Livres
626 197
Membres
733 681

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chardon Chéri



Description ajoutée par Infinity-write 2021-08-04T12:28:24+02:00

Résumé

Alors que son mariage ne tient plus qu’à un fil et que son éditeur attend le manuscrit de son prochain roman, Robin Vallard, jeune auteur parisien, décide de faire ses valises. Direction Nogaro dans le Gers, là où vit sa mère. Ville de son adolescence, ville de l’insouciance, ville qui lui permet de fuir de trop lourdes responsabilités. Prêt à se remettre d’aplomb et à chercher l’inspiration, il ne pensait pas la trouver dans la disparition de sa petite amie d’alors. Et pourtant, tout le village n’a que le nom de Nour à la bouche. Avide de vérité, il plonge dans le passé pour déterrer les secrets qui ont émaillé les quinze dernières années. Y parviendra-t-il ? Et surtout, en sortira-t-il indemne ?

Entre le cozy mystery et le whodunit, une enquête qui fera palpiter vos artères les plus paresseuses !

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par shanaslibrary 2022-09-29T14:09:51+02:00

Une phrase, une bruine dans son corps. Tout ce qu’elle n’était pas résidait dans ce nom. Il pensait à toutes les fois où sa femme s’était endormie dans ses bras, qu’elle avait ri à ses mauvaises blagues, qu’il l’avait aidé à plier les draps, ou accompagné à un rendez-vous à la banque, merde, toutes ces fois où ils s’étaient aimés sans le dire. Jamais il ne pourrait faire les mêmes choses sans y penser.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par shanaslibrary 2022-09-29T14:09:37+02:00
Argent

Au début des vacances d'été, j'ai eu un gros coup de coeur pour "Leur mère à toutes" et "Au nom de la mère", un roman en deux parties signé Yasmina Behagle. Après publication de ma chronique, l'auteure française m'a proposé la lecture d'un autre de ses romans au choix. Quelques semaines plus tard, me voilà avec "Chardon chéri" entre les mains. Encore merci à l'auteure pour ces deux services presse et sa confiance !

Depuis le suicide de son père dû à des accusations de pédophilie, Robin sombre un peu plus chaque jour dans la déprime. Forcé par sa femme, il quitte Paris pour se ressourcer dans la maison familiale de Nogaro où habite toujours sa mère. Cette dernière lui apprend que Nour, son amour de jeunesse, est portée disparue. Ce fait divers donne à Robin l'inspiration d'un nouveau livre et l'aide à se détourner de ses problèmes parisiens.

Déjà, j'ai beaucoup apprécié la double narration du roman, avec d'un côté la vie de Robin et de l'autre les pensées de Nour, en captivité. de plus, même si j'ai trouvé Robin très froid et désincarné, j'ai adoré la mise en avant d'Alice, Valérie, Nour et Lise, quatre femmes fortes et indépendantes qui m'ont marquée. le style d'écriture est travaillé, l'italique bien utilisé et les réflexions littéraires de Robin intéressantes. Pour finir, j'ai énormément aimé le dénouement tout en révélations et le final en suspens.

En revanche, le début de ma lecture a été plutôt hasardeux, je ne comprenais pas vraiment où l'auteure voulait en venir. de plus, la structure insolite de certaines phrases a encore renforcé ce sentiment d'incompréhension. Heureusement, celui-ci s'estompe au bout de quelques pages.

En bref, un roman atypique et intéressant, qui m'a plu malgré un départ assez compliqué.

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/yasmina-behagle-chardon-ch%C3%A9ri

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carlitab 2021-09-22T13:06:57+02:00
Lu aussi

J'ai pas accroché dès le début, je l'ai trouvé très très long et eu du mal à le continuer.

Le rythme est assez lent, il y a beaucoup de remise en question de sujet tabou.

Le livre porte surtout sur l'aspect psychologique des personnages.

Le point positif est la jolie plume de l'auteure et surtout la fin qui est vraiment surprenante avec le dénouement de l'affaire Nour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2021-09-21T15:47:43+02:00
Lu aussi

Avant toute chose, merci à l’auteure qui m’a proposé son roman à la lecture, via Simplement Pro.

Ce roman nous entraîne aux côtés de Robin, un écrivain atteint du syndrome de la page blanche. Suivant les conseils de sa femme, il retourne dans la ville de son enfance, mais sur place, il se retrouve à enquêter sur la disparition de son amoureuse du lycée, devenue gendarme.

Robin mène deux quêtes dans ce livre, l’enquête et la recherche d’inspiration. Et les deux se mêlent au final, tout comme le passé et le présent. En effet, de retour dans sa ville natale, Robin voit ressurgir des souvenirs de son enfance. Robin est un personnage principal ambivalent. Il se retrouve en pleine réflexion sur sa vie, et les souvenirs qui remontent à la surface le poussent à se remettre en question. Il n’est pas sans failles.

C’est un bon roman policier, dans le style whodunit (ou cosy mystery également), avec une longue liste de suspects, et on garde du suspense pendant un bon moment. L’action change des romans policiers habituels, avec une petite ville du Gers, loin des grandes métropoles, et des protagonistes ordinaires.

Le début du roman est vraiment particulier, mais il faut passer cela, et après on rentre vraiment dans l’histoire. C’est original, bien écrit et fluide. J’ai aimé la plume de l’auteure, ce fut une bonne découverte. Si j’avais un reproche à faire, c’est sur les scènes de sexes, je les trouve un peu crus. J’adore les pointes d’humour noir distillé au cours du récit. Cela allège le roman, l’auteure abordant des sujets parfois difficiles. Le rythme du roman est plutôt lent au niveau action, mais avec beaucoup de psychologies.

En conclusion, un bon roman, policier, qui change de ce que l’on peut voir habituellement. Une nouvelle plume à suivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OmbelineClarke 2021-09-07T22:50:04+02:00
Bronze

Un auteur en panne d'inspiration, la disparition d'une gendarme de Nogaro dans le Gers et des secrets qui s'éventent, il n'en fallait pas davantage pour piquer ma curiosité. Face à un thriller, j'ai toujours beaucoup de peine à résister.

SimplementPro est, décidemment, une plateforme très utile où l'on peut dénicher des auteurs-trices avec un véritable univers, une "patte" fine et travaillée. Yasmina Behagle en fait véritablement partie et je la remercie de m'avoir sollicitée pour ce Service Presse.

J'apprécie les récits en abîme, la fiction qui rejoint le réel, comme, par exemple, le titre du roman, Chardon Chéri, qui n'est autre que celui choisi par Robin Vallard, le protagoniste principal pour le sien.

Pourtant, bien que sa voix retentisse le plus nettement, il s'agit d'une histoire à plusieurs voix, quelque fois discordantes. Il s'agit d'un choix narratif audacieux, qui force le lecteur à s'immerger totalement pour ne pas perdre le fil. D'autre part, l'idée de commencer le roman par un extrait de celui de Robin était aussi un pari risqué. Je suis restée perplexe, à me demander s'il n'y avait pas une erreur sur le genre littéraire. Chacun y trouvera son compte ou non. En ce qui me concerne, je suis heureuse d'être passée outre cette impression mitigée et avoir poursuivi ma lecture.

J'ai tendu l'oreille, j'ai écouté les différents personnages évoquer leurs souvenirs avec un intérêt grandissant.

Le passé qui s'entrechoque avec le présent, l'enquête policière émaillée d'interludes antérieures aux faits pour guider ou perdre le lecteur, tout cela est parfaitement ficelé.

De sa plume incisive et sans concession, l'autrice nous dépeint une petite ville ordinaire, peuplée de gens ordinaires dans toute leur innocence et leur médiocrité. du moins, pour certains.

Avec la disparition de Nour, Robin se découvre enquêteur, se découvrant un nouveau projet pour supplanter l'autre, celui qu'il ne peut se résoudre à publier. Parce qu'il est trop sombre, trop dérangeant, parce qu'il est si difficile de salir un proche.

Aucun personnage n'est épargné, du buraliste au flic, en passant par les voisins discrets ou le mari suspect. J'ai apprécié qu'ils ne soient pas monochromes et qu'on les méprise pour, ensuite, se surprendre à essayer de leur trouver des circonstances atténuantes. Hypocrites, fuyants, pathétiques ou lâches, à l'image d'une déchéance humaine qu'on se refuse à reconnaître. La noirceur fascine, à condition qu'elle reste chez les autres.

J'ai vogué de page en page comme sur l'une de ces rivières, en apparence paisible, tout comme cette ville de Nogaro, mais qui égrènent, une à une, les pièces du puzzle.

L'autrice maîtrise l'art de ne rien révéler, tout en disant exactement ce qu'il faut. On grince des dents, on enrage et puis, on comprend.

J'ai apprécié l'évolution du personnage, balloté entre les traumatismes de l'enfance et sa vie d'adulte cynique, englué dans un mariage qui s'effiloche.

Il paraîtrait que Yasmina Behagle travaille sur un second tome relatant la suite des aventures de Robin. Ma foi, il se peut que je passe une tête, le moment venu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anaisdu02300 2021-09-01T15:57:29+02:00
Argent

Chronique complète sur instagram : Naissbookmoon

Afficher en entier
Commentaire ajouté par readerotter 2021-08-24T14:01:41+02:00
Or

Auteur parisien, Robin peine dans son métier. Et voilà son couple à la dérive, quoi de mieux qu’un séjour chez môman ! En route pour le fin fond de la France. Bienvenu dans ce genre de village où tout le monde connait tout de tout le monde.

Pourtant attendez, où est Noor ? Noor l’amour de jeunesse de Robin, Noor la policière au grand cœur pour les enfants ? Et son mari là, il a pas l’air un peu suspect lui ? Ou son collège là ? Non mais attends, pourquoi cet écrivain revient juste à ce moment-là ?

Yasmina nous emmène dans une enquête pas policière du tout, corrélée de problème de couple, alimentée par les cancans du village et menée par un auteur à la dérive ne sachant pas où il en est. Cela sonne complexe non ? Et pourtant, tout est limpide mais pas trop d’un coup, sinon c’est pas drôle !

Un point que j’ai particulièrement apprécié est le fait que tout n’est pas toujours centré autour de cette affaire. Monsieur Robin Vallard a quand même toujours une vie privée et cela fait plaisir ! En plus, on passe gentiment à côté du cliché : je réalise mon enquête et en plus je tombe éperdument amoureux ! Alléluia !

Si on parlait un peu de la structure de ce roman ? Déjà, je me suis retrouvée sur le coup dès le 1er chapitre. Autant qu’on se le dise, SUR LE CUL QUE JE ME SUIS RETROUVEE LA ! Tu commences tranquille l’histoire et puis la pafff, on te retourne le cerveau La plume en elle-même est dynamique et fluide. Elle est aussi assez jeune, je n’ai pas vraiment ressenti de longueurs, ce qui est rare dans les policiers-thrillers pour moi ! Cependant, j’aurais aimé que la problématique de Robin soit un peu plus exploitée. Son passé, pourtant traumatique, est resté un peu flou. Cependant, j’ai aimé le fait que des problématiques sociétales soient traitées dans le roman. Et oui, j’ai parlé au pluriel, plusieurs problématiques sont traitées. Tout n’est pas sujet unique, tous s’emmêle et le roman le met bien en évidence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cindyg 2021-08-18T11:43:32+02:00
Or

Tout d’abord un grand merci à Yasmina de m’avoir envoyé un exemplaire de son roman que j'ai beaucoup apprécié.

J’ai été déconcerté à prime abord, par l’incipit car je n’ai pas compris tout de suite qu’il s’agissait en fait d’une mise en abyme du roman de Robin, le personnage principal. C’est un peu ce qui m’a fait tarder à entrer dans le récit, mais ensuite tout s’enchaine.

Le déroulement de l’intrigue revêt parfois quelques longueurs mais je les ai apprécié car elles permettent de recontextualiser les personnages et de traiter également de sujets sociétaux actuels sur lesquels le lecteur DOIT s’arrêter (viol, inceste, discrimination …)

Le récit en lui-même m’a surprise car je ne m’attendais pas forcément à ce genre, et j’ai beaucoup apprécié car au-delà d’un « simple » polar ou cosy mystery, tel qu’il est qualifié, le roman marque en profondeur la psychologie des personnages qui l’anime et nous peint un tableau réaliste de ce qui s’y passe.

J’ai beaucoup aimé le style de Yasmina, très fluide et sans chichi avec en plus quelques touchent d’humour noir bien placé. Parfois j’avais l’impression d’être au théâtre et de voir la pièce se dérouler devant moi et généralement quand les personnages et les lieux prennent vie, c’est que je suis embarquée.

Le personnage de Nour est touchant et ce bien au-delà de la compassion qu’on peut avoir envers elle à cause de son passé. Elle est une femme combative et indépendante à l’image de son tatouage (je n’en dirai pas plus, à vous de le découvrir).

Et petit bonus, mais non des moindres, j'adore la couverture !!! Alors oui je sais on ne juge pas un livre à sa couverture mais lorsqu'elle est belle et bien il faut le dire !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maureenettebook17 2021-08-15T11:42:03+02:00
Argent

Merci Yasmina pour cette belle découverte, j'ai passé un très bon moment lecture.

.

.

Après un début un peu long, on rentre en plein cœur d'un thriller surprenant et captivant. L'auteure sait nous emmener là où on ne s'y attend pas.

On se prend au jeu, on enquête nous aussi... Quand on pense avoir trouver et bien non paf surprise on c'est trompé (ou alors c'est juste moi qui suis nul en tant qu'enquetrice...)

Les personnages ressemblent à monsieur et madame tout le monde, ce qui permet un effet réaliste de la situation tout en étant de la fiction.

Le seul petit bémol pour moi c'est la plume que je trouve un peu strict, il m'a manqué de la fluidité (ça reste mon ressenti personnel)

En tout cas, les fans et amateurs de thriller/policier vous passerai un excellent moment si vous osez venir enquêté vous aussi ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maureen_lit_des_livres 2021-08-10T15:05:40+02:00
Bronze

Enquête sous forme de remise en question dans le fin fond de la France...

Ici nous faisons la connaissance de Robin, un auteur qui après le refus de son éditeur part chez sa mère dans le Gers pour se recentrer sur lui-même, essayer de vaincre le syndrome de la page blanche mais c'est surtout sur conseil de sa femme Alice.

Arrivé sur place, une idée lui vient à l'esprit. En effet sa petite amie d'enfance Nour est portée disparue, personne ne l'a vue partir ni même être kidnappée ou quoique ce soit d'autre. Et cette disparition va le mettre sur la bonne voie pour écrire son roman. En parallèle, il se remémore les bons moments passés avec sa mère malgré un secret d'enfance pesant. Et surtout avec la meilleure amie de Nour, Lise il va essayer de trouver le moindre indice qui pourrait mettre la police sur les traces de Nour.

Entre souvenirs du passé et événements du présent, Robin va essayer d'y voir plus clair dans son couple entre 2 joints et alcool.

Je dois avouer que j'ai eu du mal à entrer dans ce roman et même à le continuer. En effet, je pense que le style du roman qui est décrit comme étant un polar qui mêle le cozy mystery et le whodunit n'est sûrement pas fait pour moi. En effet ici, il n'y a pas vraiment d'enquête à proprement parlé ce qui fait que le rythme est assez lent. Il y a beaucoup de longueurs qui ont fait que ma lecture a été assez complexe et surtout qui a été ralentie malgré les quelques réparties assez humoristiques qui permettent au récit de prendre un tournant plus léger par moment.

A contrario j'ai beaucoup aimé les personnages de ce roman, ils avaient tous quelque chose à raconter et sont typiques de la France profonde. Ils ont tous leurs démons, doivent vivre avec les préjugés des uns et des autres mais au final restent égaux à eux même.

Mais ce roman ne parle pas que de ça, il parle aussi et beaucoup de remise en question et ce point là doit être mis en avant. En effet, Robin ne sais plus trop où il en est surtout par rapport à son mariage et le fait qu'il s'éloigne lui permet d'ouvrir les yeux, et la révélation que l'auteure nous donne est vraiment cruelle pour lui. J'aurai aimé par contre en savoir un peu plus sur le secret familial qui entoure cette famille, même si à la fin nous en apprenons un peu plus, le fait qu'il puisse en parler avec sa mère ouvertement aurait été un plus mais il fallait aussi rester dans le cadre du caractère des gens de la campagne où les non-dits sont monnaie courante, où on ne parle pas forcément des sujets dits sensibles.

Par contre, ne soyez pas perdu dès les premières pages. En effet il ne s'agit pas de la trame de l'histoire mais bien d'un début de roman de Robin. J'ai moi-meme été surprise par cela.

Le gros point noir qui m'a dérangée car par prévenue à été les scènes de sexe, qui peuvent parfois être crues même si elles ne sont pas explicitement décrites mais certains mots et formules de phrases peuvent choquer certaines personnes.

La seule chose qui m'a tenue en haleine a tout de même été le dénouement de la disparition de Nour, et je dois dire que le pourquoi à été surprenant car on ne s'attend pas à cela et j'ai trouvé l'idée bien trouvée quoique très choquante.

L'auteure à vraiment de la suite dans les idées et son style d'écriture peut plaire à beaucoup de gens, malheureusement je ne fais pas trop partie de cette catégorie là.

En bref, un roman au style qui ne m'a trop convenu mais des personnages attachants et un dénouement très surprenant qui pourrait plaire aux lecteurs avides de lectures dites un peu de terroir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2021-08-05T08:24:58+02:00
Argent

Chardon Chéri est un polar qui mêle le whodunit et le cosy mystery et se déroule… dans le Gers.

Alors que son mariage ne tient plus qu’à un fil et que son éditeur attend le manuscrit de son prochain roman, Robin Vallard, jeune auteur parisien, décide de retourner dans la ville de son enfance, Nogaro dans le Gers, où vit encore sa mère. Mais la petite bourgade est en émoi : Nour, une jeune gendarme, qui n’est autre qu’une ex-petite amie de Robin, a disparu laissant mari et enfants sans nouvelle. Avide de vérité et en quête d’inspiration pour un nouveau roman, Robin se plonge dans le passé pour éclaircir le mystère de cette disparition inexplicable.

Ne vous fiez pas au premier chapitre : en le lisant, j’ai cru que je m’étais trompée de roman, qu’il n’était pas fait pour moi… Je m’imaginais déjà annonçant à l’auteure que je n’irai pas plus loin que la quinzième page… Comme entrée en matière, c’est assez unique et pimenté, je vous aurai prévenu! Mais allez donc plus loin tout de même car vous comprendrez vite… Il aurait été dommage de passer à côté de ce roman: Chardon chéri est servi par une intrigue originale et bien menée. Un jeune auteur décide d’élucider la disparition mystérieuse de son ex-petite amie, tout en projetant l’écriture d’un livre sur ce sujet. Ce retour aux sources dans la ville de son enfance ravive un passé qu’il aurait souhaité oublier. Entre la famille, les amis et les collègues de Nour, tous peuvent être de potentiels suspects.

Chardon Chéri n’est pas un roman d’action, mais le récit est dense, frénétique parfois et l’intrigue porte surtout sur l’aspect psychologique des personnages : leurs ressentis sont développés à l’extrême. L’imagination fertile de l’auteure sert autant une intrigue complexe qu’un style recherché et imagé. De par son sujet, ce roman propose une réflexion sur la création littéraire d’un auteur en proie au doute, ainsi qu’un point de vue original sur un sujet tout à fait d’actualité.

Ce fut donc une lecture déroutante, étonnante et passionnante !

Je remercie Yasmina Behagle de m’avoir proposé la lecture de ce roman en service-presse.

Afficher en entier

Date de sortie

Chardon Chéri

  • France : 2021-08-14 (Français)

Activité récente

cindyg l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-18T11:42:36+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 11
Commentaires 11
extraits 1
Evaluations 10
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode