Livres
466 767
Membres
431 195

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:23:30+01:00

- Il a raison, dit-il d'une voix haut perchée avant de poser une main sur les fesses de James. Moi, je le trouve supersexy.

James poussa un cri perçant et fit un bond de cinquante centimètres.

- Joue pas à ça avec moi, Kyle, gronda-t-il.

Il repoussa violemment son ami, un rictus haineux sur le visage. Bruce et les autres garçons se tordaient de rire. James, désireux de sauver la face, saisit Kyle par la nuque et lui planta un baiser mouillé sur la joue.

- Espèce de sale petit...

- Ben quoi, qu'est-ce qui te prend? Embrasse-moi, mon amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lucy-san 2011-09-22T19:58:26+02:00

N'importe quel imbécile aurait pu remarquer que Dave était bardé de muscles là où les frères Duff collectionnaient les bourrelets, mais ces derniers, à l'évidence, ne brillaient pas par leur intelligence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par heloise4456 2011-11-08T18:59:22+01:00

C'est dure mais les agents de CHERUB sont encore plus dures!

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:23:30+01:00

- Quelle classe... Au fait, tu n'as rien remarqué ?

La jeune fille exhiba le T-shirt caché sous son maillot de football. James examina sa poitrine.

- Bien sûr que j'ai remarqué. Ils ont triplé de volume depuis la dernière fois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par strawberry56 2010-09-15T18:12:40+02:00

Split sept-dix

Toute la semaine, James Adams avait songé avec impatience à la soirée en ville du samedi. Pourtant, tandis qu'il attendait son tour, assis sur une chaise en plastique devant la piste de bowling, son moral était au plus bas. Les quatre agents de CHERUB qui l'accompagnaient semblaient s'amuser comme des fous.

Kyle était en grande forme. Rayonnant, il distribuait hot-dogs et Cocas à ses camarades grâce à la petite fortune qu'il avait accumulée en fourguant des DVD pirates aux résidents du campus. James avait l'habitude de le voir tremper dans des combines douteuses, mais c'était la première fois que ses arnaques portaient réellement leurs fruits.

Les jumeaux Callum et Connor avaient fait un pari stupide : sortir avec Gabrielle avant la fin de la soirée. Aux yeux de James, malgré la sympathie qu'ils inspiraient à ceux qui les connaissaient, ils n'avaient aucune chance. À treize ans, la jeune fille qu'ils convoitaient avait déjà tout d'une femme. Si elle s'était cherché un petit ami, ce que rien ne semblait indiquer, elle avait mieux à faire que de s'embarquer dans une romance lamentable avec l'un de ces garçons aux cheveux en pétard et aux incisives si écartées qu'on aurait pu y glisser un Mars.

- Strike ! s'exclama la jeune fille en éparpillant ses dix quilles dans toutes les directions.

Elle se leva puis se lança dans une danse du ventre frénétique.

- A ton tour, Kyle ! cria-t-elle.

Lorsqu'elle se retourna pour regagner sa place, elle constata que Connor et Callum lui souriaient bêtement, assis de part et d'autre de sa chaise.

- Joli coup, dit Callum.

- Tu vois, je te l'avais dit, ajouta Connor. Il suffisait de garder le coude plus près du corps. Ta position était beaucoup plus équilibrée.

Gabrielle le fusilla du regard. Elle n'avait tenu aucun compte de ce conseil. La chance était seule responsable de ce strike. Elle considéra son siège et réalisa qu'elle ne pourrait pas supporter une seconde de plus la compagnie de ces dragueurs pathétiques. Elle se baissa pour ramasser son sac.

- Tu vas où ? demanda Callum, visiblement dérouté. Qu'est-ce qui se passe ?

- James a l'air un peu paumé. Je vais lui tenir compagnie un moment et essayer de lui remonter le moral.

- Très bonne idée, dit Connor en se levant. Je viens avec toi.

- Non, lâcha sèchement Gabrielle. Par pitié, je vous demande de rester là, OK ?

- Mais... bégaya le garçon avant de se rasseoir brutalement.

- Bon, écoutez-moi, vous deux. Je ne sais pas si je me fais des idées ou quoi, mais je trouve que vous vous comportez de façon super bizarre depuis le début de la soirée, et franchement, ça commence à me taper sur les nerfs. Vous pouvez me foutre la paix cinq minutes ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Constancex2 2013-02-09T14:33:37+01:00

James sortit de la douche, enfila un caleçon propre puis fit jouer ses pectoraux devant le miroir embué. Au cours des trois derniers mois, grâce à cette activité dominicale, il avait gagné huit centimètres de tour de poitrine.

Bruce le frappe dans le dos avec sa serviette.

- Arrête de frimer, lança-t-il en souriant.

- Tu es jaloux, répliqua James en faisant rouler un stick déodorant sous ses aisselles. Je suis taillé comme un super-héros. Pas étonnant que la moitié des filles du campus me courent après.

Afficher en entier
Extrait ajouté par marieberru 2017-08-21T21:07:41+02:00

_ J'ai appris que tu avais profité de mon absence pour me tromper.

Sous le choc, James avala de travers et cracha sur la table une bouchée de spaghettis. Il n'arrivait pas à croire que Lauren ait pu le dénoncer dès son retour au campus, alors qu'elle avait promis de garder le secret.

_ Écoutes, bredouilla-t-il entre deux quintes de toux. Je ne sais pas ce qu'elle t'a dit, mais je te jure que...

Kerry secoua la tête. James essuya les pâtes mâchouillées à l'aide d'une serviette en papier.

_ Ne mens pas, c'est inutile. Bruce et une demi-douzaine d'autres garçons ont assisté à la scène.

James se sentait complètement perdu.

_ Bruce ?

_ Oh, tu sais, moi, ça ne me choque pas, poursuivit Kerry. Tu es libre d'explorer le côté gay de ta personnalité. Tu te cherches. C'est parfaitement normal à ton âge.

_ Mon côté quoi ? s'étrangla James. Oh, eh, qu'est-ce que tu racontes, là ?

_ Écoute, je veux juste te mettre à l'aise. Que ce soit bien clair : si tu ressens à nouveau le besoin de sortir avec Kyle, je ne t'en voudrais pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par somerholic 2014-04-18T21:50:30+02:00

Ces prisonniers n'ont aucune chance de retrouver la liberté, et la Cour suprême exclut qu'un mineur de moins de dix-huit ans puisse être condamné à mort. Si l'un d'entre eux décide de vous planter un couteau entre les omoplates, il écopera au pire d'une peine de quelque mois en quartier d'isolement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par basketeuse 2018-06-05T19:14:31+02:00

"James sortit la médaille de son écrin et la retourna. Lorsqu'il vit son nom gravé au verso, un sourire radieux illumina son visage".

Afficher en entier
Extrait ajouté par marieberru 2017-08-21T20:58:58+02:00

_ Tout va bien ?

_ Je crois que tu m'as cassé la clavicule, gémit Jake.

James se sentit submergé par une bouffée d'angoisse. il se voyait déjà dans le bureau de Mac, en train d'essayer de justifier la blessure accidentelle infligée à un résident de huit ans, le jour où sa sœur rentrait du programme d'entraînement.

_ Je suis désolé, murmura-t-il en posant une main sur l'épaule de sa victime. Tu as essayé de bouger le bras ?

Alors, le rictus douloureux de Jake se changea en sourire maléfique. San main se referma sur le poignet de James, puis sa jambe droite balaya ses chevilles, l'envoyant rouler sur la pelouse. il saisit une motte de terre, l'écrasa sur la joue de son adversaire, essuya ses doigts dans ses cheveux, puis se remit sur pieds d'un bond en s'exclamant :

_ Ah ah ! Comment tu t'es fait avoir !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode