Livres
454 730
Membres
403 299

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Éric, jeune junkie paumé qui, sous l’emprise de la drogue depuis trop longtemps, souffre d’amnésies et de pertes de contrôle. Son passé nous est conté via ses mémoires qu’il retranscrit dans un calepin au fur et à mesure que des souvenirs lui reviennent.

On découvre alors son passé peu glorieux dont le souvenir le plus présent reste celui de sa compagne, Katia, s’étant auto proclamée Bonnie Parker. Cette jeune femme dynamique (parfois un peu trop) et à l’esprit revêche le traîne dans plusieurs de ses péripéties. Comment le sait-on ? Parce que l’auteur nous guide. Il nous fait traverser les idées, le caractère et diverses actions de Katia par des hallucinations dont souffre Éric. Ce protagoniste que l’on sait coupable sans savoir de quoi.

Le commandant Christine Cartier est dans la partie puisqu’elle est chargée d’une affaire se tramant au même moment. Elle parcourt le massif du Mercantour pour résoudre une sordide histoire de famille ayant aboutie à deux cadavres.

Sur une trame policière, nous découvrirons de même la voie personnelle de cette enquêtrice au travers des yeux de sa fille, Ludmilla, une jeune femme au caractère bien trempé qui va rapidement croiser le chemin d’Éric et vouloir l’aider dans la quête de son passé. On verra qu’elle est une pièce importante qui aidera ce dernier à reconstituer le puzzle par des stratagèmes plus fous les uns que les autres.

Nous avons donc là un chassé croisé entre la police et son commandant « badass » et des criminels qui s’ignorent. Des rebondissements décrits d’une plume fluide. Plusieurs destins se croisent dans l’intrigue qui mêle savamment histoire, famille, complot et enquête. Tout est bien dosé, on ne s’ennuie pas. Nous, lecteurs, n’avons qu’à nous laisser guider à travers ce décor aux abords lugubres, froids et enneigés.

la suite par là : https://jetdemot.wordpress.com/2018/12/16/chemin-au-bout-du-monde/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par diamelee 2018-11-08T22:56:31+01:00
Argent

Un jeune homme sans but débarque dans un café. Rien de plus banal en hiver. Qui est-il? Est-ce pour se réchauffer? Qui est Katia, cette amie qui l'accompagne? Quel lien avec les meurtres? Que peut-il cacher ou pas? Doucement mais sûrement, avec un humour parfois grinçant, nous abordons une enquête spéciale, atypique avec des personnages attachants. Pourquoi tant de crimes? Quelqu'un a t-il quelque chose à cacher? Pourquoi le fait-il de cette manière?

Chemin du bout du monde nous emporte sur le chemin du bout d'une vie. Dune époque. Celle d'un homme. D'un adolescent brisé par la vie. Par ses choix. Par ses fréquentations. Le début et la fin d'un destin. Le destin choisi ou non, mais qui pèse lourd dans l'avenir sombre de ce jeune homme pas si bien sous tout rapport. Le tout raconté avec un vocabulaire fleuri mais en accord avec l'histoire et les personnages.

Au fur et à mesure des pages et des chapitres courts, nous découvrons l'histoire et la personnalité d'Eric, ce grand adolescent si énigmatique. Alors, est-il victime ou coupable? Dans un paysage de montagne, neigeux et glacé, des hommes jouent au chat et à la souris avec la vie. Le destin. L'humain. L'avenir. Le suspens demeure durant une grande partie de la lecture. Puis le doute se met en place. Poursuit-on la bonne personne? Qui est le vrai meurtrier? Puis la surprise. L'inavouable.

Chemin du bout du monde est un roman policier qui nous tient en haleine. Nous découvrons avec plaisir une énigme déroutante. Les pages se tournent avec plaisir. Ce qui pousse le lecteur à en redemander tant pour l'histoire que pour la beauté des paysages.

Afficher en entier
Or

En tant que « primo-lecteur » J'ai eu le plaisir de lire ce bouquin avant tout le monde et dans sa version tapuscrite. Dès les premières pages, j'ai été plongé dans un drôle d'univers qui pourtant, d'emblée, paraissait si simple. Je me suis égaré, puis retrouvé. L'histoire est complexe sans être confuse, car elle est précise. L'auteur est psy, ça se devine. L'étude psychologique des personnages est fouillée. Il nous décrit des gens qui existent, qui souffrent ou qui espèrent. Ni des méchants, ni des gentils, des gens avec doutes, leur courage, leur petitesse et leur lâcheté. Les paumés que Jean B nous décrit, sont attachants et réalistes. Leur parcours fait penser à « Tueurs nés » des gamins paumés qui choisissent la violence parce qu'ils ne trouvent pas d'autres choix. C'est la partie noire du bouquin, le côté « Road-book ». Puis il y a la deuxième facette. La craquante commandante Cartier, une gendarme hors pair que l'on rêve de rencontrer même si elle nous fait un peu peur. J'ignore si cette femme existe vraiment, si c'est le cas, elle doit en laisser plus d'un sur le rivage ! L'enquête est gratinée. Un vrai polard. L'auteur nous balade, on croit trouver, on se perd, on se reprend, on se perd encore une fois…. Jusqu'à la fin où tout est révélé… On ne s'y attendait pas. Il faut attendre les dernières lignes. Pour avoir lu les autres bouquins de cet auteur, je sais qu'il est spécialiste du genre. Nous languir jusqu'au point final ! Un très bon bouquin que j'ai aimé. Je crois que je vais le relire dans sa version brochée et définitive

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode