Livres
461 592
Membres
418 112

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par vivie2508 2015-06-06T08:37:37+02:00

Pardonne-moi. Je n’ai jamais voulu te quitter. Je voulais vivre cette vie dont nous parlions tous les deux. Je voulais prendre notre petite fille dans mes bras et la regarder faire ses premiers pas avec toi. Je voulais tout cela. Si tu lis ces mots, c’est que je n’ai pas eu cette chance. En revanche, j’ai eu la chance de t’avoir, toi.

J’ai su ce que c’était que d’être aimée par toi. Ma vie a peut-être été interrompue trop tôt, mais elle m’a permis de connaître l’amour d’un homme qui m’a fait me sentir spéciale et aimée. J’ai connu la joie de porter son enfant et de le sentir grandir en moi. J’étais là lorsqu’il a entendu son cœur pour la première fois ou quand il l’a senti bouger pour la première fois. Ton expression durant ces instants, c’est quelque chose que toutes les femmes devraient vivre. J’ai connu ce que d’autres attendent toute leur vie. Je n’aurais pu demander plus. Avec toi, chaque journée était neuve et pleine d’excitation. Être avec toi me donnait de la force. Je me devais donc de te faire ce cadeau en mettant notre petite fille au monde.

Je n’ai jamais envisagé de ne pas l’avoir. C’était impensable. Je l’ai aimée dès que j’ai su que j’étais enceinte. Elle était une partie de nous deux. À présent que tu peux la serrer dans tes bras et la regarder, tu dois comprendre. Comment pouvais-je renoncer à elle pour me sauver ?

C’est avec toi que j’ai connu les moments qui ont rendu ma vie digne d’être vécue. Avec toi, le monde était lumineux et merveilleux. Et je t’en remercie. Merci pour tout. Je t’aime, Grant Carter. Chaque fois que tu regarderas notre fille, sache que je vous aime tous les deux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par fangtasia62 2015-12-23T15:25:27+01:00

"Je sais que ton papa t'adore et qu'il doit te couvrir de baisers. Fais lui pleins de sourires, dès que tu le pourras. Donnes lui des raisons de rire à nouveau.Si je ne suis plus avec vous, sois sa force et montre lui qu'aimer est un risque que nous devons tous prendre, car une vie sans amour n'a pas de sens."

Afficher en entier
Extrait ajouté par anne-sou0309 2015-07-06T13:46:18+02:00

- Il faut que je te goûte. Tout entière.

Il me prit par la main et me conduisit jusqu'à la chambre 2200. Il posa la carte-clé contre le verrou électronique et une petite lumière verte s'alluma. La porte s'ouvrit sur une suite immense, avec un vrai bar et cheminée au gaz.

- Un simple lit aurait suffi, fis-je remarquer en souriant.

Il s'approcha à pas lent.

- Quand je t'aurai déshabillée, bébé, je n'ai pas l'intention de te laisser repartir de si tôt. Il nous faut une belle baignoire et une vraie chambre où je puisse te dorloter. Pas juste un lit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aur31 2016-05-31T14:42:07+02:00

Merci de m'aimer. Je suis l'homme le plus chanceux de la terre. Je sais que beaucoup d'hommes l'affirment, mais ils n'ont même pas idée, car ils ne te connaissent pas. Et ils n'ont jamais pris ma petite fille dans leurs bras. Moi, si. Et je suis un homme comblé.

Avec tout mon amour,

Ton mari qui t'adore, Grant, l'homme le plus chanceux de la terre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anne-sou0309 2015-07-06T13:45:40+02:00

- Grant ... Non. Arrête. Écoute-moi, bordel ! Ordonna Rush.

- Si elle est au Texas, alors je vais au Texas, O.K ? grondai-je sans le lâcher du regard. Tu ne pourras pas m'en empêcher. Ni les flics. Personne, tu m'entends ? Personne ne pourra m'en empêcher !

Je m'étais mis à hurler comme un dément.

- Tu dois d'abord écouter ce que j'ai à te dire, reprit Rush d'une voix autoritaire. C'est important.

Je me foutais bien de ses grands airs. Je devais rejoindre Harlow.

- Je pars au Texas, annonçai-je avec assez de détermination pour que Rush comprenne que j'étais sérieux. Harlow pourra me dire elle-même ce qui se passe.

- Il y a des choses que tu dois savoir, d'abord, s'écria Rush pour me faire taire.

- Tout ce que j'ai besoin de savoir, c'est où elle est. C'est tout, putain !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nassis 2015-06-13T22:53:59+02:00

« Donne-moi un peu de temps, ajouta-t-il. Quand on aura vu le docteur, j’aurai l’impression de reprendre un peu pied. Je ne peux pas simplement ignorer ta santé sous prétexte que j’ai envie de toi. Mais, si ça peut te rassurer, je n’ai qu’une idée en tête : te déshabiller pour te faire l’amour toute la nuit et toute la journée. Te faire gémir et crier. J’en meurs d’envie, bébé. Mais tu es tout pour moi et j’ai tendance à protéger ce qui compte pour moi.

Qu’y avait-il à redire à ça ? Je me blottis dans ses bras, le visage enfoui contre son torse. Nous allions nous en sortir. Il était avec moi. Il ne s’était pas enfui en courant. Je ne pouvais pas lui reprocher de vouloir me protéger. Grant avait ses propres peurs que je devais respecter en lui donnant un peu de temps. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lilyanna 2015-04-05T19:20:31+02:00

I can’t lose you. It would destroy me.

You might as well take me with you.

I won’t be able to live if you don’t.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tiate 2016-03-07T12:52:29+01:00

- Je veux que tu sois heureuse mais je veux surtout que tu vives. Je ferais tout pour toi. Tu n'as qu'à me demander. Mais je refuse de te sacrifier. Ta vie n'est pas quelque chose avec laquelle je suis prêt à jouer.

Elle s'était figée entre mes bras ; je n'étais même plus sûr de l'entendre respirer. Elle n'avait pas envisagé que je sois déjà au courant de son secret. Si jamais elle essayait de s'enfuir, je la poursuivrais jusqu'au bout du monde.

- Quand tu es entrée dans ma vie, tu as fait basculer mon univers. Tu m'as aidé à comprendre que j'étais capable d'aimer quelqu'un de façon absolue. Tu as la femme de ma vie. Le grand amour dont on parle tout le temps, c'est toi. Et je refuse de te perdre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2015-07-05T18:32:36+02:00

- Cinquante-neuvième message. Presque deux mois. Jamais je ne me suis senti aussi vide. Tu as emporté mon âme avec toi. Et mon cœur. Je ne suis qu’une coquille vide qui fait semblant de vivre en attendant que tu appelles. Que tu décroches. Je n’aurais jamais imaginé en arriver là, mais, sans toi, la vie est impossible. Tu es ma vie. Tu étais la pièce manquante que je cherchais depuis toujours. Quand je t’ai trouvée… Tu as illuminé mon univers et rendu tout tellement plus éclatant et vibrant. Maintenant que tu es partie, je suis dans le noir et j’attends. J’ai besoin de t’entendre. De te toucher. De…

BIIIP !

Afficher en entier
Extrait ajouté par nini84 2015-06-16T21:23:15+02:00

-C'est moi, mais bon tu t'en doutes bien. C'est le quarante-huitième message . . . Ce qui veut dire que ça fait quarante-huit jours que je n'ai pas vu ton visage. Que je ne t'ai pas serrée dans mes bras. Que je n'ai pas été ébloui par ton sourire. Je ne sais pas où tu es, Harlow. Je t'ai cherchée, pourtant. J'ai fait tout ce que j'ai pu? Où es-tu? Est-ce que tu écoutes mes messages au moins? Ta boîte vocale, c'est tout ce qu'il me reste. J'ai merdé. Vraiment. Appelle-moi, je t'en prie. Ou décroche, au moins. Un texto. Non appelle moi. Un texto ce serait trop dur. J'ai besoin d'entendre ta voix. De... Je dois te voir, Harlow. Je ne peux rien réparer tant que tu restes loin de...

BIIIIPP!

lepetitmondedeceline.blogspot.fr

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode