Livres
477 343
Membres
457 759

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Cette dernière lui jeta un petit pain à la tête.

Il l’attrapa, surpris.

— Elena, est-ce que tu viens de jeter du pain à la tête de l’Archange de New York ?

— J’étais d’humeur à faire voler ma plus grosse lame, mais je me suis retenue. Tu n’es pas fière de moi ? répliqua-t-elle

Afficher en entier

Le regard de Dmitri s’était adouci quand il s’était posé sur sa femme. Mais quand il reporta son attention sur Elena, ses iris noirs brillaient une fois encore d’un amusement moqueur.

— Il semblerait que le bébé qui réside à la Tour soit devenu un bambin.

— Un jour, je vais t’arracher le cœur, le faire cuire dans de la sauce piquante puis en nourrir les corneilles, l’avertit Elena sur le ton de la conversation. Ne t’inquiète pas, Honor, ça repoussera. Malheureusement.

Afficher en entier

— Xander.

Elena lui présenta son avant-bras.

Le jeune homme sembla surpris pendant une seconde avant de répondre en enserrant le bras tendu.

— Vous m’honorez.

Elena sourit de toutes ses dents.

— Enfin quelqu’un qui mesure ma grandeur.

Afficher en entier

Un souffle d'air dans son dos et la voix de Majda lui parvint.

- Merci, dit-elle d'une voix tremblante, mais soulagée. Je n'aurais jamais cru sortir un jour de cet enfer.

Son mari gloussa.

- Tu auras de telles histoires à raconter, mon amour.

Le cœur d'Elena fondit : même après des décennies de cauchemar, ils s'adressaient ainsi l'un à l'autre, se touchaient avec précaution. "M'appelleras-tu 'mon Elena' lorsque nous aurons passé ensemble deux mille ans et que la taille de ma collection de couteaux t'indisposera ?"

Le feu vif des ailes de Raphael effleura les siennes en passant. "D'abord, comme je serai responsable du nombre de couteaux à ta disposition pour t'en avoir offert la majorité, comment cela pourrait-il m'ennuyer ? Et ensuite, je t'appellerais toujours 'mon Elena'. " Des yeux d'un bleu vif soutinrent son regard quand il se pencha pour se saisir de Gian. "Rien dans ce monde ou dans l'autre ne changera jamais ce que tu es pour moi."

Afficher en entier

“That day, when Aodhan first woke, he told me that Remus was nothing, a worm. Aodhan had blanked him out the same way he’d done the rest of the world until he heard me in a rage, beating Remus to death.”

Illium’s voice broke. “Aodhan was worried about me. He was shattered, his body and soul wounded to the breaking point, and he was worried about me. That’s what brought him back to us, his worry about me. And he kicks at me because I’m worried about him now?”

_ Ce jour là, quand Aodhan s'est réveillé pour la première fois, il m'a dit que Remus n'était rien, un ver. Aodhan l'avait bloqué de la même manière qu'il avait bloqué le reste du monde jusqu'à ce qu'il m'entende, furieux, en train de tuer Remus à coup de poing.

La voix d'Illium se brisa.

_ Aodhan était inquiet pour moi. Il était brisé, son corps et son âme blessés au delà du supportable, et il était inquiet pour moi. C'est ça qui nous l'a ramené, son inquiétude pour moi. Et il s'énerve parce que je m'inquiète pour lui?

Afficher en entier

Raphael perçut son changement d’humeur et lui jeta un coup d’œil.

— Qu’est-ce qui t’amuse ?

— Et pourquoi es-tu si suspicieux ?

— Parce que les choses que tu préfères sont aiguisées et font couler le sang.

Afficher en entier

— Tu sais t’y prendre pour séduire une fille !

Un sourire dangereux.

— J’aspire à ce que mon affiliée ne s’ennuie jamais.

Afficher en entier

— Hé. (Elle serra les doigts d’Illium entre les siens, tirant légèrement dessus jusqu’à ce qu’il se retourne vers elle.) Je peux tout entendre, Campanule. Tu peux vider ton sac. (Elle sourit.) Ça ne peut pas être pire que la vie amoureuse de Ransom avant que Nyree ait pitié de lui.

Le désespoir lugubre qui s’accrochait à lui donnait l’impression qu’il vaincrait les liens de leur amitié, mais les lèvres de l’ange s’étirèrent alors légèrement. Il y porta leurs mains jointes pour déposer un baiser sur les phalanges d’Elena. Et il fut de nouveau son Campanule, beau, sauvage, au pouvoir chantant dans ses veines.

Afficher en entier

— Tes yeux sont encore plus lumineux aujourd’hui.

Elle se renfrogna.

— Je ne veux pas d’yeux lumineux. Je veux des yeux gris normaux qui me font passer inaperçue, pas des yeux argentés qui trahissent mon immortalité.

Raphael sourit.

— Dommage pour les ailes, alors.

Afficher en entier

“You’re not being seduced by the idea of luminescence?”

“The idea, yes,” Aodhan replied. “This place, no.”

“Phew. Because I’d come drag you out if you lost your mind and joined this cult. Though Illium would probably beat me to it.”

Aodhan stared at the floor. “Do you think he’s all right?”

“Jason would’ve got word to us if anything was wrong.” She went to touch a hand to his forearm, stopped herself in time. “You want to look at these paintings or shall we go in?” She figured Xander and Valerius would find them easily enough when they arrived.

“No, I am eager to see the older works.” A small smile that nonetheless lit up his face. “Illium is always teasing me about my liking for ‘moldy old relics.’” The smile faded as quickly as it had appeared.

“You two have been friends for centuries,” she reminded him. “Fights happen.”

“Not like this. Not so he wouldn’t come to see me off on a long journey.”

Elena shook her head. “You’re wrong. Sara and I didn’t talk once for three whole weeks.” It still hurt to think back to that time, to how much she’d missed her best friend, a woman who was her family by choice. “It was a stupid disagreement that dragged on, both of us too young and too proud to say sorry first—but through it all, I always knew she had my back, as she knew I had hers. Do you doubt that about Illium and you?”

“No, never.” He looked away from her, to the door in front of them. “Illium has never been so angry before. He doesn’t stay angry. Not with me.”

“But you’re angry, too,” she pointed out. “No point ignoring that or you two will just fight again. When we go back, have it out with him.” She played a blade through her fingers. “I recommend getting swords and going at it.”

Aodhan’s eyes were so difficult to read, but when he faced her again, she thought he might be laughing. “Perhaps you are right. I was . . . closed within for a long time. I think Illium has forgotten who I was before I was broken.”

Pulling at the final door with one hand, Elena found she couldn’t budge it. She waved toward Aodhan. “So remind him,” she said as he hauled it open. “But don’t forget that all the time you turned recluse, he was also growing and living his life. He’s not the same person, either.”

_ L'idée de la Luminescence ne te séduit pas, si?

_ L'idée, oui, répondit Aodhan. Cet endroit, non.

_ Ouf. Parce que je viendrai te traîner hors d'ici si tu perdais l'esprit et décidais de joindre ce culte. Même si Illium serait surement plus rapide que moi.

Aodhan fixa le sol.

_ Tu penses qu'il va bien?

_ Jason nous l'aurait fait savoir si quelque cose n'allait pas.

Elle fit mine de poser sa main sur son bras, s'arrêta à temps.

_ Est-ce que tu veux regarder ces peintures ou est-ce qu'on devrait entrer?

Elle supposait que Xander et Valerius les trouveraient assez facilement quand ils arriveraient.

_ Non, je suis impatient de voir des oeuvres plus vielles.

Un petit sourire éclaira toutefois son visage.

_ Illium est toujours en train de se moquer de moi à cause de mon amour pour de "veilles reliques moisies".

Son sourire s'effaça aussi rapidement qu'il était apparu.

_ ça fait des siècles que vous êtes amis tous les deux, lui rappela-t-elle. ça arrive de se disputer.

_ Pas comme ça. Pas au point qu'il ne vienne pas me dire au revoir avant un long voyage.

Elena secoua la tête.

_ Tu te trompes. Sara et moi n'avons pas parlé pendant trois longues semaines une fois.

C'était toujours douloureux de repenser à cette période, de repenser à combien sa meilleure amie lui avait manquée, cette femme qui était sa famille par choix.

_ C'était une dispute idiote qui s'est éternisée, on était toutes les deux trop jeunes et trops fières pour s'excuser en premier, mais pendant tout le temps qu'à duré notre dispute, j'ai toujours su qu'elle gardait mes arrières, comme je gardais les siennes. Est-ce que tu doutes de ça pour Illium et toi?

_ Non, jamais.

Il détourna le regard.

_ Illium n'a jamais été aussi en colère avant. Il ne reste pas en colère. Pas contre moi.

_ Mais tu es en colère aussi, fit-elle remarqué. Inutile de l'ignorer ou vous vous disputerez encore. Quand on sera de retour, règle ça avec lui.

Elle fit jouer une lame entre ses doigts.

_ Je recommande de trouver des épées et de vous battre.

Les yeux d'Aodhan étaient difficile à lire mais quand il se tourna à nouveau vers elle, elle pensa qu'il riait peut-être.

_ Tu as surement raison. Je m'étais... renfermé pendant longtemps. Je pense qu'Illium a oublié qui j'étais avant que je ne sois brisé.

Tirant sur la dernière porte d'une main, Elena se rendit compte qu'elle ne pouvait pas la faire bouger. Elle fit un geste à Aodhan.

_ Alors rappelle le lui, dit-elle alors qu'il ouvrait la porte en grand, mais n'oublie pas que pendant tout ce temps où tu étais reclu, il a grandi et continué à vivre. Il n'est plus la même personne non plus.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode