Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cecetony : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 1 : Les Comédiennes de monsieur Racine Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 1 : Les Comédiennes de monsieur Racine
Anne-Marie Desplat-Duc   
Une série que j'ai assez appréciée, notamment en raison du contexte historique intéressant. Les personnages sont également sympathiques.
Partials, Tome 1 : Partials Partials, Tome 1 : Partials
Dan Wells   
Que dire? Ce livre est une véritable révélation.Je ne comprends même pas pourquoi je n'ai pas mis la main dessus avant. L'histoire est tellement bonne, à certains passages j'en avais des palpitations!

En tout cas, si vous cherchez de l'action, et des personnages qui font bougez de l'air, c'est la meilleure série.

Tout d'abord, l'univers est géniale. Digne de iRobot, des soldats partiellement humain se révoltent et ça dégénère en la plus grosse guerre que l'humanité ait connue.... jusqu'à ce que ca se transforme en la plus grosse épidémie qui masacre 99.996% de l'humanité. Les quelques milliers d'humains restant et mystérieusement immunisés au virus forment une société sur Long Island. Kira avait 4 ans à cette époque, et 11 ans plus tard, aucun bébé né n'a réussi à survivre, et les humains ne sont pas plus proche de trouver une cure que 11 ans plus tôt.

Lorsque Maddison, la soeur adoptive de Kira, tombe enceinte, cette dernière est déterminé à ce que ce bébé soit le premier à survivre, et ce à n'importe quel prix. C'est alors que Kira commence ses propres recherches, et qu'à court de ressource, elle réalise que les seuls à possiblement posséder la cure sont les Parials, que personne n'a vu depuis 11ans. Bien que les autorités soient contre l'idée de Kira, ce n'est pas ça qui va l'arrêté.

MON OPINION
Wow. Ca faisait longtemps que j'avais rencontré un personnage comme Kira. Elle est tellement forte et déterminée. RIEN ne peut l'arrêter. Qu'elle soit seule ou non, ce n'est qu'un détail.

J'ai également beaucoup apprécié Samm. Sa position est assez ambigüe mais je suis convaincue qu'au fond, il est avec Kira.

Pour l'écriture, je n'ai rien à dire, c'était parfait.

Courrez l'acheter :)

Troie, Tome 3 : La Chute des rois Troie, Tome 3 : La Chute des rois
Stella Gemmell    David Gemmell   
Heureusement que Stella Gemmell a fini d'écrire Troie, c'est de très loin le meilleur cycle écrit par son mari. Dommage qu'il soit parti rejoindre ses héros sur les champs Elyséens.

par MyriamT
Troie, Tome 2 : Le Bouclier du tonnerre Troie, Tome 2 : Le Bouclier du tonnerre
David Gemmell   
Incroyable !

Gemmell arrive dans ce tome a nous faire tout le temps changer d'émotion !
Par exemple : au depart on aime bien Priam c'est un bon guerrier qui a du Bon et Agamemnon le Big méchant, puis on change de point de vue, et la Priam devient un gros ** alors qu'on se met a apprecier le Roi Mycéniens. Et ainsi de suite, ce qui fait qu'a la fin, on deteste les deux au contraire de Achille Hector Enée etc ...

Ce Livre nous fait suivre l'avant guerre, avec le Mariage d'Hector et d'Andromaque. Tout les rois sont invités donc magouilles politiques, assassinats, sont au rendez vous ! Le point de vue tourne autour de Banocles et Calliades, deux bon guerrier Grec qui vont etre embarquer dans toute les Magouilles du Pouvoir.

Ces personnages seront tres travaillé, et on decouvre encore une fois mais d'un nouveau regard le contexte de l'epoque. Nous assistons au Fameux Duel qui a traversé le monde antique, Hector VS Achille, le Choc des Titans !
L'écriture de Gemmell est fluide, limpide, envoutante, bref parfaite ! On est embarqué pour ne ressortir qu'a la toute derniere page du livre. C'est ce que j'aime chez Gemmell, c'est super interessant et super addictif !

La deuxieme partie du Livre suit toujours nos deux Heros, mais 3 ans se sont ecoulés depuis le mariage, pour faire court, la Guerre de Troie a commencé !
Ce qu'on apprends en Histoire ne nous prepare pas du tout a ce livre, en effet, tout ce qu'on sait c'est que ca dure 10 ans, et voila.
Mais que s'est 'il passé pendant ces 10 ans ? ca on ne sait pas vraiment.
Gemmell nous l'explique avec ses propres mots tout en restant parfaitement crédible, ce n'est pas comme le Lion de Macédoine ou Magie et guerre sont etroitement liés, non ici pas de Magie, juste de L'histoire.
Et ce n'est que plus prenant vous pouvez me croire !
Bref, la guerre fais rage et sur Mer et sur Terre plus particulierement en Thrace ou Le cheval de Troie combats.

Encore meilleur que le Tome 1, ce Livre nous fait redécouvrir l'Histoire. Agamemnon, Ulysse pourquoi il s'est allié au Mycéniens alors qu'il etait neutre. Bref tout s'emboite parfaitement pour nous preparer au grand Final :
La Chute des Rois !

par Steph87
Troie, Tome 1 : Le Seigneur de l'arc d'argent Troie, Tome 1 : Le Seigneur de l'arc d'argent
David Gemmell   
La trilogie de Troie est assez différente de ce qu'écrivait habituellement David Gemmell, on ne peut que regretter que ce soit sa dernière oeuvre. Beaucoup de travail de recherche sur la mythologie, des personnages plus réalistes que jamais, un scénario bien plus abouti que les autres. Mais pourquoi nous a-t-il quitté si tôt, il avait tant de talent qu'il aurait pû nous offrir bien d'autres trésors encore...

par MyriamT
La tapisserie de Fionavar, tome 1 : L'arbre de l'été La tapisserie de Fionavar, tome 1 : L'arbre de l'été
Guy Gavriel Kay   
Une série de fantasy qui m'a laissée une forte impression, et que j'ai d'ailleurs lu plusieurs fois. Très poétique, elle nous fais basculer d'un monde à l'autre, tout en nous permettant de visionner toutes les facettes de cet univers étrange qu'est Fionavar, notamment grace aux petites aventures de chaque personnage principal. A lire absolument !

par Saskia
Le cycle de Pendragon, Tome 2 : Merlin Le cycle de Pendragon, Tome 2 : Merlin
Stephen R. Lawhead   
Une série que j'ai vraiment adoré !
L'écriture n'est pas vraiment fluide, ne permettant pas une lecture facile et aisée, mais l'histoire est passionnante, pas toujours joyeuse, souvent triste et dramatique, mais Merlin reste fort, même si pour le moment il se cherche encore ..

par NoMu
Le cycle de Pendragon, Tome 1 : Taliesin Le cycle de Pendragon, Tome 1 : Taliesin
Stephen R. Lawhead   
Ce premier tome relate la naissance du cycle arthurien.

L'énigmatique Taliesin bouleverse la vie de son père adoptif, et bien plus encore, toute celle de la communauté. Promis très jeune à un brillant avenir de druide, il engendrera à son tour un personnage de légende : Merlin.

Pour moi, un des meilleurs cycles arthuriens. Souffle épique, imagination, richesse de l'intrigue, profondeur des personnages.

La plume de Law Head est agréable, fluide et simple. Il confère à tout son récit l'hérisme voulu sans toutefois tomber dans des caricature ou de la Fantasy.

Une merveille.

par lutin82
Waylander - L'Intégrale Waylander - L'Intégrale
David Gemmell   
J'ai beaucoup aimé cette trilogie. J'en ai lu plusieurs de l'auteur et c'est sans doute celle sur laquelle j'ai le plus accroché, avec la Reine Faucon. C'est épique et magnifiquement bien mené, le style est travaillé et les personnages sont complets avec du caractère. David Gemmell est un auteur d'Héroïc Fantasy inventif, imaginatif et prolifique que le monde littéraire doit certainement regretter.

par Lyanaa
La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero
Stephen King   
Pour tout fan de Stephen King, Le pistolero est le début d’une grande aventure que nous sommes impatients d’entreprendre bien que cela nous effraie un peu dans le sens où on s’attaque à l’œuvre centrale du maitre. Publié sous formes de nouvelles puis sous forme de roman en 1983. Celui-ci a été révisé en 2003 par l’auteur pour fluidifier cet ouvrage qui a une réputation (non fondée pour moi) d’ouvrage non accessible et repoussante. Personnellement, je possède l’ouvrage de 1983, non révisé et je n’ai appris l’existence de la nouvelle version qu’après ma lecture, j’ai donc pu aisément combler les différences entre les deux œuvres que je recense en fin de critique*.

J’ai lu cet ouvrage une première fois en 2010, il ne m’avait pas particulièrement marqué. Depuis j’ai évolué, grandi, muri et lu d’autres livres de Stephen King (dont Hypnose, livre très lié aux Tours Sombres). Cela étant, j’ai relu ce livre en 2012 et je me suis pris une claque.

On retrouve dans ce livre, les prémices de petits fragments et d’idéologie propres aux livres de Stephen King. Ce livre est un condensé des plus grands chefs d’œuvres de King et j’imagine bien qu’en réalité, c’est toute la saga Tour Sombre qui réunit son œuvre entière et que le Pistolero ne fait qu’introduire ce schéma titanesque.

Bref, Roland est un antihéros, on le déteste ou on l’aime, mais on est tout de même un peu attaché à ce personnage qui nous raconte partiellement sa vie, laissant derrière lui de nombreux mystères. L’Homme en noir est quant à lui mystérieux, le méchant de l’épisode qui au final me parait assez sympathique et bien plus attachant que le pistolero.

Durant tout le roman, l’un poursuit l’autre et rencontre des personnages tels qu’un enfant du nom de Jake ou un frontalier du nom de Brown. Roland raconte vaguement son enfance, son passage terrifiant par la ville de Tull ou comment il est devenu le Pistolero. Au-delà de ça, on ne sait rien. Quel est ce monde du « cinquième niveau » ? Les personnages sont-ils dans un éventuel futur ou dans un monde parallèle ? Stephen King a le don ici de nous faire pondre dans la tête des millions de questions, c’est pour moi l’essence même d’une introduction de saga. On ne commence pas ce livre pour ne jamais trouver réponses aux questions qui naissent dans notre cerveau tout au long de cette lecture.

Le dernier chapitre est particulièrement réussi. Surement parce que justement, on commence à sortir du brouillard (ou de l’obscurité des grottes) où King nous avait lâché. L’Homme en noir parle et son discours nous donne un vertige incroyable. Il nous amène au plus loin du « pourquoi ? ». Il nous amène dans un monde incompréhensible, un lieu que l’on peut juste imaginer (avec difficulté) et dont on ne saura jamais rien. Au-delà de la saga, ce chapitre nous amène à un questionnement sur l’univers comme d’autres romans tels que Dôme, Insomnie ou Ca y était parvenu.

Il faut ajouter à cela qu’il y a un lien entre notre réalité actuelle, notre présent, et le monde de la Tour Sombre, ce lien est encore flou pour moi mais il ne faut pas imaginer cette saga comme une saga de Tolkien mais bien plus comme une saga de Lovecraft si celui-ci avait pu en écrire une.

Et c’est bien cela qui est incroyable dans ce livre, on a beau rêver comme dans tout bon livre de fantasy, King y mêle notre réalité et le retour sur Terre en plein monde imaginaire donne une impression que seul ce livre a pu me procurer. Je suis donc impatient de passer à la suite.

*Liste non exaustive des modifications de 2003
– Ajout d’une double préface.
– Réécriture plus fluide du livre.
– Au début, Roland se sent "Vaadash".
– Le nombre récurrent "19" est introduit !
– Dans la version originale, Roland tuait Allie de sang-froid. Dans la version revisitée Allie le lui demande car elle a été maudite par Walter. Ce détail rend Roland un peu moins cruel !
– L'un des noms alternatifs de Maerlyn devient Légion et la Bête est nommée Roi Cramoisi
– Walter est désormais la même personne que Marten

par odin062