Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de CelineDH : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Noirs secrets Noirs secrets
G. H. David   
Je pense que ce n’est plus un secret pour vous, fidèles abonnés du blog, si je vous dis que je me suis jetée avec beaucoup d’enthousiasme et d’impatience dans le dernier roman de G.H. David, auteure que j’affectionne particulièrement tant pour sa plume que sa personnalité. J’ai été emportée dès les 1ères lignes par cette histoire assez sombre sur fond de complots, de recherche de la vérité et soif de vengeance.

L’intrigue est vraiment forts surtout avec le choix de l’auteure concernant les thèmes mais surtout ses personnages complexes, mystérieux mais tellement bien travaillés. En effet, on a vite envie d’en savoir sur eux car on sent bien que derrière leur apparence, ils cachent ce qu’ils ont de plus sombre en eux et si l’on devait résumer cela on pourrait dire que les apparences sont plus que trompeuses les concernant !!!

Dana est une artiste talentueuse, belle, fascinante et clairvoyante. Mais elle n’est pas qu’une artiste, c’est aussi une spécialiste du chantage et peut-être même la meilleure dans son domaine ce qui la fait vibrer car elle adore l’adrénaline que ce genre de « missions » lui procurent. Elle partage la vie d’un séduisant avocat, Youri, mais elle émet de plus en plus de doutes concernant ce dernier. Ses doutes se confirmeront-ils ? Et si finalement l’homme qui a partagé sa vie n’était pas celui qu’il prétendait être ?

Une rencontre va pourtant chambouler notre belle artiste qui décidera d’abord de faire le tri dans sa vie et par tri, elle m’a vraiment impressionnée par la capacité qu’elle a à régler les problèmes sans laisser de traces grrrrr j’en ai eu froid dans le dos ! Le personnage de Dana m’a beaucoup intriguée, m’a fait me poser beaucoup de questions mais je n’ai pu faire autrement que de l’apprécier au fil de l’histoire. Un personnage fort, moderne et qui veut enfin vivre sa vie comme elle l’entend même si cela peut s’avérer risquer, voir très dangereux pour elle !!!

Grégory est un ancien mannequin qui a eu un grand succès et qui s’est depuis reconverti en homme d’affaires. Tout ce qu’il a touché est devenu de l’or mais malheureusement sa route a croisé celle du escroc, un mafieux qui l’a presque ruiné. Depuis Grégory n’aspire plus qu’a se venger afin de se sortir des ténèbres dans lesquels il a sombré. Mais son projet de vengeance mettra sur sa route Dana, et depuis leur 1ère rencontre cette dernière lui redonnera le goût à la vie. Que va-t-il faire de son projet de vengeance ? Surtout qu’entre eux, l’attirance et surtout la tension sexuelle sera si forte que leur jeu de séduction en deviendra dangereux.

Comment pourront-ils construire une relation commencée sur des bases bancales et dans laquelle les drames, les mensonges et la trahison seront monnaie courante ??? Sauront-ils affronter leur passé et ouvrir une nouvelle page de leur vie ?

Les personnages secondaires seront présents et auront un rôle dans l’histoire. Mais afin de ne pas spoiler le roman, je vous invite à les découvrir par vous-même et vous en faire votre propre avis.

L’intrigue est peu commune car inscrite sur une base de complots, de vengeance, de manipulation mais pas que car les mensonges et la trahison auront aussi une place importante dans cette dernière. Un roman assez sombre, un récit superbement mené avec des rebondissements, de l’action et une intrigue prenante jusqu’au dénouement final dont il est impossible de deviner comment elle va se terminer tant l’auteure saura garder jusqu’au bout l’effet de surprise !!! L’auteure a aussi beaucoup misé sur la psychologie de ses personnages ce qui nous permet, à nous lecteurs, de vivre toutes leurs émotions tel que la peur, le désir, l’espérance…

Etes-vous prêts à suivre l’histoire de Dana et Grégory où les faux-semblants sont légion ? En tout cas, moi je ne regrette pas une seule seconde cette lecture tant elle m’a captivée, chamboulée tellement que je n’ai pas vu les pages se tourner…

Concernant l’auteure, je me répète peut-être au fil de mes lectures mais c’est avec beaucoup de sincérité que je parle de son grand talent. La plume de G.H. David est fluide, moderne, les phrases sont bien tournées et chaque mot semble vraiment avoir été choisi avec précision. En un mot la plume de G.H. David est ADDICTIVE. Une fois découverte impossible de s’en passer !!!

En conclusion, je vous invite à découvrir sans plus attendre cette histoire palpitante, haletante, sombre, addictive mais aussi tellement sensuelle qui a du me tenir en haleine du début à la fin et qui m’a fait passer par toutes sortes d’émotions. Un immense coup de cœur pour Noirs secrets et confirmation de mon coup de « foudre » également pour la plume de G.H. David.
L'enclos des ases L'enclos des ases
Aurélia Pétri   
"Gylfi Mer" est roi. Seigneur de lui-même et de toute chose, en lui se synthétise et se hiérarchise l'intégralité de l'univers. Consciemment central dans le cosmos, tout ce qui existe sur la terre et dans les cieux se conjugue harmonieusement en son sein. Les Ases "Poutres" qui séjournent dans ses tréfonds intimes sont les racines transparentes qui fondent le monde. Principes fondamentaux d'intelligence, de sensibilité et de volonté, ils siègent au coeur de toutes les choses vivantes et non vivantes sans que nul ne le sache. Plus inébranlable que la montagne et plus légers que l'éther, ils ne peuvent être ni pensés, ni mesurés, ni saisis et prennent l'apparence d'une absence aux yeux des hommes". A l'heure où le cinéma, les séries, s'intéressent de nouveaux aux dieux anciens, profitez de la perspective de les comprendre au travers de leurs textes mythologiques dédiés. L'enclos des Ases est une oeuvre exceptionnelle qui ouvre l'esprit de ses lecteurs à la voie spirituelle des Scandinaves, des Vikings aux Germains. Regroupant en son sein une grande partie des poèmes mythologiques nordiques issus du Codex Regius, de l'Edda Poétique et des Sagas. L'Enclos des Ases apporte un nouveau souffle à ces textes sacrés trop oubliés, en les présentant et en proposant les outils pour les comprendre à l'aube de notre 21ème siècle.

par Auralice
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Ashes falling for the sky, Tome 1 Ashes falling for the sky, Tome 1
Mathieu Guibé    Nine Gorman   
Wattpad… un lieu étrange, à mi-chemin entre les chroniques foireuses et mille fois écrites, et les histoires de badboy ultra-plébiscitées et rarement bien scénarisées. Dans ce cadre, dur de trouver une romance potable, pas trop clichée, et bien écrite.

Je ne sais pas ce qui m'a poussée à aller vers Ashes Falling For The Sky. Probablement la couverture, en premier lieu. Ce mélange frappant de jaune et de gris, avec un titre poétique et a priori mal orthographié.
Et puis, j'ai découvert le fond. AFFTS aurait très bien pu tomber dans les clichés classiques, fille niaise et garçon au passé douloureux, qui s'ouvre progressivement au contact de la fille et lui apprend en même temps que la vie n'est pas si rose. Mais c'est sans compter sur le passé des personnages principaux (des deux personnages, et j'insiste bien là-dessus). Dès le début, il y a de petits indices. Minuscules, parfois insignifiants, mais quand on arrive au milieu du bouquin et qu'on apprend la vérité… ça fait mal.

Pour ça, d'ailleurs, une mention spéciale à Sky, qui aurait mille fois mérité son poids en oursons en peluche, juste pour tout ce qu'elle a dû endurer par le passé – et au travers de l'histoire, d'ailleurs. Sa vérité, son histoire à elle, sont bien moches, et m'ont donné envie de fracasser le crâne de quelques personnes contre un mur.

Parce que, oui, les personnages principaux ont leur lot de problèmes, mais si on devait se lancer sur le sujet des secondaires…
C'est probablement eux qui donnent une pointe de profondeur supplémentaire à l'histoire. Ils sont tous en nuances de gris, ni beaux ni mauvais, ils ont tous leur moment d'importance.

Et puis, bon, faut qu'on parle de la fin. Typiquement, pour une histoire clichée, on aurait la fin positive – ils vécurent heureux et eurent beaucoup trop de gosses bipolaires – et la fin en simili demi-teintes – le badboy dut se barrer pour une raison X ou Y impliquant nécessairement protéger sa copine d'un vieil ennemi qui vient de refaire surface, mais évidemment, sa copine le retrouvera… après qu'elle se soit casée avec un autre mec pour avoir une épaule sur laquelle pleurer.
Et devinez quoi ? Ces beaux clichés ont dû se barrer comme s'ils avaient le diable aux trousses, à mon avis, parce que la fin est magique.

Résumons. Un cliché pour base de l'histoire, un excellent développement qui pose une vision du monde assez triste, dans l'ensemble, des personnages douloureusement humains et faillibles, une double narration au poil… Franchement, même pour un non adepte de la romance, ce serait dur de ne pas être satisfait. Donc un immense bravo aux auteurs, pour avoir réussi à mettre sur papier ce petit bijou.

PS : Ze veux la suite. :-)
Le Pacte d'Emma Le Pacte d'Emma
Nine Gorman   
Le vampire au XXIème siècle dépoussiéré!
J'ai succombé à cette histoire d'amour humaine/vampire! Encore une histoire d'amour impossible et beaucoup de je t'aime mais je ne peux pas car je suis une créature sans sentiment... oui, MAIS NON!
Certes c'est le terreau de cette histoire, cependant ce n'est pas toute l'histoire.
Emma est une une jeune femme de 21 ans passionnée de lecture fantastique et qui souffre d'une maladie neurodégénérative qui ne lui laisse plus beaucoup de temps avant de sombrer dans la phase sévère de la maladie et de finir ses jours alitée jusqu'à la mort qui est inéluctable.
Un soir elle se retrouve dans une ruelle sombre de New York témoin d'un meurtre par une créature qu'elle identifie comme un vampire... réalité ou hallucination?
L'histoire commence entre découverte, défi, déni et rapprochement avec Andrew Anderson.
C'est un angle de vue nouveau sur les vampires, la romance est bien entendu présente et la maladie est aussi un personnage à part entière dans cette intrigue.
Les rebondissements sont un peu maladroits, mais le diamant le plus pur à aussi besoin d'être taillé pour révéler sa beauté au yeux de tous.
Une lecture qui ne vous laissera pas de marbre et une auteure qui présente une potentiel scénaristique extrêmement tentant dans ce genre d'intrigue.
RDV en 2018 pour la suite! ;)

par Sinner
Mortal Engines, Tome 2 : L'Or du prédateur Mortal Engines, Tome 2 : L'Or du prédateur
Philip Reeve   
Hier j’ai terminé le second tome de Mortal Engine. J’aime toujours autant l’écriture de cet auteur ainsi que l’univers qu’il a créé, c’est juste splendide ! Ça se lit a une vitesse folle tellement les actions s’enchaînent et ne se ressemblent pas. J’ai aimé l’histoire globale mais beaucoup moins cette histoire d’amour qui prend trop de place par rapport au premier tome où elle était minuscule, traitée mais limite invisible. Ici certains passages m’ont un peu ennuyés mais bon, il faut dire que je suis très mauvaise quand il s’agit de romance ^^ Sinon, la fin... oui elle était bien et très prenante mais tout à été si vite ! J’ai cru que certaines parties de l’histoire allaient être expliquées dans le tome 3, car des choses à dire, il y en avait encore. Malheureusement le tome 3 se déroulera beaucoup beaucoup plus tard... Mais pour résumer, j’ai adoré cette saga. Les personnages tellement attachants et fidèles à eux même, les scènes d’action extrêmement bien menées, les idées folles de l’auteur, tout ! Je vous le recommande a du 100 pour 100 !

par Eilly
Mortal Engines, Tome 1 : Mécaniques fatales Mortal Engines, Tome 1 : Mécaniques fatales
Philip Reeve   
"Mécaniques Fatales" ou l'histoire d'un jeune homme nommé Tom embarqué dans une aventure folle loin de la mécanique de sa locomopole qu'est Londres. Ancienne capitale de Grande Bretagne, île dans le passé...

Tom n'est que le bouffon de cette nouvelle société, une société mobile où les villes se dévorent entre elles afin de récolter les matériaux nécessaires à leurs survies. Dans cette société, et comme dans toutes sociétés se succédant à travers le temps, les ombres rodent, certains secrets sont bien gardés et les découvertes sont nombreuses. Certains sont victime d'une idéologie donné par le pouvoir en place, la grande guilde des ingénieurs, faisant beaucoup d'ombres aux autres petite guildes tels que les historiens.

Ces historiens qui gardent les objets du passé comme oeuvre dans leur musée. On y retrouve un étrange "cédérum", marque d'un peuple évolué car ne pouvant être lu en ces siècles lointains. Étrange que le passé soit plus évolué que le futur me dirait vous mais pourquoi pas ?

Une guerre qui a dévasté le monde, l'Homme au sommet de la bêtise engendrant un nouveau monde chaotique. Et l'Homme qui a soif de territoire, de conquête, de pouvoir réitère sans arrêt les mêmes erreurs, à croire que cela est dans sa nature.

On parle ici d'un roman pour adolescent à partir de 11 ans et pourtant, j'en ai 21 et j'ai adoré ces moments passés dans cette aventure folle. On ne s'ennuie pas un instant, l'humour et l'aventure pointe le bout de leurs nez à chaque chapitre.

Le premier tome d'une saga, annoncé comme projet du grand Peter Jackson. Un roman quelque peu écologique sur les bords, marque d'une révolte contre la technologie et la folie des hommes à toujours allez plus loin qu'eux même...

Ce livre mérite simplement les 5 étoiles.

par odin062
Ashlon Ashlon
H. Roy   
https://aliceneverland.com/2019/03/28/ashlon-h-roy/

Avec une telle couverture, ce livre, je savais qu’il serait rapidement mien… Il faut dire qu’il est tout simplement magnifique. Ajoutez-y une auteure que j’avais adoré avec sa série précédente, Les Els, et un résumé plus qu’alléchant… Je ne me suis donc pas faite prier plus longtemps !

Dans un futur lointain, la guerre a fait des ravages et a causé la destruction pure et simple de la Société telle que nous la connaissions. Des siècles plus tard, plusieurs Cités se sont formées, toutes indépendantes les unes des autres, et n’hésitent pas à défendre leur territoire et leurs intérêts coute que coute. Sigal a grandi à Aurora, une cité matriarcale où les femmes sont dirigeantes, et les hommes ne sont là que par besoin, mais aussi pour le bon plaisir de ces dernières. Aurora vit en autarcie, repliée sur elle-même, et n’accepte aucun étranger entre ses murs. Une loi qui va mettre en danger Sigal le jour où, au détour d’une patrouille, elle tombe sur un homme étranger qui ne la laisse pas indifférente…

J’ai été complètement époustouflée par l’univers que H. Roy a mis en place ici. Cette histoire, en un seul tome, arrive à nous plonger dans son monde à mi-chemin entre dystopie et fantasy. Le tout avec un rappel aux Amazones via les femmes d’Aurora… Le mélange est détonnant mais fonctionne, et j’ai été émerveillée de ce que j’ai découvert, des spécificités d’Aurora à la façon dont l’auteure a réussi à construire un monde aussi merveilleux que cruel, assez injustement juste, qui fait énormément réfléchir sans se faire moralisateur.

H. Roy joue sur la frontière entre dystopie et fantasy. Si l’histoire prend place dans un futur lointain, les cités, coutumes et organisations décrites se rapprochent plus d’un univers fantasy construit de toutes pièces, la magie en moins. Dès les premières pages, Aurora nous attire ; le lecteur a envie d’en découvrir plus à son sujet, mais aussi sur la façon dont le monde survit dorénavant.

A ce décor exceptionnel s’ajoutent une intrigue plus qu’accrocheuse. L’auteure construit son histoire détail après détail, jusqu’à un final où toutes les pièces s’imbriquent et nous offrent une compréhension générale des évènements. Et j’ai vraiment été étonnée de la facilité avec laquelle H. Roy semble prendre plaisir à nous faire découvrir tout cela. Sincèrement, je me suis régalée, du début à la fin et, si j’avais deviné certains pans de l’histoire, cela ne m’a absolument pas dérangé étant donné la qualité du récit.

Au final, mon seul (petit) bémol – et c’est vraiment du chipotage – viendra des personnages principaux, Sigal et Ashlon qui, malgré leur charisme, semblent assez conventionnels. A vrai dire, on devine aisément ce qu’il va se passer entre eux, trop facilement peut être. Mais les autres personnages alentours compensent ce fait et apportent l’épaisseur qu’il manque légèrement à nos deux protagonistes.

Pour conclure, je me suis régalée dans ce livre dont l’histoire est aussi magnifique que sa couverture. H. Roy m’a surprise avec cet univers enchanteur et profond qui nous fait réfléchir tout en nous faisant vivre une incroyable histoire. Et, même si l’histoire ne porte que sur un seul tome, elle ne manque de rien et est parfaitement bien développée. H. Roy nous transporte, nous fait rêver, et nous offre un récit fantastique de toute beauté !

par Kesciana
Le Joyau, Tome 1 Le Joyau, Tome 1
Amy Ewing   
Véritable coup de foudre pour ce roman magnifique...
J'en ressors toute chamboulée waouh...
Tous les ingrédients son dedans ...
Amour.
Intrigue.
Suspense.
Complots et j'en passe véritable coup de cœur pour ce premier tome d'une nouvelle trilogie qui va plaire à coup sur...
En plus d'une couverture sublime un vrai joyau ce livre.
J'adore.

Le Joyau, Tome 1 ½ : La Maison de la pierre Le Joyau, Tome 1 ½ : La Maison de la pierre
Amy Ewing   
J'avais vraiment hâte de pouvoir découvrir LA MAISON DE LA PIERRE. Ayant adoré le premier tome de la trilogie LE JOYAU et attendant avec impatience LA ROSE BLANCHE, je me suis plongée dans cette courte nouvelle avec plaisir. Je craignais quelque peu d'être déçue, j'ignore un peu pourquoi. Finalement, je n'ai eu aucun mal à entrer dans l'histoire qui a su me captiver. Dans LE JOYAU, nous avons suivi l'histoire de Violet et dans LA MAISON DE LA PIERRE, nous découvrons celle de Raven. L'histoire se déroule à partir du moment où Raven est vendue à la comtesse de la Pierre qui est loin d'être une gentille dame. Comme la plupart des personnes de ce milieu, je dirais. Enfin bref. On suit donc l'histoire de Raven à partir de cet instant et nous découvrons la façon dont la comtesse de la Pierre traite "son lot".
J'ai trouvé que Raven est un personnage très courageux. Et je l'ai beaucoup apprécié, j'ai su m'attacher à elle alors que dans le premier tome je l'appréciais mais sans plus.
Je trouve qu'Amy Ewing a écrit une superbe petite histoire qui mérite d'être lue. Alors certes elle n'apporte pas grand chose à l'histoire mais ça permet malgré tout d'être plus dans l'histoire, d'en connaître toutes les facettes d'une certaine manière.
En conclusion, LA MAISON DE LA PIERRE est une très bonne découverte, un petit coup de cœur, une histoire captivante avec une atmosphère plutôt sombre et un décor quelque peu original...
De plus je trouve la couverture superbe. J'en suis complètement sous le charme ! [spoiler]Elle reflète parfaitement l'histoire de Raven. La comtesse de la Pierre l'enferme dans une cage et l'oiseau sur la couverture représente Raven (Raven signifiant corbeau en anglais). [/spoiler]

par Sheo