Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cerise215 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Effet papillon, Tome 1 : Galilée L'Effet papillon, Tome 1 : Galilée
Lily Haime   
Mon avis :
Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d'Alexandre, un jeune homme de 17 ans qui vit sous la coupe d'un père tyrannique, homophobe, violent et alcoolique. Mais aucun de ses proches et amis ne savent ce que subi Alexandre chez lui, car il n'en parle presque pas ou ment et essai malgré tout de vivre une vie comme les autres, comme ses amis.
Puis un jour il percute Jamie et son regard d'or, qui vont littéralement et complètement bouleversé sa vie et son univers en bien, mais aussi en mal malheureusement. Vous allez me dire que la vie d'Alexandre n'est déjà pas bien rose et que ça ne peut pas être pire. J'ai bien peur de vous décevoir, car si, elle peut être pire. Mais ça ne doit pas vous empêcher de lire ce livre, bien au contraire.
Je me suis faite littéralement aspirée dans ce livre, car l’auteure nous livre un récit dans lequel se confonde et se mélange le bonheur et la tristesse, la joie et la peur, le bien-être et la souffrance, sans être dosé pareil et sans surplus. Ce qui en fait une histoire assez, voir même bien réaliste.
Ce livre est vraiment trop poignant pour réussir à bien vous exprimer ce qu’il m’a fait ressentir durant ma lecture (qui n’a duré que 2 jours et aurais durée moins si je n’avais pas eu besoin de dormir et d’aller travailler ^^). On passe de la joie à la tristesse ou à l’angoisse et ça pendant tout le tome sans jamais en avoir trop.
Quant à la fin de ce premier tome, c’est juste horrible et inadmissible de nous faire ça :’( Heureusement que j’avais le second livre sous la main car ça aurait été vraiment trop angoissant.
En résumé : une très belle histoire d’amour et d’acceptation de soi qui est très bien écrite, comme tous les livres de Lily Haime d’ailleurs

par Nanaho
Coeurs volés Coeurs volés
Sasha L. Miller   
J'ai beaucoup aimé. L'univers que nous offre Sasha L. Miller est vraiment superbe, bien construit et développé. Les détails sont là, mais sans pour autant nous fatiguer. On ne reçoit pas de coups de massues au cours de la lecture et c'est quelque chose que j'ai réellement apprécié. Comme bien souvent, j'ai un peu de mal avec les histoires tournant autour de la magie, pourtant plus le temps passe et plus je l'apprécie - merci à vous auteurs incroyables - et ici la magie est le centre de l'histoire. Elle est parfaite, réellement. Je n'ai rien à redire dessus. Tout est là.

Concernant la relation, autant le dire, elle est vague. Très vague, mais je n'ai pas été spécialement déçue de ne pas la retrouver. Ainsi, l'histoire est réellement centrée sur le problème de Callisto et le fait que Mervyn tente d'y remédier. Bref, un très bon moment, avec des idées superbes et un scénario maîtrisé.

par Linkward
AZ AZ
Alise Adams   
Je dois avouer que ce qui m'a d'abord attiré ,c'est la couverture ... mystérieuse, envoûtante presque hypnotique...J'en attendais pas moins du contenu .L'histoire est plus que crédible pour une accro de bit litt et de romance et ô joie , ce n'est pas juste un prétexte pour aligner des scènes hot!
J'ai bien aimé les personnages surtout Azrael. Il m'a aussitôt fait penser au chat de Gargamel dans les Schtroumpfs et j'ai lu cette nouvelle sourire aux lèvres.
Je ne dirais pas "trop court" car tout y est et même plus... ^^

Troublant hypnotique.... Z'aime!

par AlexLys
Hors Jeu, Tome 1.5 : Prolongation Hors Jeu, Tome 1.5 : Prolongation
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Une prolongation appréciée : Depuis 2 ans, Wade et Nikki vivent ensembles aux yeux de tous même si ce n’est pas toujours facile. Wade est sélectionné pour l’euro mais pas Nikki ce qui n’empêche pas ce dernier d’aller rejoindre l’homme de sa vie puisqu’il a besoin de lui... Une nouvelle qui nous permet de prolonger avec plaisir un instant en compagnie de ce couple attachant avec leur amour si intense et sincère. La fin est tout simplement belle et clôture avec brio l’histoire.

par Folize
À s'en bruler les ailes À s'en bruler les ailes
Mickael Jendraszczyk   
Gratuit demain (23/02/2013) sur Amazon en version Ebook à partir de 10 heure

par mike6221
California sun California sun
Alex D   
Une histoire très typique qu'on lit rapidement et qu'on oublie aussi vite j'en ai bien peur. Pas mauvais en soi mais tellement cliché...

par icarus
Tôles, tôliers, tôlards Tôles, tôliers, tôlards
AbiGaël   
Ce titre reprend les mêmes personnages de « Les Cambouisards » et en ajoute de nouveaux.
Tout le petit monde des cambouisards se retrouve pour un nouvel épisode tout aussi chaud que le premier. Mais les mécanos sont désabusés. Il faut du sang neuf et un nouveau roi de la clef de douze. Un tôlard se présente. Saura-il faire sa place dans la communauté ? Fallait-il accueillir les stagiaires du lycée technique pour renforcer l’effectif ? Ça s’enfile dans tous les coins. Très arc-en-ciel, le garage ! Ajoutons le petit musée du zob qu’on y adjoint bientôt en sous-sol et voilà la backroom la plus branchée de la banlieue.

par diiange
Rapports de forces Rapports de forces
Benjamin Schneid   
Le point fort est incontestablement sa structure : des débuts de chapitres avec des dialogues/suspens qui laissent peu à peu deviner aussi bien le passé de l'un des personnages principaux que sa personnalité pas si évidente dans le récit. De petits moments de tendresse sourde qui tranchent carrément avec le reste du roman et nous pousse sans cesse à vouloir connaitre le fin mot de cette histoire.

Alex semble être un homme détaché, adepte des plans culs réguliers mais fidèles, et surtout pas intéressé par une vraie relation. Sa rencontre avec Lukas bouleverse beaucoup de choses chez l'un comme chez l'autre et entraîne le lecteur dans des passages très difficiles, tout autant que leurs rapports, que l'on pourrait un peu vite, à tort ou à raison, comparer à de la Dark romance. C'est assez troublant car ce n'est typiquement pas le genre de roman qui pousse le lecteur à s'attacher à ses personnages mais plutôt à la curiosité et l'envie de savoir comment tout cela va finir.
Alex a une personnalité probablement aussi trouble que son comparse Lukas même si c'est plus évident chez ce dernier. Aucun ne semble avoir réellement d'ascendance sur l'autre mais les deux jeunes hommes paraissent très vites noyés dans une attraction destructrice dont ils n'ont pas vraiment conscience. Laisser les choses venir sans jamais leur donner de nom, vivre une histoire sans jamais partager quoique ce soit vraiment et surtout ne pas laisser remonter en surface tout ce qui perturbe chacun d'eux. La violence de Lukas s'accorde au désœuvrement d'Alex et sa certaine nonchalance jusqu'à que certaines limites réveillent enfin Alex sur l'impossibilité pour eux de construire quoi que ce soit.

En parallèle, c'est l'histoire de Théodore, en couple libre depuis longtemps avec la belle Conny, qui se profile avec leurs tentatives toujours plus nombreuses de vivre ensemble et chacun de leur côté en même temps. Une formule qui semble plutôt bien fonctionner pour l'un comme pour l'autre jusqu'à ce que l'idée d'une soirée à trois se dessine dans l'esprit libertin de la jeune femme. Le troisième perturbe énormément le jeune cycliste et remet en cause ses certitudes sur sa sexualité. Rien d’époustouflant de ce côté là, on est même un peu déçu que les choses ne s'y développent pas plus et j'ai eu un peu de mal à cerner l'utilité de cette interaction si ce n'était pour donner plus de corps à une galerie de personnages secondaires. La problématique étant de traiter avec autant d'importance cette histoire que la première sans qu'elle prenne vraiment toute son envergure et qu'au final elle nous laisse avec un goût d'inachevé.

Le roman, si on ne s’arrête pas à sa couverture, est pourvu d'une plume simple mais nerveuse qui oscille entre les mots crus d'une sexualité violente et les passages plus doux d'une recherche propre, d'un deuil du souvenir ou de l'expression enfin libérée de ses attentes. Il révèle une vraie capacité à enchaîner son lecteur dans un contexte pas forcément évident et pas toujours en accord avec les codes roses de la romance mais est-ce vraiment une romance plus qu'une tranche de vie au bout du compte?
Alex est assurément un héros un peu hors cadres, se laissant aller à naviguer entre plusieurs schémas de personnages et qui finit par rejoindre la rive d'une vie plus équilibrée pour nous offrir une fin plus facile. Une fin plus en concordance avec les intros de chapitres et le climat assez lourd du début. Un roman qui réussit à établir même un rapport de force avec son lecteur celui d'y adhérer ou pas. Dans mon cas ça a fonctionné.
http://meninbooks.eklablog.com/rapports-de-forces-de-benjamin-schneid-a158365304

par Tyzane
Comment séduire un geek, manuel du fêtard Comment séduire un geek, manuel du fêtard
Xara X. Xanakas    Piper Vaughn   
Adorable roman M/M. Hormis quelques fautes de conjugaison ou d'orthographe, c'est bien écrit, fluide. L'histoire est toute mignonne, et l'humour bien présent, avec quelques touches d'émotion comme on aime. J'ai apprécié les personnages, bien typés mais sans entrer à aucun moment dans la caricature, et qui se révèlent plus profonds qu'il n'y paraissait au départ. Mention spéciale pour Ash, que j'ai trouvé adorable. Et l'idée du manuel pour apprendre à séduire le geek est à la fois originale et bien traitée, distillée tout au long du roman. Bref c'est léger et pétillant et jubilatoire comme une coupe de (bon) champagne !



par Lena06
Blond comme un garçon Blond comme un garçon
Nathalie Bleger   
Je suis désolée pour ce que je vais dire mais le seul mot qui me vient est : ennuyeux.

Ennuyeux, dans le sens où c'est une histoire classique. Le lad et le lord. Caractère exécrable de la part du lord. Caractère rebelle de la part du lad. Pas de surprises, pas de rebondissements qui amène à une surprise. Schéma classique, basique. Pas de sentiments, de sensations qui donne l'envie d'avaler encore plus les mots. Fadasse.

Toutes mes excuses envers l'auteur, mais à partir du moment où un bouquin est fait de 90% de dialogues contre 10% de narration, avec des sentiments aussi réels que les sims, je ne peux définitivement pas être positive.

par Linkward