Livres
454 819
Membres
403 529

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Cherche jeune femme avisée

-C'est urgent ?

-Oui. Gabrielle est partie avec quelque chose qui m'appartient, je voudrais le récupérer au plus vite.

-De quoi s'agit-il, monsieur de Bérail ?

-De mon cœur ,madame, de mon cœur..."

Afficher en entier

Extrait de Cherche jeune femme avisée

Elle imprima un geste sec à son bras et recula d’un pas.

-N’amenez plus jamais une de vos conquêtes sous mon toit ! l’avertit-il d’une voix menaçante en levant l’index devant elle.

-Vous êtes grossier ! Martin n’était pas une conquête, mais celui que je pensais être l’homme de ma vie. Et jusqu’à preuve du contraire, le seul capable de prétendre au titre de conquête, c’est « vous. Et je vous rappelle que vous êtes chez vous ! Cela signifie-t-il que je doive vous mettre dehors ?

Adrien redressa la tête, stupéfait, et ne trouva rien à redire.

- Si vous avez terminé, j’aimerais pouvoir disposer de mon jour de congé ailleurs qu’enfermée dans votre bureau, ajouta-t-elle. L’air y est irrespirable !

Afficher en entier

D'un commun accord :

Martin se leva et se dirigea vers son téléphone avant de changer d'avis. S'il réfléchissait une minute de plus, il s'en tiendrait à ce qu'il avait décidé en premier lieu. C'est donc avec le souffle court qu'il composa le numéro de Gabi, et la voix légèrement rauque qu'il lui annonça ses intentions alors qu'elle avait à peine décroché.

- Je viens. Mais si tu as le malheur de laisser un tisonnier dans mon sillage, je lui fends le crâne.

Afficher en entier

Cherche jeune femme avisée :

Pour être retenue, Gabi avait mis le paquet et dépensé ses dernières économies dans une toilette qui aurait suffi à éblouir n'importe quel directeur un peu trop coincé. Elle portait une robe rouge à pois blancs, de style années cinquante, cintrée à la taille, évasée, retombant juste au-dessous du genou, et décolletée juste ce qu'il fallait. Sa poitrine n'était pas particulièrement imposante - un honorable bonnet C -, mais elle avait le mérite d'être haut perchée, ce qui, dans cette tenue, faisait son petit effet ; recherché, du reste.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode