Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cg1607 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."
King of Scars, Tome 1 King of Scars, Tome 1
Leigh Bardugo   
J'ai lu beaucoup d'avis sur ce livre et j'ai été avertie sur le fait que, Nikolai, bien qu'étant un personnage principal, n'était pas LE personnage principal de cette série. Cependant, je n'aurais pas pensé que Zoya et Nina, les autres points de vue, auraient autant - voire davantage - de chapitres que Nikolai. Sachant que ce livre traite plus du sort de Ravka et des Grisha que de celui de Nikolai, je propose de rebaptiser cette série Les chroniques de Ravka. Cela me semble plus pertinent que Nikolai Duology.

La question de la présence - ou de l'absence - de Nikolai mise de côté, ce livre était plutôt bon. Les personnages sont intéressants et ont une histoire solide (et tragique). Ils ont également des buts valides et sont prêts à changer le monde pour une meilleure version. Le seul personnage plutôt discret est Isaak: bien que doux, il est est relativement effacé. En outre, j'ai beaucoup aimé Leoni et les révélations sur son passé, ainsi que les personnages de la trilogie Grisha.

Concernant le scénario, je l'ai trouvé bien mené parce qu'il y a beaucoup de retournements de situation et il tient la route, mais la partie de Nina est plutôt ennuyeuse. Même si elle est liée à celle de Zoya et Nikolai, elle aurait pu être incluse différemment car elle ralentit le rythme. En fait, même si c'est difficile à admettre, Nina ne semble pas indispensable.

En conclusion, King of Scars est un bon début mais pourrait avoir été mieux si l'histoire s'était davantage concentrée sur Nikolai, même il reste un bon ajout au Grishaverse. J'ai hâte de lire la suite.
L'Élite, tome 1 : Résilience L'Élite, tome 1 : Résilience
Joelle Charbonneau   
Du déjà vu mais très addictif tout de même

On a beau nous prévenir que non, non, ce n'est pas un copycat d'Hunger games (mais que bien évidemment les fans y trouveront grandement leur compte), force est de constater que la trame est radicalement la même. Quelques aménagements sont néanmoins bien trouvés pour orienter le lecteur vers d'autres réflexions. Ici ce n'est pas une course à la mort pour gagner un "jeu" mais un "testing" (à la mort quand même) afin d'accéder à l'université qui formera l'Elite (les futurs gouvernants du pays). La médiocrité n'est pas de mise, pas de place pour les faibles. L'héroïne ressemble à s'y méprendre à Katnyss, et là où l'une maitrisait l'arc et le collet, l'autre est d'une intelligence telle, qu'elle peut détecter des eaux polluées, calculer des trajectoires de balle, recoudre un bidon éventré... Bref, survivre en milieu hostile avec un kit antipollution, une paire de draps et 3 fois rien. Evidemment un chevalier servant, Tomas, (qui vient du même patelin qu'elle) se joindra à sa cause (peut-être même 2 prétendants, car Michal veille dans l'ombre, et un triangle amoureux c'est tellement mieux, ça permettrait de bien alimenter le tome 2 ^^). Elle a quelques doutes sur lui, mais pas grave, il est tellement bôoo. J'ironise un peu mais j'ai beaucoup aimé, sans doute presque autant qu'Hunger games (l'effet de surprise en moins), car tout cela est tellement bien ficelé que j'y ai cru à nouveau. La fin apporte un joli cliffhanger qui vous hérisse un peu le poil en songeant au délai d'attente entre les tomes. Mais si comme moi vous êtes encore en manque d'Hunger Games, ce roman vous apportera un nouveau souffle.

Or : 8/10

Max Max
Sarah Cohen-Scali   
Wahouh! Un livre tout simplement incroyable que j'ai dévoré! L'univers est assez dur et nous plonge au coeur de l'Allemagne où des bébés comme Konrad (ou Max) naissent dans le plus grand secret. On suit alors l'évolution de cet enfant (et de l'Allemagne) à travers son regard qui est conditionné depuis sa naissance. La rencontre entre Max et Lukas et l'attachement qu'ils auront l'un pour l'autre bouleversera les pensées du jeune "Aryen". La fin m'a toute chamboulé et j'ai été jusqu'à verser une petite larme (rare sont les livres qui me font pleurer).Et la détermination de chacun des personnages (Max, Lukas, la mère de Max...) m'a beaucoup plut. La lecture de cette histoire rude est facilitée par une écriture agréable. Ce livre nous révèle une Allemagne dure et les méthodes employés pour l'embrigadement des jeunes et leur devenir. Mais aussi les moyens utilisaient pour parvenir à obtenir une futur population d'"aryen" (rapt d'enfants polonais, sélection...)
Bref je conseille vivement ce livre.

par Cappy_da
Memorex Memorex
Cindy Van Wilder   
http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2016/04/memorex-de-cindy-van-wilder.html

Comme vous le savez déjà, j'avais eu un énorme coup de coeur pour la trilogie des Outrepasseurs de Cindy van Wilder. Je ne vous dis donc pas qu'elle a été ma joie quand j'ai su que Memorex allait paraître, et suis ravie de partager cette chronique avec vous.

Si vous comptais lire Memorex, oubliez tout de suite les Outrepasseurs : les univers n'ont strictement rien à voir ! La trilogie était située dans un univers fantasy tandis que ce roman unique est un thriller de science-fiction.

On suit le personnage de Réha, une jeune fille aux origines exotiques (mère vietnamienne et père africain) qui est étudiante à la Mansfield Academy (école privée stricte qui coûte une fortune à son père). Elle y étudie avec son frère Aïki et sa meilleure amie Ilse. C'est une jeune fille plutôt discrète qui aime le sport (elle fait partie de l'équipe de foot) mais des événements, s'étant produits un an avant l'histoire qui nous est racontée, ont profondément changé sa vie.

Elle n'est plus la même depuis l'attentat qui a coûté la vie à sa mère et changé son frère, qui est devenu méconnaissable. De plus, son père s'est complètement renfermé sur lui-même et vit en recul dans son laboratoire sur son île privée.

J'ai beaucoup aimé le fait que certains passages soient du point de vue d'Aïki. En effet, cela nous permet de faire une excursion dans ses pensées mais surtout de savoir pourquoi il a autant changé en un an (je n'en dirais pas plus à ce sujet pour ne pas spoiler).

En plus de Réha et de sa famille, on rencontre Holly, la petite-amie d'Aïki, surnommée Petite Miss Parfaite par notre héroïne. Bien qu'étant du même avis que Réha au début de la lecture, plus on apprend à la connaître et plus on l'apprécie. De plus, elle s'avérera être d'une aide précieuse

Je peux déjà vous dire que le ton du roman est donné dès les premières pages : on est complètement happés dans un univers oppressant et angoissant qu'on ne peut plus lâcher avant d'avoir fini le livre. Je l'ai lu en à peine une journée tellement l'histoire m'a tenue en haleine du début à la fin.

C'est aussi un roman très fort en émotions où la psychologie des personnages prend une place très importante. En effet, nous sommes plongés dans les pensées de Réha et d'Aïki ; mais aussi, son père est un scientifique renommé qui étudie le cerveau humain. Il met au point le projet Memorex, qui permet de sauvegarder la mémoire humaine et commettra, de ce fait, un crime impardonnable.

En parallèle, on suit toute l'intrigue autour des attentats ayant eu lieu un an plus tôt : la presse qui ne cesse de harceler Réha et son frère, Magali (la tante de Réha) qui tente de découvrir qui est le commanditaire de cet attentat et les vacances de Thanksgiving qui virent au cauchemar sur l'île familiale.

J'ai beaucoup aimé la manière dont Cindy mêle le côté thriller, avec les attentâts et les histoires familiales ; au côté science-fiction, avec le projet Memorex et, par conséquent, une interprétation innovante et personnelle de Frankenstein. En effet, on ne peut que faire le parallèle entre Kassa, le père de Réha, et Frankenstein.

En conclsuion, bien que je ne sois pas une amatrice de thriller, j'ai été complètement conquise par Memorex et peux dire sans hésiter que ce livre est un coup de coeur! L'intrigue est angoissante et oppressante à souhait en plus de tenir le lecteur en haleine sans temps mort. Et la touche exotique des origines des jumeaux donne une petite touche d'originalité déjà bien présente avec l'interprétation de Frankenstein que nous offre l'auteure. Un livre à lire absolument!
Evil, Tome 1 : Vicious Evil, Tome 1 : Vicious
Victoria Schwab   
Ma note: 6/5 (gros coup de cœur)
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/09/13/villains-tome-1-vicious-de-v-e-schwab/

“Plenty of humans were monstrous, and plenty of monsters knew how to play at being human.”

Il y a certains livres que vous adorez et vous savez malgré tout former des pensées cohérentes pour en parler, et il y en a d’autres qui vous laissent sans voix. Vicious fait partie de cette catégorie. Après mon coup de cœur pour la trilogie Shades of Magic en début d’année, j’étais sûre d’une chose: que j’allais relire du Victoria Schwab. De tous ses romans, Vicious était celui dont j’entendais le plus l’éloge, donc j’ai décidé de me lancer. Je me doutais que j’allais aimer ce livre, j’ignorais juste que ce serait à ce point !

Eli et Victor sont en dernière année de fac. Bien que travaillant sur des thèses différentes, les deux amis se retrouvent rapidement à travailler ensemble sur celle d’Eli, qui recherche les conditions qui mènent à la création d’un ExtraOrdinaire ou EO. Rapidement, les simples recherches vont laisser place à l’expérimentation qui, entre expérience de quasi-mort et conséquences imprévisibles, va vite tourner au vinaigre. Dix ans plus tard, Victor s’évade de prison aux côtés de Mitch, un détenu rencontrer pendant sa décennie passée derrière les barreaux. Durant ces dix années, Victor a eu le temps de se préparer pour la seule chose qui le motive à aller de l’avant: se venger de Eli. Accompagné de Mitch et de Sydney, qu’il a rencontré après son évasion et qui est elle aussi une EO, il compte bien faire payer son vieil ami. Pendant ce même temps, Eli s’est employé à traquer et tuer des EO, à l’exception de Serena, qu’il garde en vie malgré lui.

Par où commencer ? Après avoir lu Shades of Magic, je savais déjà que Victoria Schwab est une auteure de génie, mais pour le coup ce livre repousse les limites du génie. Vicious est différent de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. Comme beaucoup, je suis habituée à lire des livres qui opposent gentils contre méchants. Or ce livre ne suis pas du tout cette trame: ici c’est l’affrontement entre le mauvais et le pire. Et c’est génial ! C’est original, et c’est tellement plus intéressant que les trames classiques !

“ExtraOrdinary. The word that started—ruined, changed—everything.”

Les personnages sont hauts en couleur et attachants. Qu’on aime les détester ou qu’on les aime tout court, le résultat est le même: ils sont tous incroyables. Chacun d’eux est développé avec intelligence, leur évolution est cohérente, et même si j’ai été surprise plus d’une fois lors de ma lecture par rapport à leurs actions, en prenant du recul on se rend compte que c’est toujours logique.

Durant la première moitié du livre, Victoria alterne les chapitres entre le ‘présent’ et dix ans auparavant, nous permettant de comprendre comment Eli et Victor en sont arrivés là. Au début j’ai eu un peu peur que cette façon de faire casse un peu trop le rythme du livre, mais au final je pense que c’est ce qui m’a rendu encore plus accro à ma lecture.
Dans la deuxième partie les flashbacks sont toujours présents mais moins nombreux, et ne se concentrent plus uniquement sur Victor et Eli mais également sur Sydney, Serena et Mitch. J’ai adoré en découvrir plus sur eux et leur passé, d’autant plus que je ne m’y attendais pas du tout. Il n’est pas rare que des auteurs négligent certains de leurs personnages, mais ce n’est pas le cas de Victoria Schwab qui prend bien le temps de poser les bases de chacun d’eux à travers le livre.

Vicious a un rythme particulier qui, je m’en doute, ne va pas forcément plaire à tout le monde. La première partie est un peu plus lente, mais honnêtement ça ne m’a pas du tout dérangé ! Entre la plume toujours aussi excise de Victoria et l’histoire complètement prenante, j’ai été très rapidement happée par ce livre. Les passages plus lents permettent de construire la tension toujours plus pesante qui nous maintient accroché à notre lecture.

“The paper called Eli a hero.
The word made Victor laugh. Not just because it was absurd, but because it posed a question. If Eli really was a hero, and Victor meant to stop him, did that make him a villain?”

Ce livre a été une vraie claque. Je ne m’attendais pas à une telle lecture. Victoria Schwab nous maintient en haleine du début à la fin et réussi avec brio à créer une histoire aussi complexe qu’incroyable. Je sais que ce n’est que mon quatrième livre de cette auteure que je lis, mais oserai-je m’avancer et dire qu’il s’agit de son meilleur ? En tout cas une chose est sûre: ce livre a été un énorme coup de cœur comme j’en ai rarement.

par Callmeluh
Retour à Cedar Cove, Tome 1 : La Maison d'hôtes Retour à Cedar Cove, Tome 1 : La Maison d'hôtes
Debbie Macomber   
super roman, les personnage son très attachant nous rentrons tout de suite dans leur vie.
c'est le genre de livre que j'aime beacoup

par agad79
Le Gang des Prodiges, Tome 2 : Ennemis jurés Le Gang des Prodiges, Tome 2 : Ennemis jurés
Marissa Meyer   
Coup de cœur immense pour ce second tome d'une trilogie INCROYABLE.

J'attendais ce deuxième volume avec beaucoup (beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup) d'impatience. Après la fin ultra méga choquante du premier tome, je n'avais qu'une envie, c'était de me jeter sur la suite pour découvrir ce qui allait se passer. Et bah je n'ai pas été déçue une seule seconde, et toutes mes attentes ont été comblés, voir même plus que ça.

Nous retrouvons Nova et Adrian, les deux personnages principaux, dans les mêmes conditions que nous les avions laissé dans le tome 1 = ils ont, sans aucune doute, des sentiments l'un pour l'autre, mais n'osent pas se l'avouer. Premièrement, car Nova est une Anarchistes et que son but est de détruire les Renegades. Ensuite, Adrian est le Sentinel que Nova hait profondément. Et enfin, Nova est la nièce de Ace, l'homme qui était à la tête des super-vilains avant la guerre et qui est la personne la plus détestée au monde.

Compliqué donc.

Mais nos personnages évoluent, ils prennent des choix pour eux-mêmes, ils doutent de leurs certitudes, de ce qu'on leur ordonne, de ce qu'on leurs dit et de ce qu'ils doivent croire.

Nova reste déterminée, mais sa volonté et sa colère vacillent devant Adrian, pour qui elle ressent des sentiments de plus en plus fort chaque jour. Mais sa mission est bien plus importante, c'est celle de sa vie, de sa famille et elle doit l'accomplir pour son oncle qui a tout donné pour elle quand elle n'était qu'une pauvre orpheline sans maison ni parents. On sent que cette vengeance, c'est ce qui lui permet de rester droite, de rester forte, de se battre et de tout simplement rester debout tous les jours.

Tandis qu'Adrian lui, vient du "bon côté". Sa mère a été tuée et personne ne sait par qui ou pourquoi. Lui aussi veut sa revanche. Bien qu'il ait deux papas qui l'aime et le chérisse, il veut la vérité pour tourner la page. Il est également le Sentinel, ce héros solitaire qui prétend être du côté des Renegades, mais qui fonctionne selon ses propres lois. Qui combat les méchants, mais selon ses conditions.

J'adore le duo Adrian/Nova - The Sentinel/Nightmare. Vraiment. Pour moi, c'est l'essence de cette trilogie et elle fonctionne à merveille. Ce n'est pas juste une love story banale comme on le voit dans plusieurs romans young adult. Là c'est vraiment plus compliqué que ça. Il y a de l'amour dans ce second tome, bien plus que dans le premier. Néanmoins, cela ne prend pas part sur l'action, sur les retournements de situation, sur l'humour (bien présent dans ce roman et qui fonctionne à fond sur moi) et sur tout ce qui fait que quand on commence les premières lignes de ce roman, il est impossible de s'arrêter avant de connaître la fin. Et quand on est à la fin, on se dit que punaise, on veut la suite maintenant !!

Bref, pour résumer. Un second tome magistral qui place cette trilogie parmi mes préférées et je n'ai aucun doute que le dernier tome va finir en apothéose. Je n'ai vraiment aucune idée de comment les choses vont évoluer et quel va être le fin mot de l'histoire. Pour moi, la situation ne peut qu'aller vers un chaos indescriptible qui va tout ruiner sur son passage.

Tous les personnages de ce roman sont incroyables. On en apprend un peu plus sur le passé, on voit ce côté bon et à la fois mauvais chez les Renegades qui sont censés représentés les héros et les sauveurs. On voit aussi les mauvais et les bons côtés chez les Anarchistes, qui veulent se battre (certes de la manière forte) pour une liberté des prodigys et tous les pouvoirs.
Ce sont deux clans opposés extrêmement forts qui vont, je pense, s'affronter une dernière fois dans le troisième tome.

Gros gros gros coup de cœur pour ce tome 2, que je recommande chaudement à toutes les personnes qui ont adoré le tome 1.
Risque zéro Risque zéro
Pete Hautman   
Un livre facile à lire, assez prenant, je l'ai d’ailleurs lu d'une seule traite. L'histoire porte à réflexion et on se demande si un jour on pourrait en venir à des extrémités pareils !

C'est un livre à lire, c'est une bouffée d'air frais, il n'est pas trop long et tout est bien décris.

Je le conseil à toute personne qui aurais un peu de temps libre à tuer, elle n'en sera pas déçu !
La Ronde des saisons, Tome 0.5 : Les Blessures du passé La Ronde des saisons, Tome 0.5 : Les Blessures du passé
Lisa Kleypas   
Gros coup de coeur ce livre <3
Un bon Lisa Kleypas, vraiment cette femme !
L'histoire d'amour est trop jolie, entre une Lady et un palefrenier.. Leur amour est tellement fort.

par Katou