Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chimere : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
KGI, Tome 1 : En sursis KGI, Tome 1 : En sursis
Maya Banks   
J’étais à la fois impatiente de commencer ce dernier Maya Banks tout en étant un peu inquiète. Impatiente car j’adore les historiques de cette dernière ; inquiète parce que je déteste ses séries érotiques (en fait, je déteste les livres érotiques tout court, une scène de sexe toutes les deux pages merci mais non merci). Mais bon, j’étais incapable d’y résister et je me suis donc lancée. Sans pouvoir le lâcher avant la fin !

[...]

Heureusement pour eux, la famille Kelly et ses amis seront toujours là pour eux. Une famille à laquelle vous voudrez appartenir (si possible, en se mariant à un des six frangins Kelly). Une famille de six garçons et de quelques pièces rapportées … Des garçons au charme ravageur, à l’humour dévastateur, au coeur débordant de tendresse, à la musculature aguichante, bref des mâles comme on les rêve ! ^^ Six frères soudés comme les cinq doigts de la main. Mais aussi énormément liés à leurs amis et aux autres membres du KGI. Forcément on retrouve l’ambiance que j’adore dans ce genre de groupe : de la bonne camaraderie, de l’humour aussi pourri que le mien, un peu de compétition, et beaucoup de testostérone ! A la tête de cette petite famille, des parents forts courageux !^^ Mais avec la plus grande autorité, surtout maman Kelly, un seul regard et tous ses grands garçons bourrés de muscles deviennent aussi angélique qu’un petit bout de chou !
Ce que je retiens de ce roman, c’est principalement la justesse des sentiments décrits par Maya Banks. Elle a su me toucher, m’emporter tout en délicatesse. Le récit est rythmé, on commence avec de belles scènes d’actions avant que cela ne se calme toute une partie du roman, pour laisser le temps à Ethan et Rachel de se retrouver. L’action revient en puissance sur la fin mais sans avoir des trucs complètement invraisemblables, des tirs et des explosions à tout va. Non, comme pour les sentiments et les émotions présents, l’action est également parfaitement dosée par Miss Banks.
[...]

La suite ici: http://lune-et-plume.fr/en-sursis-de-maya-banks/

par Melwasul
Hell's Horsemen, Tome 3 : Inaccessible Hell's Horsemen, Tome 3 : Inaccessible
Madeline Sheehan   
Tegen et Cage sont des personnages horripilants ! Bouh !
Tegen est une chieuse, une emmerdeuse de première, qui ne sait pas parler sans hurler et dire des insanités. Elle est vulgaire et pénible. Vraiment pénible. Elle ferait peur à un Pitt-Bull enragé.
Cage est un connard prétentieux. S'il est un poil mieux que son père, il en suit la trace tout de même ! Vaut mieux pas trop s'y frotter car il serait vite fait à vous mettre une tatane. Il est colérique, violent, arrogant, queutard, sexiste... etc...
Bref, de beaux portraits que je vous dresse là, non ??
Nous sommes d'accord. Ce sont des merdeux... comme tous les personnages de cette série !

Je me suis une nouvelle fois régalée ! J'ai adoré Tegen et Cage.
Comment ça, je me contredis ? Oui... mais non. Enfin... peut-être, mais j'ai des excuses :
Premièrement, je suis une fille. (On dit bien qu'une fille est toute en contradictions, non ?)
Et deuxièmement ce n'est pas de ma faute si Madeline Sheehan est un génie !! Elle arrive, par je ne sais quelle magie, à sublimer ses personnages : ils sont horribles, oui, mais sublimement horribles. Connards aussi, mais sublimement connards etc... Ils sont sublimement imparfaits !! Et au final, on ne peut que les adorer !

Pour vous dire à quel point l'auteur a du talent, vous vous souvenez de Dirty, le cracra du club ? (d'où son surnom).
Il est sale, il pue, il est vulgaire, dégue, repoussant, cinglé... Eh bien, une partie de ce tome lui est consacrée (avec Ellie, la copine de Danny).
Croyez-le ou non, mais Dirty est le personnage le plus incroyable de cette série ! Il m'a terriblement touchée et émue. C'est inimaginable ce que Madeline a fait de lui, ce qu'elle arrive à nous faire ressentir pour lui alors qu'il est si déglingué ! Je suis époustouflée par ce que j'ai lu.

En bref ? Une double histoire, celle de Tegen et Cage et celle de Dirty et Ellie, qui nous sort une nouvelle fois de notre zone de confort, qui est dure, impitoyable, violente, dérangeante et... SUBLIME !

Avis complet sur http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/11/hells-horsemen-t3-inaccessible-de.html

par toutoun
Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable
Madeline Sheehan   
Pitié, flinguez moi.

En finissant ce livre, j’ai juste eu l’impression de sortir tout droit des enfers. Ce livre est un cauchemar. Une horreur. J’ai très rarement lu un truc aussi écoeurant et infâme. Ce livre est une insulte à toutes les femmes de la terre. C’est vulgaire, c’est cru, c’est écoeurant. Ce roman commence super bien, avec un début génial, et puis ça vire à l’enfer, ça part complètement en cacahuète et ça devient juste un grand n’importe quoi.

Eva est la fille d’un gangster, chef de son clan. Elle vit au milieu des assassinats de rues, des contrats de morts et de trafiques de drogues. A l’âge de 5 ans, alors qu’elle rend visite à son père en prison, elle rencontre Deuce, 23 ans. Un lien se crée, un lien que Deuce ne peut expliquer. Ils se retrouvent bien des années plus tard, alors qu’Eva est une jeune femme et alors leurs chemins se croiseront, se sépareront mais envers et contre tout, ils s’aiment, à la folie…

Ces dernières années, on a eu une hausse immense de romans qui porte sur le BDSM et le fantasme de soumission. Ce livre n’a rien d’une lecture BDSM mais elle parle du thème de la soumission. Etant moi-même frivole des romans BDSM/Soumission, j’ai lu Fifty Shades, Crossfire, Beautiful Bastard, etc et ce sont des romans que j’ai adorée, je suis donc fane et très ouverte d’esprit à ce sujet. Mais dans ce roman, ce n’est plus de la soumission. C’est de l’esclavagisme, c’est de l’asservissement totale, mental et physique. Cela m’écoeure que ce soit une femme qui ait écrit un roman comme celui là, car dans ce livre, la femme n’est rien qu’un objet entre les mains des hommes, elle est trompée, rabaissée, humiliée, et c’est normal, y’a rien à redire là-dessus, elle doit penser comme son homme lui dit de penser et surtout ne jamais l’ouvrir. Bordel, mais c’est quoi ça ? Ce roman humilie les femmes, les rabaisse au rang d’animal, il n’y à rien d’excitant là dedans, c’est pervers, malsain, écoeurant et monstrueux.

Eva, l’héroïne, est la femme la plus stupide que j’ai jamais vue de ma vie. Elle se fait violer, battre, humiliée, asservie… et elle en redemande. Elle aide l’homme qui lui fait, elle ne le lâche pas, mais bordel faut être cinglée pour se faire maltraiter des manières les plus abominables qui soient et revenir constamment vers cet homme, se battre pour cet homme ! Cet homme en question, c’est Frankie, troisième personnage principal de l’histoire et juste un véritable psychopathe, un malade mental terrifiant. Quand a Deuce, le héros… Il m’a écoeurée. Il dit aimer Eva, mais ça ne l’empêche pas d’aller coucher avec des tas d’autres femmes, [spoiler]alors même que sa précieuse Eva est enceinte.[/spoiler] Et il considère cela comme normal, y’a rien de mal là dedans. C’est à vomir. Et tout les hommes pensent ainsi dans ce roman, tout les hommes du gang, y en à pas un qui trompe pas sa femme, qui la rabaisse pas, non ils sont tous comme ça ! Mais bordel, c’est abominable ! Il y a plusieurs couples secondaires dans le roman, qui marche au même pas que Deuce et Eva : se croise et s’éloigne, ils couchent, l’homme trompe la femme, l’humilie, elle part, elle revient et ça recommence. En dehors de cela, le livre est tout aussi horrible de par le trop plein de sexe, il n’y à que du sexe dans ce livre, du sexe même pas sensuel où érotique, juste du sexe cru et dégoûtant, des viols, etc. L’auteur a complètement oublié son thème de gangster, le délaissant pour ne parler que de coucheries, de manipulations et de tromperies. Il y a aussi quelque chose qui ne va pas dans l’écriture. A chaque chapitre, elle fait sauter plusieurs années. Au final donc, tout va bien trop vite, et ça enlève le peu de profondeur qu’aurait pu avoir le roman. En bref, vous l’aurez compris, ce roman est pire qu’une déception, c’est une abomination, car c’est un rabaissement totale de la femme, en lisant ce livre on n’apprend qu’une chose que les femmes sont des objets dont les hommes peuvent faire ce qu’ils veut. Et l’auteur a choisi de montrer tout ce qui peut arriver de pire alors. L’histoire en devient écoeurante et inintéressante, la romance ne se fait presque plus ressentir, je ne mets pas la pire note à ce roman uniquement à cause des 100 premières pages qui était très bonne et laissait prévoir à un bon départ. Dommage qu’ensuite tout s’écroule. J’ai juste envie de rencontrer Madeline Sheehan pour lui demander « Mais bordel, qu’est-ce qui t’est passé par la tête d’écrire un truc comme ça ? ».

Vous l’aurez compris, pour moi ce livre est abominable et traumatisant, et je ne vous le conseille pour rien au monde.

Driven, tome 3 : Crashed Driven, tome 3 : Crashed
K. Bromberg   
Excellent.
Le meilleur de cette trilogie.
Ce tome est un concentré de sentiments. On en prend plein la tête et plein le coeur.
Magnifique.

par Adèle
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel
Sylvain Reynard   
Il est rare, en tout cas pour moi, de ne pas savoir exactement ce que l’on ressent pour un livre, soit on aime, soit on aime pas, soit on se réserve pour la suite. Et bien là, je ne sais pas, j’ai tout ressenti !! En ce qui me concerne, le fait de ne pas savoir ce que j’éprouve réellement à la fin de cette lecture est sûrement du au fait que je m’attendais à une énième histoire à la FSOG, mais non rien à voir avec M. GREY, M. STARK ou même M. CROSS. Je peux dire que ce livre est tout public, mais je vous rassure, ce n’est pas un jeunesse non plus !! lol
Tout comme nos chouchous, M. le Professeur Emerson n’a rien d’un ange, il est hanté par son passé, et sa vie sexuelle est des plus intenses, mais pour Julia, il va devenir un ange de vertu, et va tenter de la séduire dans les règles de l'art.
Dans ce roman, nous sommes plongées dans la construction d’une histoire d’amour autre que par le sexe, et ça fait du bien un peu de romantisme. Ils apprennent à se connaitre, se courtisent, se confient leurs secrets, mais cela n’empêche pas qu’il y ai une tension sexuelle entre ses deux personnages.
L’auteur jongle avec les points de vues de Julia et de Gabriel, et certains passages auraient mérité d'être plus approfondies alors que d'autres auraient pu être survolés, mais cela ne m'a pas empêché d'avoir des papillons dans le ventre lors de certaines situations. Il nous fait également découvrir l'histoire de Dante et Béatrice.

Julia est une jeune femme fragile, peureuse, timide, anéantie par ce que son ex lui a fait subir, mais elle est malgré tout d’une bonté extraordinaire. Elle m’a fait sourire quand elle faisait appel au Dieu des étudiants, au Dieu des maladroits, au Dieu du sexe et autres. Mais, Julia va en agacer plus d’une, et oui, c’est comme ça !! lol. En tout cas, moi elle m’a agacé. Ok M. le Professeur en impose, mais quand même à 23 ans, on peut affronter le regard d’une personne, on peut aussi répondre quand on se fait agresser verbalement, et bien non, Julia est trop timide pour tout ça, donc elle encaisse, bon heureusement pour nous, cette situation ne dure pas, et elle va reprendre du poil de la bête !! Au fil des pages Gabriel, va de moins en moins l’impressionner, et elle va réussir à s’imposer. Leur confrontation verbale en salle de classe est pur bonheur ;-))

Gabriel est difficile à cerner, il ne laisse rien transparaître, un seul regard et tout le monde se tait, et toutes les femmes se damnent sur son passage. Son passé est douloureux, il se compare à un démon, il ne pense donc pas mériter le bonheur, pourtant sa rencontre avec Julia va lui faire entrevoir la lumière et il va prendre conscience qu’il a honte de son passé. Mais dire la vérité à Julia, veut aussi dire prendre le risque de la perdre, et maintenant que le bonheur est à porté de main, est-il prêt à perdre tout cela ?? Comment réagira-t-elle quand il lui dira ce qu'il a fait ??

Bon et bien au final, après une nuit de sommeil, je peux dire que j'ai apprécié cette lecture, et même si pour moi ce tome se suffit à lui même, je lirais la suite ;-)


par coco69
Driven, tome 1 : Driven Driven, tome 1 : Driven
K. Bromberg   
Encore une lecture abandonnée.

Le début partait bien mais le manque de crédibilité m'a complètement enlever mon envie de poursuivre.

Tout allait bien aux premières lignes avant que tout ne dérape d'une façon qui m'a refroidie et vraiment dégoûtée. [spoiler] Vous connaissez beaucoup de nanas qui après avoir fait une crise de panique, de claustrophobie se laisse peloter par le premier mec dans les bras duquel elle tombe ? Un mec qui venait de s'envoyer en l'air avec une autre dans un couloir ? Non mais sérieusement, pour moi c'est crade ! Oui je suis brutale dans mes mots mais il ne faut pas abuser là ! Je ne trouve vraiment rien de fantasmant la dedans. Je vois plutôt ça de manière ragoutante et peu crédible. ça beau être de la romance, il ne faut pas non plus pousser mamie dans les orties. [/spoiler]

La suite n'a absolument pas rattraper ce gros plantage du début, puisque tout est couru d'avance, rien n'est crédible, tout est beaucoup trop facile.

Rylee n'a laissé de marbre même si on sait qu'elle a un lourd passé. Je n'ai pas eu ma curiosité de pousser. Dommage, j'aimais bien les passages au " foyer" avec ces gamins qui l'entourent.

Quant à notre cher homme, qui me laisse de glace, parce que je ne lui trouve aucun charme et bien ça se passe de plus de commentaire.

C'était une quatrième couverture alléchante, une très bonne idée mais j'ai l'impression que la nouvelle mode c'est de pousser les extrêmes, de faire des histoires d'amour rocambolesque, de faire du sexe ( car le début pardonnez-moi mais c'est déjà du trop gros pour moi) pour faire vendre et surfer sur cette vague qui m'a noyée depuis longtemps.



par Vidia
Gueule d'ange, tome 1 : Alice Gueule d'ange, tome 1 : Alice
Katja Lasan   
Wouahhhh ! j'adore, ça faisait longtemps que je n'avais pas accroché avec un roman et là je suis conquise, j'adore l'écriture de cette jeune auteure et pour une fois pas américaine ... Depuis "Indécise" l'histoire de Keylan de Rockeur beau gosse, je n'étais pas tombée amoureuse d'un livre et ben là je vais dire que c'est chose faite ... Fred Rockeur beau gosse torturé qui rencontre Alice qui ne le connait pas ... Tous leux deux sont super attachants et on a envie que leur histoire soit belle et simple ! mais les fans de Fred ne l'entendent pas comme ça ... C'est romantique, addictif, érotique, mais également stressant et troublant ... Que nous cache Fred ? Que c'est il passé dans sa jeunesse ... que vont nous revéler ses cauchemars ... et va t il dire à sa princesse qu'il est raide dingue d'elle ? à suivre et surtout à lire !
KGI, Tome 6 : Sans pitié KGI, Tome 6 : Sans pitié
Maya Banks   
Excellent : PJ et Cole, membres de l’équipe de Steele, se cherchent depuis 4 ans. Cole décide de se rapprocher de PJ et se rend chez elle après une mission. Pendant une nuit, ils vont succomber à leur envie mais le lendemain, alors qu’ils sont censés être en repos, le KGI les rappelle pour une mission capitale : PJ doit s’infiltrer lors d’une soirée, séduire le bras droit d’un homme cruel dont le commerce est la vente de petites filles pour récolter des informations pouvant détruire tout le réseau. Mais la mission tourne au drame et PJ s’enfuit et s’éloigne de son équipe pour assouvir sa vengeance mais contrairement à son ancienne équipe du SWAT, le KGI compte bien être présent pour elle, surtout Cole qui ne voit pas sa vie sans elle... Un des meilleurs de la série qui nous prend aux tripes. Un excellent moment fort en émotions, en suspense, en loyauté avec un tome difficile à lâcher.

par Folize
KGI, Tome 4 : Murmures nocturnes KGI, Tome 4 : Murmures nocturnes
Maya Banks   
Ce tome 4 a été un véritable coup de cœur, j'ai adorée et pourtant j'ai adorée le tome précédents, malgré que le tome 3 m'avait un peu déçue car il trainait un peu en longueur... mais bon, la ce tome 4 est une tuerie et Nathan Kelly waouhhhhhhh dommage qu'on le découvre que maintenant car son personnage est intéressant, j'attend le tome 5 pour la suite :-)
KGI, Tome 2 : Seconde chance KGI, Tome 2 : Seconde chance
Maya Banks   
Génial : En mission au Mexique pour faire tomber Alex Mutton et son vaste réseau de trafics d'armes, Sam a une relation passionnelle avec Sophie, une serveuse, mais une fois la mission terminée, il est reparti. Cinq mois ont passé et il ne l'a toujours pas oubliée. Quand il la retrouve dans de curieuses circonstances, il est chamboulé et ses nerfs vont être mis à rudes épreuves en découvrant qui est Sophie, qu'elle porte son enfant et que toute sa famille est réellement en danger... Une histoire haletante avec une famille toujours aussi attachante, de l'action et du suspense qui nous fait passer un excellent moment. Vivement la suite!

par Folize