Livres
528 910
Membres
549 219

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de choupette48 : Ma PAL(pile à lire)

La Promesse de l'océan La Promesse de l'océan
Françoise Bourdin   
J'ai trouvé que c'était une belle histoire. La lecture est reposante et agréable. Mais je n'ai pas été emballée autant que je l'espérai. Il y a des longueurs et j'ai trouvé les personnages un peu plats.

par Marie-A
Agatha Raisin enquête, Tome 11 : L'Enfer de l'amour Agatha Raisin enquête, Tome 11 : L'Enfer de l'amour
M. C. Beaton   
Comme chaque fan d'Agatha Christie, j'ai été attirée vers les aventures de cette nouvelle détective au prénom déjà évocateur et qui s'autodésignait comme de l'école de son ancêtre, Miss Marple. Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de tester un des livres de M. C. Beaton, si ce n'est les recommandations de mes collègues.
Mais voici arrivée ma première erreur: croyant que comme chez Mme Christie, l'ordre des histoires importait peu car il n'y aurait pas d'interconnexions, je me trompais. Résultat: les premiers chapitres ont été une petite épreuve, loin de comprendre toutes les petites références sur le passé d'Agatha...
Mais enfin, le résumé était très attrayant et j'ai été agréablement surprise de découvrir qu'Agatha n'était pas qu'une héroïne enquêtrice mais que les faits sur lesquels elle enquêtait la touchaient tout particulièrement.
Ainsi, c'est ici que se situe le gros point fort de cette histoire: son scénario très bien ficelé qui reprend tous les bons codes du genre policier tout en nous offrant un suspense savamment dosé! C'est ce que j'ai le plus apprécié dans ma lecture: je me suis lentement laissée porter et n'avais rien deviné de son issue.
Par contre, on peut dire que les personnages qui participent à ce scénario ne font rien pour aider les bons sentiments: je ne sais pas si cela est dû à leur construction qui se voulait représentative du quidam 100 % British avec ses manies comme son humour... Mais je trouve qu'il ne leur est pas rendu bel hommage! Non mais franchement, le caractère d'Agatha... entre la vieille complexée et la pédante madame je-sais-tout: trop pour moi! Son mari "raté" ainsi que son pingre d'ami Charles ne recolorient pas le tableau... Surtout que notre enquêtrice et ce dernier lorsqu'ils ne cherchent pas meurtrier et disparu, se lancent dans une activité qui tant elle est répétée tout au long des chapitres comme un fil rouge, en devient pour moi rébarbative: tracer pour eux mêmes la carte de tous les pubs, dinners ou autres restaurants d'Oxford à Cambridge. Non mais! On a connu meilleure comme transition!
En bref, vous avez ici avec le 11e tome des aventures d'Agatha Raisin - attention à ne pas commencer ici votre découverte de l'héroïne de M. C. Beaton - une plume naturelle qui sait énergiquement entraîner son lecteur tout au long d'un scénario haletant et qui ne manque pas de punch! Je vous avoue que pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier les personnages qui jouent le rôle principal dans cette aventure burlesque dans les campagnes anglaises... même si Agatha ne manque pas de talent de déduction!

par Chika
Retour sur l'île Retour sur l'île
Viveca Sten   
Suédoise, Viveca Sten est une auteure dont plusieurs livres traînaient dans ma pile à lire et que je souhaitais découvrir vu ma passion pour les polars et thrillers venant du Grand Nord. Les éditions du Livre de Poche m’ont quelque peu facilité les chose puisque « Retour sur l’île » faisait partie de la sélection pour le mois de juin du Prix des Lecteurs 2019.

C’est donc chose faite, même si je n’avais pas lu précédemment les cinq autres enquêtes de l’inspecteur Thomas Andreasson et de Nora Linde. Faut-il les lire dans l’ordre? Je dirais que je suis partagée pour vous donner une réponse catégorique : d’un côté, je pense avoir saisi l’histoire en général puisque des petits rappels des précédents tomes sont faits régulièrement. Mais parallèlement, d’un autre côté, je vous dirais que la psychologie des personnages est sûrement mieux comprise (ainsi que leurs histoires personnelles), si on prend la peine de commencer par les prémisses. Pour ma part, par manque de temps, j’ai donc commencé par la sixième enquête.

Je ne peux pas dire que le livre ne m’a pas plu mais, j’ai un goût d’inachevé qui me reste et perdure après avoir tourné la dernière page. Peut-être est-ce dû au fait que je n’avais pas lu les précédents livres (honte sur moi!) mais aussi parce que j’ai l’impression que c’est quelque chose de plus subtile qui m’a manqué. Je trouve que c’est le genre de livre qui est parfait pour les vacances car il se lit assez facilement mais le problème, c’est qu’il s’oublie tout aussi rapidement ! Je pourrais encore vous en dire les grandes lignes malgré que ma lecture remonte à plus d’un mois mais il ne me laissera pas un goût impérissable pour autant.

Vous aurez compris que pour cette période estivale, c’est le livre parfait qui vous permettra de vous évadez, tout en découvrant la Suède et son froid glacial. Si vous aimez et que vous souhaitez poursuivre l’aventure en compagnie des personnages, sachez qu’une série télévisée a été tirée des livres de Viveca Sten, sous le titre de « Meurtres à Sandhamn » et diffusée sur Arte.

Chronique sur mon blog : https://www.musemaniasbooks.be/2019/07/16/retour-sur-lile-de-viveca-sten-polar/

par Julie-176
Driven, tome 2 : Fueled Driven, tome 2 : Fueled
K. Bromberg   
Une superbe suite, c'est à partir de ce tome que cette série se distingue des autres.
On a une réelle construction de la relation entre Rylee et Colton. Tout n'est pas rose, bien au contraire...
Beaucoup de larmes, de douleur, de colère, un roller coaster sentimental.
J'aime que l'auteur ait inclus quelques chapitre du POV de Colton, on le comprend mieux et on l'aime encore plus.
Cette histoire est très bien écrite, les personnages sont "intelligents" et s'éloignent des clichés. Rylee est vraiment une femme forte qui s'accroche à ses convictions et qui ne se laisse pas marcher dessus, même si cela doit lui couter ce qu'elle a de plus cher.

Colton, on le sent évoluer, essayer, rater, essayer encore, on comprend ses difficultés, on a envie de le rassurer, de le secouer, de le taper.

J'ai beaucoup aimé les meilleurs amis des héros Beck et Haddie, ils apportent une touche d'humour appréciable et parfaitement dosé.

Et cette fin... j'ai sauté sur le tome 3 dès la dernière page tournée !

par Do83
Une passion fauve Une passion fauve
Françoise Bourdin   
Après la premier guerre mondiale, le cirque Károly est sur le déclin et toute la famille de Vilmos quitte la Hongrie pour des jours meilleurs. Ils s'installent à Madrid et Bérill, la fille de la famille fait sensation dans un numéro de dressage de fauves. Tomas, jeune banquier Irlandais n'a d'yeux que pour elle et essaye, tant bien que mal de la séduire. Mais Bérill ne veut pas de lui jusqu'au jour où un terrible accident lui retire tous projets d'avenir dans le milieu du cirque...
J'ai dévoré le premier volet de cette saga familiale avec beaucoup de bonheur. Comme toujours chez Françoise Bourdin, les personnages nous entraînent dans leurs chemins de vie. C'est d'ailleurs, pour moi, la première histoire de cette auteure, qui se passe sur plusieurs générations. On suit donc les événements qui ont marqués notre histoire à travers la vie d'une famille. Le projet de Hugh à la fin du livre m'a aussi rappelé le Zoo visité l'année dernière dont je garde un bon souvenir. Vite, la suite.

par Val88
Une putain d'histoire Une putain d'histoire
Bernard Minier   
Comme spécifié dans la page de remerciement, l'auteur a voulu rendre hommage à la littérature américaine, et c'est plutôt réussi : les lieux retirés à la nature hostile, les groupes de copains qui mènent l'enquête, les politiciens corrompus et tout-puissants, la paranoïa au sujet des moyens de surveillance qui retirent toute liberté aux citoyens, toute notion de vie privée, et même la vulgarité du titre, tout cela entoure l'histoire d'une atmosphère telle que celle que l'on retrouve dans les meilleurs romans américains.

Le style de narration à la première personne crée d'emblée un côté intimiste avec le personnage d'Henry, un rapprochement. J'ai bien aimé ce ton un peu dialogué, avec des apartés et des accroches, qui donnait vraiment l'impression d'entendre la voix du personnage qui racontait son histoire. le texte en devient plus vivant, plus accrocheur.
Ce que je regrette peut-être un peu, c'est que des personnages auxquels on avait envie de s'attacher aient été rapidement mis de côté (les amis d'Henry, par exemple), mais c'était peut-être nécessaire, au vu de l'intrigue déjà compliquée.

L'intrigue devient de plus en plus inextricable à mesure qu'on avance, et l'auteur parvient à garder le suspense et le mystère jusqu'à la toute fin. Difficile de deviner la vérité avant la fin, et pourtant lorsqu'elle est révélée, certains passages et détails semblent soudain faire sens, ce qui est toujours agréable. On avance dans la lecture en faisant tout un tas de conjectures et, finalement, on s'aperçoit qu'on a été berné du début, et que rien de ce qu'on croyait vrai ne l'est, que tout ce sur quoi on pensait pouvoir se reposer était illusoire. C'est assez brillamment effectué de la part de l'auteur, il faut l'avouer.

Bien sûr, une fois la grande révélation effectuée, une partie de nous ne peut s'empêcher de se demander : "est-ce qu'il ne me prendrait pas un peu pour une prune, cet auteur ?" Parce que si les choses sont expliquées et semblent se tenir à peu près dans les grandes lignes, beaucoup de petits détails restent flous, quand on y songe. Il faudrait réécrire toute l'histoire d'un point de vue différent, au final. Parce que sinon, comment savoir où est la frontière entre ce qui est vrai et ce qui est faux ? Comment savoir quel pourcentage de ce qu'on vient de lire est réel ?
Une putain d'histoire fait partie de ces livres qu'on a envie de lire une seconde fois, avec la vérité en tête, pour vérifier chaque détail.

Malgré tout, le roman fonctionne bien, et même très bien. C'est prenant, immersif, surprenant, une très bonne lecture, en somme.

par Anna19
Ne la quitte pas des yeux Ne la quitte pas des yeux
Linwood Barclay   
J'adore Linwood Barclay et c'est toujours la même chose:on ne peut plus lâcher le livre et on ne s'attend jamais au dénouement.
C'est un maître en la matière!
L'Effet Papillon L'Effet Papillon
Jussi Adler Olsen   
Ce roman à peine achevé, je cours de ce pas acheter le 6eme volume !(hélas le dernier pour l’instant)
Comme vous l’avez compris donc ; cette série se déroulant dans un commissariat danois est très addictive.
Sa réussite est surtout due à ses trois principaux protagonistes barjots aussi attachants qu’improbables : un commissaire tantôt désabusé, noyé dans ses soucis sentimentaux et son problème de culpabilité, un assistant syrien dont on découvre les secrets au compte gouttes au fur à mesure des lectures, une assistante un peu schizophrène terriblement efficace avec des méthodes peu orthodoxes. Bref un petit trio dont on ne peut plus se passer et qu’on a hâte à chaque tome de retrouver afin de découvrir encore davantage sur leur vie.
L’auteur distille avec brio plusieurs ingrédients : des portraits de personnages meurtris, un suspense bien maitrisé avec un style narratif qu’il sait renouveler à chaque opus, des points de vue enrichissants sur des faits de société et, malgré le discours grave, un humour toujours présent qui désamorce régulièrement avec intelligence les tensions trop fortes.
L’aspect pédagogique n’est pas non plus des moindres. Dans ce volume en particulier, j’ai découvert
qu’il existait au Danemark, un quartier nommé Christiania, véritable « ville » dans la ville de Copenhague, autoproclamé « communauté intentionnelle autogérée ».Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir par vous-même…très instructif.

Mon seul regret pendant la lecture fut de ne pas connaître la ville de Copenhague. En effet la course poursuite après Marco , ses allées et venues incessantes dans les rues de la ville m’ont un peu frustrée car j’ai eu du mal à me repérer et à imaginer cette ville parfaitement inconnue.
Un très bon point pour Jussi Adler Olsen, qui m’a donné envie de visiter le Danemark et qui m’a tenue en haleine pendant 3 jours.
Au suivant donc !


par GIOCATINA
Un tueur si proche Un tueur si proche
Ann Rule   
Anne Rule est spécialisée dans la rédaction de cas de crimes réels (true story). Ici elle raconte l'histoire de Ted Bundy et comment elle y est mêlée.
Passionnant pour ceux intéressés par les études de cas, il faut cependant dépassé le style mal écrit d'Anne Rule et les relations à l'américaine où l'on devient "ami" parce qu'on s'est parlé 2 fois.

par octarine
Maktub Maktub
Paulo Coelho   
Un livre pleins de sagesse qui porte à la réflexion. Il est peut-être un peut trop lié aux religions car Dieu y est très souvent évoqué mais pas imposé à celui qui ne croit pas. Les croyants seront peut-être plus touchés par les textes mais les autre peuvent eux aussi être touchés par la sagesse et les expériences spirituelles qu'il délivre. Il est rapide à lire et sa construction, de cours textes d'une moitié de page seulement, en fait un livre que l'on peut feuilleter à loisirs lorsque l'on a un moment de calme. Toutefois il n'est pas fait pour les amateurs d'action. Dans ce livre, pas de fantasy, pas de science fiction, pas d'action, juste calme, sagesse, et spiritualité...

par phinou

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode