Livres
421 067
Membres
337 196

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par Jenna95 2013-09-10T13:25:39+02:00

Je, soussigné Willy Wonka, ai décidé de permettre à cinq enfants – cinq et pas plus, retenez-le bien – de visiter ma chocolaterie cette année.

Ces cinq élus feront le tour de l’établissement, pilotés par moi-même, et seront initiés à tous ses secrets, à toute sa magie. Puis, en fin de tournée, tous auront droit à un cadeau spécial : il leur sera fait don d’une quantité de chocolats et de bonbons qui devra suffire jusqu’à la fin de leurs jours ! Enfants, cherchez bien vos tickets d’or ! Cinq tickets d’or ont été imprimés sur papier d’or, et ces cinq tickets d’or sont cachés dans le papier d’emballage ordinaire de cinq bâtons ordinaires de chocolat. Ces cinq bâtons seront trouvables n’importe où – dans n’importe quelle boutique de n’importe quelle rue, dans n’importe quelle ville de n’importe quel pays du monde – partout où sont vendues les confiseries Wonka. Et les cinq heureux gagnants de ces cinq tickets d’or seront les seuls à pouvoir visiter ma chocolaterie, eux seuls verront comment elle se présente maintenant à l’intérieur !

Bonne chance à tous et bon courage !

Signé Willy Wonka.

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par Lau97 2016-10-04T22:13:26+02:00

« [...] Oui, ils lisaient, ces chers enfants,

Des contes, des vers et des romans,

Oui, ils dévoraient par milliers

Les gros volumes familiers !

Des fées, des rois et des reines

Faisant la chasse à la baleine

Des sorcières et des dragons,

Des vaisseaux explorant les fonds

Des mers du Sud. Pirates, sauvages

Défilaient sur les rayonnages

Des cannibales en délire

Dansant autour d’une poêle à frire…

Oh ! Dieu ! Qu’il était beau le temps,

Le temps des livres passionnants !

Et c’est pourquoi nous vous prions

D’extirper vos télévisions

Pour les remplacer par des livres

Pleins de merveilles, de joie de vivre ! »

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par wizbiz06 2012-04-13T14:56:17+02:00

Deux fois par jour, sur le chemin de l’école, puis au retour, le petit Charlie Bucket passait devant les portes de la chocolaterie. Et, chaque fois, il se mettait à marcher très très lentement, le nez en l’air, pour mieux respirer cette délicieuse odeur de chocolat qui flottait autour de lui. Oh ! comme il aimait cette odeur 

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par clary-bouquineuse 2015-04-24T18:25:36+02:00

— Maman ! cria soudain Veruca Salt, je veux un écureuil, c’est décidé ! Achète-moi un de ces écureuils !

— Ne dis pas de sottises, ma chérie, dit Mrs. Sait. Ils sont tous à Mr. Wonka.

— Je m’en moque ! hurla Veruca. J’en veux un. Je n’ai à la maison que deux chiens, quatre chats, six petits lapins, deux perruches, trois canaris, un perroquet vert, une tortue, un bocal plein de poissons rouges, une cage pleine de souris blanches et un vieux hamster complètement gaga ! Je veux un écureuil !

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:46:54+01:00

- Il mange tant de bâtons de chocolat par jour qu'il aurait été presque impossible qu'il n'en trouvât pas. Manger, c'est son dada, que voulez-vous ? C'est tout ce qui l'intéresse. Après tout, ça vaut mieux que d'être un blouson noir et de passer son temps à tirer des coups de pistolet, n'est-ce pas ? Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il ne mangerait certainement pas autant si son organisme ne le réclamait pas, qu'en pensez-vous ? Il lui faut des vitamines, à ce petit. Comme ce sera émouvant pour lui de visiter la merveilleuse chocolaterie Wonka ! Nous sommes très fiers de lui !

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:46:36+01:00

Les doigts du vieil homme tremblaient épouvantablement lorsqu'il maniait avec maladresse le bâton de chocolat. " C'est sans espoir, vraiment, chuchota-t-il avec un petit rire nerveux. Tu sais que c'est sans espoir, n'est-ce pas ?

- Oui, dit Charlie. Je le sais. "

Ils échangèrent un regard. Puis tous deux se mirent à rire nerveusement.

" Remarque, dit grand-papa Joe, il y a quand même une toute petite chance que ce soit le bon, tu es bien d'accord ?

- Oui, dit Charlie. Bien sûr. Pourquoi ne l'ouvres-tu pas, grand-papa ?

- Chaque chose en son temps, mon garçon, chaque chose en son temps. Par quel bout dois-je commencer ? Qu'en penses-tu ?

- Celui-là. Celui qui est plus près de toi. Ne déchire qu'un tout petit bout. Comme ça on ne verra encore rien.

- Comme ça ? dit le vieillard.

- Oui. Maintenant, un tout petit peu plus.

- Finis-le, dit grand-papa Joe. Je suis trop énervé.

- Non, grand-papa. C'est à toi de le finir.

- Très bien. J'y vais. " Il arracha l'enveloppe. Tous deux ouvrirent de grands yeux. Ce qu'ils virent était un bâton de chocolat. Rien de plus.

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:46:13+01:00

À présent, dans tout le pays, que dis-je, dans le monde entier, c'était la ruée vers les bâtons de chocolat. Tout le monde cherchait avec frénésie les précieux tickets qui restaient à trouver. [...] En Angleterre, un illustre savant, le professeur Foulbody, inventa une machine capable de dire, sans déchirer le papier, s'il y avait, oui ou non, un ticket d'or dans un bâton de chocolat. Cette machine avait un bras mécanique qui sortait avec une force infernale pour saisir sur-le-champ tout ce qui contenait le moindre gramme d'or. Pendant un moment, on crut y voir une solution. Mais, par malheur, alors que le professeur présentait sa machine au public, au rayon chocolat d'un grand magasin, le bras mécanique sortit et arracha le plombage d'or de la molaire d'une duchesse qui se trouvait là par hasard. Il y eut une très vilaine scène, et la machine fut mise en pièce par la foule.

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:45:56+01:00

- Et ce n'est pas tout, dit grand-papa Joe. Il se pencha plus près de Charlie et baissa la voix pour chuchoter confidentiellement : Personne... n'en... sort... jamais !

- Mais d'où ? demanda Charlie.

- Et... personne... n'y... entre... jamais !

- Où ça ? cria Charlie.

- Je parle de la chocolaterie Wonka, voyons !

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:45:19+01:00

Bien qu'elle soit insupportable,

Elle n'est qu'à moitié coupable.

Et c'est pourquoi, à voix haute,

On vous demande : À qui la faute ?

Car — et c'est loin d'être un problème,

On ne se gâte pas soi-même.

Qui donc a fait de Veruca

Le petit monstre que voilà ?

Hélas, hélas ! Ne cherchez pas !

Ils sont tout près, les scélérats !

Ah ! C'est bien triste à dire, vraiment.

Ils ont nom PAPA et MAMAN.

Afficher en entier
Extrait de Charlie et la chocolaterie ajouté par NikyLivre 2014-02-02T03:44:56+01:00

Le premier des commandements,

En ce qui concerne les enfants,

Est celui-ci : éloignez-les

De votre poste de télé.

Ou mieux — n'installez pas du tout

Ce machin idiot chez vous.

Dans presque toutes les maisons

On les a vus en pâmoison,

Vautrés devant leur appareil,

On n'a jamais rien vu de pareil.

Les yeux leur sortaient de la tête

(Y en avait plein sur la carpette)

Transis, absents, les yeux en boules,

Devant ce poste qui les saoule,

Les bourre à longueur de journée

De nourriture insensées.

Vrai, ils se tiennent bien tranquilles,

Ils ne font pas les imbéciles,

Ne touchant rien, ne cassant rien,

Ne poussant pas de cris d'Indiens,

En un mot, ils vous fichent la paix,

Étant bien sages, cela est vrai.

Mais savez-vous, mes chers adultes

Ce qu'il a de ravageant, ce culte ?

Utile ? Louable ? Pas question !

Ça vous tue l'imagination !

Ça vous colmate les méninges

Ça vous transforme en petits singes,

En pantins et en abrutis

Sans fantaisie et sans esprit,

En ramollis, en automates

Avec des têtes comme des patates !

" D'accord ! nous direz-vous, d'accord,

Mais quel sera alors le sort

De nos petits ainsi frustrés ?

Que trouver pour les amuser ? "

Justement, là est la question.

Le monstre appelé télévision,

Si on a bonne mémoire

N'a pas toujours été notoire !

Que faisiez-vous, étant petits

Pour vitaminer l'esprit ?

C'est oublié ? Faut-il le dire

Tout haut ? LES... ENFANTS... SAVAIENT... LIRE !

Oui, ils lisaient, ces chers enfants,

Des contes, des vers et des romans,

Oui, ils dévoraient par milliers

Les gros volumes familiers !

Des fées, des rois et des reines

Faisant la chasse à la baleine

Des sorcières et des dragons,

Des vaisseaux explorant les fonds

Des mers du Sud. Pirates, sauvages

Défilaient sur les rayonnages,

Des cannibales en délire

Dansant autour d'une poêle à frire...

Oh ! Dieu ! Qu'il était beau le temps,

Le temps des livres passionnants !

Et c'est pourquoi nous vous prions

D'extirper vos télévisions

Pour les remplacer par des livres

Pleins de merveilles, de joie de vivre !

Ils oublieront, en s'y plongeant

Les insanités de l'écran !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode