Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chipiecd : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Trilogie italienne, tome 1 : Sur tes yeux La Trilogie italienne, tome 1 : Sur tes yeux
Irene Cao   
une romance érotique en trois tomes, donc celui-ci est le premier, avec son lot d'hésitations, de secrets, de revirements...... Chaud, chaud, chaud !
Pour les fans de ce genre de littérature, voilà le roman idéal pour les vacances, à lire sur la plage !
Mais, me direz-vous, qu'est-ce que ça vaut ? C'est vraiment bien ? A cette question, on en peut s'empêcher de répondre par comparaison avec une autre trilogie bien connue, vous savez, les cinquante nuances.....entre gris clair et gris foncé.
Et là, je vous le dirai tout net : pour moi c'est beaucoup mieux que les 50 nuances ! Pourquoi ? Parce que cette trilogie, au moins, elle n'est pas en noir et blanc, elle est en couleurs ! C'est facile à comprendre, par exemple pour les personnages, on a d'un côté Anastasia, journaliste malgré elle, et Christian, homme d'affaires. De l'autre, une restauratrice en peinture, Elena, et un cuisinier d'exception, Leonardo. Cela suffit à nous offrir des plaisirs beaucoup plus colorés et riches en saveur que ceux, assez noirs effectivement, offert par E. L. James.
Enfin, tout est affaire de goût, et il n'y a pas réellement concurrence entre les deux, qui sont publiés chez le même éditeur. A vous de voir.
Bonnes vacances !

par Bookeny
Appassionato, Tome 2 : Partition inachevée Appassionato, Tome 2 : Partition inachevée
Anne Angelin   
http://chroniqueslivres.canalblog.com/archives/2016/06/24/34006285.html

J'avais hâte de reprendre là où je m'étais arrêtée à la fin de Sonate pour elle, nous retrouvons Isabeau, un an après sa rupture avec Clarence, après des mois de souffrance à pleurer l'homme qu'elle aime, Isabeau reprend peu à peu le cours de sa vie. A sa grande surprise, Fabien : son ex-beau-frère refait surface. Il tombe à pic dans la vie de la jeune femme, elle reprend petit à petit confiance en elle et en l'avenir. Alors que sa relation avec Fabien prend une tournure étonnante, c'est le moment que choisi Clarence pour refaire surface dans la vie d'Isabeau.

A partir de là, l'histoire reprend de plus belle. Isabeau qui va beaucoup mieux mentalement se retrouve de nouveau dans une spirale affective très compliquée à gérer, elle s'aperçoit qu'elle éprouve des sentiments pour deux hommes, un amour qui se manifeste différemment avec chacun d'entre eux. Mais l'heure de faire un choix est arrivé.

Pendant ce temps, le danger rôde, tapi dans l'ombre, plus présent que jamais.

Le bonheur se trouve-t-il au bout du chemin ?

Anne Angelin nous livre là une suite des plus éprouvante. Elle n'a pas hésité à faire souffrir nos personnages, la tourmente psychologique est très intense et j'ai adoré le rythme qu'elle a imprimé tout au long de ce second opus. Avec un début un peu perturbant pour moi, en effet, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, les choix et l'attitude d'Isabeau m'ont perturbés, du coup j'avais hâte que Clarence réapparaisse dans l'équation.

Dans cette suite, on retrouve une Isabeau beaucoup plus sereine, elle a fait beaucoup de chemin et sa névrose est beaucoup moins présente, même si elle est en proie au doute, elle arrive à gérer avec plus de discernement ses sentiments pour ces deux hommes. J'ai eu plus de mal avec le personnage de Fabien, peut-être parce que je n'avais pas envie qu'il soit avec Isabeau, je ne sais pas et puis il y a certaines choses que je n'ai pas apprécié dans son attitude avec elle. Clarence quant à lui est un personnage captivant, intelligent et amoureux. On retrouve avec plaisir les personnages secondaires, Sabine et Gary, Bill mais aussi Agatha, la nouvelle colocataire d'Isabeau.

Attendez-vous à beaucoup de changement, si l'on reste dans une romance érotique très intense, Anne Angelin insère avec brio une ambiance digne d'un grand thriller psychologique. Le passé d'Isabeau refait surface pour mieux la tourmenter. J'ai vraiment adoré cet aspect de l'histoire. Entre des scènes langoureuses et sensuelles vous allez voir apparaître l'angoisse et la peur. Vous allez ressentir la détresse d'Isabeau et de son entourage. Un tournant de l'histoire très poignant.

La musique est présente à de nombreuses reprises, elle sublime cette histoire hors du commun. Elle m'a conforté dans l'idée que l'histoire d'amour entre Clarence et Isabeau est unique, le lien qui les unit, même s'il est parfois dévastateur, n'en reste pas moins exceptionnel.

En bref, cette suite avec un dénouement des plus étonnant m'a fait passer un très bon moment de lecture. Je suis passée par bons nombres d'émotions, la plume d'Anne Angelin est toujours aussi agréable, elle nous livre là un second tome très intense à tous les niveaux. Elle me laisse complètement démunie avec une fin qui m'a fait l'effet d'un coup de poing dans le ventre. Je dois dire que j'en reste encore scotchée ! Je n'ai qu'une hâte découvrir la suite avec le troisième tome "Appassionato #3 - La portée des maux".

N'hésitez pas à poursuivre l'aventure d'Isabeau et Clarence, vous ne serez pas déçus.


Appassionato, Tome 3 : La portée des maux Appassionato, Tome 3 : La portée des maux
Anne Angelin   
Chronique complète ici:
https://readinglovetime.com/2017/01/15/appassionato-tome-3-la-portee-des-maux-%e2%8b%86-anne-angelin/

Je ne vous cache pas que j’ai eu la boule au ventre de me plonger dans « La portée des maux », non seulement à cause de l’issue du tome précédent mais surtout après avoir lu le résumé de ce dernier roman. Je me doutais qu’ Anne Angelin allait m’en faire voir de toutes les couleurs et je ne me suis pas trompée… Mon petit cœur s’est encore une fois brisé en mille morceaux devant ces « maux » qui font si mal.

J’ai retrouvé là encore la plume poignante d’Anne, cette plume frappante, intense, érotique, addictive et d’une richesse émotionnelle incroyable. Une montagne russe sensationnelle dans laquelle il vaut mieux être particulièrement bien accroché. Je me rends compte que finalement, je ne fais pas que lire ses romans… je les vis, quitte à en être désarçonnée plusieurs jours après ma lecture...

Depuis le départ, mon plus grand souhait réside dans le fait que Clarence et Isabeau parviennent à vivre leur amour passionnel sans heurts. Ce sont des personnages auxquels je me suis attachée et que je considèrerais comme des amis, s’ils existaient. En fait, ils me donnent autant envie de les accompagner dans leur cheminement vers l’amour sain et dépourvu de souffrance, que de leur mettre quelques claques pour les secouer face à leurs mauvais choix tellement évidents … GRRrr! On dirait qu’ils prennent un malin plaisir à se faire mal ou à nous faire mal !

Ce tome marque à nouveau un changement radical pour nos protagonistes. En effet, il remet tout en question, leur histoire, leur amour, leur confiance en soi et en l’autre. Tous les efforts réalisés sur eux-même durant ces deux dernières années sont réduits à néant :-(

La petite surprise très agréable du roman est qu’il y a plusieurs chapitres du point de vue de notre charmant pianiste, j’ai adoré être dans ses pensées et vivre les émotions à travers son personnage. Notamment au début, lors de son amnésie, j’ai trouvé très touchante la façon dont il s’imprègne de toutes les informations émanant de ses proches au sujet de sa vie, de ses ambitions et surtout au sujet d’Isabeau. J’ai été attendrie par le fait qu’il refasse connaissance avec cette femme dont tout le monde atteste son amour pour elle, seul à travers les photos se trouvant dans son portable et ses messages, car même s’il n’a aucun souvenir de leur couple, il se rend bien compte à quel point Isabeau occupe une place importante dans sa vie.

En ce qui concerne Isabeau, sa situation est très préoccupante malgré ce qu’elle laisse paraître. En effet, extérieurement, elle diffuse l’image de la femme qui ne se laisse pas abattre malgré cette énième épreuve et malgré le rejet de Clarence. Elle s’endurcit, fait des rencontres, elle apprend à séduire et goûte au sentiment très agréable d’être désirée. Elle change du tout au tout et devient vengeresse en s’adonnant aux plaisirs coquins ponctuels avec des hommes de passage. Une femme à la double personnalité, pathétique et casanière le jour mais la nuit, la femme blessée se transforme en une séductrice hors-pair, épanouie et qui assume sa sexualité. Des plans culs, zéro sentiment zéro attache, 100 % plaisir. C’est dans les bras de ces hommes qu’elle se sent vivre et même si c’est immoral c’est grâce à ça qu’elle arrive encore à rester debout. Cela m’a été très difficile de la voir toucher le fond car c’est bien ce qui se passe, Isabeau est complètement vide à l’intérieur, à tel point que je me suis demandée si elle parviendra à se relever :-(

Pour finir avec mon point de vue général, oui, j’ai beaucoup apprécié ma lecture qui m’a autant malmenée que bouleversée au niveau émotionnel. Néanmoins, j’avoue que j’ai tout de même été un peu déçue par le chemin qu’a pris Anne Angelin dans cette dernière partie. Plus particulièrement par rapport au personnage d’Isabeau qui est devenu trop sombre pour moi et qui souille l’idée que je m’étais faite d’elle durant les tomes précédents. L’ambiance de ce dernier tome qui clos cette trilogie bouleversante est assez noir avec peu de moments sereins. J’ai trouvé cela dommage… En fait, le sentiment que j’ai c’est de ne pas avoir eu le temps de profiter d’eux, heureux et ensemble. Après je me rends bien compte que c’est la grande romantique qui m’habite qui parle!
À tout jamais À tout jamais
Nicholas Sparks   
Dieu que j'ai pu pleurer en lisant ce livre ... magnifique !!! c'est le seule mot qui me vient.
Le Porte-bonheur Le Porte-bonheur
Nicholas Sparks   
J'étais réticente, une histoire avec la guerre sa ne m'intéressait pas trop mais on m'a prêté le livre et je dois dire que je ne regrette pas de l'avoir lu. J'avoue que je sautais les parties avec la guerre mais je n'ai pas manqué grand chose du fil de l'histoire et j'ai été surprise par la fin. A vous de voir

par Solstice
L'enfant qui ne pleurait pas L'enfant qui ne pleurait pas
Torey Hayden   
J'ai été bouleversée par le témoignage touchant de cette enseignante, assignée à une classe d'enfants différents, présentant des troubles du comportement ou des soucis divers. Au mois de janvier, elle reçoit dans son groupe Sheila, une petite fille agressive et apeurée. Au début, le contact est difficile, mais peu à peu, elle va réussir à déchiffrer le comportement de cette enfant pleine de rire et d'intelligence, cachée derrière ce masque de dureté. Mais la situation se complique, avec des antécédents familiaux terribles : maltraitée par son père, abandonnée par sa mère sur une autoroute puis maintenant violée par son oncle : des plaies profondes pour lesquelles il faudra beaucoup de temps et d'amour pour les guérir.
La jeune femme et la petite fille vont peu à peu s'apprivoiser, tel le renard et le petit prince, et va naître entre elle un lien plus fort que le reste.
J'ai été extrêmement touchée par ce récit pas comme les autres. Je suis très intéressée par ce sujet, puisque je souhaiterais travailler dans cette branche (la psychologie infantile). L'évolution de Sheila est impressionnante, et la fin, douce et mélancolique, marquée par le poème dédié à Torey. Les émotions sont très bien transmises au lecteur, le style direct et franc, sans tabou m'a beaucoup séduit. Bref, magnifique. Je n'ai qu'une chose à dire : lisez-le (et prévoyez des mouchoirs !)

par Siolka
L'enfant qui ne parlait pas L'enfant qui ne parlait pas
Torey Hayden   
Torey Hayden nous présente de façon romancé le cas d'une petite fille fragile, mutique et qui se tient complètement courbée en deux afin de tout retenir en elle. Peu à peu, elle nous raconte de quelle façon elle a réussi à obtenir la confiance de cette petite fille fragile.
Ce que Jade lui raconte est on ne peut plus sordide !
Est-elle la proie d'un réseau pédophile, ou encore d'une secte sataniste ?
Difficile à savoir et surtout de démêler le vrai du faux.
Viols, sacrifice humain, écartèlement de chat, rituels terrifiants se mélangent avec fantômes et personnages de série télé.

C'est à la fois terrifiant, très choquant mais aussi passionnant car sous sa plume d'écrivain Torey Hayden nous fait part d'un témoignage de professionnelle. On oublie parfois qu'il ne s'agit pas d'un thriller mais d'un cas auquel elle a réellement eu affaire.
Côté psychologie, du coup, c'est également passionnant.

En conclusion, c'est mon second livre de cette auteur et il est certain que j'en lirai d'autres. Je trouve ses ouvrages passionnant, que ce soit pour le côté “détente” en simple lecture ou pour le côté psychologie de l'enfant (qui a été mon domaine durant cinq années d'études).
Vous l'aurez compris, je recommande !

par dadotiste
Boomerang Boomerang
Tatiana De Rosnay   
Encore un super roman de Tatiana de Rosnay, je suis très heureuse d'avoir découvert cette auteur totalement par hasard. Ses romans que j'ai littéralement dévorés m'ont comblés ! Son écriture est incroyablement fluide, Boomerang est très riche en émotion, la mort y est omniprésente. C'est une histoire plutôt triste mais tellement touchante. Cette histoire fait réfléchir sur le sens de nos vies.

par Laurie67
Moka Moka
Tatiana De Rosnay   
J'ai trouvé bouleversant la façon dont une chose peut venir tout détruire sur son passage, tout chambouler. Tatiana de Rosnay nous offre dans ce livre le combat très poignant d'une mère en quête de réponses. Un roman qui m'a beaucoup touchée.

par x-Key
La Trilogie Italienne Tome 2 : Pour tes lèvres La Trilogie Italienne Tome 2 : Pour tes lèvres
Irene Cao   
Ce second tome m'a vraiment dérangé tant Elena prend de mauvaises décisions...

Elle se laisse encore plus manipuler que dans le premier et n'a que très peu d'amour propre. On attend qu'elle dise "stop" et quelle frustration pour le lecteur que de la voir descendre aussi bas...

[spoiler]Elle se dit amoureuse de Filippo et pourtant le trompe encore et encore...[/spoiler]

Leonardo est vraiment un sale type, égoïste et méchant. [spoiler]Comment peut-il se déclarer et la laisser tomber comme une pauvre me*de sous prétexte que sa femme revient vers lui? Il se moque du surnom que Flippo donne à Elena, se moque du fait qu'elle veuille rester avec Filippo car c'est une relation seine et confortable. Alors que lui reste avec sa femme au nom du passé alors qu'il aime Elena. Non mais on croit rêver.[/spoiler]

J'apprécie beaucoup Filippo et son amour est vraiment beau et pure. Il mérite d'être heureux.

par Tiaa-Noda
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3