Livres
520 496
Membres
536 433

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Certaines n'avaient jamais vu la mer



Description ajoutée par lily 2012-08-27T12:01:26+02:00

Résumé

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.

C'est après une éprouvante traversée de l'Océan pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.

À la façon d'un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre et l'internement dans les camps de rétention - l'État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître.

Bientôt, l'oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n'avaient jamais existé.

Source: Amazon

Afficher en entier

Classement en biblio - 466 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Elena98 2012-10-20T15:50:46+02:00

Nous avons accouché sous un chêne, l'été, par quarante-cinq degrés. Nous avons accouché près d'un poêle à bois dans la pièce unique de notre cabane par la plus froide nuit de l'année. Nous avons accouché sur des îles venteuses du Delta, six mois après notre arrivée, nos bébés étaient minuscules, translucides, et ils sont morts au bout de trois jours. Nous avons accouché neuf mois après avoir débarqué, de bébés parfaits, à la tête couverte de cheveux noirs.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Ce livre est un petit bijou.

Ce qui frappe immédiatement c'est le style. L'utilisation du "nous" et l'usage de la répétition au début des paragraphes créent une sorte de musique qui berce l'ensemble du roman.

L'auteur nous fait entendre les voix de ces jeunes japonaises, qui ont quitté leur pays et se sont exilées aux Etats-Unis au début du siècle pour se marier avec des inconnus. Roman sur la désillusion, les regrets, les souffrances intimes et les rêves brisés...

Ce livre outre sa force littéraire éclaire sur une période peu connue et peu glorieuse des Etats-Unis, évoquant avec beaucoup de finesse la culture japonaise et le choc des cultures.

Vraiment un très beau livre, poignant et émouvant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Plus que l'histoire sur l'Histoire, certes émouvante (et qui explique enfin la présence des Japonaises dans un champ dans le téléfilm « La Magie de l'amour »), c'est l'usage intéressant de la deuxième et de la sixième personnes du pluriel qui m'a intéressée ; sous cette plume, ces pronoms sont d'une ligne à l'autre très personnels et très impersonnels, c'est tout à fait fascinant. En somme, c'est un roman qui est à la fois une claque sur la tête et un exercice de style réussi.

Afficher en entier
Lu aussi

Un témoignage à plusieurs voix sur l’immigration de japonais au XXe siècle. Beaucoup de voix, beaucoup de vécus différents.

Des histoires qui se lisent, chacune en une seule phrase, mais auxquelles je n’ai pas réussi à m’immerger pour en être touchée...

Afficher en entier
Bronze

Un livre assez poignant et qui nous apprend pas mal de chose d'un point de vu historique.

Je me suis un peu perdue par moment.

Certain passage son un peu rude, un livre à mettre entre des mains adulte plutôt.

Mon site :

http://www.cochet.ch/oceane/

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre m’intéressait énormément du fait du sujet qu’il traite. Je voulais découvrir l’histoire de ces japonais émigrant vers l’Amerique, arrivant dans une société qui les méprise. Les différents modes de vie suivis sont bien présentés et intrigants. Cependant, j’ai réellement eu du mal avec ce mode narration à la 1e personne du pluriel. Je le comprends : il participe à la déshumanisation des femmes japonaises qui n’ont plus d’identité propre. Cela m’a pour ma part dérangée dans la mesure où l’on ne peut s’attacher à des personnages sans nom, sans description, à cette masse de nous. Encore une fois, je devine que c’est bien là le but de l’auteur, toutefois je n’ai pas particulièrement apprécié cette lecture pour autant.

Afficher en entier
Lu aussi

Une bonne lecture, sans plus.

Les faits qui nous sont relatés sont particulièrement intéressants et poignants, mais gagneraient à être présentés autrement. Un récit à la troisième ou même à la première personne du singulier aurait été très agréable à lire. Mais le fait que l'auteure emploie, jusqu'à la fin, le "nous", a fini par me fatiguer au bout de quelques pages. Difficile, dans ce cas, de s'attacher aux personnages et de comprendre leur calvaire, le "nous" ne nous permettant d'envisager qu'une masse anonyme et sans visage. Je suppose que c'est le but recherché par l'auteure, pour insister sur le drame décrit. Mais cela n'a pas marché avec moi. J'aurais préféré quelques récits bien ciblés, des histoires concernant quelques personnes bien identifiées plutôt que cette généralisation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NK_O 2020-02-13T03:31:13+01:00
Argent

Ce n'est pas une mais plusieurs histoires de femmes, japonaises (et aussi, un peu plus loin, américaines). Elles sont toutes originaires d'autres pays et toujours victimes du patriarcat, particulièrement présent à l'époque aux USA et dans le reste du monde. Ici, il n'y a pas de point de vue individualiste ou personnifié, chaque femme vit la même histoire, témoins d'un monde cruel et oppressif gouverné par les hommes, fait par les hommes, fait pour les hommes ; les femmes n'y ont pas leur place. Elles se battent, non pas pour avoir des droits ou trouver un rôle dans lequel se complaire, elles se battent pour survivre. Alors qu'elles ont quitté tout ce à quoi elles tenaient pour trouver de la stabilité auprès d'inconnus pleins de promesses, elles découvrent le vrai monde : mensonges, désillusion, déceptions, peur, tristesse, douleur, espoir et bien sûr racisme. La réalité est violente et injuste.

Le sujet est fort, l'écriture est douce et la lecture se fait avec énormément de facilité. Les femmes, bien qu'elles soient désincarnées, sont attachantes et empathiques. Nous souffrons, sourions, pleurons et prions avec elles. Il y a mille façons de vivre une même histoire, avec pour seule différence les personnages. Voilà ce que nous raconte Julie Otsuka dans un roman dénonciateur et porté par une poésie particulièrement tendre, prenante et poignante dans un témoignage aux innombrables visages.

Afficher en entier
Or

Incroyable ! L'écriture est d'une simplicité et pourtant d'une telle beauté, c'est comme si nous faisions partie de l'histoire, comme si nous étions ces femmes. Cette manière de transposer le quotidien de plusieurs d'entre elles est particulièrement touchant. Une oeuvre magnifique qui pousse un cri et parle franchement de ce qu'on peut appeler le choc des cultures

Afficher en entier
Bronze

Le style d'écriture est original et volontairement inclusif. Le récit est poignant et très instructif bien que tragique car réel. J'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur cette partie de l'histoire mondiale.

Afficher en entier
Diamant

Un livre intense et émouvant.

Je n’avais jamais entendu parler de cette histoire. L’écriture est très poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tam23 2019-10-28T22:46:49+01:00
Argent

C'est un livre qui m'a marqué car celles qui sont mise en avant sont des femmes et ainsi que leurs conditions de vie. C'est un récit poignant bien qu il n'y ai pas de personnage principal je pense qu'au fond c'est ce qui fait qu'on se sent encore plus touché par l'histoire...

Afficher en entier

Date de sortie

Certaines n'avaient jamais vu la mer

  • France : 2013-09-19 - Poche (Français)

Activité récente

Safer l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-16T01:56:17+02:00
lautrec l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-08T16:13:11+02:00

Titres alternatifs

  • The Buddha in the Attic - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 466
Commentaires 111
Extraits 55
Evaluations 148
Note globale 7.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode