Livres
463 840
Membres
423 467

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ce qui ne nous tue pas ...



Description ajoutée par Allyssahp 2015-08-27T15:07:09+02:00

Résumé

1944, pendant l'occupation. Les Français vivent désormais dans l'éspoir d'un débarquement allié et l'inquiétude gagne l'armée allemande, accentuant les crispations et les duretés perpétuées contre la population française.

Maximilian von Wreden, officier du renseignement allemand, est en poste à Paris depuis quelques mois quand il rencontre Marianne, une étudiante en philosophie de vingt et un ans. Sa peau est douce, ses lèvres sont tendres, elle réussit à apaiser ses démons intérieurs.

Ce que Maximilian ne sait pas, c'est que la jeune fille travaille en réalité pour un réseau de résistants. Elle a volontairement été jetée dans la gueule du loup pour le séduire et lui soutirer des informations sensibles. Pour elle, il est d'abord l'homme à abattre. Mais pas seulement ...

Afficher en entier

Classement en biblio - 83 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lilourose440 2017-02-24T12:22:36+01:00

Et maintenant, vos papiers, mademoiselle ! dit-il en accentuant son accent germanique pour caricaturer un contrôle d’identité.

— Quoi ?

— Je veux savoir où tu habites, murmura-t-il en frottant son nez contre le front de la jeune femme. Très exactement. Et ne me balade pas. Je veux pouvoir te retrouver et te voir quand je le veux.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Je ressors de ma lecture complètement bouleversée.

Même si le résumé était alléchant, je m'émettais des doutes quant à la crédibilité et l'originalité de l'histoire, ayant peur de tomber sur une vague de clichés grotesques et sur un roman déjà vu et revu. Pourtant, au vue des notes et des commentaires, je me suis laissée tenter et je ne regrette pas !

Si le début est relativement lent, notamment pour installer l'intrigue, cela s'explique pour garder une certaine crédibilité, même si j'avoue que je pense que certains détails étaient en trop).

Maximilian est un homme absolument charmant et amusant ; l'homme pour qui n'importe quelle femme Française aurait craqué. Comment ne pas l'aimer ? Son évolution est très belle, même si j'avouerai que j'aurais aimé que sa psychologie et son évolution soit en peu plus poussée.

Quant à Marianne, quel phénomène ! Ce n'est pas la protagoniste parfaite, ni même une image bien trop surfaite de la résistante. Non, c'est un personnage humain avec ses défauts et qualités, qu'on admire et qu'on voudrait secouer parfois. Je pense qu'il est difficile de ne pas l'aimer, même lorsque ses choix peuvent nous révolter aha.

L'intrigue est très bien ficelée, pas trop d'action, mais pas trop calme non plus. La romance reste au premier plan, toujours focus sur le beau Boche et sa belle Française.

Quant à l'écriture, elle est d'une fluidité et d'un naturel qui nous pousse à tourner les pages les unes après les autres, sans regret.

J'ai rarement lu un roman aussi captivant, même si j'ai évoqué certaines préférences.

Cette fin, ouverte et si belle, m'a littéralement retournée. Je voudrais en savoir plus, je voudrais des extraits bonus. Je veux plus de Maximilian et de Marianne, parce qu'ils sont beaux, drôles, passionnants et... explosifs. Et quand cela m'arrive, c'est que le roman est vraiment génial, parole d'une difficile !

C'est un roman qui vaut vraiment le détour, je le conseillerai à n'importe qui. :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par buddhalesage 2019-05-10T09:01:08+02:00
Diamant

J'ai adoré ce livre. Certes le premier chapitre ce situe déjà dans le futur mais ça ne m'a pas tant dérangé que cela. Le seul bémol, et encore c'est pour dire que, je me suis perdue parfois entre certains flashback, je ne savais plus si nous étions dans le présent, le passé ou bien le futur.

Mais sinon c'est un très bon livre, addictif sur des touches contrespionnage, de romance et bien sure de seconde guerre mondiale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2019-03-03T17:06:16+01:00
Bronze

Que l'on sache dès le départ ce que va être le dénouement fait perdre à l'intrigue son intensité et un peu de son intérêt. Cela reste tout de même une belle histoire, mais si elle ne m'a pas totalement convaincue (elle de par son silence et surtout lui de son acceptation à cela, et la fin du coup trop facile… ).

Afficher en entier
Or

Une histoire d'amour impossible entre une résistante Française et un officier Allemand sur fond de seconde guerre mondiale. Il n'en fallait pas plus pour m'attirer.

Alors, je vais tout de suite commencer par le point négatif (sans lequel ce livre aurait pu être mon 1er coup de coeur de l'année): le début du livre. Je ne comprends pas le choix de l'auteur d'avoir commencé son récit par la fin. Dès le début, nous savons donc comment va se terminer l'histoire d'amour entre Marianne et Maximilian. Ensemble/ pas ensemble? Il n'y a plus de secret et le livre en perd en intensité dramatique puisqu'on sait déjà quelle sera l'issue de cet amour interdit. Quel dommage! Mais quel dommage!

Maintenant que ça c'est dit, passons au positif. C'est simple, j'ai aimé tout le reste:

- Il y a les personnages: Marianne, cette jeune résistante qui n'a rien d'une Mata Hari mais tout de l'oisillon tout juste tombé du nid. Elle est fière, déterminée et courageuse. Maximilian, le bel officier Allemand, charismatique, cultivé, charmeur. Partagé entre l'amour pour son pays et ses principes, il est très lucide sur lui-même et n'hésite pas à montrer ses faiblesses. On veut le détester pour ce qu'il représente mais c'est impossible, l'auteur s'en est assurée! Et puis il y a Nini, résistante à la gouaille toute parisienne, qui aurait bien mérité sa propre histoire.

- Il y a la plume enchanteresse de l'auteure. Carole Declercq est agrégée de lettres et ça se sent. Son écriture est soutenue mais accessible et son récit est sensuel parfois mais jamais vulgaire.

- Il y a l'époque. Les écrits et les films sur la 2nde GM m'ont toujours attirée et bien que la romance soit le sujet principal de ce livre, l'ambiance de l'époque est suffisamment bien rendue pour que nous n'oublions à aucun moment le contexte choisi.

- Et puis il y a la romance, naturellement. Cette histoire d'amour interdite entre deux personnes que tout oppose. Si Maxim succombe et rend les armes pour sa belle assez rapidement, Marianne, elle, résiste et tente de se convaincre qu'elle pourra mener sa mission à bien, quoi qu'il lui en coûte. C'est le combat du cœur contre la raison. J'adore!

Bref, si ce n'est ce début maladroit, choix hautement incompréhensible, c'est une très belle lecture, qui risque de rendre mon prochain livre un peu fade.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MalauryL 2018-02-21T06:54:34+01:00
Or

Sublime, une histoire bouleversante !

Malgré un début assez long qui m'a par ailleurs bien déprimée. L'auteur fait le choix de commencer par la fin, c'est à dire notre présent. On connait ainsi la fin de vie des protagonistes ce qui m'a donné un sacrée coup de blues quand je me suis attachée à eux en découvrant leur histoire sous l'Occupation...

Cela étant dit, c'est bien le seul point négatif car la suite est simplement magnifique et surtout déchirante... mais que peut-on imaginer de plus lorsqu'on lit une histoire d'amour entre une Française, qui plus est résistante, et un soldat allemand ? un amour interdit, encore un tabou aujourd'hui, qui nous transporte du début à la fin. J'ai bien évidemment versé ma dose de larmes pour l'année !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphae 2018-02-15T11:01:33+01:00
Or

Comme beaucoup de critiques le disent : le début de l’histoire est difficile…

Pour moi ce fut parce le style d’écriture des premières pages me semblait compliqué.

Je ne comprenais que la moitié de ma lecture du à la facon de tourner les phrases et les termes utilisés…

L’auteure est diplomée en lettres et ca se ressent dans sa facon d’écrire…

Mais l’intrigue du livre, expliquée dans sur la 4ème de couverture m’a tenue en haleine !

Et j’en suis bien heureuse !

Marianne raconte à son petit fils son histoire d’amour particulière pour lui faire comprendre la relation compliquée qu’il y a entre elle et sa fille – la mère de son petit fils…

On est alors plongé en 1944, ou Marianne rencontre Maximilian.

Une petite déception : je m’attendais à plus d’informations sur l’histoire des résistants (leur actes, leur stratégie, leur contact ect…)

Mais l’histoire est principalement basée sur leur histoire d’amour.

Et quelle belle histoire d’amour !

On s’accroche à ces deux etres la aussi tendres, doux et fragiles qu’ils sont.

Une autre petite déception, ce que l’historie commence par l’explication de la grand-mère à son petit fils, une histoire qui est inconnue de ses propres enfants…

Mais l’histoire finit avec Marianne et Maximilian… Un chapitre de plus pour nous raconter ce que son petit fils a fait de cette histoire aurait rendu l’histoire encore plus belle.

Jolie découverte toute en émotion, j’ai rencontré une nouvelle Marianne (les fans de Giebel comprendront) qui m’a fortement émue également.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ginnie 2017-11-13T19:17:00+01:00
Argent

Si le début m’a semblé un peu long , je n’ai pas regretté d’avoir persisté dans ma lecture…je me suis laissé séduire par cette douce histoire...faites la connaissance de Marianne ....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par candou42 2017-04-12T11:08:48+02:00
Diamant

Une très belle histoire d'amour captivante alors même que l'on sait dès le départ comment elle va finir.

La découverte de la France sous l'occupation alors même que les Allemands sentent le vent tourner est très intéressante sans être assommante.

Le récit s'intéresse avant tout à la relation entre les deux protagonistes et le contexte historique est là pour servir de décor à cette histoire d'amour compliquée. Dès lors, peu de pages sur l'organisation des réseaux de résistants, la gestapo et tout ce qui est rattaché au nazisme ou bien à l'occupation allemande. Et ce n'est pas gênant car ce n'est pas le but premier du récit.

Les personnages, principaux et secondaires, sont attachants et crédibles et l'on suit avec plaisir et émotion les hauts et les bas de leurs vies respectives.

Le seul petit bémol réside dans la première partie du récit : en effet, je n'ai pas compris cette "introduction" à l'histoire. Surtout que la fin du roman ne revient pas sur l'impact qu'aurait pu avoir la découverte de l'origine de l'histoire d'amour entre Marianne et Maximilan. Bref, cette partie m'a paru inutile et assez déconnectée du reste de l'histoire.

En conclusion, une très belle découverte. Ce livre est idéal si l'on souhaite se plonger dans une histoire d'amour forte teintée de mélancolie au coeur de la Seconde guerre Mondiale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilourose440 2017-02-24T12:12:06+01:00
Diamant

Si le début m’a semblé un peu long , je n’ai pas regretté d’avoir persisté dans ma lecture… et me suis laissée transporter par cette magnifique histoire

1944, Nous nous retrouvons plongés dans un Paris occupé, la fin de la guerre est proche.

Nous allons faire la connaissance de Marianne de Sainte Croix , jeune et belle étudiante recrutée par un réseau de résistants, chargée de séduire puis de soutirer des informations au capitaine Maximilian Von Wreden,

Charmer un officier de renseignement allemand, le mettre en confiance, se livrer corps et âme, quoi de plus facile en somme, pour l’innocente Marianne qui n’a rien d’une Mata Hari « elle ressemble d’avantage à un oisillon tombé du nid qu’à une poule de luxe » Surtout lorsque l’officier en question, est habitué aux cabarets et aux conquêtes d’un soir.

la mission semble périlleuse,

Marianne commet quelques bourdes (comme celle de donner la réplique dans la langue de l’occupant) , mais contre toute attente, notre fringuant trentenaire, va tomber littéralement sous le charme de la belle !

La rencontre entre nos deux héros donne lieu à des dialogues savoureux,

L’objectif semble atteint « L’animal est ferré », totalement et irrémédiablement subjugué par la candeur, la fragilité apparente de Marianne , il en redemande se montre possessif, exclusif même, jusqu’à ne peut plus pouvoir se passer d’elle ...

Les choses pourraient être plus simples si de son côté Marianne ne se sentait pas envahie par d’étranges sentiments, des sentiments dérangeant contre lesquelles elle doit lutter , il est l'ennemi !

Mais comment rester indifférente face à la personnalité complexe et tourmentée de maximilien, comment rester insensible lorsque celui-ci fait preuve d’une telle tendresse envers elle, et surtout comment ne pas succomber à cet homme , beau , attachant, charismatique, issu , tout comme elle de l’aristocratie

Carole Declerq , nous propose dans ce roman, une histoire captivante où Les personnages secondaires et l’amitié prennent une place importante , mais c’est avant tout une magnifique histoire d’amour entre deux êtres que tout oppose , où simplement l’histoire d’un Amour , beau, sincère , véritable …

La plume est belle, envoutante,avec un style bien particulier, propre à l’auteur.

Les émotions sont fortes , les sensations puissantes, dans ce contexte difficile ou la peur de l’avenir est présente à chaque instant, c’est souvent drôle, touchant, émouvant , on rit ,on tremble, on frissonne ... on en ressort complétement bouleversé !

La fin est juste , comment dire ….. on voudrait rester encore un peu !

Afficher en entier
Argent

Ce qui ne nous tue pas... est un roman qui évoque à sa façon la Seconde Guerre mondiale. Nous voici plongés, une fois de plus, dans ces années qui inspirent tant d'auteurs ! Le gros point positif de ce livre est qu'il traite d'un sujet peu évoqué jusqu'ici : l'amour (sincère) entre une résistante et un Allemand.

Nous faisons la connaissance de Marianne, une jeune femme vivant à Paris, elle va avoir pour mission de séduire Maximilian von Wreden, un officier du renseignement allemand. Marianne va tout faire pour mettre en confiance Maximilian, elle va se donner corps et âme, faire languir l'officier, le charmer, le rendre amoureux, pour mieux l'affaiblir, le manipuler, le trahir, le détruire... Jusqu'où la résistante est-elle prête à aller pour défendre ses idées ? La réponse se trouve dans le livre, mais ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'elle va vite être prise à son propre piège !

C'est avec une plume simple et fluide que Carole Declercq nous embarque dans une histoire haletante. J'ai aimé son écriture, par contre, je regrette le décalage qu'il y a entre l'époque et les mots employés tout au long du récit.[...]

La suite → http://www.leslecturesdelily.com/2016/08/ce-qui-ne-nous-tue-pas-ecrit-par-carole.html#more

Pour plus de chroniques et d'actualités littéraires, rdv sur mon blog www.leslecturesdelily.com

Afficher en entier

Dates de sortie

Ce qui ne nous tue pas ...

  • France : 2017-03-08 - Poche (Français)
  • France : 2017-03-22 (Français)

Activité récente

Dalide l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-23T11:27:56+02:00
calpi29 l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-08T11:10:10+02:00

Les chiffres

Lecteurs 83
Commentaires 16
Extraits 30
Evaluations 37
Note globale 8.61 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode