Livres
454 903
Membres
403 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Changer l'eau des fleurs



Description ajoutée par alinounete 2018-01-28T19:01:03+01:00

Résumé

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Après l'émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l'histoire intense d'une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l'ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d'humanité. Un hymne au merveilleux des choses simples.

Afficher en entier

Classement en biblio - 147 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maelisab 2018-11-08T08:47:45+01:00

Je sens une présence, une autre présence. Quelqu'un me frôle. Saisit mes hanches et pose une main sur mon ventre. Se colle derrière moi, fait les mêmes gestes que moi, une danse, presque une valse. Je sens son cœur taper dans mon dos, je laisse faire, j'ai compris. Transplantation d'un autre amour, un nouveau cœur, celui d'un autre, dans le mien. Je sens sa bouche dans mon cou, ses cheveux dans mon dos, ses mains toujours qui marchent vers moi, des pas légers et délicats. Je l'ai tellement espéré sans y croire, sans le croire. Je remonte à la surface, il ouvre et ferme les yeux, ses cils sur ma joue, des papillons. Il me respire. Je m'allonge sur l'eau, il me maintient, je me laisse guider, mon corps est libre, mes jambes effleurent la surface de l'eau, je m'abandonne, il me retrouve, je me retrouve.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par cinou13 2019-04-08T11:08:27+02:00
Or

Je m'attendais pas du tout à cette histoire , on se laisse emporté par tous les personnages

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lauraline-Xywz 2019-04-04T00:35:42+02:00
Diamant

La vie au jour le jour d'une gardienne de cimetière...

J'ai tout simplement a-do-ré ! Il y a tout ce que j'aime : des personnages qu'on a l'impression de connaître dans la vraie vie, un suspense, un ton, une générosité... Je garderai longtemps en tête, je pense, l'histoire de Violette Toussaint.

Et la prestation de la narratrice colle tellement bien au texte qu'on dirait qu'il a été écrit pour elle.

Je recommande ++

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pascalebookine 2019-03-11T18:13:45+01:00
Or

«Je referme le journal d’Irène le cœur lourd. Comme on referme un roman dont on est tombé amoureux. Un roman ami dont on a du mal à se séparer, parce qu’on veut qu’il reste près de soi, à portée de main.» *****

Cet extrait décrit parfaitement le sentiment que j’ai eu en refermant «Changer l’eau des fleurs». Un roman dont je n’attendais pourtant pas grand-chose, craignant un mélange de feel good et d’eau de rose et un enthousiasme excessif dans les chroniques que j’avais pu lire, et qui s’est avéré être une excellente surprise –mieux, un coup de cœur.

L’histoire est celle de Violette, enfant née sous X, que nous rencontrons alors qu’elle est gardienne de cimetière. Son quotidien, ce sont les enterrements, les proches que l’on accueille, l’entretien des fleurs, et il porte encore les traces d’un passé difficile : une enfance d’assistance publique où l’on essaie d’occuper le moins de place possible, un mariage bancal qui semble être le prolongement de cette enfance. Sa vie bascule lorsqu’un homme se présente à sa porte : sa mère a souhaité que ses cendres accompagnent un défunt du cimetière, un certain Gabriel... qui n’était bien sûr pas son mari.

Ne vous fiez pas à ce résumé, bien trop réducteur pour exprimer tout le charme de ce roman. Car à travers l’histoire de Violette, ce sont d’autres fragments de vies qui se déroulent sous nos yeux, leur alternance rendant la lecture addictive. Chaque chapitre commence par un extrait de chanson, de poème, une réflexion, le lecteur reconnaissant au passage Hugo, Verlaine ou encore Goldman pour ne citer qu’eux. Le récit est ainsi émaillé de pensées tristes, douces, poétiques, en parfaite harmonie avec le contenu.

Ce qui m’a touchée dans le livre, c’est qu’il sonne juste et provoque aussi bien l’émotion que le rire. Il aborde des thèmes universels –le deuil, l’amour, l’espérance– en oscillant entre gravité et légèreté, égratignant au passage le destin qui se joue si bien de nous. Violette est à la fois simple et terriblement attachante, parfois drôle (à propos de son mari, qu’elle a rencontré le jour de la mort de Michel Audiard : « C’est peut-être pour cela <…> qu’on n’a jamais eu grand-chose à se dire. Nos dialogues étaient aussi plats que l’encéphalogramme de Toutankhamon»), le plus souvent infiniment émouvante. Les différents personnages se dévoilent peu à peu, de manière parfois surprenante, avec en fil rouge une intrigue qui laisse le lecteur la gorge nouée.

Vous l’aurez compris, je vous recommande vivement ce roman, qui raconte les petits et grands drames de la vie avec une très belle sensibilité.

Page Facebook: Pascale Bookine

Blog: pascalebookine.eklablog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plumette91 2019-03-06T08:08:13+01:00
Or

Changer l’eau des fleurs, c’est l’histoire de la vie d’une femme Violette Toussaint qui après avoir été garde-barrière de chemin de fer, devient garde cimetière. A travers cette femme, le lecteur découvre sa jeunesse, ses joies, et son grand malheur. Nous découvrons comment la vie peut être dure mais que nous pouvons toujours continuer vivre et surtout renaître. Dans ce roman, nous faisons connaissance de l’histoire de Violette et également celle des morts et des vivants du cimetière. Différentes époques se chevauchent.

Après « la Voleuse de livres » (voir ma critique du 25 février), je me disais qu’il serait difficile de me replonger dans un roman. Mais « changer l’eau des fleurs » se lit aisément. Le sujet m’intéressait et j’en avais entendu du bien. Oui, vous allez trouver ça étrange, morbide, incroyable, mais je dois avouer une de mes manies étranges : j’adore aller dans les cimetières ! Ceux où je ne connais personne. Je trouve que ce sont des lieux calmes et inspirants. (Mes amies plumes le savent.) Je note des noms, des dates dans un carnet. Mais pour l’instant, ça s’arrête là. J’ai l’impression que ces lieux recèlent plein d’histoires cachées. C’est exactement ce qu’ a fait Valérie Perrin : en écrivant sur les morts, elle parle de la vie. Elle nous fait redécouvrir des plaisirs simples, la joie des rencontres, ce qui nous unit. Ce livre m’a semblé très touchant, sans jamais être poignant. Je crois qu’il se lit facilement pendant des vacances. Je vous laisse découvrir !

Je vous souhaite de bonnes lectures !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leseratte 2019-02-02T12:06:27+01:00
Diamant

Un beau roman qui "parlera" a chacun de vous.L'auteur a su trouver les mots et les images qui bouleversent mais qui parlent de la vie .Mon premier roman de cette écrivaine mais pas mon dernier..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-42 2019-01-23T16:52:38+01:00
Or

Un roman bouleversant, émouvant, violette est un personnage tellement attachant!

J’avais adoré le premier roman de l’auteur et j’ai encore plus apprécié celui-ci.

Des sujets abordés qui laissent à réfléchir. Et le petit effet surprise de la fin.

Un roman à mettre entre toutes les mains!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par papotea 2019-01-07T15:31:20+01:00
Diamant

Moi qui n'aime pas les héroïnes qui se regardent le nombril, qui se noient dans un verre d'eau ou qui pleurnichent en permanence, je ne pouvais qu'aimer Violette.

Parce qu'elle survit à tout. Même à (pour moi) la pire des douleurs.

Non, elle ne survit pas. Elle fait mieux que ça. Elle VIT.

C'est un roman poignant (ma boîte de kleenex a connu un sale moment) et dur parfois, mais aussi tellement lumineux et beau. Il est fait de moments bulldozers et de petites touches délicates. Les sens ont beaucoup d'importance - le toucher d'une peau, regarder les couleurs, sentir le parfum d'une rose...

J'ai quasi tout aimé dans ce roman, la description du cimetière, les personnages qui gravitent autour de Violette (mention spéciale à Philippe, qui m'a terriblement émue, et pourtant ce n'était pas gagné), les moments tristes et ceux pleins d'espoirs, les rires et les sourires....

(la seule chose que je n'ai pas aimé c'est l'histoire Irène/Gabriel qui m'a profondément ennuyée. J'avoue avoir survolé ces passages. Mais c'est très personnel)

Ce n'est pas un roman feel good, c'est mieux, on referme ce livre à regret parce qu'on voudrait encore accompagner Violette, mais on le referme avec le sourire et avec une formidable envie de profiter du moment, de faire du jardin, de plonger dans la mer, et surtout de serrer et de profiter ceux que l'on aime.

Un petit regret: j'aurai aimé avoir les origines des très belles phrases qui servent de titres aux chapitres. J'ai en reconnu certaines mais pas toutes.

Une belle découverte, Merci Valérie Perrin pour ce moment de grâce

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne-Elisabeth 2018-12-19T01:55:22+01:00
Argent

La couverture du livre m'a donné envie de le lire. Je m'attendais en fait à un livre tout simple ; une histoire sans rebondissements. Mais pas du tout : l'histoire est bien plus complexe. Plus j'avançais dans ma lecture et plus l'histoire se compliquait. Beaucoup d'émotion. Violette a derrière elle une vie très difficile avant sa venue au cimetière. Le pire, c'est la perte de sa petite fille Léonine, dont elle ne se remet que très difficilement. Et, surprise, ce sont les moments qu'elle passe dans le jardin du cimetière, des animaux qui l'entourent, de ce qui s'y passe, de l'aide de ces personnes qui deviennent au fur et à mesure des amis et sa rencontre avec Julien qui l'aideront à se reconstruire. A recommander.

Afficher en entier
Diamant

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/11/12/changer-leau-des-fleurs-valerie-perrin/

Le premier roman de Valérie Perrin, Les oubliés du dimanche, a été récompensé par plusieurs prix littéraires. Son second roman, Changer l’eau des fleurs a lui aussi reçu un prix, le prix Maison de la presse, rejoignant ainsi René Barjavel, Régine Deforges, Amin Maalouf, Daniel Pennac…

Quand Les oubliés du dimanche est sorti, je l’ai rangé dans un petit coin de ma tête, en me disant pourquoi pas. Quand Changer l’eau des fleurs est paru, je me suis penchée sérieusement sur la question, mais ma PAL hurlait à la mort, et quand il est arrivé dans le catalogue Audible, j’ai su que c’était un signe et que j’allais avoir l’occasion de découvrir la plume de la femme de Claude Lelouch (ça c’est pour le côté people, mais en fait on s’en fiche un peu). J’ai donc commencé mon écoute de Changer l’eau des fleurs lu par Marine Royer, une lectrice à la voix très douce.

Violette Toussaint est gardienne de cimetière. Elle fait pousser des fleurs dans son jardin, accueille les visiteurs autour de sa table, leur offre un café ou un porto, une oreille attentive surtout. Elle connaît le nom de tous les résidants de son cimetière et elle a une armoire hiver et une armoire été, dans l’une les vêtements sombres pour les autres et dans l’autre les couleurs qu’elle garde pour elle.

Un jour, Julien Seul frappe à la porte de sa petite maison. Sa mère vient de mourir et elle a prévu de reposer aux côtés d’un homme dont il n’a jamais entendu parler. Il veut donc comprendre. Et puis Violette Toussaint le trouble avec ses vêtements de couleurs cachés sous son manteau gris.

Changer l’eau des fleurs est un très joli roman. Un roman qui embarque, qui émeut et qui fait rire. L’histoire de Violette est à la fois tragique et lumineuse. Celle d’Irène aussi. Mais aussi finalement celle de Philippe, même si on commence par le détester, on finit par le comprendre et par lui pardonner.

J’ai adoré la musique de ce roman, la poésie des mots. Me retrouver embarquée dans un histoire bien plus grande que celle que j’avais imaginée et j’ai été triste qu’elle se termine. Un vrai coup de cœur. Autant vous dire que Les oubliés du dimanche est déjà dans ma PAL… Et je pense même que Changer l’eau des fleurs se retrouvera sous le sapin de Noël. C’est si joli, si tendre et pourtant tragique, humain finalement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-11-21T22:36:04+01:00
Or

Ce livre est un pavé de plus de 550 pages que je n'ai pas vu défiler ! J'ai été happée par le récit et surtout par l'écriture de Valérie Perrin. Elle est tout simplement lumineuse , sensible , poétique .

J'ai également été touchée , émue par l'histoire de Violette , gardienne de cimetière . Je m'y suis attachée , j'ai ressenti ses émotions , ses joies comme sa tristesse.

C'est vraiment un très bon livre à déguster .

Du coup, j'ai hâte de lire son premier roman " les oubliés du dimanche" .

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Changer l'eau des fleurs" sort 2019-04-24T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 24 Avril

Dates de sortie

Changer l'eau des fleurs

  • France : 2018-02-28 (Français)
  • France : 2019-04-24 - Poche (Français)

Activité récente

cinou13 l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-08T11:07:46+02:00
CVrine l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-07T16:03:57+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 147
Commentaires 29
Extraits 11
Evaluations 65
Note globale 8.47 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode