Livres
528 981
Membres
549 352

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chagrin d'école



Description ajoutée par anonyme 2011-11-25T13:54:37+01:00

Résumé

Renaudot - général - 2007

Éditeur : Editions Gallimard 2007

« Donc, j’étais un mauvais élève. Chaque soir de mon enfance, je rentrais à la maison poursuivi par l’école. Mes carnets disaient la réprobation de mes maîtres. Quand je n’étais pas le dernier de ma classe, c’est que j’en étais l’avant-dernier. (Champagne !) Fermé à l’arithmétique d’abord, aux mathématiques ensuite, profondément dysorthographique, rétif à la mémorisation des dates et à la localisation des lieux géographiques, inapte à l’apprentissage des langues étrangères, réputé paresseux (leçons non apprises, travail non fait), je rapportais à la maison des résultats pitoyables que ne rachetaient ni la musique, ni le sport, ni d’ailleurs aucune activité parascolaire. » Dans la lignée de Comme un roman, Chagrin d’école est donc un livre qui concerne l’école. Non pas l’école qui change dans la société qui change, mais, « au cœur de cet incessant bouleversement, sur ce qui ne change pas, justement, sur une permanence dont je n’entends jamais parler : la douleur partagée du cancre, des parents et des professeurs, l’interaction de ces chagrins d’école ». Daniel Pennac entremêle ainsi souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l’institution scolaire, sur la douleur d’être cancre et la soif d’apprendre, sur le sentiment d’exclusion et l’amour de l’enseignement. Entre humour et tendresse, analyse critique et formules allant droit au but, il offre ici une brillante et savoureuse leçon d’intelligence. Ce Chagrin d’école s’impose déjà comme un livre indispensable.

Afficher en entier

Classement en biblio - 592 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-08-04T18:08:22+02:00

« Un élève friandise. C'est ainsi que, devenu professeur, j'appelais mes excellents élèves, ces perles rares, quand j'en trouvais un dans ma classe. Je les ai beaucoup aimés, mes élèves friandises ! Ils me reposaient des autres. Et me stimulaient. Celui qui pige le plus vite, répond le plus juste, et avec humour souvent, cet œil qui s'allume, et cette discrétion dans l'aisance qui est la grâce suprême de l'intelligence... [...] Oui, j'ai toujours aimé les bons élèves.

Et je les ai plaints, aussi. Car ils ont leurs propres tourments : ne jamais décevoir l'attente des adultes, s'agacer de n'être que deuxième quand ce crétin d'Untel monopolise la première place, deviner les limites du professeur à l'approximation de ses cours, et donc s'ennuyer un peu en classe, subir la moquerie ou l'envie des nuls, être accusés de pactiser avec l'autorité, à quoi s'ajoutent, comme pour les autres, les embarras ordinaires de la croissance. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Une étude amusante du cas du cancre, poste qu'occupait Daniel Pennac. J'ai bien aimé ce livre et cette autobiographie de Daniel Pennac, qui nous livre ses douloureux souvenirs d'école.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Zappys 2020-06-25T15:10:30+02:00
Commentaire ajouté par Julma 2019-12-14T09:22:27+01:00
Or

Un manifeste pour l'école dans lequel j'ai retrouvé beaucoup de chose très pertinentes. J'ai toujours aimé les études, à plus ou moins fort degré, un texte sur la défense de cet institution et sur ses élèves me touche donc particulièrement. Je n'ai pas encore d'enfants mais ce livre à réussi à me faire angoisser sur leur future éducation :').

Daniel Pennac y prend la parole, racontant son propre parcours scolaire - chaotique - puis son expérience en tant que professeur de français. J'ai adoré sa méthode d'apprentissage des textes littéraires et ça m'a aussi donné quelques idées pour l'avenir ^^. C'est sûr que quand on aima la culture et la littérature, les programmes scolaires actuels donnent vraiment envie de pleurer. J'ai été étonnée de voir que dans les années 70-80 Diderot, Labruyère, Rousseau, Montaigne et compagnie faisaient partie des programmes du collège. Du collège !!! C'est génial d'initier les enfants à la littérature si jeune, ça peut paraître compliqué mais avec un bon professeur ça peut vraiment faire des merveilles. Je trouve ça vraiment triste que les programmes prennent les enfants pour des cons et appauvrissent leur éducation dans un soucis de simplification et d'éviter les échecs. Comme le montre Pennac à certains endroits, les parents ne sont pas innocents dans le processus non plus....

Conclusion, mes enfants auront une éducation vieillotte mais ils aront une culture en béton armé ! Je leur lirai la comtesse de Ségur et La Fontaine pour les endormir, puis Zola et Maupassant et on passera des après-midi entière à apprendre les plus beaux passages de la littérature français parce qu'elle en vaut la peine. Ils vont adorer x)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shizi 2019-10-25T20:50:55+02:00
Lu aussi

Un livre que j'ai lu sous forme de livre audio et c'est une première pour moi. J'ai beaucoup aimé la voix de l'auteur lorsqu'il lisait son propre livre, j'ai trouvé que l'on plongait très facilement dans ses réflexions et dans tous les sujets qu'il abordent.

Au niveau de l'histoire elle-même, j'ai trouvé très intéressant le fait de se pencher sur le cas du cancre. J'ai appris beaucoup de choses, autant que sur le cas de l'élève que sur les réflexions du professeur. Je pense que l'on sort vraiment de cette lecture avec des informations en plus et peut être un avis différent sur l'école en général. Intéressant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par veronique6 2019-10-18T13:44:48+02:00
Bronze

Ce roman basé sur la problématique des cancres était très intéressant, parce qu'il nous parle de leur sentiment et de la problématique de s'insérer dans la société; via l'expérience de son auteur. Parce que Daniel Pennac était considéré comme un cancre et est devenu par la suite professeur de français. Il nous parle de son expérience en que professeur et de la façon dont il accrochait son auditoire même les plus récalcitrants. Sa règle essentielle est qu'il faut connaitre sa matière et s'investir complètement dans son cours. C'est un livre à lire si on veut s'investir dans son métier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jukebox_fr 2019-10-02T15:20:21+02:00
Argent

"Daniel Pennac fut un cancre ?! Ben mince alors !" Voilà ma réaction en lisant la quatrième de couverture de chagrin d'école. Au titre, j'aurais plus pensé à une biographie relatant son expérience en tant que professeur et ses moments de bravoure auprès des élèves en difficulté qui ont marqué sa carrière. Il y a de ça, mais il y relate surtout son propre vécu de cancre et ce que ce statut scolaire a changé dans son approche de l'enseignement, dans sa compréhension des élèves les plus hermétiques au savoir.

Comme dans bon nombre de ses livres, le ton est malicieux et le style riche en figures intelligemment choisies. Le regard est toujours bienveillant et aux travers de multiples anecdotes personnelles ou empruntées à ses confrères, l'analyse se fait quasi sociologique: c'est un sujet qui lui tient à coeur et sur lequel il a réfléchi toute une vie durant, ayant lui-même campé tous les rôles.

Il en ressort une méthode peut-être désuète à présent, mais qui s'appuie sur des fondamentaux importants qui se perdent au fil des décennies quand les profs se laissent atteindre par le pessimisme et le défaitisme au point de ne plus mettre de coeur dans leur métier et d'abandonner leurs élèves à la traîne.

Au cours de notre scolarité nous avons tous croisé des profs médiocres se contentant de réciter leurs leçons, certains se permettant de juger et d'humilier leurs élèves, les stigmatisant à vie. Nous avons certainement aussi croisé des profs merveilleux qui s'y connaissaient en transmission de savoir, en valorisation de leurs élèves et qui firent des miracles sur des cas réputés irrécupérables. Chagrin d'école au fil de ses cas, de ses anecdotes, nous renvoie aux nôtres, consolidant par là-même la valeur de sa réflexion et nous poussant dans la nôtre, libres de nous faire notre propre idée du rôle de l'école et des professeurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florian-7 2019-09-30T14:50:02+02:00
Bronze

Le premier livre de Daniel Pennac que je lis. Peut-être que j'aurais du commencer par un autre, je ne sais pas... Quoi qu'il en soit, ce n'est pas un livre que je relirais, ou alors pas tout de suite... C'est un sujet très intéressant qui est traité ici, celle des cancres et de ce qui peut les sortir de cette cancrerie.

Je trouve aussi que plusieurs choses concernant l'éducation sont vraies, et ce livre devrait être proposé au programme scolaire, mais aussi être imposé aux futurs professeurs, pour peut être qu'ils adaptent leur mode d'éducation après avoir lu ce livre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RazKiss 2019-09-23T20:42:19+02:00
Bronze

Je ne savais pas que Daniel Pennac "revenait de très loin". J'avais lu et apprécié "La petite marchande de prose", et je n'aurais jamais imaginé que cet auteur à la plume si pétillante d'intelligence était en réalité un ancien cancre. Qui l'eut crû ? Dans ce témoignage, Pennac nous livre un pan de son enfance : il était le "cas désespéré" de la famille. Il nous confie la douleur que ce statut générait au fond de lui. Mais "Chagrin d'école" est loin d'être un livre triste, l'auteur nous parle du déclic qui déclencha sa métamorphose et des anges gardiens qui l'ont littéralement sauvé. Puis, nous l'accompagnons dans sa carrière d'enseignant où, évidemment, il croisa différents élèves en difficulté. Pennac n'a pas la solution miracle mais c'est avec beaucoup de bienveillance qu'il se penche sur le cas de ces petits cancres...

J'aime beaucoup sa plume et cette lecture fut donc un vrai régal. C'est une écriture vivante tout en étant très soignée. C'est comme si l'auteur nous parlait directement à l'oreille. Je ne suis pas enseignante et n'ai jamais rêvé de l'être, mais le thème de l'école (et surtout, des élèves) m'intéresse. C'est avec beaucoup d'attention que je me suis plongée dans cet ouvrage, relevant la tête de temps à autre pour réfléchir à mes propres souvenirs scolaires. Je crois que j'aurais adoré avoir Daniel Pennac pour prof, j'ai cependant un doute sur la valeur ajoutée de tous ces textes à mémoriser et déclamer. Avoir l'avis personnel des jeunes m'aurait bien plu, plutôt que les dialogues rapportés par Pennac.

C'est une lecture intéressante et plutôt optimiste malgré son titre, alors ne fuyez pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eurylia 2019-09-15T15:30:12+02:00
Or

Un livre que je suis contente d'avoir lu mais également d'avoir terminé. La plume de Pennac fait toujours mouche et on sent vraiment l'authenticité du discours derrière, le fait que même en étant "devenu quelqu'un", ce passé de cancre est toujours douloureux. J'y ai été d'autant plus sensible que mon propre père est exactement dans le même cas sauf que lui n'a jamais rencontré de professeur qui le comprenne et le tire de sa prétendue paresse ce qui fait que, même encore aujourd'hui, il garde une phobie de l'école très tenace (tout en étant fier que sa fille suive les traces de son grand-père en ne se voyant nulle part ailleurs que dans une école).

Mais si je suis contente de l'avoir terminé et ce, assez rapidement, c'est que comme je le disais à une collègue, ça ne me sort pas du boulot comme lecture. J'ai déjà une rentrée très épuisante moralement et j'avais vraiment l'impression d'être tout le temps confrontée à ce dilemme horrible quand on accompagne des élèves en difficultés : comment les aider, dans un premier temps, rien qu'à aller mieux avant de se pencher sur ce qui intéresse vraiment l'institution à savoir les apprentissages ?

Au final, cette lecture m'a apporté peu de pistes car j'applique déjà la plupart des conseils qui y sont prodigués (et je confirme que répondre à l'absurde par l'absurde et l'humour fonctionne beaucoup mieux que de soupirer en levant les yeux en ciel en se disant que c'est foutu).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hildegarde8877 2019-08-17T19:34:27+02:00
Or

Beaucoup de tendresse dans ce livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Toller 2019-05-14T11:54:00+02:00
Lu aussi

Livre vraiment très intéressant mais je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dedans. je l'ai acheté par erreur et me suis dit que je n'allais pas laisser un livre non lu dans ma bibliothèque. Le fond de ce témoignage est pertinent mais il y avait quelque chose dans la forme, je ne saurais pas dire quoi, qui me froissait un peu.

Idéal pour les enseignants et les sensibiliser à une nouvelle vision de l'erreur et des apprentissages.

Afficher en entier

Date de sortie

Chagrin d'école

  • France : 2010-11-18 - Poche (Français)

Activité récente

am2307 l'ajoute dans sa biblio or
2020-11-07T23:40:33+01:00
indra le place en liste or
2020-09-06T14:05:29+02:00
Widjigo l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-11T23:51:47+02:00
Lazulie l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-03T07:40:49+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 592
Commentaires 75
extraits 86
Evaluations 141
Note globale 7.36 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode