Livres
380 632
Comms
1 330 855
Membres
265 403

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ces oiseaux qu'on met en cage



Description ajoutée par DesLivresEtMoi7 2017-06-03T00:01:06+02:00

Résumé

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE… Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ? Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque. Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue… D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Or
1 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lefildemeslectures 2017-07-03T18:21:32+02:00
Or

Je n’ai pas lu les autres romans de cette auteure, et je compte bien me rattraper dès que possible. C’est une auteure auto-éditée, et comme beaucoup d’auteurs autoédités découverts et lus récemment, c’est une petite pépite ! Car oui, ils ne sont pas encore très connus et pourtant leur talent est indéniable !

Petit topo de l’histoire : nous découvrons au cours de ce roman plusieurs personnages, Manon, Fabrice, Samuel, Anne-Lise, Colette pour n’en citer que quelques-uns. A chaque chapitre, nous partageons une tranche de vie avec eux, nous nous plongeons dans leur quotidien ou leurs états-d ’âme.

Au cours de l’histoire, les individus vont se croiser, un événement va chambouler leur petite routine, bien huilée, mais pourtant pas si lisse. Leur vie en apparence agréable et tranquille cache des secrets, des douleurs, des peines qu’il faut parfois évacuer et extérioriser. Leurs destins vont se croiser, leur permettant de briser leurs chaînes et leur carcan, afin d’enfin sortir de leur cage, pas si dorée. Comme pour les laisser s’envoler enfin et les libérer.

Des drames se glissent dans l’histoire, tout comme certains thèmes d’actualité : les violences conjugales, l’homosexualité ou encore les parents tyranniques. Des sujets qui nous touchent, qui nous chamboulent !

Samuel est, je trouve, le personnage central de cette histoire. Même si tous les personnages sont importants, tout tourne autour de lui. A un moment donné, chaque personnage va avoir affaire à lui. C’est un garçon blessé, gentil et qui a vraiment envie d’aider les autres. Il est attachant, et on le sent vraiment sensible et affecté par les événements en cours.

Colette c’est la sagesse et l’humour ! Une vieille dame encore pleine de vie et d’entrain. Ouverte d’esprit, sympathique, drôle, on a tous envie de connaître une mamie comme elle.

Manon et Fabrice sont les oiseaux blessés dans cette histoire, ceux que l’on souhaite aider et aimer. Ceux qu’il faut sauver.

Mireille et Jacques sont les méchants, eh oui il en faut, et je dois dire qu’on a envie de les détester, du début à la fin, de vrais tyrans !!

En bref, j’ai adoré cette lecture, je n’avais pas envie de lâcher l’histoire, quitte à me coucher tard ! L’écriture est fluide, agréable, on passe les pages avec une facilité déconcertante mais on n’a vraiment pas envie que ça s’arrête, loin de là !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2017-06-03T00:03:20+02:00
Lu aussi

Un roman riche en émotions : "Ces oiseaux qu'on met en cage", de Marjorie Levasseur, disponible dès aujourd'hui sur Amazon.

Le pitch : Les apparences sont décidément trompeuses... Si Samuel et Manon semblent disposer de tout pour être heureux, il suffit de gratter le vernis pour qu'on s'y perde un peu... Sous leur carapace dorée, ces deux jeunes gens tentent en effet de camoufler bien des drames, bien des blessures qu'il n'est pas toujours possibles de soigner... Leur rencontre va-t-elle leur permettre de tout surmonter, d'avancer et d'exister en tout liberté... ?

Il est des plumes qu'il nous plaît d'avoir croisé... Des plumes qu'il nous plaît dès lors de retrouver... Et celle de Marjorie en fait décidément partie. Irrémédiablement conquise à la lecture des deux premiers romans de cette auteure, fort charmante au demeurant, vous n'imaginez pas le plaisir qui fut le mien lorsque cette dernière reprenait attache avec moi pour m'offrir la découverte en avant-première de son tout nouveau roman dont la sortie est désormais imminente. Aussi me suis-je offerte sans tarder une nouvelle plongée dans la prose de cette auteure bien inspirée.

Tournant la page de son univers précédent, l'auteure nous livre une intrigue originale et inédite, solidement construite et admirablement menée. D'une redoutable sensibilité dont elle seule a le secret, l'auteure nous entraîne dès lors au cœur d'une histoire aussi simple dans les faits qu'elle n'est complexe dans les cœurs et dans les âmes, traitant de thématiques particulièrement fortes telles que les violences psychologiques et physiques, dans l'environnement familial ou le cadre conjugal... Délicates questions que celles-ci, et pourtant l'auteure s'en saisit pour en offrir une vision tristement réaliste, courageusement clairvoyante et particulièrement saisissante. Douloureusement subjugué par cet histoire aussi prenante que poignante, le lecteur se retrouve à voir les pages défiler sous ses yeux, avant d'aboutir à un dénouement, qui m'a cependant laissée un tant soit peu dubitative, sans doute parce que ce n'est pas celui que j'escomptais, sans doute parce que mon petit cœur de lectrice attendrie ne s'y attendait pas et n'a su comment réagir, chamboulé qu'il était déjà par tant d'émotions partagées...

Autre atout majeur de ce roman, l'auteure a su doter son récit de personnages dépeints avec autant de minutie que de réalisme, leur apportant sans nul doute un peu de son âme pour les rendre incommensurablement crédibles, proches et attachants, poussant dès lors le lecteur à vivre cette histoire aux côtés de ces derniers, prêts à les aider, les soutenir, les assister et les défendre du mieux qu'il peut, la vivant toujours plus vite, toujours plus fort cependant que s'accélère le rythme de ce récit si prenant...

"Les oiseaux qu'on met en cage... Peuvent-ils encore voler ? Les enfants que l'on outrage... Peuvent-ils encore aimer...?" Si c'est la plume de Victor Hugo qui a su inspirer ce couplet, la plume de Marjorie Levasseur sait les rappeler, les interpréter et leur apporter une certaine réponse. Cette plume aussi simple qu'elle est belle, aussi élégante qu'elle est touchante, ajoutée à un style fluide et soigné, ne fait que contribuer à la violente beauté de ce récit.

En bref, nombreuses seront les raisons qui vous rendront tristes de quitter ce roman... La première étant qu'il est absolument émouvant...

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 0
Evaluations 3
Note globale 8.67 / 10

Évaluations