Livres
473 092
Membres
446 560

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Traduction : Forum Boulevard des Passions

Je déchirai l’emballage et sentis mes yeux s’écarquiller lorsque je sortis une boîte de velours bleu. Je lui jetai un regard, incapable de croire que l’attrait d’un diamant – ou, du moins, la perspective d’en avoir un – me transforme en une fille étourdie et tremblante. Après avoir mordillé ma lèvre inférieure entre mes dents, je soulevai le couvercle. Deux rouleaux de coussins de velours se trouvaient à l’intérieur. La fente formée par les coussins aurait dû contenir une bague, mais il n’y en avait pas.

Je le contemplai, bouche bée.

— Qu’est-ce que c’est que ça ? demandai-je, consternée.

— C’est une question à laquelle tu ne peux répondre que par oui ou non, fit-il, sa voix aussi riche et lisse que du caramel.

Il se rallongea, croisant les bras derrière sa tête.

— Quand j’aurai ma réponse, tu auras le reste de ton cadeau.

— C’est du chantage.

— C’est une affaire qui marche. Cela n’a aucun sens que je te donne un anneau si tu dis non. Je serai dépossédé de beaucoup de temps et d’argent. Tout ne repose que sur un tout petit mot.

Je me pelotonnai contre lui, contemplant la boîte comme si elle contenait un diamant étincelant de la taille de la Chine.

— Et si je te répondais en verlan ? Est-ce que j’aurai la bague ?

— Non.

— Mais tu parles le verlan aussi bien que moi.

— Si tu ne peux pas dire simplement oui ou non, le marché ne tient plus.

Je me relevai sur un coude.

— Oui ou non !

Dieu, que j’étais intelligente.

Afficher en entier
Extrait ajouté par toutoun 2013-12-31T16:33:16+01:00

(Traduction forum BdP)

— Si tu continues à me regarder comme ça, cela va être une interview très courte.

Son charme m’hypnotisait. Il me fallut un long moment pour extirper mon regard de lui.

— Bien, fis-je, m’éclaircissant la gorge et reprenant mon stylo et mon carnet. Bien. Donc, cela veut-il dire que je peux te poser quelques questions ?

— Tu peux tout me demander.

Bien entendu, je le pouvais. Cela ne voulait pas dire qu’il répondrait.

— Laisse-moi reformuler, fis-je, tapant le stylo contre mon menton. Cela veut-il dire que tu répondras à mes questions ?

Après un moment pensif, il me dit :

— Je répondrai à tout ce que tu me demanderas.

Impossible. Une sensation étourdie de bonheur m’envahit, de ma colonne vertébrale à chacune de mes terminaisons nerveuses. Il le sentit également et sourit derrière sa main.

— Vas-y, ajouta-t-il.

Gé-nial. Cette soirée était bien meilleure que celle d’hier où je m’étais retrouvée à fuir une dame nue brandissant un couteau et criant : ''Mort à tous les indigents !''

Sérieusement, les indigents ne sont pas si mal.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shay16 2014-12-04T00:09:58+01:00

— Chérie, je suis le fils de Satan. Je pourrais te faire chanter pour que tu donnes ton premier-né à un cirque ambulant si je le désirais.

Il marquait un point

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shay16 2014-12-04T00:11:27+01:00

— Cela n’aurait pas quelque chose à voir avec une certaine boîte que j’ai trouvée devant ma porte ce matin.

— Quoi ? fis-je, consternée. Quelle boîte ?

Atterrée, je jetai mon stylo dans mon carnet.

— Je n’ai jamais vu une boîte de ma vie.

Il m’aveugla de nouveau avec cette expression impassible. Je ne m’y étais pas attendue.

Je restai assise un moment, sidérée, avant de reprendre mes esprits.

— D’accord. Très bien. Disons qu’il y a, à titre d'hypothèse, une boîte d’une taille et d’une forme indéterminées dans les proches environs de ton seuil. Tu l’as ouverte ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode