Livres
395 260
Comms
1 388 310
Membres
290 231

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chaman



Description ajoutée par Maks 2017-08-26T01:19:20+02:00

Résumé

« Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. Et pour cause. Il se tenait en équilibre sur une poutrelle d’acier, à près de soixante mètres de hauteur. Parvenu au bout de son perchoir, il s’arrêta, retint son souffle, et contempla une dernière fois le paysage qui s’offrait à lui, telle une flaque d’or blanc. Il pensa que la vue était sublime, et la vie, terriblement fragile. Un souffle de vent, un faux pas, et il disparaîtrait à jamais. Il s’envolerait tel un oiseau dans les nuées.

Il n’avait jamais été vraiment sujet au vertige. Jusqu’à aujourd’hui. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Or
6 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Croquignolle 2017-10-31T12:03:10+01:00

La paix n'arrive jamais par surprise. Elle ne tombe pas du ciel comme la pluie. Elle vient à ceux qui la préparent.

Tecumseh

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lilyanne 2017-12-08T12:19:01+01:00
Or

Un très bon livre c'est presque dommage qu'il soit si court.....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croquignolle 2017-10-31T13:10:29+01:00
Or

L'auteur, Maxence Fermine, a toute mon admiration depuis longtemps. Ses romans lus précédemment m'ont tous profondément touchée et émue.

Le titre, Chaman, dans l'air du temps, est une invitation contemporaine au voyage et à l'introspection.

La page de couverture, sublime, sobre et légère nous capte instantanément, nous hypnotise et nous transporte sur un chemin inédit.

La quatrième de couverture titille notre curiosité et séduit la part de nous-même en quête d'identité.

Voilà mes observations avant même d'entamer le récit.

Vous l'avez constaté : je suis déjà sous le charme.

Certains diraient qu'il faut lire cet ouvrage à petites doses. Moi, c'est d'une traite, sur un balcon sous un soleil automnal exceptionnel, un jour de vacances que je l'ai dégusté et dévoré.

Je n'ai pas été déçue. La plume de Fermine est poétique à souhaits. Les mots se succèdent, effaçant petit à petit notre réalité pour nous faire participer à part entière à la quête des origines de Richard Adam.

Bien documenté, le récit nous plonge au coeur de la réalité des Amérindiens d'aujourd'hui. La spiritualité est au centre de leur vie, seul lien, seul bien que les blancs n'ont pu leur enlever.

On oublie le religieux dans ce roman. Mais on (re)découvre le divin. Au fil des pages, notre coeur se dilate, notre âme aspire au Grand, au Beau, au Simple, à la Paix infinie.

Ca peut paraître simpliste. Pourtant c'est ce que j'ai ressenti : l'envie de laisser les mots franchir les frontières imposées par nos préjugés, notre morale, nos convictions, notre éducation.

C'est ce que j'attends d'un livre.

Pourtant, une chose m'a gênée dans ce roman : l'impression que Maxence Fermine a pris le même chemin que Frédéric Lenoir ou d'autres auteurs qui surfent sur la vague de la mode littéraire "roman initiatique". Cela est trop téléguidé à mon goût. J'aime qu'un livre me fasse faire un bout de chemin, m'aide à rejoindre le plus profond de moi, me force à me poser les questions existentielles ... sans en avoir l'air.

Les guides et modes d'emploi pour trouver cette voie : très peu pour moi.

Et Chaman y ressemble un peu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2017-10-13T17:23:48+02:00
Or

L'avis d'Esméralda :

Ce genre de résumé a tout pour m’attirée et cette couverture a juste ce qu’il faut pour attiser la curiosité. A première vue d’excellent ingrédients qui promettent une lecture forte intéressante !

Je découvre pour la première fois cet auteur. Maxence Fermine est connu pour son roman « Neige » (1999) et sa talentueuse plume.

Richard Adam est le fruit d’une rencontre « interraciale ». Sa mère, indienne et son père, un blanc qui s’enfuit à la première occasion. Richard Adam apprend la dureté de la vie très jeune : sa mère est son seul point de repère dans une famille où ils sont rejetés pour avoir aimer l’interdit, l’oppresseur. Suite au décès de sa mère, Richard Adam ne se voit pas bafouer les dernières volontés de cette dernière. Même si l’hésitation est très présente, il prend le chemin de la réserve qui a banni sa mère.

Dans sa vieille voiture, il s’en va à la rencontre d’une communauté revêche et possédée par les vices de la modernité. Il retrouve une de ses tantes qui vit avec une flopée de gamins. Dépendante d’un commerce équitable mais pas loyal, elle survit au sein de cette réserve qui maudit tout ce qui se rapporte de loin ou de près à la société envahisseuse ! Richard Adam va découvrir les travers, les espoirs, la rage et la dévotion pour un art de vivre qui disparaît. Tout au long de ce périple, il se découvre une véritable identité et une place précise dans l’univers en mouvement.

Ce roman est surprenant par sa dimension spirituelle et par ces personnages qui ont une aura de prestance. Ils ont cette présence naturelle qui vous captive instantanément. Ce livre relate de faits marquants de l’histoire des Amériques (Bufallo Bill…). Maxence Fermine nous les fait vivre au travers des songes de Richard Adam ou par des citations introduisant chaque chapitre. Ce roman fourmille d’informations sur cette communauté qui allie la vie à la nature ! Ce roman porte le devoir de mémoire par le biais d’une aventure exceptionnelle, une initiation qui aboutiront à la révélation.

Je frôle le coup de cœur pour la simple et bonne raison que j’ai eu du mal à me contenter du si peu de nombres de pages. J’aurai aimé que ce livre ne s’arrête pas, beaucoup de plus de développements et d’approfondissements. J’ai bien compris que ce n’est pas l’objectif de l’auteur et c’est avec un énorme pincement au cœur que j’ai fini ce roman.

« Chaman » est sensationnel par son univers et ce qu’il représente : entre déchirure et devoir. La plume de Maxence Fermine dans sa simplicité poétique, arrive a nous transmettre tout un tas d’émotions et de valeurs !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elodie-Liseuse 2017-10-01T17:53:26+02:00
Lu aussi

C'est en lisant bon nombre de critique élogieuse sur l'auteur que je me suis décidé à lire cette nouvelle parution. Une couverture poétique et enchanteresse pour un sujet intriguant. Après avoir lu Marche avec moi parlant de tribu amérindienne, j'ai voulu m’intéresser à ce sujet et quoi de mieux que cette nouvelle parution des éditions Michel Lafon.

Maxence Fermine nous livre ici un court roman poétique sur la quête d'identité et l'acceptation de ses origines. Avec des citations philosophiques de grands chefs indiens en début de chaque chapitre, l'auteur nous plonge dans une ambiance à la fois révoltante et touchante.

Nous suivons donc la quête initiatique de Richard Adam, ayant du sang indien de par sa mère. Le jour où cette dernière vient à perdre la vie, Richard, a le devoir d'honorer la dernière requête de sa défunte mère. Lui offrir le cérémonial de sa tribu pour que son âme parte en paix. Commence pour Richard, une remise en question de sa vie passée. Étant un homme taciturne et solitaire, c'est un travail sur sa façon de vivre et voir la vie que va produire ce voyage sur les terres de ses ancêtres. Un attachement se produit au fil des pages et malgré le côté bourru de cet homme, je me suis retrouvé chamboulé par ses sentiments et ce qui lui arrive.

Bien qu'il s'agisse d'un roman, l'auteur nous apprend bon nombre de renseignements sur les faits historiques de l’Amérique et sur les combats ayant eu lieu entre le peuple des blancs et celui des premiers hommes. C'est réellement intéressant et grâce à cela les pages défilent à une vitesse folle. Les magnifiques descriptions aident à nous imprégner dans ce paysage à la fois désolant et dur. Certains passages et descriptions restent difficiles à lire et à imaginer. C'est désolant et triste mais, malheureusement, la vérité. Heureusement, un côté onirique nous permet de voyager et de découvrir le chamanisme et les dons de certains personnages.

Malgré cela, j'ai été sceptique quant à la fin et à ce brusque changement de comportement, c'est bien trop brutal, la transition ne se fait pas naturellement et le laps de temps laissé au personnage ne rend pas, le cheminement fait sur sa vie crédible. La toute fin reste poétique après chacun se fera son propre avis sur ce choix, mais cela m'a tout de même touché.

Une histoire poétique malgré un contexte difficile et dur, des personnages charismatiques et une part de magie, a rendu cette lecture agréable. Une belle découverte.

Je tiens à remercier la plateforme NetGalley et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-08-28T21:00:42+02:00
Or

J'aime beaucoup les écrits de Maxence Fermine depuis que j'avais découvert "Neige" il y a un moment maintenant, par la suite j'ai lu Opium (un voyage sur la route du thé se déroulant en Chine) et que j'ai adoré, c'est un des récits que je me souviendrai longtemps, puis "Le papillon de Siam" qui m'avait beaucoup plu.

À la rentrée 2016 chez Michel Lafon a été publié "Zen" que je n'ai pas encore lu, j'attends le format poche qui j'espère sortira bientôt.

Dans Chaman nous ne sommes plus en Asie mais en Amérique du Nord, sur les territoires amérindiens (enfin ce qu'il en reste c'est à dire des réserves indiennes ou alcool et drogue font des ravages, c'est révoltant).

Le personnage principal est, suite à un événement, amené à quitter son foyer pour des vacances un peu spéciales, il va retourner vers ses origines.

Cette quête initiatique au pays des origines amérindiennes, dans les haut lieux des guerres d'antan contre les blancs prend en intensité au fur et à mesure de la lecture, et malgré le caractère taiseu du personnage on se prend à l'apprécier, car sa quête va donner un sens à sa vie et ce qu'il découvre et ressent est beau, simplement.

Les autres personnages ont beaucoup de caractère et j'ai particulièrement apprécié Winona, une jeune indienne au caractère bien trempé mais aussi pleine de fierté et de douceur.

J'ai appris plein de choses que je ne connaissais pas sur les amérindiens du nord car même si c'est un roman, une bonne part d'histoire nous est contée et c'est bien, très intéressant.

Chaque chapitre commence par une citation philosophique prononcée par des chefs indiens connus tel que Sitting Bull par exemple, ces citations sont très justes et ont entièrement leur place ici.

Pour les décors on s'imagine facilement ces paysages magnifiques de plaines et de montagnes, de rivières, la nature à l'état brut.

Un petit côté onirique est présent mais pas non plus incessant, ce qui donne du charme et de l'apaisement à un récit qui a tendance à être assez dramatique et difficile à encaisser par moments.

Maxence Fermine laisse au lecteur le choix de se faire sa propre opinion sur l'élément clé du roman, ce que j'ai beaucoup apprécié.

Lire la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/08/chaman-maxence-fermine.html

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Chaman" est sorti 2017-10-12T00:00:00+02:00
background Layer 1 12 Octobre

Date de sortie

Chaman

  • France : 2017-10-12 (Français)

Activité récente

Maks le place en liste or
2017-08-27T10:47:57+02:00

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 5
Extraits 9
Evaluations 6
Note globale 8 / 10

Évaluations