Livres
418 601
Membres
333 255

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ces oiseaux qu'on met en cage



Description ajoutée par DesLivresEtMoi7 2017-06-03T00:01:06+02:00

Résumé

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE… Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ? Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque. Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue… D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Or
3 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Les-Histoires-dAmelia-Culture-Geek 2018-06-10T11:42:24+02:00
Diamant

Quand les destins s’entremêlent…

Plusieurs protagonistes. Pour plusieurs histoires. Mais un seul fil rouge. L’amour, l’amitié, la détresse, le silence, la souffrance, l’horreur, la peur… La mort. « doit-on toujours se fier aux apparences ? » C’est une question primordiale que nous pose là Marjorie Levasseur, et c’est sans aucun doute le cœur même de ce roman. Ce récit s’ouvre douloureusement, sur une vie brisée par l’existence d’une autre. Premier nœud. S’ensuit mille et un cris de détresse, de fureur, et d’incompréhension. Le voile se lève, mettant à nu. Et, à côté, une autre histoire. Une personnalité bridée par une âme empoisonnée. Deuxième nœud. Plus on avance, plus on prend l’ampleur de la tragédie. Le drame se déroule sous nos yeux, impuissants. Et encore d’autres récits. D’autres nœuds. D’autres vies. Quand les destins s’entremêlent…

Dans une danse tragique…

Ces oiseaux qu’on met en cage est un roman difficile, qui aborde des sujets forts, durs et que l’on préférerait occultés. Fabrice, Samuel, Manon, Franck, Anne-Lise, Colette, Claudine… Des noms noyés dans les méandres du monde. Mais des noms qui ont des choses à raconter. Chacun a son histoire, son passé, ses sentiments… son calvaire. Chacun apporte à ce récit sa petite étincelle. Marjorie Levasseur nous offre une galerie de personnages riche et sur laquelle elle base son roman. Aucun d’eux n’est laissé au hasard, tous ont leur rôle à jouer. Dans une danse tragique, où « Les masques tombent, le vernis craque. », j’ai été prise en étau entre la douleur et l’espoir. Lorsqu’on lit un tel roman, on ne peut empêcher les questions d’affluer, les « qu’aurait-on fait ? », les « comment aurions-nous réagit ? »… Traiter des thèmes comme la violence conjugale, le suicide, l’homo-sexualité, est un pari risqué. Mais, Marjorie Levasseur l’a relevé haut la main, sans lourdeurs, sans banalités. Avec justesse, et réalisme.

Le style de Marjorie Levasseur…

Marjorie Levasseur a une plume très douce, fluide et élégante. J’ai beaucoup apprécié les dialogues qui paraissent très réalistes, à l’image de l’intrigue elle-même. Néanmoins, malgré une écriture agréable, j’ai tout de même relevé quelques maladresses, notamment « C’est de ton père que tu parles », au lieu de « C’est de ton père dont tu parles ». Même si ça paraît être finalement, pas grand chose, cela a gêné ma lecture. Et une petite faute également, un « tache » au lieu de « tâche », qui fausse le sens de la phrase évidemment, puisque ce petit accent circonflexe différencie bien deux mots très différents. Autrement, niveau orthographique, je n’ai rien d’autres à déplorer. Un récit très bien écrit, et traitant de sujets difficiles…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LePhareLitteraire 2018-04-20T12:45:52+02:00
Or

CHRONIQUE POUR LE PRIX DES AUTEURS INCONNUS - CATÉGORIE RÉALISME.

Titre : CES OISEAUX QU’ON MET EN CAGE

Auteur : Marjorie Levasseur

Parution : 19/05/2017 – CreateSpace Publishing

4ÈME DE COUVERTURE :

Samuel, Fabrice, Manon, Franck, Anne-Lise… Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ? Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque. Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue… D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

MON RESSENTI :

Quelle jolie découverte que ce livre et la plume de son auteur ! Des personnages attachants (perso une préférence pour Colette), dont on découvre l’apparence, oui l’apparence physique, mais aussi celle que les autres ont d’eux. Au fil des pages, on plonge aussi dans leurs émotions, leurs blessures… et il est bien difficile de les quitter avant la dernière page.

Il n’est pas compliqué d’imaginer un de nos proches ou même soi à leur place. Ben oui, réfléchissez un instant, au quotidien, connaissez-vous réellement votre voisin, votre collègue de bureau ? Vous êtes vous, ne serait-ce qu’une fois, posé la question : qui est-il (elle) vraiment ? Autre question : comment réagiriez-vous à sa place, avec ce vécu ?

La couverture ainsi que le titre m’avaient interpellée, mais c’est tellement pertinent, une fois le livre dévoré ! Les oiseaux possèdent des ailes et donc ne peuvent être enfermés indéfiniment ! Les êtres humains ? Ils ont des ailes ? Non, pas de panique, je n’ai pas bu, je sais qu’ils n’ont pas d’ailes, mais lorsqu’ils sont brimés, « calibrés », enfermés, molestés (par des paroles ou des actes), n’ont-ils pas la légitime envie de liberté ? Le droit d’être eux-mêmes ? De sortir de ce carcan ?

Oui, avec justesse, Marjorie évoque de nombreux thèmes et fléaux existants dans notre société, mais en fine observatrice du quotidien, elle a utilisé des « tranches de vie » très ancrées dans la réalité.

J’ai particulièrement aimé l’intelligence de l’auteur, de proposer au lecteur, différents points de vue, les réactions possibles face à telle ou telle tragédie, ou conséquences d’un traumatisme, mais tout ça très subtilement, juste assez pour se faire son propre avis ou s’identifier au personnage et à la situation.

Bien sûr que je vous conseille ce livre ! Un florilège de sourires, de réflexions, de tendresse, de remise en question… il serait dommage de s’en priver.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2017-11-25T19:59:08+01:00
Diamant

L'avis de #Lilie :

Pour commencer, je dois dire que je trouve la couverture de ce roman magnifique. Elle fait écho au titre et elle est très poétique. Chacun peut y voir ce qu’il a envie d’y voir, je trouve cela très intéressant.

Dans ce roman, nous suivons le quotidien de nombreux personnages, les principaux étant Samuel, Colette, Manon et Franck. Tous les quatre vont se croiser, interagir et, en entrant dans leurs vies, nous allons nous rendre compte qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être.

Samuel est un jeune avocat issu d’une famille riche. En découvrant le corps de son frère pendu dans le bureau de son père, il va couper les liens avec sa famille car il n’accepte pas l’indifférence avec laquelle son père gère la mort de son frère. En effet, son père l’avait renié car il était homosexuel et cet état de fait rend Samuel fou de colère, car il ne le savait pas. Il va se rendre compte des nombreux mensonges de son père et plus on avance, plus on découvre la noirceur de ce personnage. Samuel, quand à lui, est tout son opposé. Ayant choisi la vocation d’avocat pour aider les gens, il est altruiste, généreux, attentif mais aussi idéaliste. C’est un personnage auquel on s’attache très facilement et qui m’a émue.

Manon est la collègue de Franck. Un peu inquiète lors de l’arrivée de ce dernier au cabinet d’avocat, ils vont vite sympathiser et devenir amis. Manon est une jeune femme avec un boulot qui lui plait mais qui a plus de mal en amour. Un jour, elle rencontre Franck, un officier de police judiciaire qui travaille à la brigade des mineurs. En apparence, ils ont tout pour être heureux. Mais savons-nous réellement ce qui se passe chez les gens une fois la porte fermée ?

Colette est une personne âgée pleine de vie. Vivant seule suite au décès de son mari, elle décide de prendre un jeune en collocation afin de couper court aux arguments de ses enfants qui veulent la placer en institution. Son colocataire va être…..Samuel ! Entre les deux, le courant va bien passer et ils vont se soutenir mutuellement au cours des épreuves rencontrés. Colette est une petite dame très attachante, pleine de vie et qui ne se laisse pas faire. C’est un personnage plein d’humour et rigolote, la mamie qu’on aimerait tous et toutes avoir. Son côté « ado attardée » à l’écoute des titres de M.Pokora m’a beaucoup fait sourire.

Ce roman, pour moi, est un vrai coup de cœur. De nombreux thèmes de société sont abordés avec finesse et légèreté malgré leurs gravités. En effet, on parle de suicide, homophobie, violence faite aux femmes, les pressions subies par les personnes âgées…. Et pourtant, au cours de cette lecture, c’est plutôt un vent d’optimisme que j’ai ressenti. L’auteure pointe ces sujets de société mais ne tombe pas dans le drame permanent. Au contraire !! Sa plume est fluide et l’écriture très agréable à lire. On se laisse facilement entrainer dans le quotidien de ces personnages et on a envie de savoir ce qui va leur arriver. Les chapitres sont écrits alternativement des points de vue de tous les personnages rencontrés. J’adore cette façon d’écrire car cela permet d’entrer dans la tête de tous et de comprendre leurs cheminements et leurs réflexions.

Pour conclure, je recommande ce roman à tous les amateurs de littérature française et qui cherchent à passer un bon moment de lecture auprès de personnages que l’on pourrait croiser dans notre quotidien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celine-79 2017-11-19T16:55:15+01:00
Diamant

J’ai tout simplement adoré. J’ai eu du mal à décrocher. Il fallait bien aller travailler ! Ce roman est sombre et aborde des thématiques difficiles, pourtant il est aussi porteur d’espoir et de bonheur. Une excellente découverte qui gagne à être connue.

Pour plus de détails : https://linemarlin.com/ces-oiseaux-qu-on-met-en-cage/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celinefuentes 2017-09-10T22:10:52+02:00
Diamant

C'est le premier livre que je lis de cet auteur. La plume est digne des plus grands. Des phrases longues et rondes qui nous ensorcellent dès les premières pages. Le thème du roman est lourd et traité de manière intelligente grâce à différents points de vue bien choisis. Je remercie l'auteur pour cet oeuvre. Je suis déjà impatiente de découvrir sa trilogie. Je lui souhaite toute la visibilité qu'elle mérite pour ses ouvrages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lefildemeslectures 2017-07-03T18:21:32+02:00
Or

Je n’ai pas lu les autres romans de cette auteure, et je compte bien me rattraper dès que possible. C’est une auteure auto-éditée, et comme beaucoup d’auteurs autoédités découverts et lus récemment, c’est une petite pépite ! Car oui, ils ne sont pas encore très connus et pourtant leur talent est indéniable !

Petit topo de l’histoire : nous découvrons au cours de ce roman plusieurs personnages, Manon, Fabrice, Samuel, Anne-Lise, Colette pour n’en citer que quelques-uns. A chaque chapitre, nous partageons une tranche de vie avec eux, nous nous plongeons dans leur quotidien ou leurs états-d ’âme.

Au cours de l’histoire, les individus vont se croiser, un événement va chambouler leur petite routine, bien huilée, mais pourtant pas si lisse. Leur vie en apparence agréable et tranquille cache des secrets, des douleurs, des peines qu’il faut parfois évacuer et extérioriser. Leurs destins vont se croiser, leur permettant de briser leurs chaînes et leur carcan, afin d’enfin sortir de leur cage, pas si dorée. Comme pour les laisser s’envoler enfin et les libérer.

Des drames se glissent dans l’histoire, tout comme certains thèmes d’actualité : les violences conjugales, l’homosexualité ou encore les parents tyranniques. Des sujets qui nous touchent, qui nous chamboulent !

Samuel est, je trouve, le personnage central de cette histoire. Même si tous les personnages sont importants, tout tourne autour de lui. A un moment donné, chaque personnage va avoir affaire à lui. C’est un garçon blessé, gentil et qui a vraiment envie d’aider les autres. Il est attachant, et on le sent vraiment sensible et affecté par les événements en cours.

Colette c’est la sagesse et l’humour ! Une vieille dame encore pleine de vie et d’entrain. Ouverte d’esprit, sympathique, drôle, on a tous envie de connaître une mamie comme elle.

Manon et Fabrice sont les oiseaux blessés dans cette histoire, ceux que l’on souhaite aider et aimer. Ceux qu’il faut sauver.

Mireille et Jacques sont les méchants, eh oui il en faut, et je dois dire qu’on a envie de les détester, du début à la fin, de vrais tyrans !!

En bref, j’ai adoré cette lecture, je n’avais pas envie de lâcher l’histoire, quitte à me coucher tard ! L’écriture est fluide, agréable, on passe les pages avec une facilité déconcertante mais on n’a vraiment pas envie que ça s’arrête, loin de là !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2017-06-03T00:03:20+02:00
Lu aussi

Un roman riche en émotions : "Ces oiseaux qu'on met en cage", de Marjorie Levasseur, disponible dès aujourd'hui sur Amazon.

Le pitch : Les apparences sont décidément trompeuses... Si Samuel et Manon semblent disposer de tout pour être heureux, il suffit de gratter le vernis pour qu'on s'y perde un peu... Sous leur carapace dorée, ces deux jeunes gens tentent en effet de camoufler bien des drames, bien des blessures qu'il n'est pas toujours possibles de soigner... Leur rencontre va-t-elle leur permettre de tout surmonter, d'avancer et d'exister en tout liberté... ?

Il est des plumes qu'il nous plaît d'avoir croisé... Des plumes qu'il nous plaît dès lors de retrouver... Et celle de Marjorie en fait décidément partie. Irrémédiablement conquise à la lecture des deux premiers romans de cette auteure, fort charmante au demeurant, vous n'imaginez pas le plaisir qui fut le mien lorsque cette dernière reprenait attache avec moi pour m'offrir la découverte en avant-première de son tout nouveau roman dont la sortie est désormais imminente. Aussi me suis-je offerte sans tarder une nouvelle plongée dans la prose de cette auteure bien inspirée.

Tournant la page de son univers précédent, l'auteure nous livre une intrigue originale et inédite, solidement construite et admirablement menée. D'une redoutable sensibilité dont elle seule a le secret, l'auteure nous entraîne dès lors au cœur d'une histoire aussi simple dans les faits qu'elle n'est complexe dans les cœurs et dans les âmes, traitant de thématiques particulièrement fortes telles que les violences psychologiques et physiques, dans l'environnement familial ou le cadre conjugal... Délicates questions que celles-ci, et pourtant l'auteure s'en saisit pour en offrir une vision tristement réaliste, courageusement clairvoyante et particulièrement saisissante. Douloureusement subjugué par cet histoire aussi prenante que poignante, le lecteur se retrouve à voir les pages défiler sous ses yeux, avant d'aboutir à un dénouement, qui m'a cependant laissée un tant soit peu dubitative, sans doute parce que ce n'est pas celui que j'escomptais, sans doute parce que mon petit cœur de lectrice attendrie ne s'y attendait pas et n'a su comment réagir, chamboulé qu'il était déjà par tant d'émotions partagées...

Autre atout majeur de ce roman, l'auteure a su doter son récit de personnages dépeints avec autant de minutie que de réalisme, leur apportant sans nul doute un peu de son âme pour les rendre incommensurablement crédibles, proches et attachants, poussant dès lors le lecteur à vivre cette histoire aux côtés de ces derniers, prêts à les aider, les soutenir, les assister et les défendre du mieux qu'il peut, la vivant toujours plus vite, toujours plus fort cependant que s'accélère le rythme de ce récit si prenant...

"Les oiseaux qu'on met en cage... Peuvent-ils encore voler ? Les enfants que l'on outrage... Peuvent-ils encore aimer...?" Si c'est la plume de Victor Hugo qui a su inspirer ce couplet, la plume de Marjorie Levasseur sait les rappeler, les interpréter et leur apporter une certaine réponse. Cette plume aussi simple qu'elle est belle, aussi élégante qu'elle est touchante, ajoutée à un style fluide et soigné, ne fait que contribuer à la violente beauté de ce récit.

En bref, nombreuses seront les raisons qui vous rendront tristes de quitter ce roman... La première étant qu'il est absolument émouvant...

Afficher en entier

Date de sortie

Ces oiseaux qu'on met en cage

  • France : 2017-05-19 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 7
Extraits 0
Evaluations 6
Note globale 9.17 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode