Livres
565 257
Membres
618 277

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Chataya : Mes envies

Preacher, Intégrale 2 Preacher, Intégrale 2
Garth Ennis    Steve Dillon   
Encore une fois, j'ai adoré Preacher. Certains virages ont été pris dans ce tome qui ne me plaisaient pas trop au début, mais ils servent tous le scénario de façon intéressante. On apprend aussi des choses sur Dieu et Genesis.
J'ai hâte de lire la suite.

par Natiguane
Feed, Tome 3 : Red Flag Feed, Tome 3 : Red Flag
Mira Grant   
Alors je commence mon commentaire en me demandant la même chose que d'habitude, que dire sur ce livre, que dire sur ce troisième et dernier tome de saga Feed écrite pas Mira Grant ?

Oui !!! Oui c'est génial !!! Ça fais un sacré moment que j'ai pas eu un tel coup de cœur, il m'a fallu à peine quatre jours pour le lire.

Pour commencer, j'avais déjà énormément aimé les tomes précédents qui en plus d'innover dans la littérature zombie servaient d'hommage aux vieux films de George Romero (RIP), et ça c'était plutôt cool.

Mais du coup, ce troisième tome ? Bah il est super, ce livre est la définition même de "pas le temps de niaiser". On est embarquer dans une histoire de dingue qui remet en question énormément de choses (la confiance dans le gouvernement, etc). On retrouve cette quête pour la vérité qui était déjà l'essence même des tomes précédents et on va de révélation en révélation, et je vous le garanti : y a du lourd.

Pour parler des personnages, car c'est eux qui font avancer le récit. C'est vraiment génial de retrouver Shaun Mason et toute sa bande prêt à en découdre, on retrouve quelques personnages des premiers tomes (je dis rien pour laisser la surprise).

Et la fin, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais mais c'est encore mieux. Voilà je peux rien dire d'autre.

Pour conclure, la saga Feed a été une sacrée aventure que j'ai adoré du début à la fin. Un grand bravo à Mira Grant pour avoir réussi un créer un univers si réaliste. Et donc si vous voulez passer un super bon moment, n'hésitez pas à la lire, cette trilogie mérite d'être lue.
L'Arabe du futur, Tome 4 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992) L'Arabe du futur, Tome 4 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992)
Riad Sattouf   
Ce tome est le plus intéressant de la série. On voit les différences prendre le dessus. L'écart de culture et de religion.

par kymmy38
Berserk, Tome 3 Berserk, Tome 3
Kentaro Miura   
Leurs notion de sacrifice toute perverse qu'elle soit est logique.
Quel interet d'offrir une chose qui n a auccune valeur propre a son ame?

par steph5370
Lovely complex, tome 6 Lovely complex, tome 6
Aya Nakahara   
Vraiment, Koizumi a beaucoup de courage. Continue comme ça Risa.

par Rimou94
La Communauté du Sud, Tome 8 : Pire que la mort La Communauté du Sud, Tome 8 : Pire que la mort
Charlaine Harris   
Toujours pareil, on ne s'en lasse vraiment pas... Au bout du 8ème tome, il y a toujours autant d'action, de retournement de situation,... Et Erik plus attirant que jamais... J'aime, j'aime, j'aime...

par nolie
Les Aventuriers de la mer, Tome 1 : Le Vaisseau magique Les Aventuriers de la mer, Tome 1 : Le Vaisseau magique
Robin Hobb   
de la grande aventure avec des marchands et des pirates,mais des personnages vrais au quels ont s'attachent et d'autres que l'on aimerais voir se faire dévorer par les serpents de mer !! c'est de la grande fantasy,du bois sorciers,des vifnefs et althéa !! extra !!
L'Orientalisme L'Orientalisme
Edward Saïd   
E. Said décrypte le mythe Oriental généré par l'occident, alors Empire colonial dominant sur place.
L'essai n'est donc pas une apologie classique d'un Orientalisme lissé mais bien une critique construite et parfois acerbe de la vision colonialiste et biaisée de l'Orient.
j'ai adoré le livre, moi qui suis pourtant amoureux de l'orient et de son trouble reflet l'Orientalisme.

par skoundar
Algues vertes, l'histoire interdite Algues vertes, l'histoire interdite
Pierre Van Hove    Léraud Inès   
Concernant ce livre,

C’est une enquête sur les fameuses et « mystérieuses » algues qui envahissent les côtes bretonnes. En France, et ce depuis quelques années, tout le monde en a plus ou moins entendu parler aux informations et à la radio. Mais qui connaît vraiment cette histoire ? Que c’est-t ’il vraiment passé et qu’est-ce qui se passe encore pour que ce phénomène prenne tant d’ampleur ?

téléchargement

L’histoire et les dessins

Dès les premières planches, on est placé au cœur de l’histoire. C’est comme dans les séries policières, on atterrit sur la scène du crime, les enquêteurs arrivent et ensuite les recherches commencent. Sauf qu’ici l’arme est biologique et que les enquêteurs ne portent pas l’uniforme qu’on imagine. Le grand enquêteur c’est le lanceur d’alerte Pierre Philippe, le premier à avoir compris d’où venant le problème ainsi que le danger que peuvent représenter ses algues.

L’histoire est retracée sous la forme d’une enquête, chaque preuve et chaque écrit sont annexés. Chaque rôle est souligné, les problèmes sont posés et des questions sont soulevées. Tout est très riche.

Concernant les dessins, c’est assez surprenant pour ce genre de BD de retrouver un style assez vulgarisateur et non réaliste (enfin peut-être pas si surprenant que cela). Le trait est plaisant mais le plus marquant c’est l’usage des couleurs. Le vert tranche avec le reste des couleurs plus nuancées. Il fait tâche, toxique ou « extraterrestre » près des décors marins. D’autres scènes sont soulignées par l’urgence faisant appel à toute la signification des couleurs. C’est alarmant.

alguesverteslhistoireinterdite-inesleraud-pierrevanhove-width_1977_height_989_x_0_y_304

Mon avis

Cette BD m’a été vivement conseillé à la bibliothèque universitaire (merci) et je n’ai pas été déçu ! Une lecture assez rapide malgré des planches parfois bien chargée et une joie de retrouver les articles sources, témoignages et éléments de l’enquête à la fin du livre. Après tout, une vraie enquête et un tel sujet nécessite bien des sources.

Aussi, il est intéressant de le lire afin de comprendre l’importance de l’écologie, la souffrance des agriculteurs, la situation actuelle, celle de la politique (et la politique de l’autruche) et des lobbies mais aussi la cause des lanceurs d’alerte en France (et sûrement ailleurs). Ce serait aussi chouette de le faire sortir de son étiquette livre/BD pour écologiste et biologiste (dans le sens scientifique) et de le mettre entre de nombreuses mains. Il touche la politique, le droit, le journalisme, la science, la sociologie, les médias et un peu l’Histoire. En bref c’est une lecture très riche qui touche des sujets sensibles que j’aimerais propager/ partager à tous (et avec une vitesse de propagation supérieure à celle des algues ^^)

Pour aller plus loin




J’aimerais aussi souligner quelque chose (contre les gros boomers)

J’en ai vraiment marre d’entendre certaines idioties. Me dire que ce n’est pas parce que « je suis une ptite meuf qui étudie l’écologie, hip hip hip Greta, que je dois bassiner tout le monde avec cela ». Déjà je ne suis pas petite (faut que j’arrête de rire de tout vraiment…) mais surtout parce que je ne veux pas « bassiner » avec ce sujet. C’est un sujet que j’évite lors des repas de famille afin de déjouer les conflits pimentés, parce qu’à notre époque il faut beaucoup de mauvaise volonté pour nier les catastrophes environnementales passées, actuelles et futures. Lire des écrits sur l’environnement peut alors nous instruire et « éclairer » sur les actions à faire ou à ne pas faire pour que ça aille mieux…

Je vais être franche : si lire ceci vous soule, bye bye je ne veux pas d’ondes négatives par ici ! ?

Sinon, il y a une différence entre écologie et écologie :

Premièrement, l’écologie c’est un terme qui nous vient du grec oikos signifiant maison/ habitat et de logos signifiant science. Il est inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel et désigne la science qui étudie la dynamique des populations et des peuplements (animaux, végétaux ou microbes) et le fonctionnement des écosystèmes et des paysages (cycle de matière, flux d’énergie). C’est la science qui s’intéresse aux relations des êtres vivants entre eux et avec leur environnement. Ainsi l’écologie s’appuie sur des disciplines telles que la génétique, l’éthologie, la géologie ou encore la climatologie. Car l’écologie est une science holistique (qui s’intéresse à un phénomène/objet dans sa globalité) qui se soucie non seulement des interactions entre les éléments d’un système, mais encore de l’évolution de ces interactions en fonction des modifications apportées à leur environnement. L’objectif des écologues — encore appelés écologistes, même si le terme est devenu ambigu — est donc de déchiffrer la complexité des écosystèmes naturels. (Merci https://www.futura-sciences.com/). C’est donc une science, soit quelque chose autour duquel on peut discuter mais qui est basé sur des faits réels. A différencier de : « l’écologie politique qui est un ensemble de courants, largement diffusé depuis les années 1970, insistant sur la prise en compte des enjeux écologiques dans l’action politique et dans l’organisation sociale. » Je vous glisse un lien plus complet : https://www.cairn.info/revue-ecologie-et-politique1-2010-2-page-41.htm#

1232955-algues_vertes_11

À la suite d’études ou de certaines prises de conscience, on a tendance à « associer les deux ». Il est clair que les deux définitions du terme écologie sont effectivement liées : la doctrine se base sur la science et la science est faite par des humains ayant des idées (même en se considèrent comme apolitique ou sans opinion nos actions ont toujours un but… C’est complexe et c’est aussi un autre débat). Cependant, ce qui serait bien, c’est de comprendre que ce « mouvement » est censé venir de connaissances acquises sur les enjeux écologiques. C’est quelque chose qui nous touche tous peut-importe notre statut social, notre richesse ou que sais-je. Après, (je grossis la chose) riches comme pauvres ne vont pas vivre les conséquences de la même manière, et oui l’argent ça aide, mais une fois que les choses sont abimées c’est difficile de revenir en arrière. EN BREF. Ce que je veux dire c’est que j’en ai marre des personnes qui ferment les yeux ou parlent sans savoir. On n’est pas obligé d’être zéro déchet, végétarien, végétalien, de faire Paris Genève à pied, ou de pédaler pour faire tourner sa machine. Ce serait l’idéal pour l’empreinte carbone mais on a tous nos impératifs. Essayons juste de ne pas «ne pas aggraver la situation » et de ne pas voir de l’argent partout et sur tout. Personne n’emmènera son fric au « Ciel » / ou à sa « juste mort ». AUSSI on n’a peut-être pas tous les mêmes positions mais L’ECOLOGIE N’EST PAS UN SIMPLE TRUC A LA MODE (voilà maintenant j’arrête les majuscules). ET je vous conseille vraiment ce livre pour apprendre plein de choses !

Autres liens :
https://lescuriositesducameleon.com/2020/03/03/algues-vertes-lhistoire-interdite-de-pierre-van-hove-et-ines-leraud/
Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié
Joris Chamblain    Aurélie Neyret   
J'ai été agréablement surprise par cette BD :)

Le style est très originale puisqu'il mélange journal intime BD et enquête.
Les personnages sont très attachants, notamment notre chère romancière ou Line la photographe et bien sûr Michel Ange !

Une très belle découverte avec de très beaux dessins, lire la suite me ferais très plaisir ^^

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode