Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de charly09 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Une vie après l'autre Une vie après l'autre
Kate Atkinson   
Franchement quelle déception se livre!
Je me suis complément perdu impossible à suivre les pages de mon roman !
J'ai vraiment essayé mais sans résultat.
Passez votre chemin.

Les moissons du futur : Comment l'agroécologie peut nourrir le monde Les moissons du futur : Comment l'agroécologie peut nourrir le monde
Marie-Monique Robin   
« Si on supprime les pesticides, la production agricole chutera de 40 % et on ne pourra pas nourrir le monde. » Prononcée par le patron de l’industrie agroalimentaire française, dans une émission télévisée, cette affirmation est répétée à l’envi par les promoteurs privés ou publics de l’agriculture industrielle. De son côté, après les émeutes de la faim qui ont secoué la planète depuis 2007, Olivier de Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations Unies, affirme qu’il faut « changer de paradigme », car « l’agriculture est en train de créer les conditions de sa propre perte ». Pour lui, « seule l’agroécologie peut relever le défi de la faim et répondre aux besoins d’une population croissante », ainsi qu’il l’a déclaré, le 8 mars 2011 devant le Conseil des droits de l’homme à Genève. D’après la FAO, il faudra augmenter la production agricole de 70 %, pour pouvoir nourrir les 9 milliards d’habitants que comptera le monde en 2050. Comment y parvenir ? C’est à cette question que tente de répondre Marie-Monique Robin, en menant l’enquête sur quatre continents (Afrique, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Europe). S’appuyant sur les témoignages d’experts (scientifiques et représentants d’organismes internationaux) mais aussi de nombreux agriculteurs, elle dresse le bilan du modèle agro-industriel qui, après un demi siècle, n’est pas parvenu à nourrir le monde, tandis qu’il participait largement au réchauffement climatique, épuisait les sols, les ressources en eau et la biodiversité, et poussait vers les bidonvilles des millions de paysans. Elle montre que, pratiquée sur des exploitations à hauteur d’homme, l’agroécologie peut être hautement efficace d’un point de vue agronomique et économique et qu’elle représente un modèle d’avenir productif et durable. Du Mexique au Japon, en passant par le Malawi, le Kenya, le Sénégal, les États-Unis et plusieurs pays européens, son enquête montre que « l’on peut faire autrement » pour résoudre la question alimentaire en respectant l’environnement et les ressources naturelles, à condition de revoir de fond en comble le système de distribution des aliments et de redonner aux paysans un rôle clé dans cette évolution indispensable à la survie de l’humanité.

par Dynerval
Mary Poppins, la Maison d'à côté Mary Poppins, la Maison d'à côté
Pamela Lyndon Travers   
J'ai redécouvert Mary Poppins avec cette nouvelle édition et ces deux histoires. C'est toujours aussi décalé mais c'est ce pourquoi on aime Mary Poppins. J'ai passé un bon moment à le lire. Et cette édition est juste, superbe avec les illustrations qui s'accordent parfaitement. Ça apporte une touche de folie en plus et ça m'a fait apprécier les deux histoires d'autant plus.
La Vie secrète des arbres La Vie secrète des arbres
Peter Wohlleben   
Un livre instructif et addictif qu"on a du mal à lâcher !! on y apprend que les arbres ne sont pas seulement et en aucune façon des choses inanimées mais plutôt des êtres vivants et sociaux avec un langage particulièrement bien développé pour communiquer entre eux et se prémunir des attaques diverses ...Les plus forts d'une même espèce n'hésitent pas à venir en aide aux plus faibles , leur apportant nourriture et réconfort , par contre la lutte est impitoyable face aux concurrent , avec comme seul objectif , l'accès à la lumière et donc à la vie..Ils ont adopté diverses stratégies pour survivre aux aléas climatiques , aux prédateurs...et gardent "en mémoire" certains événements (par exemple si une année ils n'ont pas été assez prévoyant vis à vis d"un possible manque d'eau , l'année d"après ils feront plus attention et économiseront en conséquence) . Et l'homme s'il veut préserver son environnement doit revoir sa façon de traiter ces êtres remarquables , dont il nous reste beaucoup à apprendre!!!Vous ne regarderez plus les arbres de la même façon!!
Les animaux ne sont pas comestibles Les animaux ne sont pas comestibles
Martin Page   
Je suis mitigée en clôturant ce livre. J'ai trouvé certains chapitres trop "creux"; il y avait, selon moi, matière à développer et je suis donc restée sur ma faim.
Par contre, j'ai trouvé certains points abordés très intéressants. L'auteur me permet de développer mon argumentation et de mieux discuter le vegéta*isme. Je ne le recommande pas comme première lecture sur le sujet (coup de cœur pour 'No steak' de Aymeric Caron) mais il vaut la peine d'être lu.

par Sabrina-Z
Vercingétorix Vercingétorix
Jean-Louis Brunaux   
De Vercingétorix, on connaît surtout le nom, sa lutte héroïque contre Rome, sa défaite à Alésia et le récit biaisé qu’en donnera Jules César. Mais d’autres écrits et les trésors exhumés par l’archéologie invitent à le redécouvrir et, au miroir de ce destin hors du commun, à explorer des pans enfouis de l’histoire de l’ancienne Gaule. Cet adolescent arverne, fils de roi, tôt formé à la chose militaire, s’est hissé tout jeune au commandement suprême de la résistance gauloise au conquérant romain. Revers militaire qui recouvre une victoire politique – l’unification des peuples gaulois – dont il deviendra le symbole.
Cette biographie, la première qui lui est consacrée, n’entend céder ni aux hagiographies complaisantes, ni aux légendes controuvées, ni aux appropriations idéologiques. Elle retrace à nouveaux frais, à partir de sources souvent oubliées, l’itinéraire singulier de cette figure d’exception : son enfance au sein d’une lignée aristocratique ; l'éducation reçue par ses maîtres druides ; sa formation, surtout, auprès de César dont il est devenu l’otage ; la rébellion enfin où il se découvre grand leader politique et redoutable chef militaire. Une vie si brève qui aura nourri une si longue postérité.
En suivant ses pas, au fil des chapitres, c’est une nouvelle lecture de l’histoire de la civilisation et du peuple gaulois que ce livre fait découvrir ; une société en plein essor, déjà bien structurée, agitée par des assemblées remuantes et ouverte au monde, à l’ombre menaçante de l'impérialisme romain.

par EmmaB
Le monde selon Bob Le monde selon Bob
James Bowen   
Sans surprise, comme pour le premier tome, celui là aussi à été un énorme coup de coeur !
J'ai eu grand plaisir à retrouver Bob et James dans leurs vie ensemble, leurs galères et leurs joies, que d'émotions encore, du stress, de l'angoisse, de la joie, et des prises de conscience...
L'écriture est toujours aussi agréable, on rentre tout de suite dans l'histoire, j'avais vraiment l'impression d'être avec eux tout le temps, c'est génial !
Bref, je conseil fortement ce livre, ainsi que le premier ! :)
Encore carnivores demain ? Encore carnivores demain ?
Olivier Néron de Surgy    Jocelyne Porcher   
"Ne tuez plus d'animaux!" Cette requête, Pythagore la lançait déjà il y a vingt-cinq siècles.
Entre interdire des pratiques telles que la vivisection, la corrida, la chasse ou l’abattage et nous priver de bons rôtis, pour beaucoup il y a un fossé ! Pour d’autres, il faut bannir toute utilisation d’animaux, même pour se nourrir; tel est le credo du véganisme, ce courant qui prend du poil de la bête.
Pourquoi cette mode végane, alors que les humains vivent depuis si longtemps avec les animaux ? Pour endiguer notre violence, empêcher nos cancers et sauver la planète, paraît-il. On le sait, les fermes-usines génèrent maintes pollutions et souffrances. Le leitmotiv du "bien-être animal" lève pourtant le voile jeté sur les opérateurs chargés d'engraisser ou de tuer sous des contraintes toujours accrues; il peine aussi à rappeler que le véritable élevage est une relation de travail et d'affection, et que s'en passer aurait de graves conséquences sociales et environnementales.
Grâce au concours d’une douzaine d’experts, ce livre expose les problèmes et les bienfaits dont la domestication est la source, permet d’y voir clair dans la cacophonie des discours sur « l’élevage » et esquisse des scénarios de changement dans notre alimentation et dans nos relations avec les animaux pour les prochaines décennies.
Un ouvrage qui dépasse les clivages pour redonner toutes leurs "saveurs" à ces relations!

par charly09
La Châtelaine de Wildfell Hall La Châtelaine de Wildfell Hall
Anne Brontë   
Ne vous fiez surtout à la couverture qui laisse à désirer, même dans l'édition que j'ai lue, parce que ce classique anglais est juste trop bien, en tant que classique s'entend ! En général, je me tiens loin des livres qu'on appelle communément "les classiques" parce que je cherche de la fraîcheur, de l'aventure et surtout du fantastique quand je lis, mais celui-là m'a totalement convaincu. C'est vrai que j'ai dû le lire pour mes cours, mais c'est bien le seul des bouquins proposés par la prof qui était plus qu'acceptable ! Le thème central est la place de la femme dans la société victorienne. On a donc une Helen Graham qui vacille entre ses devoirs de femme et d'épouse, et ses propres aspirations. Les idéaux de cette société qui réprime la condition féminine sont assez bien représentés à travers les multiples personnages. Anne était la plus prometteuse des soeurs Bronte, la finesse de sa plume dans "the tenant of wildfell hall" montre qu'elle avait un talent monstre. Just read it (à noter que toute fois mon jugement soit altéré par la pression des examens qui approchennnttt) !!
Mange, prie, aime Mange, prie, aime
Elizabeth Gilbert   
D'un ennui mortel, je n'ai pas réussi à dépasser le début de l'Inde, pourtant j'étais pleine de bonne volonté me disant qu'avec toute cette pub autour, ça devait valoir le coup...
  • aller en page :
  • 1
  • 2