Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Cellophane

Extraits de livres par Cellophane

Commentaires de livres appréciés par Cellophane

Extraits de livres appréciés par Cellophane

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Alors, au début, tout se passe bien. Habitué au trait de Larcenet, je m’aventure dans cette histoire où les dialogues, à défaut d’être révolutionnaire, sont vifs et amusants. Les confrontations du shérif et de Bird sont drôles, l’obsession pour Lee Harvey est très bonne… En continuant, je trouve que l’imaginaire déployé dans cet autre monde est excellent. La relation entre le shérif et Bird, originale et bien trouvée. En poursuivant, je me dis que c’est bien ficelé, cohérant, Kaïn, Aabel, les pouvoirs, tout ça, tout bien. Et puis arrivé à la fin, je choie. Je me dis : « mais pourquoi ???? ». Pourquoi tout ça ? Hors l’histoire qui est distrayante, quel est le but ?
Spoiler(cliquez pour révéler)
Du mendiant en particulier, qui semble tout savoir… Pourquoi ramener Bird ? Il avait qu’à le sauver dès le départ… Pour mettre fin à Kaïn et Aabel ? Pourquoi avoir laissé faire puisque c’est leur venue qui met plus en péril qu’autre chose… Et si c’est ça (ce qui était foutrement risqué), quel intérêt de ramener Bird…
Bref, arrivé à la fin, pouf, il me manque quelque chose, une logique, une cohérence pour que mon emballement reste intact jusqu’au bout…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Corps et âme écrit par Jef
date : 19-09
Je ne sais pas… Au début, ça part bien. Une ambiance polar, une histoire qui se déroule tranquille, prometteuse… Les dessins sont magnifiques, surtout les décors, j’ai eu un peu plus de mal avec les visages… Et puis d’un coup, ça part en sucette avec un truc moyennement cohérent et surtout, absolument pas crédible (trois mois pour ça, non, ce n’est pas possible…). Alors la fin, la vengeance, tout ça, pourquoi pas même si le tout est un peu tiré par les cheveux… Mais je n’ai pas réussi à accrocher à la fin autant qu’au début (d'autant que Jonquet ou Palanhiuk ont fait largement mieux sur le thème !!)…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jodorowsky continue sa narration avec l’inventivité qu’on lui connaît et c’est très bon. Cela dit, le premier tome nous racontait une histoire qui se passait sur une seule planète, un seul endroit. Là, c’est une épopée complète avec entraînement, combat, revirement, prise de pouvoir, destitution, découverte d’un monde, etc. C’est dense et j’ai eu le sentiment que tout allait très vite alors que le premier tome nous avait habitué à plus de « tranquillité » dans la narration. Ça n’en reste pas moins très bien fait mais cette abondance se retrouve également dans des dessins plus touffus, moins clairs. Bien mais en dessous du premier.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jodorowsky est un conteur. Il nous raconte une histoire, pourtant simple, de guerre entre deux camps, ses conséquences… Mais il y a l’imaginaire de Jodoroswky qui parvient à créer un monde totalement crédible, avec ses propres lois et croyances. Il y a la poésie Jodorowsky qui réussit à emballer le tout dans une réalité onirique. Il y a l’excès et la violence Jodowrosky que rien n’arrête. Le tout offre une histoire prenante, terrible, une épopée tragique superbement mise en image par Das Pastoras. Envoûtant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Un troisième tome plus sympathique. Cette fois, on n’est plus dans un entre-deux comme le tome 2 : on suit le groupe des trois filles d’un bout à l’autre, toutes rendues pour les vacances chez Hélène. Le lieu est super réaliste et tous les nouveaux personnages croisés laissent réellement croire qu’elle revient dans un lieu où elle a grandi tant ils sont crédibles. Les réflexions personnelles des filles sont moins pénibles à suivre même si la randonnée est peut-être un peu longue… Et heureusement, il y a cet épilogue qui clôt très bien l’album. Agréable sans être mirobolant non plus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 10-09
Autant le premier m’a semblé sympathique, autant celui-là m’aura moins accroché. Déjà, les filles deviennent plus négatives… Particulièrement Lila qui, dans le premier tome, se battait contre les conséquences de ce qui paraissait être une bêtise de sa part. En fait, ici, on découvre presque qu’elle est chiante… Violette se révèle également pénible par sa jalousie et son sale caractère… Enfin, Hélène, qui semblait devoir se battre pour survivre dans ses études, se laisse aller… Alors certes, c’est toujours aussi réaliste et crédibles mais cet opus fait d’une part ressortir le moins bon de chacune mais en plus, perd sa narration en trois lignes parallèles, les filles étant souvent ensemble. Je n’y ai donc pas trouvé le même intérêt.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 10-09
La BD se lit de façon assez agréable. Les préoccupations de ces trois filles, qui n’ont aucun rapport si ce n’est celui de tenter d’exister dans la vie, de se trouver, sont faciles à suivre. On s’immerge d’autant plus facilement que les trois protagonistes sont suivies indépendamment sur quelques pages, chacune leur tour. L’ensemble va donc vite et fonctionne plutôt bien car les histoires sont pour le moins crédibles et réalistes. Et puis, si ce n’est pas révolutionnaire pour un rond, je ne m’attendais pas du tout à la fin ! Jolie découverte, donc.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 09-09
Perplexe… D’abord, il y a le dessin. Original, bien fait avec une couleur bien maîtrisée, il est super agréable… sauf pour les têtes. Ces énormes têtes aux traits durs, j’ai beaucoup de mal. L’histoire… L’histoire est pas mal, ce type qui veut avancer dans sa carrière, la relation avec cette femme, ce nouveau vaisseau… Alors que ça parle de guerre, j’ai marché – et j’aime pas ça… Pourtant, à la fin, ça part carrément en eau de boudin. Ou alors j’ai pas compris, ou alors d’un coup ça se précipite, ou alors l’auteur compte énormément sur l’intelligence du lecteur pour comprendre plein de choses tout seul, ou alors finalement c’est très naïf… Bref, j’ai trouvé que tout était sympa mais j’ai eu un problème avec tout… Donc, mitigé tendance sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Des phrases qu’entendent les femmes enceintes, mises en image par Florence Cestac, soit en situation, soit de façon imagée… J’aurais pu trouver ça drôle si je n’avais vu, avant de le lire, que celle qui a trouvé les phrases, Nadège Beauvois, s’occupe de l’association Maman Blues ( http://www.maman-blues.fr ). Elle aide femmes qui ont le baby blues, des déprimes postnatale… Du coup, la lecture du livre a été bien autre. Ce n’était plus simplement des phrases qui faisait mouche par cynisme ou humour noir ; c’était probablement des phrases entendues par des femmes qui déprimaient et que ces phrases avaient pu faire déprimer encore plus, ou être le point de départ. Chaque planche devenait alors non plus drôle mais tragique… Je ne me suis donc pas beaucoup marré à la lecture mais j’ai trouvé intéressant qu’une même phrase puisse donner deux sentiments opposés à leur lecture selon comment on le prend. Et sociologiquement, aussi, de constater ce que certains se permettent de dire… Intéressant plus que drôle, donc.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Plus que mitigé sur cet album feuilleté seulement. D’abord, j’ai lu quelques pages sur les films que je connaissais. Résumer un film en quatre images, faut vraiment aller à l’essentiel… Du coup, on a quelques éléments marquants mais le tout est ultra simplifié, ce qui ne donne pas une idée réelle du film, de ses subtilités ou de ce qui s’y passe vraiment… Alors oui, ça permet de se souvenir des trucs les plus importants, de la trame… Mais comme en plus, parfois, il y a des blagues, ça ne donne pas non plus un truc forcément très réaliste… Par exemple, E.T., c’est, en résumé du résumé : « un extraterrestre est abandonné sur Terre sûrement à cause de sa voix pénible et un garçon le trouve. Comme il devient collant, l’E.T. parvient à convaincre ses amis de venir le rechercher. Dans l’épisode 2, l’E.T. obtiendra une mesure d’éloignement contre l’enfant. ». C’est donc ultra simplifié et faux pour la fin… Je n’ai pas voulu me spoiler les films que je n’ai pas vu, donc j’ai zappé plus de la moitié du bouquin sans être convaincu par ce que j’ai lu… Au final, c’est donc des clins d’œil humoristiques à lire vite fait pour les films qu’on n’a vu – et les personnes pressées ne pourront pas dire qu’elles ont vu le film avec ça…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Revoir Corfou écrit par Ferri
date : 06-09
Recueil de gags, souvent en une case, parfois en trois, rarement plus long, parus ici et là. Cela fait souvent mouche, ce qui n’est pas facile en si peu de place. Ferri a toujours le ton juste pour faire un gag drôle et cynique, tendre et méchant à la fois. Un livre qui se lit bien même si on risque de ne pas garder grand-chose en mémoire…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon… Des tranches de vie selon Trondheim… Souvent, c’est très banal. Ce pourrait être la vie de tous le monde, tous les jours… Il y a l’humour de Trondheim qui se glisse dedans et permet quelques pages sympas mais globalement, ça se lit vite et sans grand intérêt. A lire dans une salle d’attente pour passer le temps…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-09
J’adore. L’humour est à la fois absurde et cohérent ! Ce monde futuriste, le conte de fée version vendeur immobilier, les conseils aux présidents… Autant de sujets décalés traités avec finesse, humour, légèreté… Et des dessins magnifiquement précis ! Excellent !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 05-09
Partagé. D’un côté, c’est très joliment illustré, il y a de l’action, c’est très sympa à suivre. D’un autre côté, quand ça se met à blablater, ça devient vite incompréhensible. Alors j’ai probablement pas été assez attentif au début mais voulant créer un véritable monde à part, les auteurs ont donné des noms chelous aux personnages, aux lieux, aux esprits… Au final, on peut découvrir en quelques cases que « Noo'Ran ne croit pas l'Ata quand elle dit que les Ksatriyas veulent supprimer les Shri'Yads pour qu'ils ne révèlent pas le secret du Nijaï et Dee'Lhin s'en fiche ! »… Ben moi, je m’y suis perdu. Dommage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Côté voiture qui se casse, on est servi : course poursuite d’un bout à l’autre. Côté intérêt, c’est aussi faible que pour la cohérence ! Non parce qu’un méchant, quand on l’arrête, donne des conseils de chirurgie esthétique au gentil qui hop, se fait changer le nez pour que ses radios soient trafiquées pour qu’un type lui ressemblant comme deux gouttes d’eau… Bref, ça n’a aucun sens ! Ce n’est qu’un très faible prétexte à faire courir tout le monde et on peut passer son chemin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 02-09
Une histoire d'aventure toute simple pour les enfants, pleine de bonne valeurs sans être lourd, pleine d'humour aussi... Très sympa.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-09
Bon, voilà, c'est une petite histoire mignonne charmantounette sur les petits et grands bonheurs à conserver... On lit ça facilement et un enfant doit beaucoup s'attacher aux petits personnages mignons comme tout et tout en rondeur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’ai trouvé ce tome encore plus palpitant que le premier. Peut-être parce que les flashs dans le passé sont moins nombreux, un peu plus long ou que sachant déjà la base de l’histoire, ils sont plus clairs… En tout cas, ils fonctionnent très bien et se recoupent parfaitement. En plus, ils sont moins anecdotiques et nous donnent plus d’indications sur certains personnages, originaux et bien construits. Et puis ça va vraiment dans l’excès (tout est fait à fond) en restant pourtant crédible… Très sympa de s’y immerger !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
OK
Au départ, j'étais à fond dedans. J'aime bien Trondheim qui a toujours un cynisme réaliste, de l'humour dans le propos ou les situations quotidiennes qu'il croque à merveille. Et c'est le cas au début, dans plusieurs parties du livre... Mais au final, on a un assemblage de petits sketchs dans lesquels passent un loup effrayant, des filles à draguer, un pote un poil vachard... et rien. Les histoires passent sans un véritable liant, on ne saura rien du loup, des filles, du potes dont on veut se venger... Et au final, c'est amusant mais pas assez pertinent pour être totalement accrocheur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-08
Si ce tome va moins vite que le précédent, il est également plus complexe : tout le monde parle de chose qu'il connaît et nous qui ne connaissons pas, on doit deviner,faire les liens. J'y suis presque toujours parvenu mais ce fut parfois pénible, ces réflexions ne rendant pas la lecture fluide... Et puis je trouve ces complots un brin complexe pour l'intérêt que ça présente...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 30-08
Un tome enlevé mais qui va un peu vite : on veut nous présenter de nombreux personnages, des talismans, des pouvoirs,des sages et mettre tout le monde en relation... Du coup, l'ensemble donne un sentiment de précipitations qui permet de s'habituer à tout mais avec le sentiment d'avoir couru une course avec eux !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je m'attendais à une critique satirique de l'émission mais non, c'est une simple narration dessinée de chaque épisode pour ceux qui voudraient les revoir ou qui les auraient manqué... Comme l'émission ne m'intéresse pas, la BD ne m'a pas intéressé non plus
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Au début, j'étais un peu perdu dans ces multiples histoires à différentes époques, avec des gens qui veulent on ne sait trop quoi... Et tranquillement, tout se met en place pour offrir une histoire assez flippante à mon goût (oui, j'ai pris le livre au titre et la couverture sombre mais je ne suis pas fan des bestioles qui vivent sous l'eau, donc la, j'ai été servi...). Le tout s'avère après lecture très réussi dans l'ambiance, le scénario, avec des dessins qui accompagnent bien.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La BD est agréable à lire. Le trait de Larcenet convient parfaitement à l'histoire... Les idées proposées sont sympas (envoyer un peintre pour saisir l'horreur de la guerre et la comprendre, les révélations vers la fin de l'opus, Van Gogh qui arrive là-dedans...). Là où j'ai plus de mal, c'est le but... Dénoncer la guerre ? Non, ça part plus ailleurs que dans cette direction... Expliquer l'horreur de la guerre ? Ben j'ai pas dû tout comprendre alors... Se faire un gros délire ? Ben non puisqu'une bonne part est bien réaliste... Cet ouvrage part dans plusieurs directions différentes et je n'ai pas réussi à trouver l'idée majeure, celle à laquelle je pourrais me raccrocher. J'ai donc apprécié l'instant de lecture mais c'est tout...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon, je ne suis pas fan de Riad Satouf. J’ai lu le livre par hasard. Mais n’étant pas fan du monsieur, j’ai eu l’impression que quelqu'un me racontait son enfance (ce qu’il fait), un peu comme les gens qui vous passent 3000 photos de vacances. J’y étais pas, moi, je ne le connais pas… Du coup, ça ne m’intéresse pas plus que ça… Alors oui, bon, ce sont des souvenirs, c’est fait avec légèreté, humour… Mais ça ne m’a pas franchement passionné.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C’est loin d’être toujours fin dans le texte, l’humour, les situations, mais les personnages sont assez crédibles dans leur style et les trames principales sur l’amour sont plaisantes à suivre. Quelques quiproquos suffisamment efficaces, plusieurs bonnes idées, quelques très bons personnages… Distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0