Livres
463 830
Membres
423 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par S3R3NA 2018-03-14T03:13:30+01:00

Enfin, il y avait Eux, les Grands, les riches de notre pays, une minorité, mais bien présente. Les politiciens, leurs conseillers et les familles de militaires en formaient la très grosse majorité. Pourquoi eux ? Je n’en savais rien du tout. Ils vivaient dans de grandes maisons, se vautraient dans le luxe, ne fréquentaient pas les mêmes écoles que nous. Leurs établissements étaient meilleurs que les nôtres, ils accueillaient l’élite, l’avenir du pays. Tout le monde les enviait ! Chuter des Grands à la classe moyenne, ça se voyait de temps en temps, mais monter chez les Grands, c’était quasiment impossible. C’était une caste fermée et centrée sur son petit nombril. Tout tournait autour d’eux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par S3R3NA 2018-03-14T03:13:14+01:00

En regardant l’Histoire, on régressait de plus en plus vers le Moyen-Âge et ça faisait peur ! L’écologie aussi avait été bouleversée. L’homme avait trop exploité la planète et celle-ci reprenait ses droits. Je m’extasiais souvent sur les photos de la Tour Eiffel, si belle, si fière, si grise… Aujourd’hui, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Le lierre avait envahi la ferraille et la rendait complètement verte ! Je me demandais si la rouille ne commençait pas à la ronger. Elle est constituée de fer, non ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par S3R3NA 2018-03-14T03:12:42+01:00

Prendre quelqu’un dans ses bras n’était permis qu’au sein d’un couple ou entre membres d’une même famille. Les petites caresses étaient autorisées. En revanche, se tenir par la main était très mal vu, surtout si on n’était pas enregistrés en tant que couple, qu’il soit hétéro ou homosexuel. Dans notre société, l’homosexualité n’était pas interdite mais restait toujours mal perçue et les couples gays étaient maltraités de manière assez horrible. En somme, un couple ne pouvait s’enlacer que s’il était enregistré, sinon c’était illégal. Si on avait le malheur de s’embrasser – ou pire – sans en avoir l’autorisation, c’était l’amende assurée !

Afficher en entier
Extrait ajouté par S3R3NA 2018-03-14T03:12:10+01:00

Je me suis endormie sans trop m’en rendre compte, sans doute assommée par les médicaments que l’on m’avait administrés. Apparemment, de la morphine, selon Maman. Une dose suffisante pour calmer la douleur, du moins physique. Mais pas la douleur morale. J’avais tout perdu. En une fraction de seconde, cet homme m’avait tout enlevé : mes espoirs, mes rêves…

Mes larmes se sont remises à couler. Jamais je ne pourrais m’en remettre. La course, c’était ma vie. Et là, on me l’avait retirée avec une telle brutalité… Jamais je n’avais ressenti une telle douleur au cœur, un si puissant mal-être. Je n’avais plus envie de vivre. Je voulais qu’on me laisse disparaître de ce monde à tout jamais. À quoi bon continuer quand on était traités comme des esclaves, voire pire ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode