Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chacha14 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Cité des ténèbres, Tome 5 : La Cité des âmes perdues La Cité des ténèbres, Tome 5 : La Cité des âmes perdues
Cassandra Clare   
Oh mon Dieu ! Je suis encore toute retournée de ma lecture de City of Lost Souls.
J'admets honnêtement, que si on me proposait maintenant un aller-simple pour le monde des Chasseurs d'Ombres, j'accepterais.
Le 4eme tome m'avait un peu laissé sur ma fin, et légèrement déçu.
Pas de doute, ce roman, 5e opus, vient de de réussir l'exploit d'être aussi exceptionnel que la première trilogie. Cassandra Clare est définitivement une magicienne.

Résumé :
Jace et Sébastien ont disparu, ne laissant que sang et débris de verre derrière eux.
Mais ils réapparaissent très vite, et l'horrible vérité laisse choqué tous les proches de Jace.
Les deux garçons sont liés. Il n'y a pas moyen de blesser l'un deux sans que l'autre saigne.
Seul peu de personnes, croient que Jace peut encore être sauvé. Ainsi, Simon, Isabelle , Magnus et Alec vont tout faire pour aider Jace. Tandis que Clary prend un pari risqué , mettant un jeu sa vie et l'âme de Jace... Mais existe t-il encore une chance qu'il soit sauvé ?
Et à quel prix ?


- Encore une fois, les points de vue divergent assez souvent dans un même chapitre. Nous laissant , comme d'habitude , avec une envie irrépressible de tourner les pages pour continuer la mini-intrigue que nous suivons.. C'est avec plaisir que j'ai suivi les différentes pensées des personnages : Clary, Simon, Isabelle, Sébatien...

Chacun dévoile une nouvelle facette de sa personnalité :

• Clary est forte , combattante et courageuse. Je me suis délectée des scènes où on la voit en pleine action. Nous découvrons, Clary la ' Chasseuse d'Ombre ' et non plus l'adolescente qu'elle était.
On souffre avec elle, tout au long : de voir Jace même si ce n'est pas vraiment lui, de faire chemin seul sans presque aucun soutien. Ses certitudes Seront remise en question, elle va douter de beaucoup de chose, mais jamais de son amour pour Jace ♥

• Isabelle dévoile ses sentiments, montre une fragilité attendrissante et pour une fois elle aussi a besoin de quelqu'un. D'une certaine façon, elle devient plus humaine, quittant cette façade de « combattante ».
• Et Simon, bien sûr. Mon Dieu , que j'aime ce personnage !
Il est adorable, toujours le meilleur ami au monde pour Clary. Il se sacrifie. Apprend à s'accepter soi-même. Cela été merveilleux de suivre ce personnage.

♥ Si Jace et Clary m'avait manqué dans le 4e tome, ici ce n'est pas le cas. Ils sont de retour, toujours aussi émouvant, aussi soudé. Je crois que c'est vraiment à travers ce tome que j'ai compris qu'ils étaient fait pour entre ensemble. Qu'ils étaient indissociable.
Ils m'ont donnée des papillons dans le ventre, des images pleins la tête .. Leurs moments sont magique, hors du temps.


☼ Le style est très addictif comme d'habitude, on le dévore jusqu'à la fin sans s'arrêter .
Je suis bluffée comment Cassandra Clare a su joué avec le vrai-Jace et son « nouveau lui » , jongler avec cette double personnalité de Jace. Comment elle a réussi à les différencier avec talent. C'est tout simplement... Incroyable. Chapeau !

☼ Ce tome est beaucoup basé sur les sentiments , les émotions et sur les relations entre les personnages. Pas de panique, l'action est bien là, mais à mon goût c'est ce côté en particulier qui est ressorti.
Les sentiments sont tellement bien décrits, nous ressentons absolument tout . À tel point, que notre lecture en devient intense. Je suis passé par toute les phases : L'angoisse, l'émotion, la tendresse, la joie, l'espoir et la peur. Tout nous mène jusqu'au dénouement.
Un seul mot pour celui-ci : Grandiose . Le tome 5 fini avec brio, sans nous dégoûter. Pas de doute je me jetterais sur la suite dès qu'elle sortira.

A tous les fans, LISEZ cette suite. Je vous conseille même de le tenter en VO ( comme moi ) , vous ne serez pas déçu.


par DML12
Métro Z Métro Z
Fabien Clavel   
j ai adorÉ* Ce* premier romaN* sur les zombis ce romans eSt* très simple a lire et très cours car je l'AI* lU* en 1h les personnageS* sont attachantS* en lisant Ce* romaN* on a des bouffÉES* d'adrénaline car on veuT* savoir Ce* qU'il* se passe vraiment et que la sœur et le frère vont se REtrouver* on reconnait bien l écrivain car il a mis un lien entre Ce* romaN* et nuit blanche au lycée qui parlAIT* aussi de terrorisme et en même temps Ca* nous fAISait* penser a charlie HebdO* et très bien pensée l attaque chimique

par audedu65
Le Siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité Le Siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité
Ken Follett   
Encore une fois, Ken Follett m'a emmené dans une histoire bouleversante qui mélange très habilement grande et petite histoire. Certains passages étaient vraiment touchant, cependant malgré le fait que j'ai vraiment aimé ce livre, c'est sans doute celui de la trilogie que j'ai le moins aimé: il y a de grosses longueurs (je n'en pouvait plus de la crise de Cuba). A force de vouloir trop en dire, je me suis sentie engloutie sous un déluge d'informations qui ne font pas vraiment avancer l'histoire. De même, j'ai vraiment regretté de ne pas retrouver certains personnages [spoiler]Que devient le frère de Carla, on ne le sait pas, il n'en ai jamais fait mention et la famille Fitzherbert on ne sait pas ce qu'elle devient même si Fitz fait quelques apparitions[/spoiler] J'ai trouvé l'histoire trop axée sur un personnage, au détriment d'autres qui sont vraiment intéressants et qui auraient mérité d'être plus développé. Et la fin arrive un peu trop vite (malgré les 1200 pages du bouquin), ce qui montre que j'ai quand même beaucoup aimé ce roman!!! Mais j'ai ressenti une certaine tristesse à quitter des personnages que j'ai tant aimé et suivi au fil de ces trois superbes romans...

par Armide
Vipère au poing Vipère au poing
Hervé Bazin   
Très bon livre autobiographique, la relation mère fils y est des plus perverses, on aborde ici la maltraitance qu'elle soit passive (père) ou active (mère). Et pourtant, malgré la gravité de l'ouvrage, le besoin de survie de l'auteur lui permet de prendre de la distance et de se construire malgré son histoire, brillamment dénoncée dans cet ouvrage.
Malgré la gravité du livre, l'humour est présent, les personnages sont superbement dépeints et les scènes sont très réalistes.
A lire !

par Lilwen
Un monde sans fin Un monde sans fin
Ken Follett   
J'ai lu "Les pilliers de la terre" mais j'ai vraiment préféré "Un monde sans fin" car j'ai accroché directement avec l'histoire et les personnages. Bien que j'ai adoré Aliena et Jack. A lire absolument.

par Tango
La maison du mystère La maison du mystère
Nora Roberts   
Toujours aussi bon!
Du suspens, de la romance, un peu de sexe, du mystere...
Un super cocktail!
Tres bonne histoire, prenante et qui se lit tres bien.
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
James Frey    Nils Johnson-Shelton   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL
Magie irlandaise, Intégrale Magie irlandaise, Intégrale
Nora Roberts   
Inconditionnelle de Nora Roberts, ce livre m’a été offert. J’en suis particulièrement heureuse !

À chaque fois que j’ouvrais ce livre, je me retrouvais projetée sur les terres d’Irlande où la vie réelle et les contes se côtoient ce qui correspond particulièrement bien à ma personnalité. Je me retrouvais instantanément sur la colline, dans le cottage ou à l’intérieur du bar !

Dès les premières lignes, j’ai été captivée par la légende ! Même si au départ, j’étais très en colère après Carrick, cet exaspérant prince des fées. J’en suis tombée amoureuse au fur et à mesure de ses interventions dans les livres.

Jude m’a beaucoup touchée. Surtout parce que je me retrouve beaucoup en elle. Et Aideen est particulièrement attirant. Il faut bien l’avouer. Mais à la fin, je n’aurais pas fait preuve d’autant de clémence que Jude. Quitte à être malheureuse toute ma vie. Mais, je fus bien contente par la suite. Leur enfant est un vrai miracle soutenu par Carrick, lui-même, en plus.

Dès le début, j’ai adoré Brenna ! Grande famille. Pétillante. Energique. Bricoleuse. En un mot, parfaite. Et même si j’aime beaucoup les rêveurs, Shawn m’a particulièrement tapé sur les nerfs. Il a fait preuve d’une telle lenteur ! Sur tout ce qui compte vraiment ! Et comment ose-t-il lui faire une scène pour sa chanson, alors qu’il pensait déjà à orchestrer toute leur vie en ayant déjà acheté un terrain ! C’est possible d’être plus égocentrique ?!

Je dois avouer que Darcy est le personnage que j’ai le moins apprécié. Talentueuse mais outrageusement ambitieuse et portée sur le matérialisme, je ne la supportais pas. Mais, son histoire m’a fait découvrir une autre partie d’elle qui est infiniment plus attachant notamment son inconditionnel amour pour sa famille. Et le fait qu’elle aurait tout sacrifié, son ambition, son envie de tour du monde et de richesse pour être avec Magee – s’il n’avait été qu’un simple ouvrier.

Ce qu’il y a de merveilleux avec Nora Roberts, c’est qu’elle crée des personnages auxquels nous pouvons facilement nous identifier ce qui permet au lecteur d’entrer rapidement dans l’histoire. Sans oublier que le cadre choisi – l’Irlande – est particulièrement idyllique.


par lara4
Le 5ᵉ Règne Le 5ᵉ Règne
Maxime Chattam   
J'ai complètement adoré!!! En fait ce livre m'a fait penser à une histoire de Stephen King mettant en scène un bande de copains faisant face au force du mal, des personnages très attachants, un livre bien rythmé, ambiance glauque comme je les aime!!!
Je le conseille vivement aux amateurs du genre...

par rachl
Une poignée de seigle Une poignée de seigle
Agatha Christie   
J'adore Miss Marple avec ses airs de ne pas y toucher elle arrive a trouver qui est le meurtrier. Une histoire très surprenante.