Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Chataya : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cœur de pierre Cœur de pierre
Séverine Gauthier    Jérémie Almanza   
Une magnifique bande dessinée, à l'ambiance à la fois mignonne et triste. Les dessins sont magnifiques, très particuliers, ils servent à merveille la petite histoire très mignonne de la BD.
Tout est basé sur le jeu de mots. Garçon au coeur de pierre qui a vraiment un coeur en pierre trop lourd pour lui, qui ne bat pas. Fille au coeur d'artichaut qui distribue les feuilles de son coeur à celui qu'elle aime. Garçon au coeur en or très convoité.
Tout est écrit en rimes, ça donne un rythme très spécial qui s'ajoute à l'ambiance particulière des dessins et des tons, pour former un tout très bien construit.
Très original, attendrissant, doux et mélancolique, j'ai vraiment beaucoup aimé.

par Rid-kaat
L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel L’Épreuve, Tome 3 : Le Remède mortel
James Dashner   
Retour dans le monde de James Dashner!
Et oh lalala, je ne crois pas que je vais me remettre de cette trilogie. Ça doit faire un an que je n'ai pas lu ce genre de série qui vous comprime le cœur et vous empêche de dormir. Je doute d'en retrouver encore. Car L'Epreuve est vraiment exceptionnel et c'est se briser le cœur que de fermer Death Cure. Un déchirement. Savoir que plus jamais je ne lirai sur ces blocards me tue, c'est un horreur.
Que dire sur ce tome 3? Déjà, qu'il faut une volonté surhumaine pour ne pas lire la fin (qui, comme tout les tomes, se finit sur un mail du WICKED.). Des le début, ce n'est que panique et angoisse et les doigts qui tremblent sur les pages. C'est affreux de devoir tourner chaque page. Jamais l'action ne s'arrête. Il y a toujours quelque chose qui se passe, l'histoire ne s'essouffle pas et ne parait pas forcée.
Tous sont de retour: Thomas, Minho, Theresa, Brenda, Jorge, Newt... Les fondus, Poêle à frire, le WICKED... Mais que d'émotions, j'en ai encore la gorge nouée, l'estomac de travers et les larmes aux yeux!!
[spoiler]Newt, qui n'est pas immunisé contre la Braise. Sa descente vers la folie, terrible et terrifiante. Il est mon personnage préféré. Savoir ça... L'espoir que j'ai eu jusqu'au bout, jusqu'à la dernière page... Il y a des passages très éprouvants dans Death Cure. Quand Minho et Thomas retournent chercher Newt, dans un Crank Palace -Palais de Fondus- et que celui ci les rejette... Je crois que je n'ai jamais rien lu de plus dur. C'était horrible de voir ce trio disparaitre... Et sa mort... Seigneur!! Des hauts le cœur, une irrépressible envie de hurler et de tout balancer. Je vous jure qu'on pète les plombs à ce moment là. Enfin, un moment très intense et très éprouvant.[/spoiler]
Le livre entier vous fait péter les plombs du début à la fin. Que ce soit parce que vous voulez savoir la fin ou parce que c'est fini, vous avez intérêt à avoir le cœur bien accroché. Je ne peux pas dire plus. Je ne peux pas vraiment retranscrire ce que j'ai ressenti à ma lecture de Death Cure. C'est au delà du descriptible et de l'excellente lecture. C'est un monde qui se ferme et une blessure qui s'ouvre.
Ici, il n'y a plus de labyrinthe ni de désert. L'action se passe dans différents lieux et on en découvre plus sur le monde. Avec une surprise en prime.
Mais ça se passe bien jusqu'à l'épilogue. L'épilogue est une horreur indescriptible.
Je suis absolument détruite en pensant que je ne lirai plus jamais sur Thomas, Minho, Newt et les blocards. C'est affreux.
Alors à vous, chanceux qui ne l'avaient pas encore lu, je vous souhaite bien du courage pour supporter cette dernière épreuve. Mais prévoyez une nuit, parce qu'il est impossible de faire une pause dans cette avalanche d'action, de rebondissements et de sentiments. Ayez le cœur accroché et résistez à l'envie de lire l'épilogue.
Bon courage!
La Servante écarlate La Servante écarlate
Margaret Atwood   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je ne saurai dire à quel point ce livre me révolte, m'horrifie, me glace le sang... Depuis le début de sa lecture il me trotte dans la tête et me hante.
Margaret Atwood parvient à entretenir le suspens du début à la fin en distillant ses informations au compte-goutte. Tandis que le lecteur se convainc qu'un tel retournement, une telle société ne pourrait pas se mettre en place, l'autrice nous prouve le contraire. Bien sûr, elle a en tête le régime nazi et toutes ses pratiques, l'ex-URSS et cette cruelle séparation que représente le rideau de fer, le terrorisme islamiste montant dans les années 80 mais aussi toutes ces communautés religieuses extrêmes telles que les amishs, les mormons... De cet amalgame historique naît sa finalement très probable République de Gilead.
Le récit couvre trois périodes charnières: avant le changement, la période d'endoctrinement et le présent de l'action. L'héroïne, Defred (Offred en VO) jongle brièvement entre les unes et les autres de façon assez décousue ce qui donne rapidement cette sensation de frustration et d'avidité quant aux informations mais surtout laisse tout le loisir au lecteur de combler les blancs avec toutes les horreurs qu'il peut imaginer.
Le récit à la première personne s'attarde sur le ressenti de Defred. Car il y a ce qu'elle parait et ce qu'elle retient en elle. On la sent littéralement prisonnière de son corps tant on l'a dépossédée de tout: elle n'a plus de nom (Defred est la façon de nommer indifféremment toutes les servantes qui se succèdent chez ce commandant), plus de sentiments (elle les réprime pour ne pas se trahir et survivre dans cette société) et surtout elle ne dispose même plus de son corps. Ce qui lui reste, ce sont ses souvenirs douloureux et lointains, mais néanmoins vitaux, qui pourraient la faire basculer dans la folie si elle s'y attarde de trop et l'éventualité de mettre fin à ses jours si elle en trouve le moyen.
Certains pourront trouver cette femme très lâche, s'attendant à de l'action et des soulèvements à la Hunger Games ou Divergente, moi je la trouve très courageuse et surtout très forte pour endurer tout cela sans craquer. Dans cette société qui brise les individus et où sont entretenues terreur, paranoïa, délation, elle prend bien plus de risques qu'un lâche à sa place. La résistance et la rébellion commencent par là: défier les règles imposées, même les plus petites. Ce traitement réaliste est tout à l'honneur du livre.
Pour finir je parlerai de la série dont j'ai pu voir à ce jour les quatre premiers épisodes. Je la conseille vivement à toute personne qui voudrait vraiment approfondir l'univers et mesurer toute l'ampleur de l'horreur de cette société car elle va jusqu'au bout des choses (ce qu'on pourrait reprocher éventuellement au livre qui ne montre que ce que Defred connait, c'est à dire bien peu). Du point de vue ambiance, elle restitue bien ce sentiment de terreur, d'horreur, d'oppression et de malaise qui est le nôtre lors de la lecture avec en plus un décalage entre avant/après intelligemment accentué par la bande son et la photographie.
Cat's Eye - Édition Deluxe, Tome 2 Cat's Eye - Édition Deluxe, Tome 2
Tsukasa Hojo   
J'aime beaucoup le fil rouge de cette série. Malgré son âge, c'est une bonne série que je conseille!

par Lily-Hime
Le Rempart Sud, Tome 1 : Annihilation Le Rempart Sud, Tome 1 : Annihilation
Jeff VanderMeer   
Très bonne surprise aussi bien dans le fond que la forme. Ce livre est prenant, surprenant.

Déjà il y a les partis pris vraiment intéressant et différent, qui plongent dans l'interrogation.

[spoiler]Pas de nom, pas de description physique, pas de nom de lieu, très très peu de dialogue[/spoiler]

Je me suis retrouvé plongé dans une zone étrange, bizarre, inquiétante voir lugubre le tout avec une sensation d'être dans un rêve/cauchemar sans réellement savoir.

Le personnage principale est tellement différente de ce qu'on peut trouver habituellement dans ce genre d'oeuvre.

Beaucoup de place à l'imagination est laissée.

La fin est là également très bonn, angoissant.


Impatient de m'attaquer à la suite.

par Givres
V pour Vendetta V pour Vendetta
David Lloyd    Alan Moore   
Bien que le livre ne se distingue pas par sa qualité de dessin, qui reste somme toute purement représentatif et convenu, sauf en ce qui concerne les cadrages, ce personnage d'une surprenante théâtralité nous embarque dans son combat contre la totalitarisme. J'ai adoré et adhéré, V despasse son cadre il devient un symbole de la lutte contre l'oppression, de l'intellectuel cultivé et engagé mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds

par Matathias
Coraline Coraline
Neil Gaiman   
J'avais adoré le film d'animation et quand je suis tombée sur le roman à la bibliothèque, je n'ai pas pu m'empêcher de l'emprunter. L'adaptation est bien fidèle au bouquin et j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver l'Univers farfelu qui règne autour de Coraline. Il y a une atmosphère mystérieuse et assez glauque, évidemment destiné aux jeunes lecteurs donc ça reste raisonnable, qui donne sa part d'originalité et qui ne vous donne plus envie de quitter le livre. Coraline emménage avec ses parents dans une grande et vieille maison qu'ils partagent avec des voisins particuliers, pour ne pas dire excentriques. Tous l'appellent Caroline ce qu'elle s’efforce à chaque fois de corriger, en vain. Au rez-de-chaussée vivent les demoiselles Spink et Forcible qui sont en fait deux vieilles filles qui vivent avec leurs terriers blancs et qui parlent très souvent, de façon un peu nostalgique, du temps où elles étaient de célèbres comédiennes. Elles adorent leurs petits chiens et prennent souvent le thé avec Coraline qui leur rend visite quand elle s’ennuie. Au-dessus de l'appartement de la famille de Coraline vit un vieux monsieur qui portera le surnom de « vieux toqué » pendant tout le livre (on apprend son prénom à la fin du roman). Celui-ci ne vit pas avec des chiens mais avec des souris mais pas n'importe lesquelles puisque celles-ci sont des souris savantes qui savent chanter et jouer des instruments de musique bien qu'on ne les voit pas mais c'est parce qu'elles ne sont pas encore au top niveau.;p Au fil des pages, on a l'impression d'intégrer un rêve car c'est là que notre esprit divague et laisse place à l'imaginaire pour nous emporter à travers des songes extraordinaires ou parfois effrayants, ou les choses du quotidien se mêlent à l'irréel et où nous y vivons des aventures palpitantes. Dans ce bouquin on ressent quand même beaucoup la solitude de Coraline qui est assez livrée à elle même puisque ses parents ne semblent pas avoir beaucoup de temps à lui consacrer. Est ce un message porteur, je ne saurais dire mais c'est le ressenti que j'ai eu durant toute ma lecture. Alors sinon je conseille ce roman à tous ceux qui possèdent un esprit fantaisiste, vous ne serez pas déçu car le récit regorge d'idées plus saugrenues les unes que les autres. L'auteur a dû bien s'amuser à créer cet Univers. ^^

par Amnesia-x
Le Combat ordinaire, tome 1 Le Combat ordinaire, tome 1
Manu Larcenet   
Me voilà avec une bande dessinée de Manu Larcenet entre les mains : « Le combat ordinaire ». Larcenet est l'auteur de quelques œuvres issues du célèbre « Fluide Glacial ». Il a également fait « Les Cosmonautes du futur », « Les entremondes », « Le retour à la terre ». Bref, je me suis plongée dans la lecture de cet album et « clac »... la claque ! L’histoire de Marco avec son combat contre lui-même, ses angoisses, ses questionnements et ses émotions m’ont touché. En plus, il y a cet humour très présent dans les dialogues ou à travers les dessins qui me plaît beaucoup. Je me suis franchement régalée avec cette bande dessinée, je vous encourage vivement à la découvrir aussi !

par cab38
Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié
Aurélie Neyret    Joris Chamblain   
J'ai été agréablement surprise par cette BD :)

Le style est très originale puisqu'il mélange journal intime BD et enquête.
Les personnages sont très attachants, notamment notre chère romancière ou Line la photographe et bien sûr Michel Ange !

Une très belle découverte avec de très beaux dessins, lire la suite me ferais très plaisir ^^
Chroniques de la fin du monde, Tome 2 : L'exil Chroniques de la fin du monde, Tome 2 : L'exil
Susan Beth Pfeffer   
Les gens...
IL EXISTE UNE FONCTION SPOILERS !!!

par athalia