Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de celine3 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Take Me Away Take Me Away
Lorraine Joy   
Tout d’abord, Merci à Collection &H pour m’avoir octroyé le service presse via NetGalley France. Take Me Away n’est pas une histoire de tout repos ni de celles qui nous laissent indifférentes. Une histoire qui prend aux tripes et dont nous n’en sortons pas indemnes !

Lorraine Joy nous raconte l’enfer qu’a vécu d’Angelia Teissi. Une jeune fille de dix-sept ans qui a passé toute son enfance et son adolescence dans la plus cruelle des indifférences. À penser qu’elle était un petit démon, une meurtrière. Séquestrée, battue et torturée de la pire des façons par un monstre qui semble avoir perdu toute sa raison à la mort de sa femme. Accusant sa propre fille des pires maux !

Aujourd’hui, à presque dix-huit ans, Angelia ne supporte pas qu’on la touche ni qu’on l’approche de près ou de loin… Ni connaisse ce que veut dire le mot affection. Jusqu’à son placement chez les Prims. Sa nouvelle famille d’accueil ! Cette famille qui l’accueille à bras ouverts, lui apprend ce que veut dire l’amour, la tendresse, un jargon qui lui était inconnu jusqu’à ce jour. Et si Angelia ne sait pas comment composer avec cette nouvelle donne, elle n’en apprécie pas moins la compassion dont elle fait l’objet. À une exception prés. Zachary… Ce dernier, la fascine et lui fait peur à la fois. Son caractère entier et volcanique la repousse mais l’attire fortement. Cependant, et au fil des jours à le côtoyer, Zachary se révèle à elle sous son vrai jour. Et ce qu’elle découvre, fait naître en elle de nouveaux sentiments dont elle ne sait que faire ni ose analyser.

Si Zachary s’est défendu à ressentir de la pitié ou tout autre sentiment, son cœur bon et tendre, malgré les apparences, n’a pas résisté à cette jeune fille qui a connu le pire mais n’a pas perdu son âme ni son innocence dans son calvaire. Subjugué autant par sa beauté intérieure qu’extérieure, ainsi que par sa combativité et son courage, il a foncé droit dans ce qu’il reniait de toutes ses forces.

Angelia a un long chemin à parcourir pour atteindre la normalité qu’elle n’a jamais connue. Mais auprès de Zachary, qui s’est auto-proclamé son chevalier, le jour et vaillant gardien, la nuit, elle trouvera la combinaison pour y arriver. Lui à ses côtés, elle se sent apaisée et en sécurité. Elle se sent forte de faire front à ses démons et à son monstre de père. Qui l’aurait cru ?

Zac, est venu à bout de la patience de sa thérapeute, de ses professeurs. Comment peut-il être la clé de sécurité de quiconque ? Et surtout de celle qui en a manqué toute sa vie! C’est une tête brûlée, celui qui ne soucie que de lui-même, et qui n’a jamais ressenti ce genre de possessivité protectrice envers aucune femme. Mais, Angelia a percé sa brèche de gros dur et s’est immiscée dans sa peau, dans son sang, dans son cœur… Elle est sa rédemption, son regard vers l’avenir. Grâce à elle, il se pardonnera ses méfaits passés. Grâce à lui, elle retrouvera sa vraie identité, son insouciance ainsi que le chemin de l’amour !

Zac et Angelia ont tout les deux un passé pas commun. Et si la vie ne leur a pas fait de cadeaux, à deux, ils prendront revanche sur le destin. À deux, ils affronteront les épreuves de la vie et écumeront la route de la reconstruction. Ensemble, contre tous, unis dans l’adversité…

Si la lecture de Take Me Away était très dure, il y a certains moments de pures félicité qui ont mis un baume sur mon cœur brisé. Autant les affres de souffrances de l’héroïne m’ont fait pleurer et mise en transe, autant la relation fusionnelle et passionnelle entre Zac et Angelia m’a émue et m’a ravie. Leur amour aussi doux qu’intense m’a fait oublier pour un laps de temps tout ce qu’Angelia a subi. Toute cette souffrance qui n’a pas été vaine. Car grâce au passé de l’une que cette relation a été possible.

La thématique traitée est lourde de sens et l’auteure n’a pas pris de gant pour faire passer le message. La maltraitance infantile sous toutes ses formes est un fléau récurent et l’ignorance et l’indifférence le sont encore plus. Angelia a été privée de tout sentiment affectif, a souffert de négligence et d’indifférence. Elle a été touchée dans son corps et dans son âme. Et l’auteure a mis tout cela à nu sans essayer d’embellir la réalité. C’était direct, agressif, réel, un supplice et mon coeur n’y a pas survécu ! Quant à Zac, s’il n’a pas subi les mêmes sévices, il n’a pas moins enduré de mauvais traitements psychologiques qui ont développé un certain trouble de comportement chez lui. Et là aussi, Lorraine Joy n’a pas fait dans la dentelle !

Cette histoire aurait pu être un coup de cœur mais quelques malaises en cours de lecture sont venus ternir ma lecture. En effet, le trop de détails sans filtre évoqués dans les flash Black m’ont soulevé le cœur et le mal-être des personnages m’a prise en otage, me laissant dans un état d’angoisse constant. Toutefois, l’auteure a su quand même me conquérir par le flot d’émotions distillées à grandes doses, par la fluidité du récit et par le jeu des personnages qui ont contribué à la réussite de cette magnifique romance à thématique.

Je recommande cette lecture mais je préfère prévenir que si vous êtes une âme sensible, vaut mieux s’abstenir. Surtout si vous avez un passif. Cœurs solides, foncez et n’hésitez pas à découvrir cette nouvelle plume prometteuse !
Mya