Livres
472 358
Membres
444 712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Certaines n'avaient jamais vu la mer



Description ajoutée par lily 2012-08-27T12:01:26+02:00

Résumé

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.

C'est après une éprouvante traversée de l'Océan pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.

À la façon d'un choeur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre et l'internement dans les camps de rétention - l'État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître.

Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais existé.

Source: Amazon

Afficher en entier

Classement en biblio - 426 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Elena98 2012-10-20T15:50:46+02:00

Nous avons accouché sous un chêne, l'été, par quarante-cinq degrés. Nous avons accouché près d'un poêle à bois dans la pièce unique de notre cabane par la plus froide nuit de l'année. Nous avons accouché sur des îles venteuses du Delta, six mois après notre arrivée, nos bébés étaient minuscules, translucides, et ils sont morts au bout de trois jours. Nous avons accouché neuf mois après avoir débarqué, de bébés parfaits, à la tête couverte de cheveux noirs.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Ce livre est un petit bijou.

Ce qui frappe immédiatement c'est le style. L'utilisation du "nous" et l'usage de la répétition au début des paragraphes créent une sorte de musique qui berce l'ensemble du roman.

L'auteur nous fait entendre les voix de ces jeunes japonaises, qui ont quitté leur pays et se sont exilées aux Etats-Unis au début du siècle pour se marier avec des inconnus. Roman sur la désillusion, les regrets, les souffrances intimes et les rêves brisés...

Ce livre outre sa force littéraire éclaire sur une période peu connue et peu glorieuse des Etats-Unis, évoquant avec beaucoup de finesse la culture japonaise et le choc des cultures.

Vraiment un très beau livre, poignant et émouvant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un livre tout de même triste, mais très instructif. Bien aimé voir comment vivaient les femmes qui immigraient en Amérique et de constater leurs droits et leurs obligations, les Japonaises, mais aussi d'autres nationalité que l'On perçoit légèrement. J'ai apprécié l'écriture étonnante de l'auteure. J'ai trouvé brillant que la narration se fasse toujours à la première personne du pluriel. C'est une façon de se rappeler que ces femmes n'ont pas été seules au monde, il y en a eu plusieurs comme elles. Pourtant, elles devaient se sentir bien seule.

Afficher en entier
Diamant

Un livre très touchant et très instructif. Le livre est très court mais j'ai pris le temps d'en profiter, d'en lire quelques pages par jour, de m'imprégner de ce livre si particulier. Le style de l'auteure est magnifique, au début l'usage du "nous" est déstabilisant mais on s'y fait rapidement et cela rajoute un quelque chose en plus au livre d'incroyable. L'auteure dénonce sans être dans l'accusation et elle compatit sans que cela devienne larmoyant. Je ressors de ma lecture ravie et bouleversée par l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tally 2019-06-17T23:24:05+02:00
Or

Un livre plein de poésie et très riche au niveau historique. On apprend facilement à admirer chacune de ses femmes.

Afficher en entier
Lu aussi

Certaines n'avaient jamais vu la mer est un récit poétique sur la vie des immigrés japonaises lors des années 20. Au début, j'étais assez décontenancée par l'usage du nous répétitif mais plus ma lecture avançait et plus celui-ci prenait sens.

Afficher en entier
Or

Au début j'ai été un peu réticente à la façon dont ce récit est traité. Les multiples voix anonymes, ou presque, qui parlent en même temps, les énumérations de circonstances, cela me semblait déshumaniser les personnes en leur enlevant leur individualité. Puis je me suis dit que cette façon de raconter avait un sens. En effet, quelle meilleure façon de répondre à ces discours que l'on entend hélas dans tous les pays au sujet des étrangers, discours qui font l'amalgame, le plus souvent de manière négative, en disant "ils font ceci, ils sont comme cela, ils sont tous ainsi..." etc.... Une réponse collective à un discours collectif, et aussi à une maltraitance collective - la déportation en camps de rétention de milliers de japonais aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale. Voilà pour mon analyse littéraire, pour ce qu'elle vaut. Sur le plan émotionnel.... ce livre est bouleversant et amène à réfléchir. Bien qu'il ne raconte pas les conditions de vie en camp d'internement et s'arrête juste au moment de la déportation, ce témoignage a une portée universelle sur la condition de migrant et m'a donné envie de lire d'autres livres sur le thème de l'émigration japonaise aux Etats-Unis.

Afficher en entier
Or

c’est une histoire méconnue qui nous est révélée dans ce livre. Le style d’écriture nous plonge complètement dans l’univers de ces femmes qui survivent dès leur traversée vers les États Unis. Il n’y a pas de personnage principal car il s’agit de raconter toutes ces japonaises. C’est réussi !

Afficher en entier
Lu aussi

C'est un livre très intéressant historiquement parlant, cependant je n'ai pas était fan de l'écriture et plus particulièrement que tout soit sans arrêt généralisé et sans personnage fixe...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par acsjg 2018-09-11T21:41:08+02:00
Or

Ce roman très court décrit la vie des japonaises arrachées à leur pays pour vivre aux états-unis et s'y marier avec des hommes qu'elles n'ont jamais rencontré. C'est un livre poétique, dont la structure et l'écriture sont originales et servent le récit. Il n'y a pas de focus sur un seul personnage, on suit un bloc de personnes, un ensemble de femmes qui sont ballotées de part et d'autres de l'océan puis des états-unis, leur pays d'adoption forcé. Même si on ne se familiarise avec aucune d'elles, on s'attache à elles et à leur destin, on compatit à leur douleur et leurs multiples épreuves. Ce livre est une expression de la définition du courage et nous permet d'apprécier notre vie, notre chance. Il vaut le coup d'être lu, surtout qu'il est vite fini.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre qui ne laisse pas indifférent. Ce roman est intéressant avec sa narration qui utilise le "nous". L'absence de protagonistes est ingénieux car on voit la vie de plusieurs jeunes femmes japonaises et pas uniquement une ou deux. J'ai aussi découvert la façon dont les US ont traités les japonais après Pearl Harbor. Ce fut instructif. Je le conseille pour les fans du genre.

Afficher en entier
Argent

Je n’ai pas l’habitude de lire des romans historiques et avec du recul sur ma lecture, je me dis que ça n’a pas été une lecture que j’ai tant appréciée. Cependant, ce que j’ai relativement aimé est ce côté véridicte, j’ai en effet appris beaucoup sur cet événement du début du XXème siècle. Prendre connaissance de faits historiques est pour moi toujours très intéresant ainsi c’est de la sorte que je qualifierai cette lecture : enrichissante.

De plus, j’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteure ; elle a un côté original et raconte l’histoire de ces femmes de manière assez atypique. Elle a décidé de ne pas mettre de dialogue, ni de personnage principal. En tant que lecteur, on regarde le chemin qu’empruntent ces femmes, leur vie misérables. Dès le début, Julie Otsuko donne le ton, nous comprenons très vite que ce n’est pas un beau futur qui attend ces japonaises en Amérique. Je ne sais pas si l’auteure a inventé certains personnages pour raconter les faits ; cependant, elle raconte à la fin qu’elle a puisé dans des témoignages pour reconstituer un maximum la réalité de cette période.

Je ne dirais pas que c’est un livre violent mais psychologiquement, certains passages sont très durs tout de même. En globalité, ce n’est pas un livre gai, qui fait rire ; au contraire, il raconte des péripéties sombres, la réalité de ces temps-là. Ce qu’ont vécu toutes ces femmes japonaises est effroyable, inimaginable mais avec tous les épisodes historiques passés, savoir que l’Homme est un être parfois abominable n’est pas nouveau… (malheureusement!).

Ces romans historiques, bien que ce ne soit pas ma tasse de thé, sont très intéressants ; j’ai appris beaucoup de cette période. Une fois de temps en temps, ils seront la bienvenue !

12,5/20

Afficher en entier

Date de sortie

Certaines n'avaient jamais vu la mer

  • France : 2013-09-19 - Poche (Français)

Activité récente

Amydala l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-09T18:11:12+02:00

Titres alternatifs

  • The Buddha in the Attic - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 426
Commentaires 101
Extraits 54
Evaluations 133
Note globale 7.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode