Livres
627 524
Membres
735 675

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Célestopol – 1922



Description ajoutée par Tzeentch9 2021-03-13T12:02:33+01:00

Résumé

1922.

Une année folle à Célestopol !

Une année à la découverte des mirages et des merveilles de la cité sélène, joyau de l'âme slave arraché à la Terre, entre les mains d'un duc au destin défiant le cours du temps.

Une année où croiser dans ses rues Marie Curie, l'archiduc François-Ferdinand ou Howard Carter, mais aussi humbles ouvriers, voleur volubile ou automates au cœur de cuivre. Entre ruines lunaires à explorer, un championnat du monde d'échecs à préparer ou des complots à déjouer... Les canaux ambrés de la ville n'ont pas fini de vous dévoiler ses secrets !

Emmanuel Chastellière nous invite à redécouvrir une ville bâtie sur la Lune dans l'ombre de Jules Verne, à l'aube d'une ère nouvelle délicieusement uchronique, à travers 13 histoires qui s'entrecroisent dans un véritable chassé-croisé étourdissant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fred_09 2022-06-29T16:07:05+02:00
Or

Je n’ai pas l’habitude des recueils de nouvelles. Pour être exacte, je n’en ai même jamais lus. Je préfère me plonger dans les gros bouquins à plusieurs centaines de pages ou les sagas interminables. J’ai commencé ma lecture avec une légère appréhension, pour au final tomber sous le charme de la cité sélène. D’ailleurs j’ai lu le livre en période d’examens, alors le format ‘nouvelles’ m’a plus que convenue, à moi et mon cerveau surchauffé incapable de se focaliser.

J’aime la façon dont on découvre une partie différente de la ville à chaque histoire, qu’elle raconte la vie d’une célébrité ou d’un inconnu. Même si en apparence, rien ne lie les différentes histoires (si ce n’est, bien sûr, Celestopol elle-même), j’ai adoré relever les clins d’œil discrets d’une histoire à l’autre.

J’ai adoré l’atmosphère de Celestopol, ville à la pointe du progrès mais où d’étranges manifestations mystiques se manifestent de temps à autres. J’ai eu envie de me balader dans ses rues, de rencontrer ses citoyens, de découvrir ses opéras et d’être témoin de ses ambitions, ses idéaux, ses destins et ses tragédies. De plus, j’ai aussi adoré les références historiques et culturelles, qu’elles soient (pour la plupart) slaves ou autres.

Je crois que l’écriture super agréable et très belle d’Emmanuel Chastellière a aussi beaucoup contribué à mon immersion dans cet univers qui mêle automates steampunk et légendes fantastiques. J’ai très envie de lire d’autres de ses romans.

Enfin, j’ai été séduite par la multitude de thèmes abordés dans ce livre et par la palette d’émotions qu’on ressent à sa lecture. Certes, elles sont souvent sombres, mais elles sont aussi porteuses d’espoir.

Mes nouvelles préférées sont Katarzyna et La Fille de l’hiver. Et vous ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aseult 2022-06-09T12:42:31+02:00
Or

J'ai été très sensible à cet univers à la fois doux, amer, douloureux, mélancolique, mais qui n'oublie jamais quand même de saupoudrer ses histoires d'un peu d'espoir.

Afficher en entier
Diamant

Coup de coeur stellaire ! Il ne fait pas suite au premier recueil Célestopol, car tous deux peuvent être lus indépendamment. Les deux livres sont en revanche indispensables pour mesurer toute la grandeur fabuleuse de l’œuvre. La cité fantastique et uchronique de Célestopol, bâtie sur la Lune par une Russie aux ambitions démesurées, pétrie de folklore slave, d’idées steampunk à la Jules Verne, de contradictions modernes, aussi cruelle que merveilleuse, vous accueille en son sein. Vous ne repartirez pas indemne. Célestopol existe, ou a existé, et il suffit de ces quelques pages pour vous pousser à y croire.

Dans la droite lignée du premier recueil, chaque nouvelle ici s’articule autour de thématiques chères à la SF, aux temps modernes et aux problématiques de notre société. La cité reflète notre réalité à travers un miroir déformé par le sélénium : une ville sublimée, avilie, paradoxale, à la fois si proche et si lointaine par rapport à nous. Je suis tombée sous le charme de la plume de l’auteur, où chaque mot est choisi avec une précision méticuleuse, donnant à Célestopol toute sa splendeur. Je vais m’empresser de lire d’autres livres de l’auteur !

On retrouve certains personnages d’un récit à un autre. Cela donne le vertige et renforce l’attachement aux personnages. Et si vous avez lu le précédent recueil, certaines histoires prennent une tout autre saveur. Dans cette tragi-comédie où s’entremêlent les personnages réels et parfois célèbres, et d’autres émergeant de cette réalité parallèle aussi tangible que notre bonne vieille Terre, le portrait de la cité elle-même est esquissé. Le décor est finalement le protagoniste, dont on dévoile peu à peu les secrets, les mensonges, les rêves. La cité magnifie certains, dévorent d’autres, ou détourne le regard. Mais elle ne laisse personne indifférent.

La grande Histoire se mêle aux destins individuels. Du duc entouré de mystères à l’automate rebelle, du voleur rêveur à la mercenaire tourmentée, en passant par des êtres issus du fond des âges ou des personnalités internationales… Entre luttes sociales, despotisme éclairé, préjugés sexistes, course au progrès scientifique, réminiscences de croyances oubliées. On en découvre un peu plus sur le destin de cette Terre uchronique, qui nous apparaît crédible car terriblement imparfaite. Pour une amoureuse de l’Histoire comme moi, c’est un régal d’essayer de retrouver les références à tel événement ou tel personnage, et de voir comment l’uchronie se développe de manière inédite, tout en rejoignant parfois des éléments qu’on connait bien.

Afficher en entier
Or

N'étant pas très attirée par les recueils de nouvelles en général, j'ai voulu retenter le coup avec Célestopol - 1922 et sont thème des plus ambitieux et attractifs. J'ai été particulièrement attirée par la période traitée ainsi que des nombreuses références et personnages historiques que l'on retrouve à travers les différentes nouvelles de ce roman. Concernant les nouvelles en question, j'en ai adoré certaines qui m'ont littéralement transportées au cœur de cet univers riche et bien construit alors que j'en ai détesté d'autres, mais cela dépend du ressenti de chaque lecteurs. J'ai été un peu déçue du dénouement final qui est certes, des plus surprenant et inattendu et qui plaira à un grand nombre de lecteurs amoureux du genre. Pour conclure, Célestopol - 1922 est un très bon recueil de nouvelles de qualité avec des thématiques abordées avec soin, des personnages intéressants (mention spéciale pour le majordome du et le duo de mercenaires que j'ai adoré !) et un univers très bien construit. On regrette juste de ne pas en découvrir un peu plus sur cette cité lunaire et ses côtés sombres une fois le recueil terminé.

Afficher en entier
Argent

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Mon top 3 ---

Comme toutes les histoires, certaines marquent plus que d’autres, et le format court ne change rien à cette habitude. J’ai sans conteste adoré La Fille de l’hiver qui m’a ravie par sa complexité et touchée par son issue inéluctable. J’ai également apprécié Le Correcteur de fortune et Katarzyna, la première pour son originalité, la seconde pour sa fin inattendue.

Mais qu’on se le dise : toutes les nouvelles sont intéressantes, toutes transmettent des émotions, délivrent un message fort. Lutte sociale, recherches scientifiques ou encore sentiments amoureux : les thématiques sont multiples ! En outre, l’auteur n’hésite pas à côtoyer les bas-fonds de Célestopol comme les hautes sphères du pouvoir. Dans son recueil, chacun possède une voix, quelle que soit sa condition !

--- Et si l’homme avait conquis la lune ? ---

Telle est l’idée folle exploitée dans ce recueil de nouvelles. Avec simplicité, Emmauel Chastellière réinvente le passé de figures connues (citons par exemple Marie Curie et Howard Carter), se réapproprie leurs découvertes, leur dicte un nouveau destin. Certes, il pourrait s’agit d’un jeu dangereux, mais il s’en sort admirablement bien. Il faut dire que le format s’y prête puisqu’il permet de sauter d’un personnage à l’autre sans retracer toute sa vie. Bien évidemment, d’autres personnages sont créés de toutes pièces et je les ai tout autant appréciés !

En vérité, j’ai senti une véritable maîtrise dans la construction de ce livre uchronique. L’auteur a pris soin de développer divers aspects indispensables à toute société, et plus particulièrement le contexte géopolitique. Ah, et n’oublions pas l’essentiel : nous nous trouvons sur la lune ! Ainsi, j’ai adoré voyager dans tout Célestopol afin d’en découvrir les secrets, des plus sombres aux plus lumineux.

--- Des personnalités creusées ---

En quelques lignes, Emmanuel Chastellière offre à ses héros une histoire, un caractère et des aspirations qui leur sont propres. S’il n’hésite pas à les habiller de sentiments communs, comme l’amour, la tristesse ou la colère, il ne tombe jamais dans le cliché ou l’excès. C’est parce qu’ils sonnent juste que ses personnages parviennent à nous toucher dans leur détresse ou leur bonheur.

Cette réussite repose en grande partie, je pense, sur la finesse de sa plume. Fluide et sans lourdeurs, cette dernière nous pousse à tourner les pages sans jamais les compter.

--- Point de perfection, mais on s’en approche ---

Disons-le franchement : j’ai passé un très bon moment de lecture entre les pages de ce recueil. Pour autant, j’aurais aimé davantage de liens entre les nouvelles afin de pouvoir les débusquer un à un. Alors, rassurez-vous, il en existe, ne serait-ce que par le cadre de l’histoire ou même par la récurrence de certains personnages tels qu’Arnrùn, Wojtek et Ajax (mention spéciale pour ce dernier dont j’ai adoré la personnalité). Cependant, j’ai trouvé que le potentiel n’était pas exploité au maximum. Mais comme toujours, cet avis n’engage que moi.

Enfin, ma frustration fut grande d’entendre parler du duc Nikolaï à maintes reprises, sans jamais le rencontrer vraiment. Heureusement, ce manque a été largement comblé dans La Fille de l’hiver, cette nouvelle lui offrant un rôle absolument spectaculaire. Toutefois, ma patience aura été mise à rude épreuve, puisqu’elle se situe à la fin du livre.

Ceci étant dit, ce personnage est peut-être creusé plus avant dans le premier recueil, ce qui serait une très bonne raison de m’y plonger…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calypso2000 2021-04-06T10:27:37+02:00
Argent

Comme pour tous les recueils de nouvelles, il y a forcément des nouvelles qui nous plaisent plus que d'autres. Dans ce livre, c'est bien entendu le cas mais même celles que j'ai le moins appréciées gardaient l'attrait de l'univers de Célestopole. Je n'avais pas lu le livre Célestopole mais je pense que je vais l'acheter pour en savoir plus sur cet univers qui m'a beaucoup plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zina 2021-03-31T10:47:03+02:00
Or

Très agréable retour sur la cité lunaire. On ne s'ennuie pas une minute à découvrir la ville au travers des yeux de ses habitants, et on vibre avec eux dans leurs aventures et mésaventures, dans une ambiance parfaitement maîtrisée.

Mon avis plus détaillé ici : https://lespipelettesenparlent.com/2021/03/celestopl-1922-emmanuel-chastelliere/

Afficher en entier

Activité récente

Aseult l'ajoute dans sa biblio or
2022-06-09T12:41:24+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 22
Commentaires 7
extraits 0
Evaluations 8
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode