Livres
475 939
Membres
454 519

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"Toi", dit-il, sa voix baissant d'une octave. "Je ne veux que toi, Dutch, le corps et l'âme. Je te veux là quand je me réveille le matin. Je veux tes vêtements qui traîne en travers de mon appartement et ton parfum sur ma peau."

traduction approximative.

Afficher en entier

—Quelque chose me tracasse? Je l’ignorais.

—Ton petit ami.

Je jetai un regard à sa douche, surprise.

— George? C’est juste une passade, Reyes. Ça ne mènera nulle part.

—Ton autre petit ami.

—Tu es au courant pour Duff le fantôme?

C’était du rapide. On venait à peine de commencer à se fréquenter. Et on avait gardé le secret, nous donnant rendez-vous dans des bars enfumés, dans des allées sombres.

—Non, ton autre petit ami.

Je réfléchis quelques instants.

—Donovan, le motard?

Il me manquait. Dommage que tellement de mes petits copains finissent à Mexico pour échapper à la loi. Peut-être que c’était un signe.

—Non, ton autre… Merde, combien de petits amis tu as?

— En comptant Herman, le type qui s’occupe de l’entretien de La Vidange et qui parle aux céleris?

Il me sembla presque entendre Reyes grincer des dents. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je veux dire, qui parlait encore aux céleris à notre époque?

—Oui, en comptant Herman.

—Oh, d’accord, alors.

Afficher en entier

Je couinai lorsqu’il entra dans la douche et m’attira contre son torse - celui qui avait été passé à l’aérographe -puis se pencha pour mordiller ma nuque. Une décharge électrisa ma colonne vertébrale avant que je puisse retrouver mes esprits.

— Hey, attends, m’exclamai-je en le repoussant, tu es le fils de Satan. Peut-être qu’on a besoin d’un mot d’arrêt.

Son sourire se mua en quelque chose de méchamment charmant.

—Très bien, qu’est-ce que tu dis de «Oh, mon Dieu, elle est tellement grosse»?

Afficher en entier

C'était vraiment étrange, mais dès que je disais le mot "capitaine", j'avais envie d'ajouter "Jack Sparrow".

Afficher en entier

Je commençai à parler à la seconde ou il décrocha.

-Reyes, j'ai besoin que tu retrouves ma soeur.

-Comment s'est passé le meeting ?

-Reyes Farrow, ce n'est pas le moment. J'ai besoin que tu trouves Gemma et que tu la protèges.

-OK, qu'est ce que j'ai à y gagner ?

-Quoi ? Qu'est ce que tu veux dire par «qu'est ce que tu y as a gagner» ?

-Je veux dire, qu'est ce que j'obtiens si je retrouve ta soeur et que je la protège contre tous les maux de la terre ?

-Reyes, ce n'est pas un jeu.

-Et je ne joue pas. Je te pose une question.

-Oh, mon Dieu. Je n'en sais rien. Qu'est ce que tu veux ?

-Toi, répondit-il, sa voix baissant d'une octave. Je te veux, Dutch, corps et âme. Je te veux dans mon lit tous les soirs. Je veux te retrouver allongée contre moi quand je me réveille au matin. Je veux que tes fringues traînent dans mon appartement et avoir ton odeur sur la peau.

Est-ce qu'il me demandait de m'engager ? Ce n'était sûrement pas le moment de négocier la place dans les tiroirs.

-Très bien. Je suis à toi. Corps et âme.

Je fis un écart pour dépasser une Pinto rouge avec un poulailler sur le toit. Oncle Bon ne plaisantait pas.

-Je suis sérieux.

-Moi aussi.

Je pris une profonde inspiration. Peu importait la manière dont il l'avait obtenu, il l'aurait. S'il voulait que je m'engage, j'allais m'engager. Je lui aurais donné mon ovaire gauche si ça l'avait fait se dématérialisation pour retrouver ma soeur.

-Je suis sérieuse. Je suis a toi. (Ces mots causèrent un fourmillement au creux de mon ventre. ) j'ai toujours été a toi.

Afficher en entier

-Et comment suggères-tu que je les arrête ?

-Tu es le fils de Satan. Tu trouveras un truc.

-Contre quelque chose.

-Tu m'as déjà. Je suis à sec, mon pote.

-tu dois me faire un striptease.

-Maintenant ?

-Ce soir.

-C'est quoi cette obsession qu'ont les hommes pour les stripteases ?

-Je n'en ai aucune idée, fit-il d'un ton pince-sans-rire.

-Ok je te ferais un striptease. Je te chanterai La Cucaracha en do mineur.

Afficher en entier

Je retournai à mes basses besognes et remarquai un post-il sur le bar. Celui qu'il tenait dans les mains. Ce type aimait vraiment les post-it. Je lus ce qu'il y avait écrit, y réfléchis, essayai de comprendre la vraie signification, son message caché, puis lu une nouvelle fois avant de me tourner en direction de la cuisine et de crier :

–T'épouser ?

Afficher en entier

Cookie à Charley

"Je tiens à ce que tu saches que je vais manquer un marathon Supernaturel, dit Cookie le matin suivant lorsqu'elle vint prendre le café.

_C'est dans l'intérêt de tous, Cook. Quatre experts sur cinq l'affirment: se rincer l’œil n'est rien face à des cours sur la sécurité en matière d'armes à feu.

_Est-ce qu'ils ont vu les frères Winchester? L’existence de Sammy et Dean prouve que Dieu existe et que c'est une femme.

J'éclatais de rire. Mais elle n'avait pas tort."

Afficher en entier

Mon but, dans la vie, c'est qu'on donne mon nom à une maladie mentale.

TEE-SHIRT

Afficher en entier

Charley à Garett

"Un type dans un 4x4 a essayé de me tuer.

_C'est bizarre.

_Pourquoi?

_Parce que le gars que j'ai engagé ne conduit pas de 4x4.

_C'est bizarre, en effet."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode