaire d'Amérique du Sud, trois femmes d'une même lignée semblent promises à un destin similaire : enfanter une fille sans jamais pouvoir révéler le nom du père.

Elles se nomment Rose, Violette et Vera Candida. Chacune à sa manière se bat pour faire honneur à ce qu'elles sont : des mères affranchies, bien décidées à se choisir elle-même leur destinée.

Dès sa quinzième année, Vera Candida décide de quitter l'île de son enfance pour la ville de Lahomeria. Son échappée belle sonne comme le symbole d'une vie nouvelle, où l'on peut abroger le passé et penser à l'amour...

Afficher en entier

Classement en biblio - 164 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T15:06:08+01:00

L'odeur de Monica Rose faisait chavirer Vera Candida. Elle s'asseyait près de sa fille et plongeait le visage dans ses cheveux. Ils sentaient le sel et l'iode, le vent et quelque chose de plus souterrain et mammifère, comme la sueur d'un minuscule rongeur ou bien d'un petit loup. Monica Rose sentait la fourrure. Vera Candida se disait toujours, Comment ferai-je quand je serai une très vieille femme, que je n'y verrai plus, que je tenterai de me souvenir de cette odeur. Elle s'efforçait d'enregistrer comme sur des cylindres d'argile les sensations liées à sa fille : la main de la petite dans la sienne, la façon dont Monica Rose serrait son cou avec ses bras aussi fins que des roseaux, elle serrait serrait en y mettant toute sa minuscule force, et c'était inenvisageable de ne plus être deux un jour, c'était si injuste que cela paraissait impossible.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Premier roman de Véronique Ovaldé que je lis, et je suis enchantée pas son écriture qui ressemble au style des auteurs Sud-Américains. De ce fait son écriture se mêle au lieu où se déroule son histoire. Un roman sur la filiation maternelle dotée d'une belle histoire d'amour.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un livre lu de base pour l’école qui finalement a dépassé la simple étude scolaire, j’ai adoré lire ce roman de Véronique Ovaldé qui m’as transporté jusqu’au bout ! Je recommande fortement

Afficher en entier
Pas apprécié

L'écriture est fluide et simple, mais j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire... Ceci dit je l'ai lu il y a quelques années à l'adolescence, peut-être que maintenant je l'appréciera plus.

Afficher en entier
Lu aussi

Le style d'écriture des premières pages ne me convient pas vraiment : des phrases mal articulées autour de pauvres virgules et qui manquent de souplesse, jamais de guillemets ou de tirets pour les dialogues. Je trouve cela difficilement compréhensible, peu agréable, et manquant de richesse.

Cependant, une fois passées ces rudes premières pages, et sans que soit changé l'usage de la virgule, les phrases tendent à une taille plus naturelle et les conjonctions (notamment "et", ce qui manque quand même d'originalité) trouvent une place et une fréquence plus profitable. Ce changement rend le texte plus lisible et l'écriture atypique donne alors une petite note exotique, bien en accord avec l'île de Vatapuna. Le décor est ainsi bien planté.

J'aime beaucoup le personnage de Rose Bustamente. Elle est si déterminée, si sûre d'elle, et puis elle a un caractère bien trempé ! Spoiler(cliquez pour révéler) Je ne sais pour quelle raison, mais quand Jeronimo est arrivé en ville, je me suis tout de suite dit qu'ils feraient une paire amusante. Cela n'a pas manqué.

Spoiler(cliquez pour révéler)Sur la quatrième de couverture, ils mettent en avant Vera Candida, comme quoi elle serait la plus courageuse, celle qui a "brisé son destin" et quitté l'île. Pour moi, cela ressemble à une fuite ; alors que Rose, qui a continué à vivre sur sa plage, à parler aux mêmes gens et à faire les mêmes gestes, me semble plus courageuse. Elle a eu le courage de continuer sa vie.

Afficher en entier
Argent

Je n'attendais rien de ce livre en l'ouvrant, je voulais être surprise. Pari réussi. Une histoire touchante de 3 femmes dans une Amérique Latine très bien décrite. Peu de suspens puisque le livre commence par un flash-back mais, on aime découvrir ce qu'il se passe pour en arriver là.

En dire plus sur l'histoire c'est trop en dire. Il faut découvrir ce livre.

Mention spéciale pour la plume très poétique de l'auteur.

Afficher en entier
Argent

Un livre tout à fait plaisant à lire, qui soulève quelques problèmes de société tout en douceur.

c'est fluide, facile et bien écrit....manque tout de même un peu d'action pour nous donner une véritable impulsion de lecture, mais un livre tout à fait intéressant !

Afficher en entier
Lu aussi

C'est un livre très original mais intéressant tout de même

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2014-11-29T18:49:49+01:00
Bronze

L'auteure nous transporte dans un lieu imaginaire en Amérique du sud, où l'on suit la trajectoire de trois femmes d'une même lignée: la grand-ère, la mère et la fille, enchainées à un homme immonde...Un livre captivant.

Afficher en entier
Diamant

Ecriture envoutante qui nous transporte au cœur de l'Amérique Latine.

Roman sur la lourdeur de l'héritage généalogique où l'on s'attache à la complexité du personnage de Vera Candida à sa force de vie qui cache une très grande sensibilité.

A dévorer !!!!!!!!!!!!!

Afficher en entier
Bronze

(contient quelques petits spoilers) Je viens tout juste de sortir de cette lecture. Mais que dire?! J’ai beaucoup aimé mais il me manque un petit quelque chose. Bon commençons par le commencement:

Ce livre raconte la (malheureuse?) vie de quatre générations de femmes, toutes condamnées à enfanter sans pouvoir révéler le nom du père. On débute le roman par une mauvaise nouvelle: on apprend que Vera Candida va bientôt mourrir. Il y a plus joyeux comme début, non? Cette femme retourne alors sur île natale: Vatapuna. Le récit s’ouvre donc sur la grand mère de Vera Candida, Rose Bustamente, âgée alors de quarente ans, qui est une ancienne prostituée reconvertie en pêcheuse de poissons. Sa vie va être bousculée lorsqu’elle va rencontrer Jeronimo, un homme mystérieux (mais surtout malfaisant) arrivé depuis peu sur l’île et qui va lui causer bien des ennuis. Après sa courte aventure avec ce dernier elle tombe enceinte de Violette, qui quinze années après tombe elle aussi enceinte de Vera Candida, recueillie par sa grand mère Rose. La jeune fille décide de quitter l’île de Vatapuna lorsqu’elle est découvre qu’elle est également enceinte à quinze ans, pour se forger un nouveau destin à Lahomeria, avec sa fille Monica.

On pourrait croire que Ce que je sais de Vera Candida est un livre basé uniquement sur des femmes, mais en fait non. Les hommes y sont également très présents. On éprouve au début beaucoup de compassion et d’admiration pour ces femmes et du dégoût pour les hommes du roman. C’est ce qui m’a gênée. Tous les hommes ne sont pas foncièrement mauvais! Cependant Itxaga, un jeune journaliste, va totalement effacer cette image négative et il prendra d’ailleurs une place importante dans le livre (plusieurs des chapitres seront de son point de vue). J’ai vraiment adoré ce personnage.

Le petit quelque chose qui me manquait à la fin de ma lecture est en réalité dû au personnage de Vera Candida, que j’ai trouvé assez dépourvu d’émotions, même si ce qu’elle a vécu peu l’expliquer. J’aurais aimé un personnage moins caché derrière sa carapace. Itxaga m’a séduite mais Vera Candida m’a laissée de marbre.

Bilan: un bon roman contemporain. A lire.

Afficher en entier
Or

Que d'émotion au contact de Vera dont le destin touchant nous émeut avec en permanence un attachement tout particulier pour Rose, cette grand mère touchante et pourtant si forte. Le rythme du roman est admirable et l'on termine à regret cet ouvrage prime à juste titre par plusieurs jurys très inspirés à mon goût. Je vais des ce pas me précipiter sur les autre ouvrages de madame Ovalde

Afficher en entier

Date de sortie

Ce que je sais de Véra Candida

  • France : 2009-08-20 - Poche (Français)

Activité récente

Cbadi l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-12T16:52:35+02:00
mazz l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-11T11:50:20+02:00
lala-gd l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-14T14:09:25+02:00
PoppyZ l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-21T19:50:53+01:00
Mhyo l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-06T00:41:01+01:00

Les chiffres

Lecteurs 164
Commentaires 22
Extraits 89
Evaluations 38
Note globale 6.79 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode