Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Chabouquine : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Izunas, tome 2 : Yamibushi Izunas, tome 2 : Yamibushi
Saverio Tenuta   
Je commencerai ce commentaire de manière disons peu constructive : ouaouh ! mais c’est parce que c’est la première chose qui me soit venue à l’esprit lorsque j’ai achevé ce tome. A l’issue du premier je n’avais qu’une envie, c’était de lire le suivant et je dois dire que je ne suis pas déçu ! Alors, évidemment, les dessins sont toujours aussi sublimes, mais l’histoire aurait très bien pu ne pas être à la hauteur de ce que j’espérais… Cependant, c’est loin d’être le cas. A vrai dire, elle m’accroche même de plus en plus.

A côté de ça, les personnages sont toujours aussi agréables à suivre ; j’aime particulièrement Mamoru et son caractère bourru et je dois dire que je me suis attaché à Kenta et même à Aki. Jusqu’à présent, l’héroïne m’était surtout apparue comme « très en devenir » et n’agissait qu’un peu façon deus ex machina en désamorçant des situations désespérées, mais la fin laisse présager pour elle un futur bien plus intéressant.

J’ai souri, j’ai ri et j’ai été ému en lisant ces pages et il me tarde d’en découvrir davantage. J’ouvre de ce pas le troisième tome.

par Rwann
L'île de Puki, tome 1 : Au début le coeur... L'île de Puki, tome 1 : Au début le coeur...
Ludovic Danjou   
Nous suivons l'histoire de Puki, qui est arrivée sur une île mystérieuse sans aucuns souvenirs. On lui apprend qu'elle ne pourra retourner chez elle que lorsqu'elle aura réparé son totem avec les pièces manquantes. S'en suit alors une quête pour retrouver ces pièces, quête au cours de laquelle elle rencontre les autres enfants qui sont dans le même cas qu'elle.

L'île est magique, à l'image des illustrations. C'est le gros point fort pour moi de cette BD : les images et les couleurs sont très jolies, dans un imaginaire qu'on relierait très bien aux graphismes de Dofus ou d'un Zelda.
Pour ce qui est de l'histoire, elle est simple mais très agréable à suivre, sans vraiment de coup de coeur pour ma part. La fin (Tome 2) est vraiment intéressante, et vaut le détour.

par Platy
Le pantin sans visage Le pantin sans visage
Aalehx   
J'ai dévoré la BD hier soir. Elle est faite de magnifique dessins, une histoire originale avec des personnages muets. La seule chose que je regrette c'est quand j'ai parcouru la dernière page: c'était déjà fini.
Cependant contrairement à la plupart des autres Bandes dessinées, celle-ci a vraiment un univers bien à elle, qu'on peut prolonger à l'infini grâce au CD. Il y a d'ailleurs plusieurs façon de découvrir celui-ci, par le CD, par la BD, et par les deux en même temps, sans oublier les concerts.
On sent Aalehx complétement imprégné par "le pantin sans visage". Un bijou et j'espère qu'il y en aura d'autres.
Aristophania, Tome 1 : Le Royaume d'Azur Aristophania, Tome 1 : Le Royaume d'Azur
Joël Parnotte    Xavier Dorison   
Eh bien je crois que je suis passé pas loin du coup de cœur avec cet album !
Au début du XXe siècle, Aristophania Bolt est une vieille comtesse bien comme il faut, polie, avenante... et quelque peu sorcière. Engagée dans une lutte contre le roi de la mystérieuse cour sombre, elle prend sous son aile trois enfants au destin prometteur, trois orphelins des bas-fonds de Paris, qui ne savent encore rien de l'histoire de leur famille.
Ce premier tome est une très belle surprise. Au dessin, Joël Parnotte casse la baraque : du sordide des bas-fonds de Paris à la lumière de Provence, ses pages sont de toute beauté. Au scénario, Xavier Dorison nous propose une histoire de fantasy originale, située dans la France de la Belle Époque, avec des personnages immédiatement attachants. En particulier le personnage principal : la comtesse Aristophania est une vraie réussite, au charisme et à la distinction incontestables. Une grande dame que l'on a envie de mieux connaître !
La série est prévue en quatre volumes :
1- Le royaume d'azur
2- Progredientes
3- La source Aurore
4- La montagne rouge
Si les trois suivants sont à la hauteur du premier, on aura là un petit bijou que j'ai hâte de découvrir !

par ajc2ht
Nüwa les 7 immortelles Nüwa les 7 immortelles
Jean-Luc Istin    Likun   
Le dessin est très beau, mais le scénario est on ne peut plus décevant. La fin est toute aussi décevante que l'histoire en elle-même.

[spoiler]Le fait que Nüwa se suicide ne rime à rien du tout, même si sa quête est finie et que ses soeurs ont été tué, et qu'elle se retrouve seule, je trouve cela bien dommage qu'elle mette fin à sa vie, alors qu'il n'y a pas de fatalité, elle aurait pu ne plus être seule, et vivre après avoir enfin vaincu Kan!Ce qui est une grande victoire et elle aurait pu vivre en sachant que ses soeurs auraient été fières d'elles. Mais non, ce qui rajoute une déception de plus, la fin ne rattrape pas tout le long de l'histoire qui est bien trop rapide d'ailleurs, tout se passe trop vite.[/spoiler]

Le résumé était accrocheur mais c'est tout, et c'est bien dommage! L'histoire aurait pu méritée d'être mieux exploité, plus fouillée, plus approfondie, car elle est creuse de bout en bout, pour un résumé pourtant prometteur......
C'est bien rare qu'une bande dessinée me déçoive, surtout une bande dessinée écrite par Jean-Luc Istin, car d'habitude j'adore tout ce qu'il écrit, sans exception, mais pour celle-ci c'est une grosse déception et donc l'exception qui confirme la règle comme on dit. J'espère que cela sera la seule....
Mages, Tome 1 : Aldoran Mages, Tome 1 : Aldoran
Jean-Luc Istin    Kyko Duarte   
La série des Mages est magnifiquement ouverte avec une histoire complète, en forme de boucle avec une fin qui revient sur le début pour montrer tout le chemin parcouru par les personnages. Ceux-ci ne manquent pas de caractère, et même des personnages secondaires comme Pier ou Keirn jouent un rôle et déploient une personnalité qui les rendent mémorables.

Les dessins sont toujours aussi beaux et la composition est sans accroche. La première et la dernière planche, en particulier, sont superbes. Les physionomies sont distinctes et expressives et le foisonnement de détails me plaît, tout comme la capacité à passer de la danse des papillons apaisante dans un pré accueillant à une scène de torture pudique mais dérangeante à souhait.

Le tome reprend énormément d'éléments qui viennent de la série des Elfes et j'ai trouvé très sensé de commencer les Mages à ce moment de l'histoire, pour des raisons qui sont expliquées dans ce volume : [spoiler]suite aux agissements de Slovtan dans les Elfes, quand il organise un génocide, les mages, jugés trop puissants par une assemblée des monarques, sont placés en état de dépendance et d'obéissance sous ces rois.[/spoiler] Cette histoire parvient à expliquer cette nouvelle situation avec brio tout en en soulevant les limites, les injustices, mais aussi la nécessité, et les personnages appartenant aux institutions toutes jeunes permettent vraiment de multiplier les points de vue. Malgré l'apport des autres séries des Terres d'Arran, le commentaire de Mayumi montre bien que ce tome peut aussi plaire à ceux qui ne connaissent pas encore l'univers.

Par contre, quand Mayumi dit que Castlelek est un petit village, c'est faux : c'est une grosse ville. Je dirais même plus : [spoiler]c'est une grosse ville de commerce sur la route des Elfes rouges renaissants, et elle est suffisamment riche et importante pour susciter les appétits des rois voisins. Pas un petit village de pêcheurs et de pâtres, donc.[/spoiler]

Encore un bon tome, particulièrement riche et jouissif, en somme.

par Melenda
Tizombi, Tome 1 : Toujours affamé Tizombi, Tome 1 : Toujours affamé
Christophe Cazenove   
Une BD croquante à souhait. Tizombi vous charme et vous embarque dans son cimetière avec ses fidèles acolytes.
Margotik la gothique littéraire tombe sous son charme et il lui en faut de la patience pour écrire la biographie de Tizombi.
A la fois décalé, touchant, gore mais on aime, l humour est de mise pour ce glouton de demi portion.
Une belle decouverte et un coup de coeur, les illustrations sont superbes.
[spoiler]On apprécie les crayonnés et les encres de fin de lecture en bonus.
Le petit plus, ce clin d oeil à The walking dead avec Rick, Michonne et Daryl.[/spoiler]
Thalulaa, tome 1 : Manta Oro Thalulaa, tome 1 : Manta Oro
Didier Crisse    Ood Serriere   
J'aime beaucoup le style du dessin avec une histoire sympas et des personnages attachant, une intrigue bien conçue.
Lady Liberty, tome 1 : Le secret du roi Lady Liberty, tome 1 : Le secret du roi
Aurore Demilly    Jean-Luc Sala   
les costumes dessinés par aurore est du richesse !!!
Je trouve que les passages de sexe sont trop présent dans l'histoire ce qui fait que on a l'impression qu'il n'y a que ca. A chaque changement de scène, hop , un peu de sexe .
J'ai donc plus apprécié la fin avec une bonne dose d'action !! :)
L'histoire en elle même ( surtout le contexte ) est intéressant .
Lothario Grimm, Tome 1 : Le château de la sagesse Lothario Grimm, Tome 1 : Le château de la sagesse
Rolland Barthélémy    Patrick Galliano   
Depuis deux équinoxes la guerre fait rage sur Proxima, au grand damne des monasticas, gardiens des 77 commandements dictés au Grand Wurps et codifiés dans le "Bibloum Coranis Tora", Le maître mot dont les enseignements sont basés sur l'équilibre en toutes choses.
C'est dans le but d'arrêter cette guerre que Sidarwat contacte Lothario Grimm, un petit escroc possédant le talent particulier de mettre n'importe quelle jouvancelle dans son lit

par elbaloo