Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Chacha561 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles
Battista Tarantini   
http://www.my-bo0ks.com/2019/01/orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-battista-tarantini.html

L'habit ne fait pas le moine, je le sais. Pourtant, lorsque j'ai découvert la couverture de ce premier tome d'Orion, j'ai su que je voulais découvrir son contenu. Une fois de plus, je vais aller à l'encontre des nombreux avis que j'ai vu passer dernièrement et vous dire pourquoi je n'ai pas aimé Orion, ainsi soient les étoiles car cela a été ma seconde grosse déception de l'année.

Avant ça, un bref résumé de l'histoire pour vous mettre dans l'ambiance du roman. Leonie alias Leo est danseuse depuis de nombreuses année touche enfin au but. Elle devient première ballerine à l'Opéra pour une représentation qu'elle a énormément travaillé. Toute sa vie se résume à la danse pourtant, lorsque le célèbre Orion débarque pour choisir sa nouvelle muse, et danseuse, tout se bouscule et entre eux une relation intense et étrange s'installe.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'avoue ne pas avoir été tant que ça emballée par le style de l'auteure, qui m'a paru assez brouillon et manquait de piquant pour rendre l'histoire captivante dès les premières lignes. Malheureusement, j'ai senti dès le début que cette lecture serait compliquée pour moi et que ma note allait en pâtir. Je ne m'étais pas trompée car plus j'avançais dans l'histoire et moins j'appréciais.

Tout d'abord, j'ai détesté Leo. A dire vrai je l'ai trouvé très immature, cruche à l'extrême et vraiment agaçante. Elle m'a d'ailleurs rappelé une certaine Ana (cf : Cinquantes nuances de Grey) alors étant donné que je n'ai pas aimé ce dernier, la cohabitation entre elle et moi s'est assez mal passée. Elle est molle et se laisse totalement manipuler et façonner par Orion. Vous l'aurez compris, sa personnalité s'efface totalement, telle une page blanche à réécrire.

De son côté Orion, bien que mystérieux et passionné par son travail, je lui accorde ce point m'a déplu de A à Z. Non vraiment il est quasiment tout ce que je n'aime pas dans les personnages masculins. Il est possessif à l'extrême, un brin manipulateur, parce que quand il veut, il obtient, quitte à faire des choses pas très correctes pour y arriver. Et puis bien sur, il ne pense qu'au cul, et ça, c'est le cerise sur le gâteau. Une vierge à déflorer, SUPER, réglons ça rapidement histoire de passer à autre chose. Et alors pour couronner le tout, il est comme le cliché du français que l'on aperçoit souvent dans les romans américains (je pense notamment au second tome de Calendar Girl avec Alec) et j'avoue ne pas avoir compris, puisqu'il s'agit d'un roman français... Alors certes, cela se passe en Australie mais quand même. J'aurais aimé éviter ces clichés du type qui ne pense qu'au sexe et dont les tiques verbales sont répétitives pour bien montrer qu'il est français. On s'abstiendra de sa relation spéciale qu'il a avec Claudia, parce que là aussi j'ai été "dégoûtée" de ce que je lisais...

L'histoire en elle-même avait tout pour me plaire, car déjà très jeune, les seuls romans que je lisais étaient sur la Danse, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans Orion pour ces mêmes raisons. Un roman qui n'épargne pas le lecteur, qui montre l'envers du décor d'une ballerine, des dérives mais aussi la beauté des représentations. Je lui accorde donc ce point, un univers qui peut captiver le lecteur.

En revanche, pour ma part, ça ne l'a pas fait. Principalement à cause des personnages que j'ai tout simplement détesté. Mais aussi par le rythme du roman, assez lent et pourtant trop rapide concernant la relation Leo/Orion. Dans ces circonstances, il est difficile d'apprécier sa lecture. Je m'arrêterai donc là et laisse la suite à ceux qui ont apprécié ce premier tome.

par Carole94P
Alaska Wild Alaska Wild
K. A. Tucker   
Aussitôt acheté, aussitôt lu ! J'attendais la sortie de ce roman depuis plusieurs mois déjà et je dois dire que je ne suis pas déçue !

Tout d'abord, je trouve que la couverture est particulièrement réussie et très représentative du paysage qui nous est décrit dans le roman avec ses petits avions, ses lacs et ses montagnes.

J’ai beaucoup aimé le soin apporté par K.A Tucker quant aux nombreuses recherches sur l’Alaska. C’est à ce niveau-là qu’on se rend compte que c’est loin d’être une simple New Romance et vous apprendrez pleins de choses sur l’Alaska ! En effet, elle montre aussi bien les splendides paysages à flanc de montagne de l'Alaska mais elle montre aussi le côté plus sombre. Notamment, elle montre la pauvreté et la misère qui peuvent régner dans certains recoins de l’Alaska avec le coût de la vie qui est extrêmement cher (coucou le café à six dollars cinquante) et le fait que certains habitants sont même obligés de déménager à pied parce que l’essence coûte trop cher ! Elle évoque également le problème de l’alcoolisme. D’ailleurs, il est impossible même de trouver de l’alcool dans certaines épiceries puisque c’est interdit !

Les paysages décrits sont splendides que ce soit les avions qui décollent, qui passent au dessus de l’eau ou entre les montagnes ou encore les petits animaux qui gravitent dans cet environnement comme les ratons-laveurs ! J’ai totalement adoré cette immersion en plein cœur de l’Alaska qui change des autres lieux que l’on retrouve habituellement dans du New Adult ! Donc si vous souhaitez passer une journée ou deux en Alaska à moindre coût, lisez "Alaska Wild" de K.A. Tucker et vous ne serez pas déçus !

Par ailleurs, je me suis reconnue dans le personnage de Calla qui tient un blog et un compte Instagram avec sa meilleure amie Dalia. Elles écrivent des articles et se prennent en photo pour leurs comptes respectifs, passent du temps à chercher la description parfaite, les bons hashtags et à répondre aux commentaires. En ce sens, je me suis beaucoup identifiée à elles !

J’ai beaucoup aimé aussi que la romance prenne son temps. D’ailleurs, les deux personnages principaux ne se rencontrent qu’au bout de 80 pages environ ce qui m’a plutôt étonnée puisque d’habitude dans de la New Romance, les personnages se rencontrent souvent dès le premier chapitre ou en tout cas dès le commencement de l’histoire. J’ai tout particulièrement apprécié le fait qu’ils se vouvoient pendant une bonne partie du roman ! C’était également novateur de retrouver des personnages plus âgés que ce que l’on retrouve habituellement dans du New Adult. En effet, Calla a 26 ans et Jonah en a 31. Leurs nombreuses joutes verbales m'ont soutiré de nombreux rires !

"Alaska Wild" n'est tout de même pas un coup de coeur pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai trouvé qu'il y avait quelques petites incohérences par moment. Par exemple quand Agnès dit à Calla que Jonah emmènera son père pour ses rendez-vous liés à sa maladie et que quelques pages plus loin Calla demande à Agnès : “Mais il est au courant du coup ?”. Alors s’il emmène son père à ses rendez-vous il est forcément au courant de sa maladie, cela me parait logique ! Outre les incohérences j'ai trouvé également de nombreuses répétitions de l'expression "Un ange passe". C'était trop ! Parfois, cette-même expression était répétée deux ou trois fois sur la même page !

Concernant les scènes érotiques, on aime ou on n'aime pas. Je savais personnellement que K.A. Tucker n'était pas du genre à détailler ces scènes puisque je m'étais déjà fait la réflexion lors de ma lecture de "Respire" de sa saga "Ten Tiny Breaths". Alors ceux qui apprécient les scènes érotiques détaillées, ne vous attendez jamais à ça avec K.A. Tucker puisque c'est une auteure qui suggère les choses mais ne rentre jamais dans les détails.

Enfin, même si la fin m'a mis les larmes aux yeux (j'ai réussi à les refouler, promis), j'ai été déçue de ne pas avoir droit à un épilogue. Certes, nous retrouvons nos personnages deux mois plus tard mais cela n'a pas suffit à étancher ma soif.

En conclusion, "Alaska Wild" a ses défauts, certes, mais qui font finalement partis de son charme. Cela reste une très jolie histoire que vous devriez lire pour vous évader, le temps d'un instant, auprès de Calla et Jonah et tous les autres en Alaska !
Sign of Love, Tome 5 : Calder & Eden, Tome 1 Sign of Love, Tome 5 : Calder & Eden, Tome 1
Mia Sheridan   
Oh Mon Dieu ! Cette auteur veut ma mort, n'est-ce pas ?

Après avoir été subjuguée par Archer's Voice, je me suis retrouvée scotché devant Becoming Calder et franchement, je m'y attendais pas.
Je ne pensais vraiment pas trouver un livre qui arriverait à être aussi bon que Archer's Voice et pourtant...

Au début, j'ai été un peu prise au dépourvu par le scénario. Cette histoire de cultes et de sectes...Vraiment pas ma tasse de thé en temps normal. Mais finalement, je me suis complètement laissée envoûter par les personnages, l'intrigue, l'amour puissant qui déborde de ce livre et même si, j'ai trouvé celui ci tout bonnement géniallisme et original, c'est vraiment la fin (ou plutôt la dernière moitié) qui a fait chavirer mon cœur...

Des fois, je me demande comment tant d'émotions peuvent être contenus dans un si petit objet, dans un livre (ou en ce qui me concerne, ma liseuse). Néanmoins, Becoming Calder m'a encore une fois prouvé qu'on pouvait facilement passé de la joie à la tristesse, du rire aux larmes et de la peur à l’espérance rien qu'en tournant des pages.


par Pixma33
Until the end Until the end
Laura S. Wild   
Sortie prévue en septembre !!!

par KiaraV
Full contact Full contact
Michèle Beck   
Après des années de prison, Tony revient à Owl City pour trouver le pardon auprès de sa famille et des habitants de la ville. Des années plus tôt, il a tué accidentellement un homme lors d'une bagarre. Malgré ses cicatrices et ses airs de bad boy, Tony dissimule pourtant un cœur tendre. Dans l'immeuble où il habite désormais, le jeune homme rencontre Kara, mystérieuse voisine qui cherche à fuir son passé et espère trouver une seconde chance à Owl City. Elle vit sous une fausse identité pour échapper à son frère violent. La connexion est immédiate entre ces deux êtres blessés par la vie et rongés par les secrets. Mais quand leur passé se rappelle violemment à eux, c'est tout leur avenir et leur passion qui sont dangereusement menacés...

par carohem
Five Five
Marjy Noname   
Evy a connu le pire, la douleur, la peur, ils ont détruit sa famille, ils l’ont détruite et maintenant elle va se venger !!!
Après 10 ans de cauchemars, de suivis, de peurs, Evy a préparé sa vengeance, elle a une liste de 5 noms, 5 personnes à détruire comme ils l’ont détruite alors qu’elle n’était qu’une enfant. Et pour ça elle est prête a tout, elle veut les voir souffrir et mourir.
Ces 5 noms représentent ses bourreaux mais un de ces noms l’atteint plus que les autres : Noah dit Five, ce jeune garçon en qui elle avait confiance, en qui elle pensait trouver de l’aide, il la trahit et il va souffrir !!

Noah est mal nés, fils d’un chef mafieux, il est contraint ,par le chantage, de jouer les gros bras pour son père. Sa faiblesse, c’est sa sœur tenue en otage et pour la retrouver il doit faire des choses atroces comme celle qui l’a traumatisé 10 ans plus tôt. Cet acte, il ne pourra jamais l’oublier, jamais se le pardonner et depuis il se fait appeler Five pour garder en tête les horreurs dont son père est capable.

Tous les deux ont un passé commun, elle veut le faire souffrir, il cherche à la protéger, elle pense le haïr mais il est peut être sa rédemption !!

Waouh, j ‘en ai le souffle coupé !!!, une fois encore les éditions la Condamine nous offre une pépite avec la plume de Marjy Noname.
Les personnages sont tellement bouleversants qu’on ne peut que tomber sous leur charme .
Evy est brisée , elle se donne une image de jeune femme forte, insensible mais pourtant elle est douce, sensible, fragilisée par un passé terrible.
Noah est l’opposé de ce qu ‘il montre, derrière cette façade d’homme froid, sûr de lui, cruel et détaché, il est attentionné, protecteur, défend ses principes et accepte l’inacceptable pour une cause juste.
Ils se veulent différents, a l ‘opposé mais ils se ressemblent beaucoup et leur attirance ira au-delà du physique, leur âmes sont aussi torturées mais leur cœur ne demandent qu’a battre pour un sentiment autre que la haine et la vengeance.
Les personnages secondaires sont très présents également et nous touchent autant que Noah et Evy et j’ai eu un coup de cœur pour Shane qui mériterait sa propre histoire...

L’histoire est intense, elle nous entraîne dans un monde sombre où tout est permis, le trafic , la torture, le chantage, rien n’arrête ses hommes sans scrupules qui ne pensent qu’à l’argent. Un monde où l’amour est banni et pourtant il va s’imposer et rendra tout possible.
L’écriture est captivante, envoûtante, déchirante. J’ai pleuré, haïe, espéré, pleuré encore, sourie . Mon cœur a fait des loopings, ma respiration a souffert autant que moi, j’ai été happée par l’histoire, par les personnages. j’ai subi un tumulte émotionnel souffrant un peu plus à chaque page , espérant une issue qui ne venait jamais.

C’est une lecture passionnante, douloureuse mais quel moment !!!! Je ne peux que vous conseiller ce roman et je surveille l’auteur de près car sa plume m’a ensorcelé !!!!
Banquier, Tome 1 : Le Banquier Banquier, Tome 1 : Le Banquier
Penelope Sky   
They've taken my father. They'll take me next unless I comply with their demands. Taking down the most powerful man in Italy. Cato Marino. The man is accompanied by his security team everywhere he goes. His fortress in Tuscany is impenetrable. He's the most paranoid man in the country. And there's no possibility I'll be able to take him down alone. If I want to save my father, I only have one option. To get into Cato's bed...and stay there. **This story is not about the Barsettis, but it takes place in the same universe. There are guest appearances by Crow Barsetti and Bones Jr.**

par JLB21
My little lie My little lie
Penelope Ward    Vi Keeland   
J'ai adoré jusqu'à ce qu'on tombe dans le drama à la sauce soap opéra, c'est à dire jusqu'au 2/3 c'était top, c'était du Vi Keeland mais la fin tombe un peu dans l'exagération et c'est là, que j'ai commencé à lire en diagonale.

La partie double vie était le plus fun et surtout le plus complexe, ça donnait pas mal de moments cocasses et on voyait réellement la lutte entre ce qui est bien, ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Je trouvais le personnage masculin excellent, Dex était attachant et il l'est. C'est vraiment le point fort de ce livre.

Côté nana, Bianca est un poil agressive mais elle donne de bonnes répliques à Dex/Jay ce qui fait qu'on se marre et on a le sourire aux lèvres sur plusieurs pages. C'est un bon slow burn, si vous aimez quand ça dure, ça dure joliment tout en tension sexuelle et en tendresse.

Après, forcément la suite m'a fait rouler des yeux parce que c'était pas nécessaire... franchement avec un début où le mec se fait passer pour un coursier alors qu'il est PDG d'une boîte, pourquoi en rajouter ? Les auteurs ne savent pas faire simple parfois, pourquoi toujours mettre des couches et des couches de drames ? Ça rend le tout superficiel.

Si j'enlève la fin, j'ai retrouvé ce que j'aime par dessus tout chez Vi Keeland et ça m'a donnée quand même envie de découvrir Penelope Ward seule. Peut-être son Mack Daddy du moment ?

par LLyza
Monsieur Monsieur
E.L. James   
Extrêmement déçue par ce roman, forcément après avoir adoré 50 nuances, je me suis jetée sur ce livre, je n’ai pas pu attendre la sortie en français.
Quel déception ! On est loin, mais très loin de la magie du premier 50 nuances (mon préféré)
L’histoire aurait pu être sympa, voir digne d’un compte de fée, le comte qui tombe amoureux de sa femme de ménage, mais je n’ai rien trouvé de féerique dans ce livre.
Le comte Maxim est mou! Sans envergure, pas de charisme, on a l’impression qu’il subit les événements.
Alessia est parfaite dans son rôle, mais la pauvre, les circonstances ne lui sont pas favorables.
Quant aux personnages secondaires, On a affaire a un méchant incohérent, qui passe de la violence aux bonnes manières, le temps de le dire, et à un père versatile entre autres.
Heureusement, on découvre l'Angleterre et l’Albanie, ca aide, car j’ai trouvé le temps long et eu beaucoup de mal à finir.
Wind Dragons MC, Tome 4 : Rake's Redemption Wind Dragons MC, Tome 4 : Rake's Redemption
Chantal Fernando   
Depuis ma découverte de Chantal Fernando avec Wind Dragons l'antre du dragon je suis complètement accro à cette série sur cette bande de bikers et ses femmes qui les aiment. J'adore l'univers, les personnages et la plume simple, fluide et agréable de cette auteure. Elle écrit de façon accrocheuse et addictive, c'est donc impossible de décrocher de chaque tome.

Puisque j'étais vraiment trop impatiente pour attendre la sortie française je me suis lancer en V.O et je suis tellement heureuse d'avoir plonger dans l'histoire de Rake et Bailey. Je suis une grande fan de romance où les protagonistes ont un passif, j'adore une bonne romance où nous avons droit à une réunion explosive et ici avec Rake et Bailey c'était le cas, car on s'en bien que sous toute cette rancœur limite haine ce cache beaucoup de sentiments profonds. J'ai bien aimer comment l'auteur exploite la relation entre eux, comment la colère, la rancune est manier et amener vers des sentiments plus purs et plus simple. Je ne rentrerais pas dans les détails de cette histoire puisque je crois que ce serait spoiler cette superbe histoire mais Rake & Bailey valent le détour. J'ai été complètement captiver par leur passé commun et ce qui les a séparer ainsi que l'évolution de leur relation dans le présent mais ce que j'ai adoré le plus c'était de voir à quel point une fois sur la même longueur d'onde ils allaient simplement vers l'avant, jamais vers le bas.

Les personnages sont subliment bien construits comme toujours. Bailey est un personnage qu'on ne peut qu'aimer, elle est forte, gentille, aimante, douce, compréhensive et j'en passe, elle m'a charmer. J'avais bien hâte de découvrir Rake cet homme à femme qui est très présent dans chaque tome précédent et j'ai adoré découvrir plus que ce qu'il laisse paraître chez lui. Il n'a pas honte de ce qu'il est où de ce qu'il a pu faire il est lui à 100% avec un gros caractère mais tellement sublime à voir au coté de Bailey. C'est ensemble que vraiment leur personnalité prend vie. La romance était agréable et géniale et j'ai aimer chaque moment. J'ai eu un gros coup de cœur pour Rake's Redemption. Et que dire de cet épilogue totalement parfait !

Chantal Fernando a un talent immense qui a sue créer une belle bande motard, une famille où les gens se sont choisi, s'acceptent en tout temps sans jugement. Un groupe souder serrer qui ferait n'importe quoi pour protéger ceux qu'ils aiment. Personnages principaux ou secondaires du premier au dernier ils sont géniaux et c'est tellement agréable que les personnages des tomes précédents soient aussi présent dans chacun des tomes suivants. Bien que le fil de l'histoire soit simple Chantal Fernando réussie à rendre le tout captivant grâce à sa plume magique, addictive et captivante. Je me lance dans la suite avec impatience!

par Marieno89
  • aller en page :
  • 1
  • 2