Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Cellophane

Extraits de livres par Cellophane

Commentaires de livres appréciés par Cellophane

Extraits de livres appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Il est bien aussi, celui-là. Plus « simple » à suivre puisqu’on a les bases mais ça part encore et toujours un peu dans tous les sens, avec le sentiment que l’auteur essaye de se surprendre lui-même en sachant en gros où il va et ajoutant des trucs au fur et à mesure.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L’idée de base est plutôt bonne (un super gentil super héros est devenu superméchant, mais pourquoi ??). Le traitement a un peu moins marché sur moi car le tome est principalement construit sur des flashback. Outre qu’il m’a toujours fallu une page pour savoir si on était dans le présent, le passé, si oui, quand ?, les infos arrive très rapidement et sont nombreuses. A peine nous présente-t-on un héros qu’il est mort, une ville qu’elle subit une catastrophe… C’est très bien dessiné, vivant et l’histoire se tient très bien au final, mais ce fut un marathon que d’y arriver à cause du manque de linéarité…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cotton Kid T02 - Charivari dans les Bayous
Bon… Les premières pages ressemblent beaucoup au premier opus (sûrement volontairement puisque les scènes sont identiques). Du coup, si c’est pour faire de l’humour de répétition, ça marche moyennement malgré la bonne scène d’ouverture, et l’histoire commence vraiment au tiers de la BD. Je l’ai trouvé moins original que le premier… L’ambiance des marais m’a moins plu que celle du désert… Plusieurs scènes traînent un peu en longueur… Sympa mais sans plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-04
Bon, c'est vrai, je suis loin d'être féru d'Histoire. Pour être honnête, si Marat est mort, ça ne m'empêche pas de dormir et il y a tant de choses à découvrir que savoir pourquoi ne m'intéresse pas outre mesure. Je ne suis donc pas parti du bon pied avec cet ouvrage. Comme en plus, j'ai trouvé les dialogues "factices", conçu pour dérouler un plan, "Mais comment m'as-tu trouvé" puis "Et où as-tu trouvé cet arme" puis... Bref, tout cela semblait très téléphoné... Sachant que ça ne m'inspirait pas au départ, je n'ai donc pas apprécié l'histoire. Enfin, je n'ai pas du tout accroché aux dessins, avec des traits "grossiers", des visages qui parfois semblent à peine humains parce que les yeux ne semblent pas à la bonne place ou que la bouche paraît déformée... Au final, rien ne m'a plu dans cet ouvrage... Probablement plus destiné à des amoureux de l'Histoire...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'ambiance est toujours là, dans le ton, les dessins, les couleurs. Mais l'histoire m'a moins emballé. J'ai eu le sentiment que ça tournait plus en rond, qu'il y avait moins de mystère, que les personnages secondaires étaient moins intéressants que dans le premier tome...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Il est vraiment beau, cet opus. Rien que la première page nous plonge dans une ambiance excellente ! Beaucoup d'action, des répliques souvent truculentes, mystérieuses... Ce que je pourrais lui reprocher, c'est que l'on suit trois grandes lignes (Nostradamus, son passé, son présent et deux groupes de ses émissaires) qui se développent chacune de façon intéressante, certes, mais trop brièvement. On découvre donc un duo de choc, une combattante assez incroyable, Nostradamus... Le temps de nous montrer tous ces gens, deux ou trois pistes s'ouvrent mais qui ne sont pas totalement développées et au final, je suis ressorti de ce livre émerveillé mais également frustré de n'en savoir que si peu...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis pas fan du tout des histoires sur la Seconde Guerre, pas plus que des histoires de fratries plus ou moins obscures. Pourtant, ici, j'ai marché. Le huis clos est bien écrit, les flash-back aère parfaitement le récit. Si j'ai parfois un peu confondu les personnages, la trame et le final restent assez solides pour faire de ce volume un très bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-04
Un très joli album ! C'est plein de tendresse, rehaussée par des couleurs en parfait accord avec l'histoire. Le trait est doux, la relation qui s'installe entre le grand-père et la petite fille est charmante comme tout. C'est plein de légèreté pour un sujet pas facile et rare en BD, avec des personnages qui existent, tous, qui ont une personnalité, qui existent pleinement. La progression est tout comme il faut, jusqu'à une très bonne fin... Bref, un très bon album.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'idée n'est pas mauvaise - même si elle ne semble pas, a priori, ouvrir beaucoup de possibilités (le bourreau veut que le type arrive, le type arrive... Le nombre de problème risque d'être limité...). Du coup, on a une histoire d'initiation, une présentation du personnage... Mais peu de rebondissement puisque le tome met tout en place et il m'a manqué un peu d'action, de suspense... Là, tout se déroule, c'est bien fait, mais c'est un peu plat... Le dessin est très beau, les couleurs et les lumières sont très bonnes, mais j'ai trouvé ça un peu court dans les découvertes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est bien fait... Pour le peu que je m'en souvienne, le dessin correspond bien au dessin original mais reste un peu raide à mon goût. L'histoire se lit et tient bien mais n'a strictement rien d'exceptionnel ou révolutionnaire... Une BD qui passe, sans plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-04
J'ai beaucoup aimé le trait, qui colle parfaitement à l'histoire. Le jeu des couleurs, les ambiances, les décors... Globalement, la base de l'histoire est sympa (la fille qui sort de son corps) et on prend plaisir à la suivre. Je regrette juste que ça avance si lentement et qu'on n'en découvre pas un peu plus au fur et à mesure...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Si la trame est un peu classique et peu expliquée (oh ben hop, il a voyagé à la préhistoire), le rendu est très bon grâce à un dessin dynamique et énormément d'humour dans les dialogues !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon, je ne sais pas... Déjà, je n'avais pas accroché à la première partie et la seconde ne m'intéressait du coup pas tellement... Mais en plus, ce style daté... Non pas que ce soit mal fait, au contraire... On retombe dans les Spirou ou Tintin du genre des années 1950... Mais justement : pourquoi refaire aujourd'hui ce qui a un goût suranné d'antan ? Alors certes, ça peut plaire... En tous les cas, moi, je n'ai pas marché...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Encore meilleur que le premier : les dessins sont toujours aussi beaux et l’histoire qui s’est mise en place se développe bien dans ce second tome, jusqu’à une conclusion sympa et réussie que je n’avais pas vue venir. Il y a plus d’action, Montgomery prend les choses en main… Globalement, ça reste classique mais c’est plutôt bien fait.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’adore le ton cynique et désabusé de Canardo. Il parle d’un sujet de société (les migrants, roms, immigrés, les biens pensants qui ne veulent pas qu’on rentre « chez eux »), c’est bien fait. Bon, l’amnésique qui découvre qu’elle n’est pas forcément ce qu’elle est, c’est assez classique et comme l’histoire est en deux tomes, on n’a que des bases… Mais ça reste prometteur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Don Martin, le dessinateur le plus fou de Mad… Rétrospective de son œuvre de 56 à 65. D’un bout à l’autre, égal à lui-même, il enchaîne les histoires en une planche, en général absurde avec une chute toujours drôle et n’importe quoiesque. Si on n’aime pas l’humour loufoque, on ne marchera pas. Il peut arriver que ça se répète, que ça soit moins percutant mais en général, il m’arrache toujours au moins un sourire et je suis généralement surpris. Reste qu’il est un spécialiste des gags visuels et toutes les adaptations de poème, d’histoire à texte illustré, je n’y arrive pas. Mais le reste en général passe super bien. A lire en plusieurs fois pour éviter l’overdose (il y avait deux, maxi trois gags par semaine dans Mad…)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Voilà un ouvrage très distrayant. Si au début, ça fait un peu simpliste, un peu enfantin, le scénario s’enrichit au fil des pages de beaucoup d’humour, de running gag, de bonnes réparties… L’histoire entière n’est pas non plus des plus sophistiquées, il y a peu de rebondissements ou de surprise. Mais le tout coule de très jolie façon, les situations sont amusantes et n’hésite pas (sur le racisme de l’époque, sur les morts gratuits) et au final, on passe un bon moment !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ok… D’abord, j’ai glissé sur le titre sans me poser de question, le trouvant original, voilà. Après, j’ai commencé l’ouvrage en trouvant glauque mais intéressante cette vie « minable ». Réussie. Puis on tourne vers le… Euh… Ben l’incongru n’importe quoiesque. Original, intéressant mais bizarre. Puis à la fin, le titre s’explique. Mais pas le reste. Ce n’est pas une vision réaliste du célibat, ce n’est pas un rêve fou et envoûtant, c’est… Ben voilà, c’est fini. Voilà voilà. Perplexe.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C’est cynique. Les personnages se croisent et, contemporains, sont incisifs dans leur propos, tranchants, acerbes. L’art est donc difficile et, si c’est souvent drôle, ça tombe parfois à plat ou à côté quand on n’a pas la même sensibilité exactement que l’auteur. Le tout se lit très vite et même s’il y a des choses plus efficaces, d’autres qui me sont passées au-dessus, on passe globalement un moment sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-04
Le principe est très bon : des personnes discutent et grâce au cadrage, on passe sur la discussion des voisins qui s’en vont en marchant et on passe à la conversation de ceux qu’ils croisent, etc. On assiste donc à des dizaines, des cinquantaines, j’ai pas compté, de bribes de discussions. Celle-ci ont tout de même généralement un début et une fin, une bribe du temps qui passe, une réflexion sur l’amour ou le manque d’amour, la solitude, la quête de la conquête… C’est souvent cynique, parfois léger, on passe de l’acerbe au drôle, de l’ironique à la vacherie… C’est humain et souvent juste. C’est sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-04
Une BD constituée de nombreuses petites histoires, tantôt bonnes, tantôt moins… Globalement, c’est sympathiquement délirant mais à part l’ambiance décalée qu’on y trouve, le côté léger et « pour rire », on ne retiendra pas forcément grand-chose si ce n’est qu’on a passé un bon moment. Et j’adore ce genre de dessin.
Combines martiennes
Une histoire gentillette qui plante les personnages avec humour et une chute sympa.
Martiens Come Home
Amusant mais ça se déroule sans problème, avec trop de légèreté. Arrivé à la chute, j’ai cru que ce n’était pas fini… Mais l’idée reste amusante.
Logiquement vôtre
Celle-là, je ne marche pas. La contamination, les questions… Je suis passé à côté de la logique et de l’humour.
Mars la louche
Là encore, la logique m’échappe, comme pour la précédente. Comme pour celle d’avant, je me suis dit « Ah ! C’est tout »… Bon, marrant mais sans plus.
Impact profond
Histoire brève mais ironique et efficace
Histoires naturelles
Ok, c’est pas vraiment drôle…
Soucoupes violentes
Une idée vaguement originale et sympa pour débuter mais une chute qui me laisse pantois – comment sont-ils rentrés ? Quel est finalement le but de cette histoire ??
Ces extra-terrestres venus d’ailleurs
Là encore, le côté délirant est sympa mais la chute est banale à côté de ce que ça aurait pu être…
Les habitants du soleil
Ok, gag en une case, clin d’œil, c’est tout…
Double double
Histoire classique dans le genre mais j’adore ce genre de truc, je marche à fond !
Opération prélèvement
Basique, bête et pas léger, mais ça reste sottement drôle…
Humains, extraterrestre et autres formes de vie intelligente
C’est très léger, trop, pour fonctionner vraiment et ça reste très, trop, anecdotique.
Objectif contact
Largement prévisible mais drôle quand même.
L’espace d’une conquête
Excellente dernière histoire qui répond à toutes les questions que je me posais sur leur présence, leur utilité et les sandwichs… Très bonne conclusion !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 01-04
Suite du précédent, mêmes personnages, développement de l’intrigue… On quitte un peu le côté théâtral pour aller dans la rue et l’appart’ du dessus, avec un début qui fonctionne bien avec la copine, son mec… Mais je trouve ça plus bavard que dans le 1 et la scène dans l’appart’ du dessus me dépasse un poil. Je veux bien admettre que cette femme soit comme ça, mais je trouve que ce n’est pas cohérent avec ce qu’elle demande à son mec et je ne marche pas… L’ensemble reste cependant agréable (même si j’ai préféré le tome 1) grâce à des dialogues ciselés, pas naïfs ou trop caricaturaux, et d’excellents dessins !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'érection écrit par Jim
date : 01-04
Excellente, cette BD ! Ils ont voulu, le scénariste et le dessinateur, se la jouer « théâtre », ils ont parfaitement réussi ! Les personnages sont fouillés, les dialogues sont fins et subtils, la situation dérape de plus en plus tout en restant crédible, authentique… Au-delà des personnages principaux, les secondaires ont aussi de la consistance, tant au niveau du second couple que des gens qui passent dans l’escalier. Les cadrages sont très réussis puisque tout se passant dans un appartement, on réussit à ne pas se lasser. Alors oui, la femme est un poil hystérique (si, si) et l’homme un peu mou, ça pourrait tomber dans la caricature… Mais s’ils ne ressemblent pas au commun des mortels, ils ont le mérite d’être réaliste dans leur différence et le livre se lit d’un trait ! Très bon.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-03
Bon… C’est amusant, voilà. Distrayant, disons. Partant sur le principe de la théorie du battement d’aile du papillon, Pierre Schelle nous démontre comment celui-ci amène une tornade à New-York. La seconde partie est amusante même si elle se base sur le même principe et c’est la conclusion qui prête à sourire avec sa pointe de cynisme très léger. Mais la dernière image prouve bien que c’est n’importe quoi, cette théorie – j’ai toujours pensé que si un battement d’aile pouvait créer une tornade, avec tous les papillons qu’il y a, ça serait la fin du monde… Du coup, ici, on suit la progression, l’enchaînement, sans que tout soit réellement crédible ou lié… L’ensemble reste donc simplement distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-03
Bon, je l’ai lu dans ma jeunesse – et si j’adorais Lucky Luke et les magiciens, je n’ai jamais été emballé par cet album.

D’abord, je n’aimais pas la tête de Fingers, avec ses dents qui dépassent tout le temps (ben oui, c’est bête mais quand on est môme, on s’attache à des détails…).

Et puis je ne comprenais pas (je ne comprends toujours pas) pourquoi ce type est habillé comme ça en plein far-west ; à part jouer avec un cliché, ça n’a aucun sens.

Mais surtout, outre que les gags étaient répétitifs (le gag, en fait, y’en a qu’un : Fingers fait apparaître ce qu’il veut où il veut), je trouvais ça absolument impossible – et je le trouve toujours. C’est facile de dire hop, Fingers a volé les clefs. Concrètement, c’est bien plus difficile et souvent, il parvenait à voler des choses sans s’en approcher – ce qui était impossible, proche du vrai pouvoir magique et totalement opposé à l’esprit « crédible » du far-west de Lucky Luke.

Pas convaincu, donc.
(et prout à tous les petits pouces rouges de ceux qui ont bien aimé le livre)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une première histoire sympathique mais qui sent le « déjà-vu » : c’est une course et non un rodéo mais on y retrouve la trame du second tome, une course, un méchant qui triche, un vol, etc.
La deuxième, si elle n’apporte pas beaucoup de surprises (encore que la chute est pas mal trouvée), montre le far-west comme si on y était et a son charme.
Enfin, la troisième, qui tourne plus vers l’humour léger, n’a pas beaucoup d’aventure pour Luke qui passe largement au second plan. Ça fait plus penser à une Kidordinnerie de Tibet…
Mais le style de Morris est pleinement là, le dessin a ce petit charme désuet, le personnage a son caractère, on voit déjà le futur Luky Luke.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0