Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Celrom : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Joyeux anniversaire Joyeux anniversaire
Danielle Steel   
Ayé, le titre est posé, le nom de l’auteur jeté en pâture et je vous sens hébété devant votre écran. WTF ?

Vous vous dîtes : « Non, mais c’est quoi ce roman de mémère que tu t’es dégotée ? Sérieux ? Danielle Steel ? Mais tu marches sur la tête ma parole ! Tu descends dans mon estime ! »

Je vous répondrais comme le Colonel Blanchet de la 7ème compagnie (ne me dites pas que vous ne connaissez pas !) : « Mais pas si viteee ! ». Eh oui, je suis plutôt éclectique comme fille, j’adore les films de Belmondo, Louis de Funès et j’en passe tout comme je suis capable de m’extasier bêtement devant des gars bourrés de testostérones qui roulent des mécaniques dans « Fast and Furious », de baver devant le bel « Iron Man », de me ronger les ongles devant « 300 » et de pleurer comme une madeleine après avoir vu et lu « Un jour ». Bizarre ? Qui a dit que je suis bizarre ?

Nan sérieusement, ça me fait plaisir de marquer une pause avec les chroniques érotiques. Eh oui, aujourd’hui pas d’allusions en dessous de la ceinture. Quoiqu’en y pensant maintenant que j’écris cette chronique, je me dis que mon subconscient est toujours un pervers en puissance parce que j’aurais pu parler de tas d’autres romances et me voilà avec celle de Danielle Steel dont le nom me fait penser à Anastasia Steel (héroïne de 50 nuances de Grey, je le précise pour ceux dont l’âme est encore trop innocente pour en avoir pris connaissance ou pour les coincés du c ...) Stop ! Je m’égare une fois de plus. Je suis encore hors sujet, mais je m’en fiche, c’est ma chronique après tout alors je fais ce que veux. Nan, mais dit donc :p (dédicace à ma Lysa, elle comprendra J)

Bref, ce roman me faisait de l’œil. Avouez-le pour les plus réfractaires, celles qui comme moi pensent que les romans de Danielle Steel ne sont que des machines à fric, littérature commerciale de bas étage, roman de gare. Oui, je pensais tout ça, alors chaque fois que j’étais en courses et faisait un crochet dans le rayon littéraire juste pour le plaisir, je le guettais du coin de l’œil celui-là. Une fois même j’ai tendu la main, je l’ai saisi, j'ai lu le résumé, j’ai hésité à le mettre dans le caddie et puis la raison m’est revenue et une petite voix stupide m’a dit « Nan, mais allô quoi, tu défends la bonne littérature et tu achètes un roman de Danielle Steel, non, mais Danielle Steel quoi ? » J’aurais dû lui clouer le bec en lui répondant que Nabilla avait bien réussi à faire publier son torchon chez Michel Lafon. Quoi ? Vous l’avez acheté ? Je ne vous blâme pas, au moins vous ne manquerez pas de PQ dans les w.c. Quoi ? C’est vrai, c’est toujours embêtant d’être sur le trône et de se rendre compte que le rouleau est vide. Avouez-le, ce genre de roman un peu léger on les met tous dans les toilettes. Oh, ça va, on a le droit de rire non ? En même temps, si certains se sentent visés et vexés, je dirais juste que vous avez été capables de lire le roman de Nabilla alors justement c’est que vous devez être censés posséder le sens de l’humour, non ? Paraîtrait même qu’elle écrit de la Fantasy maintenant ! À la bonne heure, nous voilà sauvés !

Enfin tout ça pour dire que bêtement, j’ai reposé le roman. Mais, parce qu’il y a un "mais", le jour de mon anniversaire dont je ne divulguerai pas la date (pas folle la guêpe, non je n’ai pas 80 ans, je suis jeune, mais je cultive le mystère), on m’a offert ce roman. Je dois dire que c’était plutôt sympa, raccord avec le titre et au fond, j’étais super contente parce qu’après m’être intéressée à la bibliographie incroyable de l’auteur (plus de 80 romans publiés), on ne peut qu’être qu’admiratif devant la passion que Danielle Steel insuffle dans ses romans. C’est le premier roman que je lis d’elle et je crois que pour le second j’ai largement le choix alors si certaines ou certains ^^ d’entre vous sont des fans inconditionnel(le)s de l’auteur, je suis tout ouïe pour vos suggestions. Ne vous privez pas pour commenter J

Joyeux anniversaire qu’on se le dise, c’est plein de bons sentiments à gogo, ça dégouline de propos bien-pensants. Mais avouons-le, au fond de nous parfois on aime bien ça. Le roman se lit facilement et vite. La trame est classique, sans surprise on devine la fin dès le départ, mais ce qui m’a plu dans ce roman, c’est qu’ici on a deux héroïnes de deux âges différents : la mère Valérie et la fille April. Deux générations qui entretiennent un intérêt commun : la quête de l’amour avec un grand A. Même si j’ai beaucoup aimé April, j’ai encore plus apprécié Valérie. Ce roman nous fait prendre conscience qu’il n’y a d’âge que celui de notre esprit et Valérie a beau avoir soixante ans, c’est une femme épanouie, belle qui prouve qu’à tout âge on peut refaire sa vie, vouloir trouver le bonheur parce qu’après tout il n’y a pas d’âge pour être heureux. Elle a surtout l’expérience que la jeunesse n’a pas. J’ai beaucoup aimé le couple qu’elle forme avec Jake. J’ai été attendrie par les moments qu’elle passe avec lui. A contrario, a côté, on a April qui certes à trente ans et est loin d’être une enfant, mais ça ne l’empêche pas d’entretenir une relation plutôt controversée avec Mike, critique gastronomique qui descend en flèche son restaurant après avoir couché avec sa propriétaire. Et voilà qu’en plus sans le savoir, il va lui faire le cadeau le plus bouleversant qui soit pour son anniversaire : un bébé ! Leur relation, c’est un peu les montagnes russes. Et même si parfois c’est agaçant ce jeu du « je t’aime, moi non plus », je dois avouer que j’ai adoré (oui je suis un peu schizophrène).

En somme, ce roman porte un regard très juste sur les femmes d’aujourd’hui, non seulement je me suis reconnue à travers April (même si je suis plus jeune qu’elle…mystère…), mais j’ai aussi reconnu ma mère, mes tantes à travers Valérie. La personnalité des personnages sonne vrai, ça nous parle et ça c’est déjà essentiel. Ce n’est pas évident pour un écrivain de porter un regard juste sur la société, ses dictats de l’apparence qui poussent les plus vieux à vouloir rester jeune et les plus jeunes à redouter de se projeter dans l’avenir pour s’éviter de vieillir prématurément. C’est un sacré paradoxe. Tout le problème de notre société entre des cinquantenaires et plus qui se sont projetés rapidement dans la vie pour se marier, avoir des enfants et qui maintenant font tout pour retrouver la jeunesse qu’ils ont perdue, et les plus jeunes qui repoussent l’idée de faire comme leurs aînés, profitent de leur jeunesse et se réveillent à trente ans, célibataires et avec la frousse parce que l’heure à sonner de passer aux choses sérieuses, horloge biologique oblige. Ce n’est bien sûr qu’une image ! Je sais bien que tout n’est pas aussi schématique ni aussi simple alors si vous êtes trentenaires et célibataires, par pitié ne vous sentez pas visés, parce qu’en plus, j’ai toujours adoré Bridget Jones et peut-être que moi aussi je suis en train d’en devenir une :p Et oui, moi aussi les travers de notre société m’atteignent, j’ai beau me montrer critique, mais dans le fond, je suis comme vous tous :D

En résumé, « Joyeux anniversaire » n’est pas le roman le plus bouleversant de l’année ni le plus déroutant. Il n’est pas unique en soit, mais il a le mérite de nous divertir, de nous faire sourire parfois. J’ai été tenue en haleine page après page alors ce serait mentir que de dire que je n’ai pas été captivée, parce que oui, je l’assume, j’ai été emportée par l’histoire du début à la fin et je n’avais qu’une hâte : tourner la dernière page. La plume de Danielle Steel est superbe, pas de doute, c’est un poids lourd de la littérature. On peut railler ses histoires un peu trop fleur bleue et cousue de fil blanc pour faire rêver la ménagère, mais honnêtement, elle a la technique et une parfaite maîtrise de son sujet. Danielle Steel est une auteure de talent qui n’a plus rien à prouver et ce n’est pas ma petite chronique qui pourrait avoir de l’importance. Je ne suis pas critique pour le New York Times, tout le monde s’en fout, mais je le dis quand même « Chapeau Madame ». Voilà une fan de plus qui rejoint vos rangs ! Maintenant, je peux dire que je comprends ce qui pousse autant de femmes et d’hommes (?) à acheter les romans de Danielle Steel. C’est un peu comme Johnny Hallyday (bon je le dis vite fait hein, mais vous aurez compris où je veux en venir) parce que c’est une auteur intergénérationnel, ses écrits parlent à tout le monde. Maintenant, promis, je ne jugerai plus d’un regard dédaigneux ceux qui ont dans leur biblio un roman de Danielle Steel !

http://lecture-mania.eklablog.com/joyeux-anniversaire-danielle-steel-a100518737

par Manou-
Mille baisers pour un garçon Mille baisers pour un garçon
Tillie Cole   
Magnifique.
Bouleversant, j'ai une seule chose à dire, sortez une boite de mouchoirs.

par Adèle
Le Piège de l'innocence Le Piège de l'innocence
Kelley York   
Après avoir lu "Sous la même étoile" de Kelley York, j'étais sûre d'aimer ce livre.
J'ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Vic, que j'ai trouvé touchant dès la première page. C'est un garçon sensible, attendrissant et émouvant.
J'ai aussi très appréciait le personnage d'Autumn, avec son fort caractère, qui est tout le contraire de Victor,[spoiler]et je trouve qu'il vont très bien ensemble.[/spoiler]
J'ai aussi adoré le personnage de Brett, et son côté protecteur envers Vic.
Même le personnage d'Aaron m'a touché à la fin...
Bizarrement, le personnage de Callie m'a fait ni chaud, ni froid. Comme elle n'est pas très présente dans le livre, je n'ai surement pas pu l'appréciait au maximum.
Le petit bémol, c'est que je me suis douté du coupable assez rapidement.
Cela n'a absolument pas gâché ma lecture, que j'ai trouvé très addictive.
Bref, Kelley York ne m'a absolument pas déçue, au contraire.
Je conseille donc "Le piège de l'innocence", à tous ceux qui ont aimé "Sous la même étoile", je ne pense pas que vous serez déçus !

par Malec_
Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard
Christina Lauren   
Ce livre est présenté comme étant le nouveau "sex-seller" et le livre de l'été, je suis tout à fait d'accord avec ça !! Une fois en main impossible de le lâcher, dès les premières lignes on sait qu'on va aimer, et même en voulant faire durer le plaisir, on se rend compte, bien trop vite, que c'est déjà fini, et on en veut plus, beaucoup plus ! L'histoire est une romance érotique sans secrets, et sans intrigue du fait de la vie sans problèmes de nos deux héros.

Mais attention, ce n'est pas parce que les personnages, Chloé et Bennett, n'ont pas de passé torturé, que l'histoire est fade ou sans intérêt, bien au contraire. Ils ont tous les deux un sacré caractère, et pour notre plus grand plaisir, ils n'ont pas leur langue dans leur poche, ils sont sarcastiques et acerbes à souhait, ils aiment jouer au chat et à la souris, en même temps ils le font tellement bien, nous sommes pile dans le thème "de la haine à l'amour il n'y a qu'un pas", et pourtant cela ne va pas les empêcher de refuser le bonheur qui frappe à leur porte. Vous l'aurez compris leur "relation" ne va pas être des plus simple, ils refusent l'un l'autre de franchir les limites qu'ils ont construites, pas de sexe au travail, mais leur attirance va prendre le dessus, ils se cherchent, se trouvent, se font du mal, ils essaient de résister, et pourtant et ce qui n'était, au départ, qu'un plan cul va se transformer en relation, en amour ... en tout cas pour l'un deux, et pour une fois, ce n'est pas celui qu'on croit ;-))

Par contre je ne comprends pas les comparaisons avec la saga Cinquante Nuances, car ici, il n'y a ni bondage, ni punition, ni SM, et ni passé torturé, juste 2 adultes qui éprouvent une attirance physique mais qui refusent de laisser libre cours à leurs sentiments, et j'avoue aussi encore chercher la ressemblance avec Twilight, car oui ce livre est avant tout promu comme étant une Fanfiction de Twilight ... Heureusement pour nous les auteures ont avoué avoir retravailler le texte pour l'édition :-)

Alors si les termes "fanfiction" et "Twilight" vous rebutaient, mais que vous chercher une romance érotique avec du caractère, du sexe, de la tension, de l'amour et bien foncez, ce livre est pour vous :-) En tout cas moi j'ai adoré et j'aime Bennett !!


par coco69
J'ai failli te dire je t'aime J'ai failli te dire je t'aime
Federico Moccia   
Ouaw !!!
Alors là c'est le début d'une grande histoire d'amour entre cet auteur et moi !
Son style, ses histoires et sa façon de nous faire ressentir les sentiments me touche énormément.
Je recommande ce livre à toutes les lectrices en quête d'histoires d'amour actuelles, pas écrites d'avance, qui font tout simplement vibrer. :D

par book30
Dear You, Intégrale Dear You, Intégrale
Emily Blaine   
Je suis assise là, devant mon clavier à essayer de rassembler mes idées, afin de vous donner mon ressenti sur ce roman... et ce n'est vraiment pas évident. La première chose qui me vient à l'esprit c'est Pourquoi ? Pourquoi je n'ai pas lu ce roman avant !! J'ai adoré ! Même quelques heures après avoir tourné la dernière page j'ai encore des petits cœurs rose (à paillettes) devant les yeux et un sourire béat collé au visage. Tout, dans ce roman, est un petit bijou. J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, direct, nous sommes desuite plongé au cœur de la vie de Kat, de l'hôtel dans lequel elle travaille et de ses amis, et du séduisant Mr Blake. Rapidement, l'histoire nous attrape par le col (et le coeur) et nous tient... c'est addictif, on tourne les pages et on en veut toujours plus... encore ! Cette histoire m'a fait le même effet que lorsque j'ai lu After... l'aventure de Kat et d'Andrew m'obsédait, c'était ma drogue ! J'ai fait attention de prendre mon temps pour l'apprécier un maximun, mais ça a été dur. Dear You ce n'est pas seulement une très, très jolie romance, Emily Blaine pimente son récit et dépose des rebondissements comme votre amoureux le fait avec des baisers sur votre cou ; petits, proches et terriblement excitants... A plus d'une reprise, j'étais heureusement d'avoir l'intégrale entre les mains ... Attendre la suite aurait été une véritable torture. Les personnages sont de vrais diamants bruts. J'ai adoré Kat, j'ai aimé son côté fleur bleue qui croit au destin. Elle est indépendante, déterminée et forte tout en attendant son prince charmant et elle a réveillé chez moi, mon côté princesse qui été endormi. Andrew est ... arrogant, prétentieux mais au final tellement adorable, et fragile, qu'il est absolument impossible de lui résister. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et sympathiques, j'ai beaucoup aimé Gregory et Nathan.
Je suis vraiment tombée sous le charme de l'univers de Dear You. On rit, on pleure, on tremble et ce n'est que du bonheur ! Les bonus, fournis avec l'édition intégrale, sont des sucreries que l'on apprécie de déguster et qui nous donne envie d'en reprendre.
Si vous n'avez pas encore sauté le pas, n'hésitez plus, vous ne serez pas déçu :)

par BeaMars
Les Travaux d'Apollon, Tome 2 : La Prophétie des ténèbres Les Travaux d'Apollon, Tome 2 : La Prophétie des ténèbres
Rick Riordan   
Étant donnée ma totale admiration et dévotion pour Rick Riordan, mon avis ne pourra PAS être objectif! Mais je l'aime tellement cet auteur, il pourrait faire un livre constitué entièrement de pages blanches que je me débrouillerai quand même pour le mettre dans ma liste de diamant.
Pour en revenir au deuxième tome de cette saga, il est comme le premier, tout ce que j'aime: tragédie, humour, rebondissement, LEO VALDEZ... Apollo lui aussi est juste parfait. Le point de vue d'un dieu piégé dans un corps de mortel est vraiment intéressant: Tout en gardant son côté un peu arrogant de dieu du soleil à mourir de rire, il apprend également à connaître les différentes émotions et les sentiments que ressentent les mortels. [spoiler]Comme le sens du sacrifice ou l'inquiétude de perdre ceux qu'il aime. [/spoiler]
Au-delà de la relation «demi-god master» qui unissent Meg et Apollo, on découvre au fil du livre un fort lien d'amitié qui leur permettent à tous les deux de survivre.
On fait également la rencontre de pleins d'autres personnages, des nouveaux méchants et des nouveaux gentils comme à chaque livre et qui ont tous leur propre personnalité.
Et bien sur le clou du spectacle, [spoiler]LE RETOUR DE GROVER QUOI!
JE POUVAIS PAS ATTENDRE MIEUX COMME FINALE! Ça me donne encore plus envie de lire la suite. [/spoiler]
Tous les fans de Percy Jackson, n'hésitez plus à dévorer ce bouquin, vous y retrouverez tout ce que vous aimez!

par fanny97
After, HS : Never After, HS : Never
Anna Todd   
Je suis intriguée par cette histoire et j'ai très envie qu'elle sorte en français ! J'avoue que je ne me suis jamais posé la question de savoir ce qu'il ce serait passé si ils ne s'étaient pas rencontré mais maintenant que j'y pense, j'ai très envie de le découvrir !

par Celrom
Dis-moi que tu m'aimes, Tome 2 : Prends-moi dans tes bras Dis-moi que tu m'aimes, Tome 2 : Prends-moi dans tes bras
Francisco De Paula Fernandez   
La suite des aventures de Paula, Angel,Alex,Katia et aussi des Dragibus que de bouleversement !! J'espère qu'il sortira rapidement à fin de pouvoir le commenter avec vous! Désoler si la traduction du résumer n'est pas assez bonne j'ai fait de mon mieux! En tout cas je vous le conseille,même dans sa version espagnol qui est toujours plus drôle à lire. Notre petite Paula aura bien changé et de nouveau personnage vont faire leur apparition et mettre du piment dans l'histoire!

par Dream94
Lettre à mon ravisseur Lettre à mon ravisseur
Lucy Christopher   
C'est une pépite, comme on en voit rarement. Gemma, Ty, et un décor aussi beau que mortel. Là, pas d'histoire d'amour, mais une histoire de haine, un attachement dérangeant pour Ty, cet homme givré. Croyez-moi ou pas, quand Gem était sur le point de s'enfuire, je me disais "Non, non, non, il faut qu'elle reste !". C'est une lecture, une lettre, dont on ne sort pas indemne, les personnages encore moins. La folie d'un homme poursuivit par son enfance et celle de sa victime, prête à le défendre. Etonnant.

par Ornella