Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de charly09 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Agatha Raisin enquête, Tome 13 : Chantage au presbytère Agatha Raisin enquête, Tome 13 : Chantage au presbytère
M. C. Beaton   
Je découvre Agatha Raisin avec cet épisode. Une lecture distrayante, certes, mais rien de transcendant : un petit moment de lecture qui s'oublie aussitôt le livre fermé, mais un petit moment sympa quand même.
Ma déception vient aussi sans doute de cette habitude qu'ont les éditeurs de vouloir à tout prix transformer toute enquête amateur menée dans la campagne anglaise en un remake de Miss Marple. Du coup, on attend un champagne millésimé... et on boit un petit mousseux bien ordinaire. C'est pas qu'il soit mauvais, ce mousseux. C'est juste qu'il ne joue pas dans la même catégorie!
Cela dit... je compte bien lire un ou deux autres volumes... parce qu'elle est marrante quand même cette Agatha, et que la campagne anglaise, on dira ce qu'on voudra, ça nourrit bien nos fantasmes!

par charly09
Highland fling Highland fling
Nancy Mitford   
Quel bonheur de retrouver cette société imbue d'elle-même et de ses privilèges, bien que possédant peu de moyens.
Une critique mordante et une atmosphère plutôt amusante sont les ingrédients principaux de cette histoire.

par Laumie
Cessons de ruiner notre sol ! Cessons de ruiner notre sol !
Frédéric Denhez   
L'équivalent d'un studio: voici la surface de terres fertiles dont la France est amputée chaque seconde, sous la pression du macadam, des zones pavillonnaires et des hypermarchés dont notre pays est champion. Comment une telle situation est-elle possible, alors que nous peinons déjà à nourrir une population mondiale en pleine explosion ?
C'est pour le savoir que Frédéric Denhez a mené cette enquête corrosive, sillonnant le territoire, sondant les agriculteurs « conventionnels » ou convertis au bio, les maires, les chercheurs, etc. Et ce qu'il a découvert glace le sang: non content de se raréfier, le sol ne parvient plus à assurer les services qui le rendent inestimable. Nivelé, démembré, laissé à nu, labouré en profondeur, soumis à d'inquiétants polluants et à la spéculation... la dégradation de ce bien commun millénaire, garant de notre alimentation et de nos paysages, appelle à une profonde révolution des mentalités.
Empêcheur de penser en rond, l'auteur propose une série de solution à adopter d'urgence, tout en revenant sur un bon nombre d'idées reçues comme l'intérêt du tout bio, les bienfaits du « zéro carbone », etc. Un livre choc, au confluent des maux qui affligent notre société.

par charly09
Une saison à Longbourn Une saison à Longbourn
Jo Baker   
Un petit roman bien agréable à lire, on se laisse prendre au jeu, mais rien d'impérissable. En revanche, je trouve que l'auteur passe un peu à côté de son projet, tel que je l'avais perçu tout au moins: pour moi, c'était une relecture d' "Orgueil et Préjugés", du point de vue de la domesticité.
Or, ce sont des récits parfaitement indépendants: l'arrière-fond existe, certes, mais au final, c'est un prétexte; nous avons là un roman -sympathique- qui aurait pu se passer dans la cuisine de n'importe quelle nobliau de l'époque. Joe Baker n'utilise pas vraiment les caractères dessinés par Jane Austen, et ça m'a un peu déçue.

par charly09
Les vies parallèles de Greta Wells Les vies parallèles de Greta Wells
Andrew Sean Greer   
https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/10/15/les-vies-paralleles-de-greta-wells-andrew-sean-greer/

La première fois que j’ai vu ce livre en librairie, j’ai de suite été attirée par la couverture avec les trois portants ayant chacun une tenue d’époques différentes. Je ne connaissais pas l’auteur mais la quatrième de couverture m’a donné envie de lire ce roman. J’ai d’ailleurs été agréablement surprise par cette histoire !

C’est en 1985 que nous faisons la connaissance de Greta Wells, une jeune trentenaire. Suite au décès de son frère jumeau Félix, qui était séropositif et sa rupture avec Nathan, dont la relation a duré dix ans, Greta sombre dans une profonde dépression. Après plusieurs traitements qui se sont révélés inefficaces face à son mal être, la jeune femme accepte en dernier recours, de procéder à des séances de convulsivothérapie ou plus communément appelée électrochocs. Bien que le médecin l’ait mis en garde quant à d’éventuels effets secondaires, Greta était loin de se douter que ces séances la transporteraient tour à tour dans le corps de deux versions différentes d’elle-même, l’une en 1918 et l’autre en 1945. Que ce soit dans une époque où Félix est toujours vivant ou bien dans celle où elle est mariée à Nathan et mère de famille, Greta devra faire un choix à la fin de son traitement et qui pourrait bien changer sa vie !

J’ai été totalement transportée par l’intrigue qui se révèle très prenante. Le sujet traité par l’auteur n’est pas, à proprement parlé, inédit dans la littérature mais, il a ici été développé de manière intelligente et assez originale. Il s’agit davantage d’un voyage de l’âme et de l’esprit que celui de l’enveloppe corporel, ce qui apporte un certain coté philosophique à l’ensemble. De plus, l’auteur nous offre un aperçu de la société d’un New York à différentes époques : de la Première Guerre mondiale à la Deuxième Guerre mondiale, en passant par les années 80. J’ai vraiment apprécié d’avoir ces quelques notions historiques et leurs répercussions sur l’existence de chaque personnage J’ai d’ailleurs trouvé intéressant, la manière dont l’auteur démontre l’influence de notre environnement sur nos choix de vie. Si nous étions nés à une époque différente, aurions-nous agi différemment? Notre personnalité est-elle conditionnée par la société dans laquelle nous évoluons? Tant de questions qui vont faire réfléchir Greta sur le genre d’existence qu’elle veut mener à la fin de son traitement.

Outre le voyage dans le temps, l’auteur aborde des thèmes important et qui, me semble-t-il, sont toujours d’actualité, à savoir la condition de la femme dans la société, la guerre et et ce qu’elle engendre et l’homosexualité. Que l’on soit en 1918, en 1945, en 1985 ou encore à notre époque, ces sujets continuent de nous faire écho et de créer la polémique, même si certaines choses ont évolué avec le temps.

Greta est un personnage attachant, qui m’a vraiment émue. Sa souffrance est palpable mais elle essaye tant bien que mal de se remettre sur pied après les coups durs qu’elle a subi. J’ai bien aimé son évolution au fil des chapitres et en particulier son développement personnel. Les autres personnages qui gravitent autour d’elle sont tout aussi intéressants, en particulier sa tante Ruth, une extravagante dame qui m’a beaucoup amusée qu’importe sa version. Par contre, j’aurai aimé avoir les points de vue des deux autres Greta lorsqu’elles se retrouvaient elles-mêmes dans une époque qui n’était pas la leur.

En bref, les vies parallèles de Greta Wells est un roman touchant, tout en douceur et riche en émotions. Andrew Sean Greer a un style simple mais une plume fluide et captivante. Il nous présente un livre qui prête à réflexion sur notre propre existence et il serait, ainsi, bon de vous demander ceci : quand vous étiez petits, c’est cet homme ou cette femme que vous rêviez de devenir ?
L'Arbre d'Halloween L'Arbre d'Halloween
Ray Bradbury   
J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette nouvelle. Un ou deux bons passages, intéressant parce qu'il rappelle le sens de la fête d'Halloween en mettant les différentes traditions en perspectives, mais sur le plan du récit, je n'ai pas réussi à accrocher.
Les personnages ne m'ont pas intéressé, et j'ai eu le sentiment que le conte n'était qu'un prétexte, finalement. Un peu le sentiment d'un exercice, plus que du conte initiatique qu'il se promettait d'être.

par charly09
L'invité du soir L'invité du soir
Fiona McFarlane   
Un livre attachant, effectivement. Mais qui laisse peut-être un peu sur sa faim... [spoiler]disons que la mention de thriller supposait peut-être une montée en puissance du récit jusqu'à sa résolution, alors qu'on reste au bout du compte sur une fin à la fois ouverte et évidente.[/spoiler]

Il y a quelque chose d'inabouti, qu'on peut comprendre pourtant comme une adhésion au personnage principal dont on épouse, tout au long du récit, un point de vue défaillant?

A ce titre, c'est intéressant. Plaisant à lire. Curieux.
Mais il ne restera sans doute pas gravé dans ma mémoire...

par charly09
Replay Replay
Ken Grimwood   
Une histoire géniale et facile à lire. Un suspense intense au début, puis par la suite. Sommes nous acteurs ou seulement spectateurs du cours des choses malgré nos efforts? Excellent livre.
On se demande effectivement ce qu'on ferait, je me suis demandé si je ne devais pas m'intéresser d'avantage aux grands évènements, au cas où une telle histoire m'arriverait, afin de parier dessus. :)

par Titouan
Dans les replis du temps Dans les replis du temps
Kate Atkinson   
Formidable auteur que Kate Atkinson! Ce roman est le deuxième que je lis et j'y ai trouvé autant de plaisir que dans "Les coulisses du musée".
Les histoires de famille racontées de cette façon sont passionnantes, tristes parfois mais souvent très drôles! Et, après tout si c'était vrai qu'il existe plusieurs mondes parallèles dans lesquels nous vivons chaque fois une vie différente, ou bien, comme Isobel, que nous ayons la faculté de voyager dans le temps?

par Palmyre
Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L'Ombre du vent
Carlos Ruiz Zafón   
N'ayant plus vraiment une nature très sensible depuis quelques années, je ne pleure plus, et j'ai rarement les larmes aux yeux. La première et seule fois où je me souviens avoir pleuré pour un livre, c'était quand j'avais 13 ans, en lisant Harry Potter 2, et en apprenant la réalité du monde.
Mais pour ce livre-ci, ce fut très différent de tous ceux que j'ai lu entretemps. Dans les cent premières pages, j'ai eu les larmes aux yeux - ou du moins la gorge serrée - deux fois. Une fois de tristesse, et une fois de joie. Et de nombreuses fois par la suite de ma lecture, je me suis surpris à sourire naturellement - pas un rire du à l'humour, ou à une blague, mais un sourire qui me faisait un instant me sentir bien. Vraiment bien.
Ce n'est probablement donc pas un mensonge que j'ai lu, plusieurs fois, avant de commencer la lecture de l'Ombre du Vent, qui parlait de magie et de beauté. Car j'ai vraiment eu l'impression de lire un livre nouveau, de découvrir à quel point l'emprise de certains autres romans, ou l'abandon qui pouvait s'en suivre, était léger comparé aux sentiments que m'ont procurés celui-ci.

L'histoire se présente comme le récit d'un jeune garçon qui va, à partir d'un coup de foudre pour un livre, chercher à percer les mystères et secrets de l'auteur qui semblent se dresser sur sa route, comme des portes fermées, ou des poupées russes, ainsi qu'il est dit dans le quatrième de couverture. Je ne me souviens pas avoir déjà lu d'adaptation de l'espagnol, donc je ne saurais dire si le style est du au talent de l'auteur, ou s'il est inérent à la langue traduite, mais c'est un vrai régal, sans que ce soit simple pour autant. C'est toujours plein de poésie, de beauté, tout en gardant sa part de noirceur et de ténèbres lorsque l'histoire s'y prête. Seule chose que j'ai pu lui reprocher, c'est évidemment l'histoire, si nette, précise et parfaite, tellement bien huilée et dont l'éclat de la magie dissimule les accrocs de la réalité et lisse le tout. ça lui enlève de la crédibilité. Mais d'un autre côté, son caractère magique et envoutant surpasse ce détail, et on la prend pour ce qu'elle est : un conte, une aventure palpitante où on n'est toujours surpris, ou on rit, on pleure, et on a peur. Vraiment une réussite, donc. A lire.