Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chobbits-girl : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Quand vient la vague Quand vient la vague
Manon Fargetton    Jean-Christophe Tixier   
Quand vient la vague, est un roman dramatico-réaliste écrit par deux auteurs français. Un roman à deux voix, dont un secret met à mal les relations familiales.

Nina, 17 ans, perd pied en découvrant un secret - un mensonge - et décide de fuir la vie qu'elle a connu - qu'elle croyait connaître. Le lecteur découvre avec elle ce poids et suit la jeune fille dans son tourbillon d'émotions et de pensées, jusqu'à sa fugue. Le lecteur est Nina.

Clément, 15 ans, 10 mois après la disparition de Nina, décide de retrouver sa soeur avant sa majorité qui surviendra dans deux mois. Mais en menant son enquête, il va lui aussi tomber sur ce secret. Ici le lecteur suit Clément.

2 voix. 2 temps. 2 réactions différentes face à la découverte d'un secret. 2 plumes bien distinctes mais complémentaires.

Quand vient la vague, est un bouleversement identitaire magnifiquement écrit. C'est la recherche de soi. C'est le bouleversement du quotidien, de la vie acquise et comment on en ressort grandit.

Addictif, c'est un très bon roman.
Une année là-bas, Tome 1 Une année là-bas, Tome 1
Ayssa JFL   
Je me rappelle quand je suis tombée sur cette saga sur Wattpad j'ai été époustouflée ! Alors je n'ai qu'une hâte c'est de pouvoir m'y replonger !!! C'est une histoire en or qui mérite totalement d’être classé en catégorie diamant et que je recommande à tous !
La Trilogie d'Encre et d'Or, Tome 1 : La Lectrice La Trilogie d'Encre et d'Or, Tome 1 : La Lectrice
Traci Chee   
Ce livre est devenu mon préféré tous livres confondus ! Il est tout simplement incroyable. L'univers est riche et intéressant, ce qui en fait un livre de fantasy unique. Il regorge de mystères que l'on peut percer grâce aux indices disséminés ici et là. L'écriture est superbe également, on voit que Traci Chee aime véritablement les mots et leur sens. Ils ont ici un rôle majeur. Concernant les personnages, ils sont très attachants de part leurs actions qui les définissent mais aussi leur background. L'auteure écrit tellement bien, que sans faire d'effort, on voit ce que l'on est entrain de lire, se dérouler sous nos yeux. Pour revenir aux personnages, ils ne sont pas "parfaits" comme c'est le cas dans beaucoup de livre, chacun a des petits défauts notamment sur le plan du physique. Quant à l'héroïne, j'ai beaucoup apprécié que l'auteure ne s'attarde pas sur sa description, elle se contente de fournir au lecteur uniquement ce dont il a besoin pour se faire une idée de ce à quoi elle ressemble. De plus, Sefia est un personnage vraiment intéressant car elle est forte et va jusqu'au bout de ce qu'elle a commencé. J'ai beaucoup d'admiration envers elle. Par ailleurs, j'ai adoré la relation entre elle et son compagnon, Archer. Je l'ai trouvé atypique car le fait est que pour certaines raisons (que vous découvrirez en lisant le livre), le jeune homme demeure muet par conséquent il n'y a pas de dialogues à proprement parlé entre eux. En revanche, il y a la gestuelle et la façon dont ils apprennent à communiquer est juste merveilleuse et terriblement touchante ! En ce qui me concerne je trouve ce choix vraiment bon, ça change des habituels dialogues et n'en est que plus beau. Je ne vous parle pas du capitaine Reed et de son équipage, que j'ai fort aimé. Il y a beaucoup de suspens dans ce bouquin, l'auteure gère parfaitement son récit. La révélation à la fin est d'ailleurs surprenante ! Pour ma part je ne l'ai pas vu venir. Enfin, il s'agit là d'un remarquable roman qui traite de la pratique de lecture et d'écriture, il soulève d'importantes questions sur la mémoire ainsi que l'existence et le but de nos vies. Comment faire pour que l'on se souvienne de nous, même après notre mort ? ou encore comment être certain que l'on ne tombe pas dans l'oubli ensuite ? Les personnages mènent en quelque sorte un parcours initiatique où chacun tente à sa manière de trouver son identité, sa voie. Ce livre est original tant dans sa forme que dans son récit, on alterne entre les différents points de vue et les histoires se mêlent alors les unes aux autres. Elles sont toutes liées par un fil invisible, et convergent vers un seul point, créant ainsi l'Histoire.
Je le recommande à 1000% et en plus il est parfait pour les vacances ;)
The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin
Sarah Raughley   
https://aliceneverland.com/2017/04/14/the-effigies-tome-1-les-flammes-du-destin-sarah-raughley/

Sarah Raughley ne prend pas de pincettes : elle nous plonge directement dans le bain de cet univers alternatif au notre. En effet, on se croirait presque dans notre monde contemporain, si ce n’est que celui-ci est attaqué par les spectres depuis le XIXème siècle. Seuls des systèmes anti-spectre protègent les villes et leur population des attaques de ces monstres cauchemardesques. Car, la seule arme efficace contre eux, ce sont les Effigies : quatre jeunes filles dotées de pouvoirs représentant chacun des quatre éléments. Quand une Effigie meurt, son âme, ainsi que tous ses souvenirs, sont transférés à la personne suivante, celle qui prend la relève. Alors, quand Maïa se retrouve, du jour au lendemain, Effigie du feu, elle comprend immédiatement que sa vie ne sera plus jamais la même..

Dès les premières pages, New York est attaquée. On découvre ainsi, sous nos yeux, les principaux éléments mis en place dans l’univers de Sarah Raughley, que ce soient les Effigies, les spectres ou encore les systèmes anti-spectres. Et cela donnera le ton pour tout ce premier tome : action ultra présente, retournements de situations… On ne s’ennuie définitivement pas, le rythme est intense pour un univers riche et complexe.

J’ai vraiment beaucoup aimé le mythe des Effigies que met en place l’auteur. Entre secrets et mystères, on ne sait pas grand chose sur ces jeunes filles, et pourtant, ce que l’on découvre petit à petit laisse sans voix. J’ai vite senti que quelque chose de plus grand était à l’œuvre ; je ne sais pas vraiment ce que nous réserve l’auteur sur ce point mais le peu que l’on découvre dans ce premier tome nous promet quelque chose de phénoménal.

Nos quatre Effigies ne sont pas en reste. Maia, notre narratrice, est très lucide sur les évènements qui se produisent. Certes, elle est la nouvelle Effigie du feu, mais elle n’est pas (encore) une super héroïne. Alors quand elle se retrouve au milieu d’une attaque de spectres, elle ne sait pas comment réagir, clouée sur place par la frayeur. Mais, plus l’histoire avance, plus son côté « humain » prend de l’ampleur : elle va devoir apprendre à être une Effigie, mais cela ne l’empêche pas pour autant d’essayer de résoudre les problèmes, à sa façon même si dans une moindre mesure.

Les autres Effigies sont loin de l’image que l’on pouvait avoir d’elles. D’ailleurs, Maïa se fera avoir à plus d’une reprise, mais elle sera également la première à reconnaitre ses torts (un aspect de sa personnalité que j’ai tout simplement adoré). Et, plus on les découvre, plus on se pose de multiples questions à leur sujet. Il faut dire qu’elles sont très différentes les unes des autres ; l’auteur a vraiment travaillé ses personnages et cela les rend si réelles que l’on se retrouve un peu dans chacune.

Pour conclure : je me suis tout simplement régalée avec ce livre qui se dévore en un temps record. Ce premier tome met en place l’intrigue et les personnages de nos Effigies et, même s’il peut paraitre assez introductif, ce qu’il laisse apercevoir reste plus qu’accrocheur. Sarah Raughley a construit un univers spectaculaire qui nous donne immédiatement envie d’en découvrir plus encore. Et les mystères qu’elle dissémine ici et là renforce ce côté addictif de cette série. Une très belle découverte, j’ai hâte d’en découvrir bien plus encore sur ce monde !

par Kesciana
Les Porteurs, tome 1 : Matt Les Porteurs, tome 1 : Matt
C. Kueva   
Ce livre est vraiment très très bien, pas tant du niveau de l'écriture, qui elle est sympa mais sans rien avoir d'exceptionnelle, mais du niveau des thèmes abordés ! C'est tellement inédit, et c'est vraiment génial qu'une autrice ose aborder ce genre de thèmes ! Le genre, les questionnements sur la bioéthique... ce livre fait du bien, même si le déroulement est parfois un peu prévisible. J'attends néanmoins le deuxième tome avec impatience.

par mielou35
Opération Pantalon Opération Pantalon
Cat Clarke   
J'avais un petit peu peur de lire ce livre après mon énooorme et douloureuse déception sur Cette fille, c'était mon frère. Quand des femmes cis écrivent des personnages trans - même si c'est un peu mon cas aussi, et je ne me dédouane pas plus que les autres - il y a souvent des trucs vraiment dérangeants qui reviennent dans les histoires. Mais là, c'était plutôt vraiment bien fait. En plus, un bouquin Middle Grade, donc pour enfants, qui parle de transidentité, c'est vraiment cool.

Pour en venir au fait, Liv a onze ans dans le bouquin et il rentre au collège. Il sait qu'il est transgenre, mais n'a encore fait son coming-out à personne. Ce ne serait pas un trop gros problème d'attendre d'être vraiment prêt s'il ne devait pas porter une jupe au collège comme il a été assigné fille à la naissance. Et ce qui est vraiment bien dans cette histoire, c'est la positivité qui en ressort.

Déjà, on a une histoire de harcèlement que j'ai pas mal apprécié parce que ça m'a vraiment fait penser à ce que j'ai pu expérimenter au collège. C'est comme ça que ça se passe. L'ostracisation, les moqueries, la quête pour les amis et la popularité, la course au conformisme. Mais tout finit plutôt bien. C'est une histoire positive. C'est dur, le collège, mais on s'en sort toujours. C'est bien comme point de vue.

Ensuite, la diversité ! Déjà, on a un personnage principal trans, bien sûr, mais j'ai même pas la sensation que ce soit le plus important à propos de Liv. Même si c'est (encore) une histoire de coming-out, j'ai quand même eu la sensation qu'il y avait plus que ça, et aussi le fait que ce soit adressé à des enfants plus jeunes est vraiment bien. En plus, on a une famille homoparentale (deux mères et deux gamins) qui est heureuse et finalement très normalisée ! C'est très bien traité : Liv et Enzo sont super heureux avec leurs mères, mais le monde extérieur ne le voit pas de cet œil-là. Et puis, un des personnages secondaires a un handicap et c'est aussi montré sous un jour très optimiste.

Il n'y a rien de tragique. Et c'est bien. Les mères de Liv se doutent bien qu'il est transgenre mais attendent sagement qu'il leur en parle de lui-même. Jacob prend ça super bien. Et tout ce qui tourne autour de l'Opération Pantalon est tourné de façon à ce qu'on en ressorte très optimiste !

La représentation est bien faite - et j'ai vérifié sur des commentaires de personnes trans que je n'avais rien loupé d'affreux, mais non. Liv se genre au masculin (encore heureux, mais maintenant j'ai pris peur avec Cette fille, c'était mon frère), il n'y a pas trop de trucs genre "un garçon coincé dans un corps de fille" ; "le mauvais corps" et autres expressions qui peuvent être agaçantes (il y a quand même quelques phrases qui m'ont fait tiqué mais c'est très léger et ça n'altère en rien la bonne - quoique pas parfaite - qualité de la représentation).

Je suis vraiment contente. C'est frais, léger, destiné à un public jeune et abordé en toute simplicité. Pas de drama. Parce que les jeunes trans ont le droit aux histoires qui se passent bien. C'est doux, enfantin, on se prend tout de suite au jeu et on n'a pas envie de lâcher l'histoire. Donc voilà, j'approuve vraiment. C'est une histoire sur la transidentité, le harcèlement scolaire, et l'acceptation de soi et des autres, et de la diversité. Et ça fait vraiment du bien.

par Rid-kaat
Traquées Traquées
Sandrine Beau   
Que dire de ce roman à part waouhhhh ! Un vrai coup de coeur, je me suis crue avec anna et marjo. Que de suspense jusqu'au bout ! En un mot : génial ! Je recommande ce livre.

par malfie
L'Agenda L'Agenda
Hélène Montardre   
J'ai beaucoup aimé ce livre .pour les personnes qui ne l'ont pas lu mais qui l'ont dans leur pile à lire penser a regarder le dos de la couverture...

par edounette
Bal de givre à New York Bal de givre à New York
Fabrice Colin   
Il est difficile de dire ce que je ressens après une telle lecture qui m'a laissé entièrement groggy. Et encore c'est faible...
Ce roman est une vraie perle. Lorsqu'on ce dit voilà elle est heureuse un nouvel éléments entre en compte et viens tout chambouler. On se pose la question qui est donc le beau Winter et que lui veut-il ? Pourquoi s'acharne-t-il sur Anna ? Même elle cherche à déterminer ce qui ne va pas. Car chaque fois qu'elle cherche à fouillé dans ces plus lointain souvenirs, une douleur attroce lui perce le crâne.
Dans cette histoire ou tout est illusion ou tout peu s'écrouler à tout moment.
J'ai aimé suivre Anna qui une fois invité au fameux bal de givre, se perd très vite et s'éloigne de Wynter, afin de mieux comprendre ce qui lui arrive tout au long du roman.
Mais l'illusion est, que la mort revêt toujours son plus beau côté afin de mieux nous emporté dans les ténèbres.
Voilà il m'a été très difficile de vous dire combien je suis sous le charme de ce roman et que si j'ai l'occasion de le relire je n'hésiterai pas une seconde.
Je conseille vivement ce roman.
Sweetgirl Sweetgirl
Travis Mulhauser   
Connaissez-vous le film "Winter's Bone" (2011) avec Jennifer Lawrence ?
Si oui vous allez aimer ce roman, et pour les autres, je vous invite à voir le film, il est juste génial.

Donc revenons en à notre roman, Sweetgirl, ou l'histoire d'une jeune fille de 16 ans qui enlève un bébé en danger laissé à l'abandon dans son lit par des parents qui eux sont complètement chargés à la meth (méthadone, puissante drogue synthétique)
Le tout se déroule sous une forme d'errance pédestre à l'aveuglette dans un décors de campagne envahi par la neige, froid et désolé où il est difficile de se déplacer à pied et littéralement impossible en voiture.

Je nommerai le thème du livre de "drame psychologique, saupoudré d'une écriture belle et contemporaine". En effet c'est bien écrit et doux alors qu'on est avec des personnages écorchés dans un milieu pourri ce qui donne un étrange contraste. Tout se déroule lentement mais sans jamais ennuyer.

Essaie transformer par l'auteur qui nous livre un bon récit, assez court, qui plaira aux adultes et aux ados également.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2016/09/sweetgirl-travis-mulhauser.html

par Maks