Livres
388 152
Comms
1 360 767
Membres
276 534

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-28T13:46:43+01:00

Il suffit d'un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-30T17:05:28+02:00

Mort, on dit beaucoup moins de conneries, vous verrez.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par JohannaIJK 2014-05-20T17:14:42+02:00

Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l'amour.

Il faut avoir connu ces moments.

Ils durent rarement.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-29T20:16:05+01:00

Les monstres existent vraiment, les fantômes aussi… Ils vivent en nous, et parfois ils gagnent…

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-28T06:22:21+01:00

Je sais combien ce sera difficile, mais il y aura…

Il y aura…

Il y aura des matins clairs et d’autres obscurcis de nuages.

Il y aura des jours de doute, des jours de peur, des heures vaines et grises dans des salles d’attente aux odeurs d’hôpital.

Il y aura des parenthèses légères, printanières, adolescentes, où la maladie elle-même se fera oublier.

Comme si elle n’avait jamais existé.

Puis la vie continuera.

Et tu t’y accrocheras.

Il y aura la voix d’Ella Fitzgerald, la guitare de Jim Hall, une mélodie de Nick Drake revenue du passé.

Il y aura des promenades en bord de mer, l’odeur de l’herbe coupée, la couleur d’un ciel de traîne.

Il y aura des jours de pêche à marée basse.

Des écharpes nouées pour affronter le vent.

Des châteaux de sable qui tiendront tête aux vagues salées.

Et des cannoli au citron avalés sur le pouce dans les rues du North End.

Il y aura une maison dans une artère ombragée. Des lampadaires en fonte au halo coloré. Un chat roux, bondissant, un gros chien bienveillant.

Il y aura ce matin d’hiver où je serai en retard pour aller travailler.

Je descendrai trois par trois les marches de l’escalier. T’embrasserai en coup de vent, attraperai mes clés.

La porte, l’allée pavée, le moteur allumé.

Et au premier feu rouge, je réaliserai qu’une petite tétine tient lieu de porte-clés.

Il y aura…

De la sueur, du sang, le premier cri d’un bébé.

Un échange de regards.

Un pacte pour l’éternité.

Des biberons toutes les quatre heures, des paquets de couches empilés, de la pluie sur les vitres, du soleil dans ton cœur.

Il y aura…

Une table à langer, une baignoire coquillage, des otites à répétition, une ménagerie de peluches, des berceuses fredonnées.

Des sourires, des sorties au parc, des premiers pas, un tricycle dans l’allée.

Avant de s’endormir, des histoires de princes terrassant des dragons.

Des anniversaires et des rentrées des classes. Des déguisements de cow-boy, des dessins d’animaux accrochés au frigo.

Des batailles de boules de neige, des tours de magie, des tartines de confiture à l’heure du goûter.

Et le temps passera.

Il y aura d’autres séjours à l’hôpital, d’autres examens, d’autres alertes, d’autres traitements.

Chaque fois, tu monteras au front, la peur au ventre, le cœur serré, sans meilleure arme que ton envie de vivre encore.

Chaque fois, tu te diras que, quoi qu’il puisse t’arriver à présent, tous ces moments arrachés à la fatalité valaient la peine d’être vécus.

Et que personne ne pourra jamais te les enlever.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-28T06:22:03+01:00

C’est l’histoire d’une fille triste et solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Une bombe humaine sur le point d’exploser. Une Cocotte-Minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l’insatisfaction, une envie d’être ailleurs.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-29T02:53:19+01:00

Il est des épreuves que l'on ne surmonte jamais vraiment ,mais auxquelles on survit ,malgré tout. Une partie de moi était décousue ,meurtrie ,détruite .Le passé continuait à m'étouffer , mais j'avais la chance d'avoir auprès de moi des gens qui 'empêchaient de sombrer.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-27T20:35:55+01:00

On peut toujours plus que ce que l'on croit pouvoir.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par duduV 2014-03-31T13:31:07+02:00

Il y a des moments rares dans l'existence où une porte s'ouvre et où la vie vous offre une rencontre que vous n'attendiez plus. Celle de l'être complémentaire qui vous accepte tel que vous êtes, qui vous prend dans votre globalité, qui devine et admet vos contradictions, vos peurs, votre ressentiment, votre colère, le torrent de boue sombre qui coule dans votre tête. Et qui l'apaise. Celui qui vous tend un miroir dans lequel vous n'avez plus peur de vous regarder.

Afficher en entier
Extrait de Central Park ajouté par anonyme 2014-03-28T06:21:52+01:00

– Dans votre malheur, vous ne vous rendez pas compte de votre chance.

Afficher en entier