Livres
371 333
Comms
1 288 628
Membres
251 096

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

“My love is like a candle. Carry me with you and I'll light your path. Forget me and I'll burn your fucking house down. - T-SHIRT”

Afficher en entier

“What other secrets are you hiding behind those sparkling eyes?"

He grinned. “You have my heart. That’s where I hide all my secrets.”

“Then I guess I don’t have the key.”

“Are you kidding? You forged the key.”

Afficher en entier

“I’m married to a billionaire like in all those books I read where the superrich guy falls in love with the poor chick who may not have much in the way of money but is wealthy in vivacity and sprightliness and is really into bondage?”

Afficher en entier

“Let me get this straight. You have no intention of telling me what's wrong. You don't want to talk about whatever is wrong. And you're going to let me continue to believe I've done something horrible before you'll open up. Even if, say, I restrain you? Force it out of you?"

"The only thing you are going to force out of me under the confinement of restraints is an orgasm."

Finally! "So, you'd be open to my restraining you for my own sexual pleasure?"

"Wide open."

"And, it would be something you'd enjoy?"

"Who wouldn't?”

Afficher en entier

Je me levai et m'en approchai sans rien dire, sachant pertinemment qui se tenait de l'autre côté. Je sentais les émotions qui se tordaient en lui comme les courants en spirale au centre d'une tornade. Je sentais aussi le parfum des chilis frais. J'aime tellement cet homme!

- Tu comptes me faire entrer un jour? demanda Reyes, toujours de l'autre côté.

Enfin, pas de l'autre "autre côté", juste...

- Ça dépend. Tu connais le mot de passe?

- Chili.

J'ouvris la porte en grand.

- Non d'un jalapeño! Vous êtes vraiment trop fort Batman!

- J'essaie, rétorqua-t-il, une lueur amusée dans le regard.

Afficher en entier

“In the meantime, I had to get dressed and go to work, because going to work in my pajamas was apparently the definition of unprofessional. Cookie's words. I looked it up though. She was wrong. Webster's mentioned nothing about pajamas.”

Afficher en entier

“I think senility is going to be a fairly smooth transition for me. -TRUE FACT Beep”

Afficher en entier

" - Oui ? lança-t'il avec toute l'amabilité d'un pic à glace.

- Salut, Gossett ! dis-je d'une voix aussi joyeuse que possible. Comment tu te portes ?

- Comme d'habitude.

- Ah, donc un peu sur la gauche ?

Je n'avais aucune preuve de ce que j'avançais, naturellement, mais je n'allais pas laisser passer une occasion pareille."

Afficher en entier

« Il se faisait déjà tard, mais le sommeil se dérobait à mon esprit agité. Apparemment M. Joli Cul n’avait pas ce problème, lui. Allongé sur le dos, il avait replié le bras sur son front, sa position préférée pour dormir.

Je n’allais quand même pas le laisser faire. Je m’installai donc à califourchon sur lui et entrepris de le ranimer. C’était la moindre des choses.

— Qu’est-ce que tu fabriques ? demanda-t-il sans baisser le bras.

— Massage cardiaque, répondis-je sans cesser de compter dans ma tête.

Vêtue d’un maillot de foot rouge et noir et d’un boxer sur lequel était écrit : « Permis de conduire », je m’acharnais sur lui pour lui sauver la vie, avec une détermination digne d’une secouriste chevronnée – ou d’une chèvre un peu secouée. C’est selon. »

Afficher en entier

« L’argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais c’est quand même plus confortable de pleurer sur le siège d’une Mercedes que sur la selle d’un vélo.

Mème Internet »

Afficher en entier