Livres
534 920
Membres
560 712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Chamallows : Liste d'Or

Tout est une question de choix, Intégrale Tout est une question de choix, Intégrale
Ness Ivanek   
Vincent et Tony sont deux personnages particulièrement attachants.
Deux personnalités différentes, deux façons d'aimer et pourtant cela nous donne une histoire d'amour intense et magnifique.
Du début du roman jusqu'à la fin l'auteure nous fait faire les montagnes russes, mais le final est un feu d'artifice, une explosion d'émotions.
Ce livre m'a marqué pour longtemps.
Déferlante Déferlante
Lily Haime   
Comme d'habitude avec cette auteure, ma lecture a été intense et bouleversante. Lily Haime a un don pour conter des histoires d'amour puissantes qui parlent directement au cœur. C'est un des très (très) rares auteurs où je vais acheter ses livres les yeux fermés.

J'ai adoré Lil, sa maturité, sa passion pour la mer et pour Aidan, son honnêteté et son courage et si j'ai eu plus de mal avec Aidan pendant une bonne partie du livre, ne comprenant jamais vraiment ses intentions et ses sentiments envers Lil, il m'a conquise et je suis totalement tombée sous son charme dans la 3ème partie, face à son abnégation et à la force de son amour.
Une 3ème partie, d'ailleurs, qui fait passer ce livre d'excellente lecture à coup de cœur.
Car, bien que j'ai adoré la totalité de ma lecture, les deux 1ères parties avaient comme un écho de ses précédents livres: une histoire YA, des personnages plus ou moins abîmés, un héro entouré d'une tribu soudée, des sentiments reniés dans un 1er temps....
Mais la 3ème partie est magistrale, superbe, d'une puissance à couper le souffle, et j'ai refermé le livre avec un petit pincement au cœur. Tout comme Mathias & Eden, Jamie & Alexandre, Lil & Aidan resteront gravés dans ma mémoire.

An unexpected love An unexpected love
F. V. Estyer   
<3 <3 Énorme coup de cœur ! <3 <3

"An unexpected love", c'est l'histoire de deux hommes malheureux, à la limite d'être brisés, deux hommes qui ne savent pas communiquer, deux hommes bornés et têtus, deux hommes qui souffrent et s'évitent depuis trop longtemps... L'un par mauvais choix, l'autre par dépit et instinct de préservation...

"An unexpected love", c'est l'histoire implacable de deux hommes réduits à souffrir à cause de non-dits et de la "bienveillance" d'un autre.

"An unexpected love", c'est un concentré d'émotions, tel que la peur, le doute, la douleur, l'impuissance, l'amour, le rejet... que vivent deux jeunes hommes depuis plusieurs années maintenant.

Lire "An unexpected love", c'est avoir les larmes aux bords des yeux pendant quasiment la totalité de ma lecture, la gorge serrée... La détresse de Sasha a fait saigner mon petit cœur tendre. Arnaud ne m'a pas laissée indifférente, loin de là, il m'a ému par son attirance irrévocable, sa manière de prendre la fuite, ses regrets et l’acceptation de la fatalité de ses actes...

Je l'ai dévoré en seulement quelques heures, tellement la plume de FV Estyer est addictive, tendre, douce et bourrée d'émotion. Du coup, couché très tard car je ne pouvais simplement pas le lâcher…

Un coup de cœur pour l'histoire, le style de l'auteur, mais aussi pour les personnages...

C'est trop court ! Mon dieu, j'aurais voulu que cette pépite dure indéfiniment.....

Cette histoire nous montre que sans courage, nous passons à côté de choses merveilleuses. Que tout n'est ni blanc ni noir. Que chacun doit mettre de l'eau dans son vin... Que le dialogue peut être bénéfique... Que parfois, il faut simplement mettre son orgueil de côté et se lancer afin de trouver chaussure à son pied.

J'ai passé un merveilleux moment de lecture, je vous le recommande les yeux fermés ! Et en plus, vous avez vu cette couverture ?!! Elle est magnifique ! Aller foncez !

Maintenant, je vous laisse, vous en faire votre propre opinion.

par ElsReader
Mon plus beau rêve Mon plus beau rêve
Lily Haime   
**Chronique coup de cœur**

Telle une droguée, j’attendais, j’avais besoin de mon shoot de Lily Haime …. Et je dois dire qu’il m’a une fois de plus transporté dans un univers, ou la magie des mots, prend possession de votre cœur, de vos émotions !

Lire un Lily Haime, c’est devenir tout simplement Accro ... Accro à une plume, un style, à des émotions inédites … C’est franchir les limites de la romance … Car si elle garde bien soigneusement une trame de fond dans chacun de ces livres, elle n’a de cesse de se renouveler, que ce soit sur le plan émotionnel ou sur le plan psychologique de ces personnages. C’est à chaque fois, une expérience inédite, telle une drogue, qui nous capture le cœur, nous chamboule l’âme …

Avec « Mon plus beau rêve », L’auteure nous délivre une fois de plus une histoire qui nous happe dès les premiers mots… De suite, nous nous attachons à Aliocha (dit Ali ou Sacha), ce pré-adulte, au passé douloureux, qui va sans le savoir, juste avec un dessin, donné un tournant à sa vie … Une rencontre qui va bouleverser sans demi-mesure, son monde ! Un monde qui jusque-là était sombre, douloureux, ou la souffrance à toujours régné en maître …Doucement, pas après pas, grâce à des nouveaux personnages qui vont entrer dans sa vie, Ali va apprendre, non sans mal, il va devoir faire confiance, et pour la première fois ouvrir son cœur à des sentiments violents, des sentiments puissants …

Et puis, il y aura Damien … Une rencontre tel un espoir. Un être qui deviendra pour Ali « son plus beau Rêve » …

Entre espoirs, don de soi, reconstruction, magie, guérison … Lily Haime nous transporte dans une nouvelle histoire, ou l’amour, la passion, la sagesse, le soutien seront les piliers incontestables, de la nouvelle vie qui s’ouvre devant Ali … Rien ne sera facile, le parcours sera semé d’embûches … Mais L’espoir tel un phare, guidera chacun de ses pas !

A la fin de ma lecture, je me suis sentie, comme abandonnée, tant j’ai été submergé d’émotions plus intenses les unes que les autres au fil de ma lecture, tant je me suis attaché aux personnages (principaux ou secondaires) … J’avais juste envie d’avoir un Sacha, un Damien, un Nick dans ma vie ! Juste pour que le rêve se poursuive encore un peu …

Je ne vous en dirai pas plus, si vous ne l’avez pas encore lu, je veux vous laisser le plaisir de ressentir et vivre avec intensité, toute l’histoire qui nous est proposée.

Aimer..., Tome 1 : Jay Aimer..., Tome 1 : Jay
Renae Kaye   
J'ai juste adoré ce roman ! Dévoré en une journée tellement j'ai trouvé les deux protagonistes attachants, mignons, adorables, profondément bons ! Jay illumine avec Flamboyance la vie de Liam ... il est la pièce qui lui manquait pour enfin ouvrir les yeux sur celui qu'il est vraiment, pour enfin devenir un être entier ! Deux hommes différents, les deux moitiés d'un tout parfait ....
Vivement la suite ;)
Abysses Abysses
Lily Haime   
J'avertis que ma « critique » n'est que mon avis, purement subjective, et se concentre surtout sur les sujets traités et la façon dont ils ont été (soi-disant) traités, non sur l'histoire. Je préviens, ça va spoiler un peu.

Après avoir lu Clair-Obscur que je n'ai pas aimé, j'ai décidé d'essayer Abysses. (On ventait tant le talent de cette auteure, il fallait que je persévère.) J'ai un respect pour les auteurs, je n'aime pas rabaisser une œuvre, mais là, j'avoue être relativement dégoûtée de voir à quel point une histoire qui, sous des allures de roman psychologique, peut à ce point négliger la psychologie, le réalisme, la crédibilité.

La moindre des choses, avant de commencer une histoire avec des thématiques d'une telle ampleur (l'alcoolisme, la prostitution, le chantage, la manipulation de hauts degrés, les multiples traumatismes récurrents, importants, le coma, et j'en passe tellement) c'est de maîtriser son sujet, faire l'effort d'aller au-delà d'une documentation effleurée.

La prostitution, surtout dans le cas de figure présenté, engendre des séquelles bien plus lourdes, qui nécessitent un approfondissement psychologique plus poussé. Pas juste des « je suis un prostitué, je souffre, je bois pour oublier. » L'addiction à l'alcool est aussi très lourde, très riche en impacts et très complexe. C'est une réelle maladie que l'auteure décrit en trois coups de paragraphe sur les 380 pages du bouquin.

Et non, une première fois n'est pas comme elle est décrite dans ce livre. Ça fait mal, c'est long, et pourtant Caleb (un génie de 150 de Q.I, apparemment) accepte de céder pour la première fois son corps (alors qu'il est traumatisé suite à un événement, rappelons-le) à un homme saoul, qui n'a tout bonnement aucune douceur. Et attention, Caleb ne voulait pas se montrer. La réponse intérieure de Rafaël (prostitué violé et battu, rappelons-le, ça aussi) la voilà : « Il savait qu'en repassant la porte de mon appartement j'allais lui faire ôter ses fringues avant qu'il n'ait pu protester. » Ça, c'est le comportement normal d'un homme amoureux ? Patient ? Attentif ? Tout bonnement surréaliste.

Comment dire ? Au-delà d'une romance sympa, relativement bien pensée, c'est tout juste impossible qu'une histoire accumule tant de dramas, d'événements plus complexes les uns que les autres, sans que l'auteure ne songe une seule fois à traiter ces événements comme ils doivent l'être.

Le coma, ce n'est même pas la peine d'en parler. J'ai juste ri devant les ellipses inutiles. Qu'est-ce que cette scène apporte à l'intrigue ? Des lamentations supplémentaires. Voilà tout. Et une autre thématique lourde qui passe aussi sous la trappe.

Et la fin ? Là j'avertis du spoil. Caleb prend la
décision de laisser pendant 2 mois Rafaël seul ? Plus personne ne lui parle, ça fait partie de la « confidence ». Rafaël peut être suicidaire avec ce qu'il subit, peut sombrer dans plus que de l'alcoolisme. Mais non, personne ne lui adresse la parole pour un « point pivot de malade » à 97% de la lecture.

Tout le long, à chaque accès de violence sur Rafaël, celui-ci répète les mêmes mots. Ça tourne en rond sans profondeur, sans qu'on soit une seule fois immergé dans la tête de ce personnage qui n'a pas de cohérence. Les dialogues sont tous droits sortis de nulle part, sans queue ni tête, sans sens. Chaque fin de chapitre est rude, on passe du coq à l'âne sans transition. La fin est tout bonnement incohérente, bâclée. Des ellipses qui n'ont pas de sens non plus. Je n'ai pu m'empêcher de me dire qu'il était plus simple d'éloigner le protagoniste pour son rétablissement plutôt que de prendre le temps de le décrire. Parce que ça, selon moi, c'était l'essentiel de l'histoire. Une reconstruction crédible, réaliste.

En fin de compte, je le redis, j'ai détesté ce livre. Non pas parce qu'il était mal écrit, que je n'adhérais pas aux idées, qu'il était surréaliste ou que sais-je, mais parce qu'il inculque des valeurs morales mauvaises, donne une vision du sexe, de la prostitution bien différente de la vérité. Les idées étaient là, mélangées et tellement agrémentées de dramas qu'elles n'avaient plus de saveur et qu'elles devenaient ridicules. Je déconseille cette histoire.

par Garance-8
La Valse des souvenirs La Valse des souvenirs
Garrett Leigh   
Comme la valse peut se jouer en trois ou quatre temps, ce roman s'est livré pour moi en deux temps complètement différents pour me laisser avec une forte affection pour Jodi.

Un début qui souffle sa tragédie comme une tornade avant que le lent quotidien aux soins intensifs ne se mêle graduellement aux souvenirs de Rupert sur sa rencontre avec Jodi.
Des souvenirs aussi bien vu du coté de Jodi, ce qui parait étrange en soit vu sa situation mais qui en même temps lui rendent sa pleine présence dans l'histoire, que du coté de Rupert son compagnon, lui donnant la force d'affronter cet avenir incertain. Je passerai rapidement sur cette première partie d'introduction qui m'a clairement semblé maladroite dans son écrit alors que le contenu mettait, au contraire, très bien la situation en place. Une partie affaiblie temporairement par trop d'expressions convenues, de terminologies mal choisies et très sincèrement trop d'yeux qui roulent dans leurs orbites (et pourtant je suis assez fan du mode zombie hein!).

La vraie teneur du récit se développe avec le retour d'un Jodi à la maison, complètement perdu, et confronté à une vie qu'il ne reconnait plus. Face à lui, tout aussi perdu, un Rupe qui se débat entre Jodi, sa fille, son boulot et les difficultés financières, montrant chaque jour une abnégation totale à son amour pour Jodi. Un combat quotidien où chaque rejet, chaque mot blessant, chaque coup d’œil vide de Jodi le poignarde un peu plus, l'obligeant toujours à se replonger dans ses propres souvenirs pour trouver la force de continuer.
Car les souvenirs, c'est bien au bout du compte la problématique qui les réunit, ceux que l'on perd et qui effacent tout en une simple bourrasque et ceux que l'on conserve donnant toujours un sens aux choses pour les rendre tolérables.

La lente remontée à la surface de Jodi, associée à l'acceptation douloureuse de Rupert, développe un long moment d'une grande tristesse où la personnalité de Jodi, parfaitement travaillée, parvient à maintenir ces petits éclairs d'espoirs qui viennent parfois récompenser la patience de Rupe. Cette patience qui fait que peu à peu, Jodi s'interroge et se laisse à nouveau happer par l'attirance première qui les avait réunis.

Lire les retrouvailles progressives pleines d'amour du couple, les voir se ressouder tout en reconstruisant de nouvelles bases fait invariablement vibrer notre corde sensible.
Garett Leigh nous offre un Jodi touchant et lucide auquel on s'attache en trois minutes chrono. Rupert m'a paru plus difficile d’accès car son attitude parfaite et dévouée, que l'on ne saurait critiquer, le rendent à mon goût plus lointain que ces personnages faillibles que j'affectionne particulièrement. Mais pour une fois que le pompier sexy n'est pas un héros sur de lui, baignant dans une sexittude masculine à son apogée, on va pas bouder notre plaisir. Et si le petit hipster barbu était autrefois le "dominant" de leur couple, leur nouvelle normalité semble avoir permis aux deux hommes de découvrir chacun, les anciennes facettes de l'autre.

Apres une fin, qui ne fait que confirmer que l'amour peut tout reconstruire et que deux êtres qui se sont trouvés puis perdus peuvent à nouveau se rencontrer, on reste conquis par cette histoire de victoire. La victoire de tout un groupe de personnes dévastées par un seul événement. La réussite d'un groupe et d'un couple qui parviennent à surmonter les séquelles d'un drame et à envisager de laisser un passé pourtant heureux se transformer en une inconnue à plusieurs variables. Garett Leigh nous a charmé avec son Jodi fort et faible a la fois et avec sa plume mesurée, qui nous a rappelé avec sensibilité et sans trémolos dans les mots, l'impact qu'un drame peut avoir sur tout un environnement.Men in books

par Tyzane
The boyfriend chronicles, Tome 3 : Une affaire de style The boyfriend chronicles, Tome 3 : Une affaire de style
River Jaymes   
Mon tome préfèré de la série, qui la clôture en beauté.
Une plume toujours aussi addictive, où la tension est palpable, que ce soit dans les émotions ou la sensualité. Les personnages sont justes et attachants, les thèmes de la reconstruction et de l'espoir sont bien traités, et j'ai adoré rire et pleurer avec Noah et Ky.
(Soit dit en passant, je suis encore en train de chercher ma mâchoire qui s'est décrochée au ch7 ^^)
J'ai eu un pincement au coeur en fermant ce tome car j'ai eu l'impression de quitter des amis.

par rineska
The Boyfriend chronicles, Tome 2 : La Règle d'or The Boyfriend chronicles, Tome 2 : La Règle d'or
River Jaymes   
Un bon roman, une belle histoire d'amour, mais j'ai tout de même nettement préféré le premier tome, que j'ai trouvé beaucoup plus original et passionnant. J'attends néanmoins la suite sur Noah avec beaucoup d'impatience !!

par Migabo
Personne plus que moi: Bonus du Plan de Secours Personne plus que moi: Bonus du Plan de Secours
River Jaymes   
Il s’agit ici d’une petite nouvelle qui nous montre ce qui se passe entre Alec et Dylan un peu après le tome 1. Et notamment ce qu’il ressent pour Alec (en référence à l’épilogue du tome 1). C’est court mais c’est un passage qu’on espérait voir et c’est touchant. Et puis toute la bande de copains réunis nous fait toujours autant rire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode