Livres
529 160
Membres
549 659

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Chataya : Mes envies

Chroniques des vampires, Tome 2 : Lestat le vampire Chroniques des vampires, Tome 2 : Lestat le vampire
Anne Rice   
Ce livre m'a été conseillé par quelqu'un qui en était fan. Moi j'avoue qu'il m'a parfois un peu ennuyé. Je crois que c'est la façon dont elle écrit, mais sans pouvoir en être sûr. L'histoire par contre est vraiment très bonne. On apprend comme Lestat de Lioncourt, quittant sa famille, va se rendre à Paris avec un ami, et se qui va s'y passer. Comment il va devenir un vampire, et ce que ça va impliquer pour lui et son entourage. Sa vie va se transformer, sa personnalité. Son créateur l'aura laissé avec un héritage de questionnement et de vision de la vie qui ne le lâchera pas et participera à la construction de ce qu'il va devenir. Un vampire libertin, libéré et désireux de savoir, de connaître.
Ainsi, à la recherche des anciens, il rencontrera Armand, puis Marius...
L'approche des vampires de Anne Rice est assez singulière, s'écarte de la tradition vampirique des pieux dans le coeur, des crucifix et de l'ail. Ces vampires là ont l'air plus "vrais", plus réels dans leur psychologie qui est très bien développée. On vit vraiment dans ce monde et on en apprend la complexité de cette vie, et à la fois l'anarchie qui règne dans ce qu'on pourrait croire être une société de vampires. Mais il n'en est rien, Lestat s'en aperçoit vite. Tout chez les damnés n'est qu'anarchie, incompréhension, perditude, solitude. Rien ne les unis que leur mode de vie.
Cette biographie de Lestat précède bien évidemment Entretien avec un vampire dans la chronologie, mais il a été écrit après ; il est le 2nd dans la chronique des vampires. La fin du livre fait directement lien avec la Reine des Damnés qu'il introduit.
Card Captor Sakura, Tome 2 Card Captor Sakura, Tome 2
Clamp   
Euh ce n'est que mon impression ou tous les personnages ont des tendances bizarres dans ce tome ?
[spoiler]Et par tendance j'entends attirance.
La cousine de Nadeshiko aime Nadeshiko
La meilleure amie de Sakura l'aime (encore que là j'ai un doute, peut-être est-elle un garçon en fait ? Mais qu'elle reste comme ça pour faire plaisir à sa mère. Affaire à suivre...)
Lika (une amie de Sakura) aime son professeur (qui soit dit en passant, doit bien avoir plus d'une trentaine d'années.) Il lui achète même une bague de fiançailles [coutume ou pas, elle n'est qu'en sixième et donc est loin d'avoir 16 ans aussi mature fut-elle.]
Shaolan Li qui tombe éperdument amoureux de Yukito.
Le grand frère de Sakura qui a une attitude bizarre vers la fin (mais c'est quand même le plus acceptable dans tout ce que j'ai cité) [/spoiler]
Sinon l'histoire reste mignonne et ce tome sympathique à lire. Toujours un graphisme bien réalisé. Et un Kelo au top de sa forme peluche = ]

par loana585
La Lunologie La Lunologie
Yasmin Boland   
Une lecture que j'attendais depuis un certain temps déjà !

Sur l'aspect pratique et une grande partie du roman, je suis vraiment satisfaite de cette lecture qui va me permettre de découvrir encore une fois la Lune sous tous les angles.

Je regrette simplement la longue partie sur les nouvelles intentions. Elle peut être utile lorsque nous ne sommes pas familiers avec la loi d'attraction et que l'on ne l'a pas déjà pratiquée, mais dans le cas contraire, je ne faisais que relire ce que je savais déjà.

Pour le reste, j'ai appris beaucoup de choses concernant nos Maisons dans l'Astrologie et pour déterminer ce qu'une Lune, sous un signe particulier, va avoir comme influence sur nous.

Un livre qui va se révéler plus utile lorsque je le mettrai en pratique !
V pour Vendetta V pour Vendetta
Alan Moore    David Lloyd   
Bien que le livre ne se distingue pas par sa qualité de dessin, qui reste somme toute purement représentatif et convenu, sauf en ce qui concerne les cadrages, ce personnage d'une surprenante théâtralité nous embarque dans son combat contre la totalitarisme. J'ai adoré et adhéré, V despasse son cadre il devient un symbole de la lutte contre l'oppression, de l'intellectuel cultivé et engagé mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds

par Matathias
Preacher, Intégrale 2 Preacher, Intégrale 2
Garth Ennis    Steve Dillon   
Encore une fois, j'ai adoré Preacher. Certains virages ont été pris dans ce tome qui ne me plaisaient pas trop au début, mais ils servent tous le scénario de façon intéressante. On apprend aussi des choses sur Dieu et Genesis.
J'ai hâte de lire la suite.

par Natiguane
Le Trône de fer, Intégrale 5 Le Trône de fer, Intégrale 5
George R. R. Martin   
Enfin! ça vaut le coup de le lire en anglais! (pygmallion a des pratiques qui tiennent plus du racket que de l'édition...)
Vivement le tome suivant!!
[spoiler]Tyrion se retrouve, après avoir traversé tout le continent, à la cour de Daenerys, celle ci se marie puis fuit à dos de Dragon. Jon Snow est tué par un traitre, Stannis Baratheon est annoncé mort, Cersei attend son procès et se retrouve humiliée dans tout port réal, etc...[/spoiler]

par Phael
L'Orientalisme L'Orientalisme
Edward Saïd   
E. Said décrypte le mythe Oriental généré par l'occident, alors Empire colonial dominant sur place.
L'essai n'est donc pas une apologie classique d'un Orientalisme lissé mais bien une critique construite et parfois acerbe de la vision colonialiste et biaisée de l'Orient.
j'ai adoré le livre, moi qui suis pourtant amoureux de l'orient et de son trouble reflet l'Orientalisme.

par skoundar
Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 2 : Le Magicien Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 2 : Le Magicien
Michael Scott   
second tome génial, superbe, rien à redire, à part un grand bravo pour une série comme celle là !!!

par Emeuraude
Algues vertes, l'histoire interdite Algues vertes, l'histoire interdite
Pierre Van Hove    Léraud Inès   
Concernant ce livre,

C’est une enquête sur les fameuses et « mystérieuses » algues qui envahissent les côtes bretonnes. En France, et ce depuis quelques années, tout le monde en a plus ou moins entendu parler aux informations et à la radio. Mais qui connaît vraiment cette histoire ? Que c’est-t ’il vraiment passé et qu’est-ce qui se passe encore pour que ce phénomène prenne tant d’ampleur ?

téléchargement

L’histoire et les dessins

Dès les premières planches, on est placé au cœur de l’histoire. C’est comme dans les séries policières, on atterrit sur la scène du crime, les enquêteurs arrivent et ensuite les recherches commencent. Sauf qu’ici l’arme est biologique et que les enquêteurs ne portent pas l’uniforme qu’on imagine. Le grand enquêteur c’est le lanceur d’alerte Pierre Philippe, le premier à avoir compris d’où venant le problème ainsi que le danger que peuvent représenter ses algues.

L’histoire est retracée sous la forme d’une enquête, chaque preuve et chaque écrit sont annexés. Chaque rôle est souligné, les problèmes sont posés et des questions sont soulevées. Tout est très riche.

Concernant les dessins, c’est assez surprenant pour ce genre de BD de retrouver un style assez vulgarisateur et non réaliste (enfin peut-être pas si surprenant que cela). Le trait est plaisant mais le plus marquant c’est l’usage des couleurs. Le vert tranche avec le reste des couleurs plus nuancées. Il fait tâche, toxique ou « extraterrestre » près des décors marins. D’autres scènes sont soulignées par l’urgence faisant appel à toute la signification des couleurs. C’est alarmant.

alguesverteslhistoireinterdite-inesleraud-pierrevanhove-width_1977_height_989_x_0_y_304

Mon avis

Cette BD m’a été vivement conseillé à la bibliothèque universitaire (merci) et je n’ai pas été déçu ! Une lecture assez rapide malgré des planches parfois bien chargée et une joie de retrouver les articles sources, témoignages et éléments de l’enquête à la fin du livre. Après tout, une vraie enquête et un tel sujet nécessite bien des sources.

Aussi, il est intéressant de le lire afin de comprendre l’importance de l’écologie, la souffrance des agriculteurs, la situation actuelle, celle de la politique (et la politique de l’autruche) et des lobbies mais aussi la cause des lanceurs d’alerte en France (et sûrement ailleurs). Ce serait aussi chouette de le faire sortir de son étiquette livre/BD pour écologiste et biologiste (dans le sens scientifique) et de le mettre entre de nombreuses mains. Il touche la politique, le droit, le journalisme, la science, la sociologie, les médias et un peu l’Histoire. En bref c’est une lecture très riche qui touche des sujets sensibles que j’aimerais propager/ partager à tous (et avec une vitesse de propagation supérieure à celle des algues ^^)

Pour aller plus loin




J’aimerais aussi souligner quelque chose (contre les gros boomers)

J’en ai vraiment marre d’entendre certaines idioties. Me dire que ce n’est pas parce que « je suis une ptite meuf qui étudie l’écologie, hip hip hip Greta, que je dois bassiner tout le monde avec cela ». Déjà je ne suis pas petite (faut que j’arrête de rire de tout vraiment…) mais surtout parce que je ne veux pas « bassiner » avec ce sujet. C’est un sujet que j’évite lors des repas de famille afin de déjouer les conflits pimentés, parce qu’à notre époque il faut beaucoup de mauvaise volonté pour nier les catastrophes environnementales passées, actuelles et futures. Lire des écrits sur l’environnement peut alors nous instruire et « éclairer » sur les actions à faire ou à ne pas faire pour que ça aille mieux…

Je vais être franche : si lire ceci vous soule, bye bye je ne veux pas d’ondes négatives par ici ! ?

Sinon, il y a une différence entre écologie et écologie :

Premièrement, l’écologie c’est un terme qui nous vient du grec oikos signifiant maison/ habitat et de logos signifiant science. Il est inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel et désigne la science qui étudie la dynamique des populations et des peuplements (animaux, végétaux ou microbes) et le fonctionnement des écosystèmes et des paysages (cycle de matière, flux d’énergie). C’est la science qui s’intéresse aux relations des êtres vivants entre eux et avec leur environnement. Ainsi l’écologie s’appuie sur des disciplines telles que la génétique, l’éthologie, la géologie ou encore la climatologie. Car l’écologie est une science holistique (qui s’intéresse à un phénomène/objet dans sa globalité) qui se soucie non seulement des interactions entre les éléments d’un système, mais encore de l’évolution de ces interactions en fonction des modifications apportées à leur environnement. L’objectif des écologues — encore appelés écologistes, même si le terme est devenu ambigu — est donc de déchiffrer la complexité des écosystèmes naturels. (Merci https://www.futura-sciences.com/). C’est donc une science, soit quelque chose autour duquel on peut discuter mais qui est basé sur des faits réels. A différencier de : « l’écologie politique qui est un ensemble de courants, largement diffusé depuis les années 1970, insistant sur la prise en compte des enjeux écologiques dans l’action politique et dans l’organisation sociale. » Je vous glisse un lien plus complet : https://www.cairn.info/revue-ecologie-et-politique1-2010-2-page-41.htm#

1232955-algues_vertes_11

À la suite d’études ou de certaines prises de conscience, on a tendance à « associer les deux ». Il est clair que les deux définitions du terme écologie sont effectivement liées : la doctrine se base sur la science et la science est faite par des humains ayant des idées (même en se considèrent comme apolitique ou sans opinion nos actions ont toujours un but… C’est complexe et c’est aussi un autre débat). Cependant, ce qui serait bien, c’est de comprendre que ce « mouvement » est censé venir de connaissances acquises sur les enjeux écologiques. C’est quelque chose qui nous touche tous peut-importe notre statut social, notre richesse ou que sais-je. Après, (je grossis la chose) riches comme pauvres ne vont pas vivre les conséquences de la même manière, et oui l’argent ça aide, mais une fois que les choses sont abimées c’est difficile de revenir en arrière. EN BREF. Ce que je veux dire c’est que j’en ai marre des personnes qui ferment les yeux ou parlent sans savoir. On n’est pas obligé d’être zéro déchet, végétarien, végétalien, de faire Paris Genève à pied, ou de pédaler pour faire tourner sa machine. Ce serait l’idéal pour l’empreinte carbone mais on a tous nos impératifs. Essayons juste de ne pas «ne pas aggraver la situation » et de ne pas voir de l’argent partout et sur tout. Personne n’emmènera son fric au « Ciel » / ou à sa « juste mort ». AUSSI on n’a peut-être pas tous les mêmes positions mais L’ECOLOGIE N’EST PAS UN SIMPLE TRUC A LA MODE (voilà maintenant j’arrête les majuscules). ET je vous conseille vraiment ce livre pour apprendre plein de choses !

Autres liens :
https://lescuriositesducameleon.com/2020/03/03/algues-vertes-lhistoire-interdite-de-pierre-van-hove-et-ines-leraud/
Feed, Tome 3 : Red Flag Feed, Tome 3 : Red Flag
Mira Grant   
Alors je commence mon commentaire en me demandant la même chose que d'habitude, que dire sur ce livre, que dire sur ce troisième et dernier tome de saga Feed écrite pas Mira Grant ?

Oui !!! Oui c'est génial !!! Ça fais un sacré moment que j'ai pas eu un tel coup de cœur, il m'a fallu à peine quatre jours pour le lire.

Pour commencer, j'avais déjà énormément aimé les tomes précédents qui en plus d'innover dans la littérature zombie servaient d'hommage aux vieux films de George Romero (RIP), et ça c'était plutôt cool.

Mais du coup, ce troisième tome ? Bah il est super, ce livre est la définition même de "pas le temps de niaiser". On est embarquer dans une histoire de dingue qui remet en question énormément de choses (la confiance dans le gouvernement, etc). On retrouve cette quête pour la vérité qui était déjà l'essence même des tomes précédents et on va de révélation en révélation, et je vous le garanti : y a du lourd.

Pour parler des personnages, car c'est eux qui font avancer le récit. C'est vraiment génial de retrouver Shaun Mason et toute sa bande prêt à en découdre, on retrouve quelques personnages des premiers tomes (je dis rien pour laisser la surprise).

Et la fin, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais mais c'est encore mieux. Voilà je peux rien dire d'autre.

Pour conclure, la saga Feed a été une sacrée aventure que j'ai adoré du début à la fin. Un grand bravo à Mira Grant pour avoir réussi un créer un univers si réaliste. Et donc si vous voulez passer un super bon moment, n'hésitez pas à la lire, cette trilogie mérite d'être lue.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode