Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ceaime2B : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Minots Les Minots
Romain Capdepon   
Marseille, le soleil, le mistral, les cités et la drogue. Ce livre est le récit très chirurgical d’un journaliste sur la mort d’un jeune homme et sur un rescapé d’une fusillade alors qu’il n’avait que neuf ans. Le livre est un accumulation de chiffres, de statistiques. J’imaginais que l’auteur aurait écrit son enquête d’une manière plus romancée, mais il n’en est rien. Nous avons l’impression de lire des coupures de presse les unes après les autres, dans lesquelles le journaliste masque le drame derrière une série de données souvent tragiques. De la mort de ce Michou, on retiendra les informations qui font de sa mort une probabilité devenue une statistique. Lenny, quant à lui, à la chance de survivre à sa blessure, mais à quel prix.

Mais finalement, qui sont les responsables ? Les dealers qui mettent en place des réseaux et qui se livrent une bataille de tranchée entre eux, les politiques qui tournent le dos à ce jeu de massacre pour une paix sociale acquise sur le sang de gamins, les parents qui manquent cruellement de poigne, qui par peur de l’inconnu, préfère rester dans leur petit appartement miteux au lieu de déménager un peu plus loin, dans un quartier certes un peu plus cher, mais tellement plus calme et loin du tumulte de la cité, ou alors ceux qui viennent acheter pour consommer.

Cette enquête fait réfléchir sur l’inaction des parents, clairement, des politiques, élus par les citoyens, des consommateurs, pitoyables.

Le style est froid, sans âme, propre, trop même. Trop de recul même si l’auteur essaye faussement de nous faire croire à une empathie mal simulée. C’est tout simplement une enquête très journalistique sur Marseille et son trafic permanent. C’est encore ce qui fait de Marseille, du sud de la France, des clichés pour les bien-penseurs hypocrites, qui condamnent d’avance les jeunes de ces cités.

par Skritt
Carnets sahariens Carnets sahariens
Roger Frison-Roche   
La découverte du Sahara fut pour Roger Frison-Roche une révélation. Venu au Sahara comme guide de haute montagne, il en revint envoûté par la grandeur des paysages et la qualité de la solitude. Il effectue dix-sept voyages entre 1935 et 1960. Le caractère insolite de ses randonnées à dos de chameau lui donne l'idée de réunir le récit de ses méharées : le récit de la première ascension de la Garet el Djenoun (L'Appel du Hoggar), un voyage dans le Grand Erg occidental, la traversée du Messak Fezzanais et un raid cinématographique avec Georges Tairraz.
Le chat d'Oran Le chat d'Oran
Georges Salinas   
Oran, 1961. Au lendemain du putsch raté des généraux, l'Algérie s'enfonce dans ce que certains refusent d'appeler une guerre. C'est pourtant bien une guerre qui ensanglante les rues du pays, d'Alger à Oran, une guerre sans pitié que se livrent les indépendantistes du FLN et les hommes du CRA, le Centre de renseignements et d'actions, unité anti-terroriste composée de militaires et de policiers. Et c'est l'un d'eux, Antoine Delarocha, surnommé Le Chat d'Oran, que l'auteur nous propose de suivre dans une course contre la montre effrénée pour déjouer un attentat qui pourrait bien être le plus meurtrier jamais commis de ce côté-ci de la Méditerranée. Quarante-huit heures pour éviter un massacre ! Quarante-huit heures à couper le souffle au cours desquelles Le Chat d'Oran va devoir non seulement sauver sa peau, mais aussi celle de ceux qui lui sont les plus chers : sa femme et ses trois enfants que ses ennemis se sont juré d'assassiner. Finalement, comme des milliers d'autres pieds-noirs, il devra choisir entre... "la valise ou le cercueil". Ce roman, peinture fidèle d'une société à jamais disparue, décrit avec une précision chirurgicale les coulisses d'une histoire inspirée de faits et de personnages réels où se mêlent l'action, la politique et l'amour.

par ceaime2B
Tu ne marcheras jamais seul Tu ne marcheras jamais seul
Eric Giacometti   
Déçue par le contenu du début du livre. J'ai lu les deux premiers chapitres et cela ne m'a pas du tout donné envie de continuer : vulgarité, magouilles, argent, bref j'ai vite refermé le livre .... je m'attendais à autre chose : une vraie enquête sur le milieu footballistique et non une fiction ...

par Libria
La Perle du Sud La Perle du Sud
Linda Holeman   
Ce livre raconte avec beaucoup d'émotions le parcours initiatique d'une femme au cœur de l’Orient (Maroc) : quête de soi et quête d'amour...
Clara des tempêtes Clara des tempêtes
Daniel Pagés   
La naissance de Clara des tempêtes -

Clara des tempêtes est né au début de l’été 2008.
Je venais de terminer mon recueil de contes Histoires bleu marine et j’étais parti pour en écrire un second. J’avais une idée : un jeune pêcheur rencontrait en mer un bateau fantôme…
J’ai commencé à écrire. Au bout de quelques essais, mon histoire s’est transformée en toute autre chose. À partir de ce moment là, je n’ai eu qu’à tirer sur le fil comme on déroule une pelote de laine. J’ai écrit dans une brume épaisse. Sans aucune visibilité de ce qui allait advenir à quelques pages de là...
Le titre, Clara des tempêtes, s’est imposé très vite, bien avant que vienne la fin du roman et la douloureuse séparation d’avec cette aventure dans laquelle j’avais vécu trois mois.

Sauvez-moi Sauvez-moi
Jacques Expert   
C'est mon premier Expert... Et je ne suis vraiment pas déçue !

J'ai été assez déstabilisée au départ. en effet, je n'arrivais pas à accrocher à l'intrigue, je trouvais qu'elle mettait du temps à s'installer et j'avais peur de m'ennuyer... Pourtant, l'auteur a réussi à me ferrer et lui et moi on a fait un petit bout de chemin ensemble... Quelques heures, particulièrement rudes.

Rudes, car avec "sauvez-moi" on est dans une intrigue quelque peu différente, puisque les personnages les plus tordues et les plus malsains ne sont pas toujours ceux que l'on pourrait imaginer l'être... Ici c'est l'envers du décor... L'envers de nos persuasions... L'auteur va chambouler vos certitudes dans un monde où d'un côté il y a les méchants et de l'autre les gentils...

Sauf que, même si on sait que la frontière est très mince... Floue... Parfois, l'humanité et la bienveillance ne se trouve pas là où on devrait l'attendre...

La corruption de l'homme... Ou de la femme ne tient pas à grand chose et certaines personnes n'ont pas besoin que le destin les force trop... Enfin... Disons que certaines personnes sont prêtes à tout pour réussir...

Les sentiments du lecteur sont malmenés par cette plume fluide et incisive portant une intrigue bien glauque qui montre toute la noirceur dont l'être humain est capable...

Des personnages qui pensent avoir tous les droits mais surtout toutes les réponses... Et qui n'hésitent jamais à foncer, malgré les doutes qui les traversent... Pourtant les détails sont visibles et surtout flagrants.

Des hommes et des femmes en mal de reconnaissance qui n'hésitent pas à flouer les droits et les devoirs les plus élémentaires... Au nom d'une pseudo justice qui n'en a plus que le terme.

Une justice en laquelle plus personne, ne croit, ou n'osent croire... Pour ne pas se différencier mais surtout pour se croire investit d'une mission.

Sauf, quand dans cette jungle du chacun pour soi, certaines personnes osent se différencier et dire "non" et c'est le grain de sable salvateur, qui va envoyer tout valdinguer mais surtout remettre les pendules à l'heure et redéfinir les limites à ne pas franchir et à ne pas accepter. Et ce quelque soit la personne qui mène la danse.

Une intrigue que l'auteur construit sur des bases simples, mais tout est étudié, millimétré pour que le récit soit d'une rare qualité. La plume décortique avec minutie, pour terminer sa course folle sur un final conforme à la moral et à la justice.

Parfois les regrets, nous font prendre conscience du chemin à suivre et permet de corriger le futur et le passé... Mais certaines personnes, ne sont pas prêtes à assumer leurs erreurs, persuadées d'avoir fait les bons choix et que leur intime conviction est la bonne

L'auteur pose à travers son intrigue la question de l'intime conviction et de sa valeur. Mais également une vraie question sous-jacente sur la justice et ceux qui doivent faire appliquer la loi. Cette justice est malmenée, mais pour pointer les failles qui existent. Sous ses aires de thriller, l'auteur pose son intrigue qui pourrait se trouver dans notre journal dans la rubrique faits divers.

Sous ses aires de thriller, l'auteur pose son intrigue qui pourrait se trouver dans notre journal dans la rubrique faits divers.

Un fait divers... Des faits divers... Dont on ne souhaiterait pas être témoin... Mais que ferions-nous si nous y étions confrontés ? Quel choix s'imposerait à nous ?

J'ose espérer que l'appel au secours serait entendu...

Malgré le flou du départ, l'auteur m'a pris dans ses filets, pour me recracher complètement sonnée. Le lecteur est poussé dans ses retranchements et ses convictions sont ébranlées au même titre que ses personnages. Chacun sortira différent, le lecteur aussi...

Je remercie les éditions Sonatine pour leur confiance et NetGalley, grâce à qui j'ai pu découvrir cette plume vers laquelle je retournerai avec plaisir.

https://julitlesmots.wordpress.com/2018/07/17/sauvez-moi-de-jacques-expert/
Les Outrages Les Outrages
Kaspar Colling Nielsen   
Propulsé dans une Europe en crise face à l’islamisation, la montée de l’extrême droite ainsi que la recrudescence de réfugiés, Nielsen imagine une société danoise qui aurait trouvé sa solution: exporter tous ses étrangers sur un terrain racheté au Mozambique. Dans ce contexte intense, une galerie de personnages en crise se déploie. Il y a Stig, issu de la scène rock radicale, devenu un grand galeriste d’art contemporain toujours plus provoc. Son épouse, chercheuse en intelligence artificielle, mutée dans un labo en pleine campagne, les forçant à quitter Copenhague. Leur fille Emma, très fragile, qui a décidé contre leur accord de partir seule au Mozambique pour défendre la cause des immigrés. Et Christian, l’artiste star de Stig, très porté sur la gente féminine et en crise d’inspiration, jusqu’à ce qu’il croise la très jeune Mia, qui va restimuler sa créativité.
Alors que Stig, propulsé avec horreur dans une communauté huppée de milliardaires ayant fuit la ville pour renouer avec la nature, trouve un plan diabolique pour que le monde de l’art ne l’oublie pas, sa fille découvre l’amour parmi les opprimés mais aussi les limites de son champ d’action, et Christian se retrouve pris au piège par Mia qui s’avère loin d’être stable mentalement… Dans un monde où le cynisme est roi, chacun va tenter de sauver sa peau, mais à quel prix ?
Lecture explosive où humour très noir, plume ciselée, provoc et sexe gouvernent, Les Outrages est avant tout follement intelligent et cruellement lucide. Un roman choc qui ose nous bousculer pour mieux nous montrer les dérives de l’être humain.


par ceaime2B
Bernie Gunther : Bleu de Prusse Bernie Gunther : Bleu de Prusse
Philip B. Kerr   
Nouvelle enquête (et malheureusement dernière) de ce très cher insolent Bernie Gunther à l'humour grinçant. L'intrigue s'articule autour deux périodes de la vie de l'enquêteur : de l'année 1956 et 1939 lors des derniers mois avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale se situant principalement aux alentours du Berghof . Polar historique avec un scénario excellement bien ficelé avec moults rebondissements, mélangeant avec brio faits/personnages historiques et fiction. Phillip Kerr de sa plume précise et minutieuse, nous entraîne dans des pans méconnus de l'histoire du troisième Reich vu de l'intérieur, solidement documenté comme à son habitude le roman est un huis clos oppressant brillamment réussi. Hommage à ce grand auteur décédé récemment.

par fan06
Jean Tolbiac : Les Falaises d'Étretat Jean Tolbiac : Les Falaises d'Étretat
Georges Daniel Rebillard   
Une petite merveille ! Un auteur à découvrir. Je ne m'attendais pas à un livre aussi réussi : c'est un roman formidable, prenant, rythmé, drôle, attachant. Et dire que c'est un premier roman !
Un livre qu'on ne peut plus lâcher une fois commencé et qu'on ne veut pas voir se finir.
On peut parler de comédie noire puisque l'intrigue, plutôt drôle, se passe dans un contexte parfois dramatique: quête de la réussite, recherche d'un emploi, problèmes de couple, licenciement violent, chomage, divorces, tentatives d'assassinat
Le roman de Rebillard présente l'histoire d'un jeune homme, Jean, marqué par une enfance difficile, qui cherche à réaliser sa conception trop idéale de l'amour. Il est habité par le désir de l'amour parfait. L'auteur fait un récit léger, vivant et humoristique des premières expériences sentimentales et sexuelles de Jean, de sa recherche de la femme de sa vie, crée un suspense qui entraine le lecteur. Récit passionnant avec l'usage très habile et justifié des flash-back et des sauts en avant.
Très belle histoire mêlant l'amour au surnaturel (les fantasmes de Jean et du roman qu'il essaie d'écrire « le livre dans le livre !». Une écriture qui se lit facilement, le tout saupoudré de malice font de ce roman un régal pour le lecteur. Je l'ai adoré du début à la fin...l'humour, l'amour, le réel, l'irréel,le suspense, tout y est. il fait beaucoup réfléchir sur les choses essentielles de la vie.
  • aller en page :
  • 1
  • 2