Livres
472 907
Membres
446 207

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Pamie 2011-07-02T22:59:31+02:00

- James ! graonda-t-elle. Qu'est-ce que c'est que ce truc ?

- Tu as besoin de lunettes ? TU vois bien que c'est une côte d'agneau.

- Ce n'est vraiment pas drôle, dit la jeune fille. Tu as conscience que c'est un morceau de cadavre ?

- Mmmh, j'adore le cadavre avec la sauce à la menthe ! lança James.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Pamie 2011-07-02T22:59:31+02:00

- Eh bien, tu commences fort, soupira-t-elle. Je suis prête à parier que Lauren et toi allez récolter une punition avant l'atterrissage.

James adressa à Kyle un sourire oblique.

- Elle n'a encore rien vu, chuchota-t-il. J'ai hâte de voir sa tronche quand elle trouvera les nuggets de poulet dans son maillot de bain...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zinthia 2011-03-13T19:05:40+01:00

- Ce n'est vraiment pas drôle, dit la jeune fille. Tu as conscience que c'est un morceau de cadavre ?

- Mmmh, j'adore le cadavre avec de la sauce à la menthe ! lança James.

Au moment où l'avion quittait la piste, Lauren lança le morceau de viande au visage de son frère.

- Dès que j'aurai le droit de détacher ma ceinture, je te promets que je viendrai te botter le cul.

Constatant que Rat gloussait comme un idiot, elle lui adressa une claque sur l'avant-bras.

- Arrête de rigoler, toi !

Kerry, l'air consterné, regarda James droit dans les yeux.

- Eh bien, tu commences fort, soupira-t-elle. Je suis prête à parier que Lauren et toi allez récolter une punition avant l'atterrissage.

James adressa à Kyle un sourire oblique.

- Elle n'a encore rien vu, chuchota-t-il. J'ai hâte de voir sa tronche quand elle trouvera les nuggets de poulet dans son maillot de bain...

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:19:34+01:00

- Je l'ai entendue vomir aux toilettes, ce matin.

- Si ça se trouve, elle est de nouveau enceinte, gloussa Lauren en croquant dans un morceau de navet braisé.

- Moi, c'est pareil, dit Kyle. A chaque fois que j'ai le trac, mon système digestif part en sucette.

- C'est formidable! On déjeune dans un super restau de Londres, on commande pour une centaine de livres de nourriture et de boissons, et vous, vous ne parlez que de problème de digestion!

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:19:34+01:00

- Qu'est-ce que la chausette de ton copain fout dans mon pieu ?

- Ah, tu l'as retrouvée... répondit Kyle sur un ton parfaitement neutre. On l'a cherchée partout.

- Ne me dit pas que vous avez utilisé mon matelas pour faire... tu sais... des trucs gay ?

- Et où tu voulais qu'on s'assoie, dans ce placard ?

- Vous pouviez aller sur ton lit, dit James.

- Tom est plutôt balèze. Le lit se serait écroulé si on était montés tous les deux ici.

- Mais qu'est-ce que vous avez fait exactement dans mon plumard ?

- On est sortis ensemble, rien de plus.

- Et pourquoi vous avez retiré vos vêtements ?

- Pas tous nos vêtements. Il faisait au moins trente degrés. Tu voulais quoi ? Qu'on mette des anoraks ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par colin59 2012-05-19T10:52:30+02:00

- Vous savez pourquoi les nanas ont des pieds aussi petits ?

- Statistiquement, tout est plus petit chez les filles, fit observer Kerry.

- Sans blague, personne ne sait pourquoi ? Insista Shak, un sourire en coin des lèvres .

À l' évidence, aucun de ses camarades ne manifestait d' intérêt pour sa devinette .

C' est encore une de tes blagues bidon ? Demanda Bruce

- Comment ça bidon ? Mes vannes déchirent tout . Un concert de soupirs salua cette affirmation .

- Si tu le dis, lança Callum .

- Bon d' accord, gronda Bruce, balance-la, ta blague, et qu'on en finisse. Alors, pourquoi les filles ont les pieds plus petits que les mecs ?

- C' est pour pouvoir se tenir plus près de l' évier quand elles font la vaisselle, dit Shak, fendu jusqu' aux oreilles

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:19:34+01:00

- Vous êtes nouveau ? demanda la femme.

- Oui, c'est mon premier jour de boulot. Je viens d'arrêter le lycée. Je m'appelle Eric Cartman. Enchanté de faire votre connaissance.

- Je suis Eileen Rice.

- Qu'est-ce qui vous fait marrer ? demanda Kyle.

- Eric Cartman, sourit Tom. Trop marrant.

- Qu'est-ce que ça a de drôle ?

- C'est le nom du petit gros dans South Park.

- Oh merde ! Je ne me rappelais plus. Je me disais bien que ce nom me disait quelque chose...

- T'inquiète. Vu son âge, cette nana ne doit regarder que des soap operas à la con.

Afficher en entier

- En plus, une sœur végétarienne déguisée en plante verte ca fait un peu beaucoup.

Afficher en entier
Extrait ajouté par fitz 2013-08-06T11:58:40+02:00

James Adams ne prêtait pas attention aux informations diffusées par le poste de télévision suspendu au mur du réfectoire. Il déjeunait à sa table habituelle en compagnie de Kerry, Bruce, Callum, Connor et Shak, les membres de sa bande qui n’avaient pas été envoyés en mission.

Deux minutes plus tôt, Bruce avait trébuché contre un pied de chaise, basculé les quatre fers en l’air et laissé échapper son plateau. Une assiette de macaronis et le contenu d’une canette de Seven Up étaient retombés en pluie sur une fille assise à la table voisine. Les agents qui avaient assisté à la scène, écroulés de rire, peinaient à reprendre leur souffle.

James contempla les os de poulet entassés dans son assiette. La peau de son ventre était tendue à craquer. Il se sentait parfaitement décontracté, si serein qu’il n’éprouvait même pas le désir de prendre part à la discussion. Son repas achevé, Kerry avait retiré ses chaussures et posé ses pieds sur ses cuisses.

Il appréciait ce geste d’affection. C’était un signe évident que sa petite amie était de bonne humeur et qu’il pouvait raisonnablement envisager de faire ses devoirs en sa compagnie puis de poursuivre l’après-midi par une longue séance de câlins.

Shak, assis à la droite de James, contempla les pieds de Kerry.

— Ils sont vraiment minuscules. Tu chausses du combien ?

— Du trente-cinq.

Shak hocha la tête.

— Vous savez pourquoi les nanas ont des pieds aussi petits ?

— Statistiquement, tout est plus petit chez les filles, fit observer Kerry.

— Sans blague, personne ne sait pourquoi ? insista Shak, un sourire en coin sur les lèvres.

À l’évidence, aucun de ses camarades ne manifestait d’intérêt pour sa devinette.

— C’est encore une de tes blagues bidon ? demanda Bruce.

— Comment ça bidon ? Mes vannes déchirent tout.

Un concert de soupirs salua cette affirmation.

— Si tu le dis, lança Callum.

— Très bien, si vous ne voulez pas savoir, je me tais…

— Bon, d’accord, gronda Bruce, balance-la, ta blague, et qu’on en finisse. Alors, pourquoi les filles ont les pieds plus petits que les mecs ?

— C’est pour pouvoir se tenir plus près de l’évier quand elles font la vaisselle, dit Shak, fendu jusqu’aux oreilles.

Comme prévu, c’était une plaisanterie affligeante, mais les garçons émirent quelques gloussements polis. James parvint à esquisser un sourire. Kerry lui lança un regard noir.

— Vous n’êtes qu’une bande de porcs sexistes ! cracha-t-elle en ôtant précipitamment ses pieds des cuisses de son petit ami.

— Eh ! j’y suis pour rien, protesta James. C’est Shak qui a raconté cette blague.

— Mais tu as ri.

Sur ces mots, elle lui adressa une claque retentissante.

— Nom de Dieu, Kerry, gémit James en levant les mains devant son visage. Tu ne crois pas que tu prends les choses un peu trop au sérieux ?

Kerry ne répondit pas. Elle se tourna vers Shak. Ses yeux lançaient des éclairs.

— Tu trouves tes petites blagues sexistes très amusantes, pas vrai ? Ça te brancherait si je commençais à balancer des vannes sur les Pakistanais ?

Les garçons observèrent un silence tendu. Kerry saisit son plateau et tourna les talons. James, l’air soumis, frotta sa joue écarlate.

Dès que la jeune fille eut quitté le réfectoire, Bruce et Callum explosèrent de rire.

— Putain, elle t’a pas loupé ! ricana ce dernier.

— Le bruit que ça a fait ! ajouta Bruce en frappant frénétiquement la table du plat de la main.

James lança à Shak un regard plein de reproches.

— Je te remercie, c’était vraiment très malin !

— On dirait que le câlin de Monsieur Adams est annulé, railla Callum.

Bruce, Connor et Shak se tordirent de rire.

— Ah ! ça vous fait bien marrer, hein ? dit James. Et vos copines à vous, elles sont où ? Oh, mais c’est vrai, j’oubliais : vous n’en avez pas.

— Ben si, moi j’ai Naira, objecta Callum.

Bruce pouffa.

— Arrête ton char. Vous vous êtes embrassés deux fois, et puis elle est partie pour une mission de six mois.

— Ouais, mais ça compte quand même. Elle m’envoie des e-mails presque tous les jours. T’es déjà sorti avec une fille, toi ?

— Plein de fois.

James gloussa.

— Ah ouais ? Et tu peux nous dire avec qui ?

— Pas avec des nanas d’ici. Je les ai rencontrées en mission.

La timidité maladive de Bruce lorsqu’il se trouvait en présence d’une fille n’était un secret pour personne. Ses camarades avaient la conviction qu’il avait inventé de toutes pièces ses prétendues histoires sentimentales.

— Il est en couple avec Jeremy, l’ours en peluche bleu avec lequel il dort, ricana Shak.

— Va te faire foutre ! répliqua Bruce, fou de rage. Je ne dors pas avec Jeremy. Il est tombé de l’étagère, une nuit, et il a atterri sur mon lit. Kyle est entré dans ma chambre pendant que je dormais et il a raconté n’importe quoi sur mon compte.

— Jeremy ? s’étonna James. Drôle de nom pour une peluche.

— C’est clair, dit Connor. Il aurait au moins pu lui trouver un nom de nana.

Bruce se dressa d’un bond.

— Tu me parleras sur un autre ton, dans cinq secondes, quand je t’aurai pété les dents !

James poussa un profond soupir puis se leva.

— Bon, les filles, je vous laisse régler vos comptes. Faut que j’aille retrouver Kerry dans ma chambre.

— Tu rêves, dit Shak. Ça m’étonnerait qu’elle vienne te voir, vu la mandale qu’elle vient de te balancer.

— T’inquiète. Mademoiselle Je-sais-tout est nulle en algèbre. Sans mon cerveau génial, elle serait incapable de faire la différence entre un X et un Y.

— T’as vraiment trop de bol avec les filles, soupira Connor.

James afficha une expression satisfaite.

— Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, les mecs ? C’est comme ça, je les fais toutes craquer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-03-09T19:19:34+01:00

- Assieds-toi là, dit-elle.

- Pourquoi on se déplace ?

- Je crois que Tom et ton frère aimeraient bien avoir un peu d'intimité.

- Pourquoi ?

Les trois filles éclatèrent de rire.

- Kyle est gay, non ? demanda Sophie.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode